Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[NC 18 ] Devil’N Angel - Kohaku feat Kiyoshi - Août 2058
 :: La zone des vermines :: Chuo :: Ginza

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 5Messages : 70Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami AkiraAvatar : Hakuei MasculinEmploi : Faussaire¥ : 111,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
09.06.18 6:26
Kiyoshi-kun semble avoir du mal à se lever. J'esquisse un sourire et lui laisse le temps dont il a besoin avant de passer dans la salle de bain pour préparer notre eau chaude. Nous relaxer un peu nous fera le plus grand bien à tous les deux. Lui pour se remettre de ses émotions, moi pour me remettre de ma contrariété. Une fois le bain prêt, je lui fais signe d'entrer le premier. Il a du mal mais bientôt il se sentira mieux. Je ne tarde pas à le rejoindre et pousse un soupir d'aise une fois dans l'eau chaude. C'est justement ce dont j'avais besoin !  

Au bout d'un moment Kiyoshi-kun se livre à moi sur ce que nous venons de faire et sur ce qu'il a aimé ou encore ce qui lui a déplu. Je l'écoute attentivement, m'amusant de le voir un peu rougir lorsqu'il m'avoue avoir pris du plaisir avec moi mais ça je m’en doutais un peu. Ou encore lorsqu’il tente de justifier le fait qu’il n’ait pas aimé l’intrusion d’Otsuka-san dans notre ébats. Sur l’un ou l’autre sujet, je le trouve tellement mignon à croquer que je ne sais pas trop quoi dire. D’ailleurs je ne réponds pas immédiatement à sa requête lorsqu’il me dit qu’il aimerait en apprendre davantage et s’améliorer.  Mon silence commence à devenir pesante et je le remarque à son regard qu’il finit par baisser. Aussitôt un large sourire fend mon visage et en douceur je le tire vers moi pour qu’il s’installe contre mon torse. Il est plus petit et plus léger, le garder contre moi dans la baignoire ne me gêne aucunement. Il rend simplement le moment un peu ambigu.

« Très bien, si c’est ce que tu veux. Nous avons jusqu’à demain matin. »
Ensuite je ne pourrais plus rien pour lui. Le contrat qui nous lie prendra fin et nous devrons chacun retourner dans notre monde. Lui dans celui des geishas, moi à Chuo parmi les autres escorts. Bien sûr, nous pourrions décider de nous revoir mais est-ce que ça serait raisonnable ? Après tout je n’ai rien à lui offrir. Je ne suis qu’une putain.  Pire je suis alcoolique et junkie…

Je glisse une main humide dans ses cheveux et dépose sans vraiment y réfléchir, un baiser sur son front.
« Mais avant de nous y remettre, relaxons-nous un peu dans ce bain. Ensuite, je t’appliquerais un peu de crème là où tu as mal. »

J’ai une vie sexuelle très active de par mon métier mais également à cause mon côté nymphomane. Je ne mettrais donc pas longtemps à pouvoir à nouveau bander et être prêt pour lui en apprendre davantage. Et c’est avec plaisir que je le goûterais à nouveau. Après tout il est le genre d’homme que j’aime dévorer au lit.

« Est-ce que tu as faim ? Tu veux que je nous commande quelque chose ? Tout est déjà réglé alors n’hésite pas. Je n’ai qu’un coup de fil à passer à la réception. Et puis ce n’est pas parce qu’Otsuka-san ne te plait pas, que tu ne dois pas profiter de son argent et des privilèges qu’il peut nous octroyer. »

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Activité RP : 5Messages : 76Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGON MasculinEmploi : geisha¥ : 152,500
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
12.06.18 11:10


[NC 18 ] Devil’N Angel

Kohaku & Kiyoshi

Je me laisse tirer contre Kohaku-sama. J’aime ce sentiment protecteur qu’il peut avoir à mon égard et je me blottis même presque dans ses bras. Je soupire en profitant du bain qu’il nous a fait couler. Même si j’en prend régulièrement, puisque c’est une coutume au Japon, celui-ci n’a rien à voir. Je suis heureux quand même d’être ici et je remercie Kohaku-sama lorsqu’il m’annonce qu’il prendra soin de moi après ce bain. Je me relaxe mais je sens quand même quelques muscles me tirer. Je ne me suis jamais blessé. Je fais attention depuis longtemps à mon corps pour ne pas l’abimer et je n’ai aucune cicatrice. Même la varicelle ne m’a rien laissée. Je regarde ma peau blanche à travers l’eau claire et pure. Elle est bien loin de toujours me représenter : je viens de perdre ma virginité. Je ne me sens pas fier, mais comme j’ai aimé, je n’ai pas regretté. Loin de là.

Je me demande comment Kohaku-sama a perdu sa virginité. Je me calle contre lui et redresse la tête. Il s’exprime alors que j’allais le faire aussi et je le laisse faire poliment.

Je n’aime profiter de l’argent des autres mais, effectivement, j’ai très faim. Ça peut paraître étonnant (je pense qu’il n’y a surement que moi que ça étonne encore) mais avoir des relations sexuelles, c’est du sport ! Mais comme je n’ai jamais regarder de porno, je ne savais pas. Je connais ce genre de mots puisque je suis souvent avec des Yakuza qui peuvent traîner dans la pornographie, et j’ai déjà été amener à parler de sexe alors que je n’avais jamais pratiqué.

« J’ai faim oui. Je ne sais pas trop quoi manger, mais du riz et une soupe miso devraient suffire. » Je souris et me remet bien contre lui. Je regarde de nouveau devant moi. Les ondes qui font bouger l’eau m’hypnotisent un instant. « Dites Kohaku-sama. Vous avez dit que j’avais de la chance d’être tombé sur vous pour ma première fois. La votre était comment ? » je me risque à demander. Je sens que ça ne lui fait pas trop plaisir alors je m’empresse de rajouter : « Si vous ne voulez pas en parler je comprends. Je me suis laissé aller à la curiosité un instant, je m’en excuse. » Je lui dis, fixant les vaguelettes que je viens de crée en m’empressant de répondre.
Codage par Emi Burton

Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 5Messages : 70Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami AkiraAvatar : Hakuei MasculinEmploi : Faussaire¥ : 111,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
13.06.18 10:56
J’acquiesce lorsqu’il me dit ce qu’il a envie de manger. Le sexe creuse l’appétit et si nous devons continuer à pratiquer, mieux vaut prendre des forces pour rester concentré. Lorsqu’on sortira du bain, je nous commanderais une collation. Du riz et de la soupe miso mais aussi des fruits et surtout du chocolat ! C’est mon péché mignon. Ça et l’alcool mais puisque je suis formateur ce soir, je vais éviter de m’enivrer.

C’est une question aussi soudaine que surprenante qui me tire de mes pensées. J’arque un sourcil à sa question et prends le temps de choisir mes mots avant de lui répondre. Pourtant sa question est simple…
« C’est compliqué. »
Un soupir s’échappe de mes lèvres alors que je me concentre pour rassembler mes souvenirs. Je n’aime pas repenser à mon passé, à ma vie d’avant et surtout comment mon cauchemar à commencer. Et pourtant pour lui je veux bien le faire, pour qu’il comprenne la chance qu’il a et qu’il veille à ne pas tomber dans les mêmes pièges que moi. Un rien suffit dans notre profession pour nous briser et j’en sais quelque chose.
« Ne t’en fait pas, ce n’est rien. »
Je prends une profonde inspiration puis lui dit :
« Ma mère se prostituait. Elle ramenait souvent des hommes à la maison. Des amants ou des clients, je ne sais pas très bien. Dans le lot, il y avait des hommes un peu dérangés et pervers qui semblaient apprécier les petits garçons. Ce n’était pas grand-chose, juste des caresses et du voyeurisme. Des attouchements sans importances… Si bien que le sexe et le vice ont toujours fait parti de ma vie. Passé un certain âge, j’ai eu un beau-père qui m’appréciait particulièrement et qui me faisait payer ses dettes en faisant des fellations. Bien sûr avant ça il fallait que j’apprenne et que je pratique avec lui. Mais j’ai eu une petite-amie avec qui j’ai eu ma première vraie expérience. À l’époque je me pensais hétéro, aujourd’hui je sais que je suis plutôt bisexuel. Ensuite j’ai eu ma première fois avec un homme et j’ai détesté ça. Mon beau-père avait vendu ma première fois à un sale type qui n’y est pas allé de main morte. Ensuite c’est devenu une habitude pour lui de me vendre à ses créanciers. J’ai détesté le sexe entre hommes pendant presque toute mon adolescence… jusqu’à ce que je tombe amoureux d’un homme qui m’a appris qu’on pouvait y prendre aussi du plaisir. »
Un sourire se dessine sur mon visage. Il est à la fois doux et triste. Repenser à mon premier amour… non mon seul est véritable amour est aussi agréable que douloureux. Notre histoire s’est si mal terminé mais je n’ai pas envie d’y penser ni d’en parler. Tout ça est derrière moi mais surtout c’est encore trop douloureux. Au point que je suis certain de ne jamais être capable de tourner la page. Si ce n’était pas le cas, je ne serais pas quotidiennement en train de me faire du mal avec l’alcool, mes drogues et mes tentatives de suicide.  
« Voilà pourquoi je trouve que tu as de la chance mais aussi voilà pourquoi je prends soin de toi. Je n’ai pas envie que tu en gardes un aussi mauvais souvenir que moi. »

L’eau commence à refroidir et la faim se fait un peu plus sentir.
« Aller sortons, comme ça je pourrais nous commander à manger. »

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Activité RP : 5Messages : 76Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGON MasculinEmploi : geisha¥ : 152,500
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
13.06.18 22:24


[NC 18 ] Devil’N Angel

Kohaku & Kiyoshi

« Voilà pourquoi je trouve que tu as de la chance mais aussi voilà pourquoi je prends soin de toi. Je n’ai pas envie que tu en gardes un aussi mauvais souvenir que moi. »

Je l’écoute tristement. Je regrette de lui avoir demander ça et me encore plus reconnaissant pour la délicatesse de ses gestes avec moi. Je ne pourrais jamais assez le remercier d’avoir prit soin de moi. Nous ne nous connaissons pas trop alors je n’arrive pas vraiment à le réconforter. De toute façon nous finissons par sortir. Je titube un peu lorsque je sors de l’eau et m’enroule dans une serviette que Kohaku-sama me tend. Je me plante devant lui et m’incline pour lui montrer ma gratitude. « Merci d’avoir partagé ça avec moi et d’avoir pris soin de moi. J’honorerais ce que vous avez fais de moi et ne vous décevrez pas. J’espère que vous êtes heureux maintenant Kohaku-sama. »

Je me redresse et enfile un peignoir qu’il me tend après avoir mit le sien. Je le regarde faire et l’imite pour le mettre correctement. Ça me fait plaisir de savoir que Kohaku-sama n’a rien à voir avec son apparence. C’est une bonne personne à mes yeux, même si ça peut paraître fleur bleue de dire ça.

Je retourne doucement sur le lit où je m’assois, d’abord en grimaçant. Je n’ai jamais fait de sport à proprement parlé. En fait, la lenteur et la délicatesse des gestes que nous devons faire en tant que geisha, nous permet de musclés un minimum nos muscles. Mais s’il fallait courir une jour, parce qu’il y a le feu par exemple, je serais la première personne à mourir. Je pousse cette pensée stupide et regarde Kohaku-sama commander à manger. Il commande beaucoup de chose. Le chocolat retient mon attention. C’est quelque chose que je n’ai pas mangé depuis plus de dix ans au moins. C’était mon grand père qui m’en donnait lorsque j’avais été grondé par ma grand-mère. Il disait que le chocolat rendait les petits enfants heureux parce que c’était magique. Maintenant je sais que ça rend heureux mais parce que c’est scientifique. Je souris idiotement à cette pensée enfantine. Je soupire en pensant que je n’ai jamais pu revoir ma seule vrai famille, celle avec laquelle j’étais reliée. Je ne veux pas y penser et tourne ma tête pour regarder autours de moi en cherchant quelque chose pour y poser mon attention. Les beaux cheveux de Kohaku-sama feront l’affaire.
Codage par Emi Burton

Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 5Messages : 70Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami AkiraAvatar : Hakuei MasculinEmploi : Faussaire¥ : 111,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
19.06.18 1:04
Je me lève le premier et sort de la baignoire. L’eau ruisselle le long de mon corps mais je la chasse rapidement avec une serviette. J’enfile ensuite un peignoir et en tends un autre à Kiyoshi avant de passer dans la chambre pour commander notre collation. Les cuisines sont ouvertes H24 dans cet établissement. Il faut dire qu’il est presque exclusivement fréquenté par des prostitués ou des couples adultères. Il se doit donc d’être actif aux heures où les honnêtes citoyens dorment.

Je commande un repas complet ainsi que du chocolat pour le dessert et tant pis s’il y en a trop. Au pire j’en ramènerais à Kaori quand je rentrerais à la maison close. En attendant je compte bien profiter de ce que cet hôtel a de meilleur à offrir et cela aux frais d’Otsuka-san. Ces derniers temps je n’avais pas beaucoup d’appétit. La drogue et les phases de sevrage m’ont complètement déréglé mais ce soir je me sens bien alors je vais en profiter pour m’alimenter et apporter un peu de protéine à ma musculature. C’est quelque chose qui plait beaucoup à mes clients, hommes ou femmes. C’est ma particularité et je veille à l’entretenir.

« En attendant qu’on nous apporter notre collation, je vais m’occuper de toi. »
Je m’approche d’un sac laissé dans un coin de la chambre et en sors un tube que j’emporte avec moi lorsque je rejoins Kiyoshi-kun près du lit.
« C’est une crème apaisante. C’est embarrassant mais ça te fera du bien. De toute façon après tout ce que nous venons de faire tu n’es plus à ça près. »
Mon sourire est très explicite mais pour être certain qu’il ait saisi où je voulais en venir, j’ajoute :
« Mets-toi à quatre pattes et montre-moi tes fesses. »
L’expression de son visage est à la fois amusante et adorable. Après cette nuit, je suis certain qu’il ne sera plus le même garçon.
« Aller dépêche-toi ! »
J’enduis généreusement mes doigts de crème et commence à lui masser doucement l’anus dès qu’il me le présente. Même si j’y ai été doucement, il n’est pas encore habitué à pratiquer la sodomie alors autant faire en sorte qu’il s’en remette vite.
« Voilà c’est terminé. Tu pourras garder le tube. Tu continues à t’en appliquer jusqu’à ce que l’inconfort passe. Avec le temps et la pratique, tu verras que ça passera comme une lettre à la poste. À condition que ton partenaire te prépare. Même pour moi qui ai l’habitude, sans préparation ça reste très douloureux. »
Je me redresse pour me laver les mains et jette un coup d’œil à l’horloge. Le room service ne devrait pas tarder.

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Activité RP : 5Messages : 76Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGON MasculinEmploi : geisha¥ : 152,500
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
24.06.18 15:01


[NC 18 ] Devil’N Angel

Kohaku & Kiyoshi

Je me trouve embarrassé lorsqu’il me demande de me mettre à nouveau à quatre pattes devant lui, même si c’est pour me soulager. Je le fais et le sens appliquer la crème. C’est froid et je frissonne malgré moi. Ce n’est pas la meilleure partie mais finalement ce n’est pas si embarrassant que ça, après ce que nous venons de faire. Après ça, je me remets bien dans mon peignoir et m’assois, pas très confortablement sur le lit, une fesse seulement et je me tiens d’une main. Je suis un peu recroquevillé sur moi et je regarde Kohaku-sama avant de redescendre mon regard sur le tube. « Est-ce que je peux vraiment emmener ça partout avec moi ? » Ma question est à mis chemin entre une question pour Kohaku-sama et une question pour moi-même.
Je lui pose des questions mais malheureusement pour moi, il n’a rien avoir avec les geishas et ne sait rien des procédures pour ce genre de situation. Ça risque d’être gênant de demander à mon aînée à l’Okiya… Je soupire légèrement et garde le tube contre moi.

Quelques instants plus tard à peine, on toque à notre porte : c’est le room service avec notre repas. J’avoue que je commençais à avoir faim. Kohaku-sama va ouvrir et il disparait de mon champ de vision. J’en profite pour essayer de trouver une position plus confortable et finis comme je le peux par m’assoir simplement à genoux sur le lit, comme je m’assirais sur un tatami devant une table, prêt à prendre du thé. Ce n’est pas vraiment mieux puisque mes pieds touchent mes fesses, mais au moins c’est plus confortable que de se tenir sur une fesse et un bras.

Je suis content de voir Kohaku-sama revenir avec de la nourriture et je souris. « Vous avez commandé beaucoup quand même. Vous mangerez tout ça ? » Je le taquine un peu -je suppose. « Bon appétit ! »


Codage par Emi Burton

Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 5Messages : 70Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami AkiraAvatar : Hakuei MasculinEmploi : Faussaire¥ : 111,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
29.06.18 5:41
Le service est plutôt rapide et la nourriture est bonne. Nous n’avons pas à nous en plaindre. Nous aurions pu tomber sur bien pire. A mes débuts, je ne travaillais pas dans ce genre d’établissement mais de l’eau a coulé sous les ponts. De toute façon mieux vaut être exploité dans des draps en soie que dans une ruelle sordide.

L'odeur qui s'échappe des plats me donne l'eau à la bouche. Après avoir refermé derrière l'employé, je retourne dans la chambre et pose le plateau près du lit. J'arque un sourcil en voyant la posture de Kiyoshi-kun et j'avoue avoir du mal à réprimer un sourire.  
« Es-tu toujours comme ça ? »
Il n'a pas l'air de comprendre. Je m'assois à ses côtés et attrape un raisin que je gobe tout entier. Tout en prenant le temps de le mâcher, je le détail avec attention.  
« Tu es toujours propre, distingué. Ici il n'y a que nous. Tu n'as pas besoin de te tenir si droit. »
Mais c'est peut-être l'habitude qui fait ça. Une sorte de déformation professionnelle. Après tout, les geishas sont bien plus raffinées que les prostitués et autres escorts. Nous jouons tous un rôle ou presque et je n'ai pas le sentiment que ça soit le cas pour Kiyoshi-kun.  
« Il y a une prostituée au bordel où je travaille qui était autrefois geisha mais pas à l'Okiya. Il y a des yakuzas qui se sont essayés aux maisons de thés et il travaillait pour l’une d’elle. J'ai également connu une geisha qui avait sombré dans la prostitution après une déception amoureusement.»
Un coeur brisé, il n'y a rien de pire. Je repose mon attention sur la nourriture puis ajoute en souriant :
« Pour répondre à ta question, oui je compte manger tout ça ! »
J'éclate de rire en voyant sa réaction et lui fait signe de continuer de manger.  
« Comme beaucoup de prostitué, je suis toxicomane. J'essaie de me sevrer mais c'est compliqué et puis il y a des jours où je n'ai pas envie de faire des efforts. Du coup j'ai des troubles alimentaires. J'ai des phases d'anorexie à cause du manque d'appétit et des phases de boulimie dès que l'appétit reviens. Enfin dans mon cas je ne pense pas que ça soit réellement de l'anorexie ou de la boulimie. C'est juste les effets secondaires de mes addictions et de mes phases de sevrages. »
Clairement je ne suis pas un individu fréquentable. D'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles j'ai les bras si tatoués vient simplement du fait que ma peau est plus jolie ainsi que couverte de trace de piqûre. J'ai été accroc à l'héroïne et ça, ça marque une vie.
 
« Enfin, tout cela n'a aucune importance tant que je peux manger du chocolat.»
Je prends alors une part d'un délicieux gâteau au chocolat qu'on nous a apporté et en mange une grande cuillérée.  

« Pour la suite de ton apprentissage, est-ce qu'il y a quelque chose que tu as envie de faire ou que je te fasse ? Ne sois pas timide et dis-moi tout. Je suis de bonne humeur. C’est rare alors profite. »
Je me rapproche alors de lui et lui donne doucement un coup d'épaule pour le taquiner, me moquant un peu par la même occasion de son côté si prude.  

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Activité RP : 5Messages : 76Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGON MasculinEmploi : geisha¥ : 152,500
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 21:38


[NC 18 ] Devil’N Angel

Kohaku & Kiyoshi

Même après avoir eu des relations sexuelles avec Kohaku-sama, je reste très maniéré. Je ne peux pas déplaire. Surtout à quelqu’un qui se confit à moi. Je me sens un peu ridicule d’être si curieux et je comprends alors quand il me dit qu’il va tout manger. Je mange un peu plus, pouvant me le permettre. Je n’ai pas intérêt à trop manger non plus, sinon le deuxième round va être compliqué. Et je ne veux surtout pas régurgiter mon repas devant Kohaku-sama.

« Pour la suite de ton apprentissage, est-ce qu'il y a quelque chose que tu as envie de faire ou que je te fasse ? Ne sois pas timide et dis-moi tout. Je suis de bonne humeur. C’est rare alors profite. »

Je réfléchis timidement alors qu’il me taquine de son épaule. « Eh bien… » A vrai dire, même si nous avons fait des choses, je ne suis pas sûr de tout me rappeler pour la prochaine fois. « Tout ce qui est nécessaire pour faire plaisir à un client ? Je veux que les clients soient satisfaits juste avec moi. » C’est très embarrassant à dire. Je ne suis encore qu’un gamin à ce niveau, je suis innocent. Plus vraiment mais toujours assez. « Je veux déjà avoir de bonne base, même si je suis en dessous et que c’est le client qui décide, je veux pouvoir leur faire plaisir avec euh… ces pré-… des… enfin ce qu’on fait au début je crois… » Je rougis inévitablement et malgré moi. « Désolé… » Je reprends un peu à manger.

Et même si j’ai la bouche pleine, je parle « Comme votre client n’est plus là, et que ch’est la deujième fois, je sherais sûrement plus détendu » J’avale ma bouchée. « Ce n’est pas contre vous. » Et je me remets à manger.

Codage par Emi Burton

Contenu sponsorisé


Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: