Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Still got the blues - Yukimura feat Kiyoshi
 :: La Zone Yakuza :: Taito :: Asakusa

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 92Avatar : KamijoActivité RP : 17 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 99,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
14.05.18 3:31
Je n’ai pas beaucoup d’inspiration en ce moment. Est-ce la contrariété ? La fatigue ? Ou autre chose ? Je l’ignore. Parfois il n’y a tout simplement pas d’explication. L’inspiration va et vient à son grès, me laissant seul sans prévenir et revenant à moi tout aussi soudainement. Elle restera sans doute l’éternelle amante que je ne pourrais jamais dompter en dépit de tous ces livres que nous avons écrits ensemble.

Je travaille sur un nouveau manuscrit. Je n’en ai écrit qu’une cinquantaine de pages. Les grandes lignes sont également rédigées mais j’ignore si ce roman verra véritablement le jour.  Seul le temps nous le dira. Alors en attendant j’essaie de stimuler mes sens de différente manière. Celle que j’ai choisie cette nuit est bien singulière. J’ai décidé de passer la soirée en tête à tête avec une geisha que j’avais repérée lors d’un banquet. Après avoir récupéré les informations nécessaires pour la contacter et la réserver pour la soirée, c’est à l’Okiya que je me rends. Plutôt que de nous retrouver dans une maison de thé ou un restaurant, j’ai demandé à pouvoir passer la prendre directement. Apparemment ça n’a pas posé de problème. Il faut dire que je paie bien et que j’ai les recommandations nécessaires pour qu’on me passe l’ensemble de mes caprices.

Il est presque 20h lorsque je me présente à l’Okiya. Je demande Ito Kiyoshi et on le fait venir immédiatement. Apparemment il était déjà prêt et je n’aurais pas à l’attendre. Lorsque mon regard se pose sur lui je me dis qu’il est conforme à mes souvenirs. La créature parfaite pour m’aider à passer une agréable soirée et peut-être qu’à l’issu j’aurais retrouvé l’envie d’écrire ?
« Bonsoir Kiyoshi-kun. Je me nomme Sanada Yukimura et c’est un plaisir pour moi de te revoir. »
J’ignore s’il se souvient de moi et des circonstances dans lesquelles nous nous sommes rencontrés alors je préfère que nous soyons présentés comme il se doit. Cette étape faite, je lui tends mon bras pour qu’il le prenne. Une voiture nous attend à l’extérieur. Nous irons diner dans un restaurant traditionnel non loin d’ici. D’ailleurs afin d’être conforme à l’atmosphère des lieux, j’ai moi aussi revêtu l’un de mes plus beau kimono.

Une fois devant la voiture, je lui ouvre la portière et l’invite à y entrer le premier. Après tout je suis un gentleman et je tiens à garder ma réputation intacte même si j’avoue ne pas toujours me conduire de cette manière avec les escorts de Chuo mais ça c’est une autre histoire. Disons que le lieu et le contexte n’a rien à voir. Ici c’est la douceur et le romantisme qui se prêtent le mieux et c’est de cette manière que j’ai envie de passer notre soirée.

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Messages : 90Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGONActivité RP : 1 MasculinEmploi : geisha¥ : 199,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
14.05.18 20:56


Still got the blues

Yukimura & Kiyoshi
Je me farde peu, assez pour avoir la peau blanche. Encore plus que d’habitude. Comme d’habitude, je peins mes lèvres en rouge. J’ai rendez-vous aujourd’hui avec un écrivain que j’avais déjà pu côtoyer lors d’un banquet. J’avais tenu à l’époque compagnie à des clients de tout milieux. Je n’avais pas trop le souvenir de monsieur Sanada Yukimura. Mais en voyant son visage à la porte de l’Okiya, je l’ai enfin reconnu. Je luis sourit poliment et il se présente.

« Bonsoir Kiyoshi-kun. Je me nomme Sanada Yukimura et c’est un plaisir pour moi de te revoir. »
Je prends son bras qu’il m’offre et marche jusqu’à la voiture qui nous attend. « Je suis aussi ravi de vous revoir, Monsieur. »

Il m’explique, après lui avoir demandé, que nous allons dans un petit restaurant traditionnel. J’aime l’idée et je comprends mieux pourquoi il est habillé en yukata. Je me permets de le complimenter sur ses habits. « Je trouve que cette pièce de tissu, votre Yukata, vous va très bien. Vous avez de bon gout. Je le trouve très jolie et ce genre d’habits vous embellis. » Je me lâche un peu. Je suis bien plus « dévergondé » qu’avant. Et par « avant » j’entends avant ma première fois. Ma première relation sexuelle.

Je le complimente. Je le pense c’est vrai, mais les clients que je côtoie aiment souvent que l’on flatte leur ego et leur confiance en eux. Comme je ne connais pas vraiment monsieur Sanada (je n’ai pas eu l’occasion encore de savoir comment il voulait que je l’appelle), je préfère commencer par le complimenter un peu et en déduire après comment je dois agir avec lui.

De plus je n’ose lui demander s’il veut que je mange avec lui ou s’il veut que je lui tienne compagnie lorsqu’il mange. Ça me paraitrait plus logique que ce soit la deuxième alors je vais partir sur ce principe.
Codage par Emi Burton

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 92Avatar : KamijoActivité RP : 17 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 99,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
15.05.18 21:27
J’esquisse un sourire à son compliment et l’en remercie. Il a l’air sincère et de toute façon je sais comment m’habiller pour me mettre en valeur. Chacune de mes tenues même les plus simples, sont au préalable étudiées. Après tout je ne suis pas n’importe qui. J’appartiens à la haute société d’Osaka même si à Tokyo je ne suis qu’un étranger, certes fortuné mais qui ne fait malgré tout pas parti du clan et je ne compte pas me faire yakuza. Je suis peut-être fasciné par ce milieu au point de flirter avec quelques uns de ses membres mais je suis trop attaché à ma liberté pour consacrer ma vie à un clan.

La voiture démarre et nous emmène vers ce petit restaurant où je nous ai réservé un salon privé. J’ai envie de diner en toute tranquillité d’ailleurs j’ai déjà un caprice dont j’aimerais lui faire part et il n’est que le premier d’une longue série.
« Je sais que ce n’est pas la règle et qu’habituellement ce n’est pas à une geisha qu’on demande cela mais j’aimerais que tu prennes véritablement part à mon diner ce soir. »
Généralement ce sont aux escorts qu’on demande ce genre de chose mais c’est avec une créature aussi raffinée et délicate que lui que j’ai envie de passer ma soirée. D’ailleurs le temps d’un repas j’aimerais avoir l’illusion de ne pas l’avoir payé. Je crois que ça m’aiderait beaucoup à stimuler mon inspiration qui me fait languir ces derniers temps.

La voiture ne tarde pas à s’arrêter. Nous sommes déjà arrivés. Je fais signe à mon chauffeur de ne pas bouger et ouvre moi-même ma portière. Je sors le premier puis tends une main à Kiyoshi-kun pour l’aider à s’extraire du véhicule. Je lui tends à nouveau mon bras et quelques instants plus tard, nous voilà installés dans un petit salon privé. Ici nous ne serons pas dérangés et il y a fort à parier que ce petit tête à tête soit particulièrement intéressant.

« Je suis ravie que tu ais accepté mon invitation à diner. Je ne me sentais pas le cœur à passe la nuit avec une escort même si celles de Chuo ont parfois beaucoup d’esprit, ce n’était pas de ça dont j’avais envie cette nuit mais plutôt d’une compagnie comme la tienne. »
Je lui fais signe de s’assoir à mes côtés et de prendre la carte qui est posée devant lui.
« Prends ce qui te fera plaisir. Nous sommes ici pour passer un bon moment et j’aimerais qu’il te soit aussi agréable qu’à moi. »  

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Messages : 90Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGONActivité RP : 1 MasculinEmploi : geisha¥ : 199,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
18.05.18 20:16


Still got the blues

Yukimura & Kiyoshi
Nous arrivons au restaurant. Il me guide de son bras. Ça me fait plaisir qu’il me demande de dîner avec lui. D’habitude je me contente de regarder mes clients manger et de leur tenir compagnie. Alors je suis un peu dérouté lorsqu’il me propose la carte. Je peux choisir ce que je veux ? Je ne connais pas tous ces plats et je suis un peu perdus, à peine arrivé.

« Excusez-moi, Monsieur Sanada. J’aimerais que vous me conseilliez sur le meilleur plat à prendre. Je ne suis pas vraiment familier avec ces plats, et j’aimerais gouter ce que vous aimer le plus. Je vous connaitrai un peu mieux comme ça. » Je suis offre un charmant sourire.

Je ne sais pas vraiment la raison exacte de sa demande, mais je suppose que comme il est un écrivant. Il doit venir retrouver de l’inspiration. C’est souvent comme ça que ça s’est passé avec les écrivains que j’ai pu rencontrer auparavant.

« Parlez-moi de vous. Quel genre de littérature écrivez-vous ? J’aime lire à mes heures perdues alors je lirai une de vos œuvres. Peut-être même plus si j’aime ! »

« Comment voulez-vous que je vous appelle, Monsieur Sanada ? Je trouve que c’est très formel mais je ne ferais rien sans votre autorisation pour que vous passiez un excellent moment en ma compagnie, sans accrocs et sans que je vous froisse. »
Je parle poliment pour ne pas le froisser justement.

Je détaille un instant ses habits que j’avais déjà regardé plutôt. J’aime l’effort qu’il a pu faire pour être dans le thème du restaurant. Ce n’est qu’un détail mais ça a de l’importance. Tout peut être parfait si l’on veut. Il suffit d’être éduquer pour remarquer chaque détail. Il faut y faire soigneusement attention. En tout cas, c’est ce que j’en pense et ce qu’on a pu m’inculquer à l’Okiya. Je suis arrivé un peu plus tard que les autres geishas alors j’en connais moins, mais je fais de mon mieux. Vraiment.
Codage par Emi Burton

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 92Avatar : KamijoActivité RP : 17 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 99,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
02.06.18 2:21
J'esquisse un sourire à sa réponse. Je m'y attendais un peu. Escorts ou geisha n'ont pas l'habitude de choisir par eux-mêmes.  
« Prenons un menu découverte. Tu auras ainsi la possibilité de découvrir toutes les saveurs que ce restaurant a à nous offrir. »
L'affaire semble entendue. Il se dégage de ce garçon un parfum d'innocence qui est j'imagine trompeur. Je ne peux croire qu'à Tokyo dans ce genre d'activité, on puisse garder sa pureté bien longtemps. Cependant le fait qu'il soit geisha et non escort contribue à son image. Et puis connaitre les plaisirs du sexe n'a rien à voir avec le fait d'en vivre. Je connais encore mal le monde des geishas à Tokyo mais j'imagine que les services sexuels ne sont pas leur mission première, contrairement aux escorts. J'aurais donc d'autant plus de facilité à lâcher prise avec lui qu'avec un professionnel de Chuo.  
« J'écris de tout mais mes œuvres qui marchent le plus sont des romans policiers. Les histoires que j'écris sont souvent tristes et teintée de sang. Je n'aime pas les happy end. Du moins, je ne parviens jamais à en écrire qui me satisfasse entièrement. Peut-être que cela tient de ma conception de la vie. Le bonheur est éphémère mais c'est sans doute ce qui le rend précieux. Par contre, je n'écris presque jamais sous mon vrai nom. J'utilise un pseudonyme que je te révèlerais peut-être plus tard. »
Peu de gens savent que Yukimura Sanada et Anko ne sont qu'une seule et même personne. J'aime conserver mon anonymat. Mais peut-être lui ferais-je lire quelques livres parmi mes auteurs préférés et en glisserais un d'Anko au passage. Nous verrons bien. Voyons d'abord si nous arriverons à nous plaire et s'il me donne envie de le revoir.  
« Pour le moment, appelle moi simplement Sanada-san. »
Nous verrons plus tard pour la familiarité. Ce garçon me plait physiquement mais si je n'avais besoin que d'une magnifique créature pour me satisfaire j'aurais été la chercher à Chuo. Ce que je veux savoir c'est si son esprit est aussi beau que son minois. Si c'est le cas et s'il éveille chez moi l'inspiration, nous pourrons peut-être imaginer avoir d'autres rapport disons plus familier pour ne pas dire charnel.  

Une serveuse arrive pour prendre notre commande. Je lui indique que nous prendrons un menu découverte pour deux ainsi que du sake. Lorsqu'elle se retire je me tourne vers la belle plante qui me tient compagnie cette nuit :
« J'espère que boire du sake avec moi ne t'incommode pas. »
Après tout j'ignore s'il tient l'alcool et je n'ai pas l'intention de l'enivrer. Je n'ai jamais eu besoin d'user de ce genre de stratagème pour avoir quelqu'un dans mon lit.  
« Au fait, depuis combien de temps fais-tu ce métier ? Généralement l'apprentissage de geisha se fait dès l'enfance mais nous sommes à Tokyo et j'ai cru comprendre qu'ici les choses ne se faisaient pas forcément comme ailleurs. Alors dis-moi quand et comment as-tu commencé ? »
Voilà l'occasion pour moi de savoir si son histoire personnelle éveillera mon imagination et stimulera mon inspiration. S'il s'avère être une muse et bien je ne serais pas prêt de le lâcher, peu importe ce que cela me coûtera. De toute façon l'argent n'est pas un problème pour moi.  

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Messages : 90Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGONActivité RP : 1 MasculinEmploi : geisha¥ : 199,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
02.06.18 12:29


Still got the blues

Yukimura & Kiyoshi

Je l’écoute attentivement et ne me déconcentre que lorsque la serveuse prend nos commandes. Je souris à celle-ci et me courbe un peu pour la remercier. Je reporte mon attention sur Sanada-san.

« Boire ? Je ne suis pas sûr d’avoir la même descente que vous… Je me contenterais de vous regarder après la première coupe. »

A vrai dire, je trouve le sake un peu trop fort pour moi, alors une petite coupe me suffira. Lorsqu’il me parle me comment j’en suis venue à faire ce métier je retiens un petit soupire : c’est une question que j’ai dû expliquer une bonne centaine de millier de fois à mes clients, désireux de savoir mon passé. C’est un peu embêtant, mais ça fait partit de mon métier alors, en souriant, je commence mon récit.

« Ça risque d’être un peu long et peut-être ennuyant pour vous à force. » Il me fait signe de commencer alors je le fais. Je passe quelques détails comme par exemple que je ne connais pas mes parents biologiques. « Eh bien, nous vivions ensemble avec mes grands-parents » Je commence par cette phrase qui peut autant vouloir dire que je vivais seul avec mes grands-parents et que nous étions ensemble tous les trois, que, mes parents et moi, vivions chez mes grands-parents.

« Les Yakuzas ont les pleins pouvoirs sur la ville, ils envoient chaque année des recruteurs par très sympathique toquer aux portes des habitants de Tokyo afin de trouver des enfants entre cinq et dix ans je dirais. J’étais déjà bien plus vieux quand on m’a initié à ce métier. Douze ans. J’ai eu le malheur de pointer le bout de mon nez, petit et curieux que j’étais, alors que ma grand-mère insistait sur le fait qu’il n’y avait pas d’enfant à la maison. »

Je m’en veux toujours pour cette fois, mais j’ai fini par aimer mon métier. Mes grands-parents me manquent et Dieu sait ce qu’il leur est arrivé après mon départ. J’ai toujours un petit pincement au cœur en racontant ce passage.

« Depuis mes douze ans, je suis à l’Okiya. Je pense d’ailleurs que je n’ai pas vraiment été recruté mais plutôt acheter. Ou alors peut-être que c’était le silence de mes tuteurs qu’ils ont acheté, je ne sais pas vraiment. Alors c’est un secret. » Je mets un doigt devant ma bouche en murmurant un « chut » long.

Je souris et lui renvois la question « Et vous alors ? Qu’elle est votre histoire, Sanada-san ? »
Codage par Emi Burton

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 92Avatar : KamijoActivité RP : 17 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 99,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
07.06.18 1:19
J'esquisse un sourire lorsqu'il m'annonce que son histoire risque d'être un peu longue. Ça n'a aucune importance. J'ai tout mon temps et d'une certaine manière je suis ici pour ça. Je lui fais donc signe de continuer. L'exercice sera peut-être pénible pour lui ou encore lassant, dépendant de la nature de son récit mais c'est un passage malheureusement inévitable avec moi. J'écoute attentivement ce qu'il me raconte. Court, concis, clair. Il sait aller à l'essentiel sans toutefois se détacher complètement des évènements qui ont marqué sa vie. Bien que celle-ci soit imprimée du sceau de la tristesse, elle est bien moins terrible que celles des autres travailleurs du sexe. D'ailleurs je ne suis pas certain que Kiyoshi-kun s'adonne à ce genre de pratique. A l'Okiya, ils n'étaient pas très clair et par pudeur j'ai préféré ne pas poser directement la question. Après tout je ne suis pas un yakuza. Je ne suis même pas d'ici. J'ai beau avoir de l'argent je n'en reste pas moins un étranger et malgré les années passées ici, j'avoue que cette ville s'avère être encore un mystère à mes yeux.  

Pour les détails de son histoire, je pense que j'en apprendrais plus au fil de nos rencontre. Oui je songe déjà à le revoir car ce qu'il m'a raconté sur lui me plait. Je n'avais pas envie d'entendre de grand drame et la pudeur avec laquelle il m'a distillé quelques informations ont éveillé mon sens artistique. Mais les geishas ne sont-elles pas avant tout des artistes ? Et je serais curieux de découvrir dans quel art il excelle.  
« Mon histoire ? »
J'esquisse un sourire. Bien sûr qu'il me faut me prêter moi aussi au jeu sans entrer dans les détails. Après tout il ne faudrait pas effrayer cette jeune personne qui n'a de toute façon rien à craindre de moi puisque je suis un parfait gentleman et qu'il n'est pas mon ennemi.  
« Je ne suis pas de Tokyo mais d'Osaka même si je suis arrivé dans cette ville il y a quelques années déjà et que je m'y sens désormais chez moi. »
Une serveuse arrive avec notre commande. J'interromps mon histoire et reporte mon attention sur les mets qui s'offrent à nous. Kiyoshi-kun me sert du sake et je l'invite à boire au moins une coupelle avec moi.  
« Juste une coupe. Tu pourras prendre de l'eau ou du thé ensuite. »
Je porte la mienne à mes lèvres puis ajoute :
« J'espère que ces saveurs seront à ton goût. »
Il y a sans doute beaucoup trop pour deux mais ça n'a pas aucune importance. Nous avons la nuit devant nous pour les découvrir mais également pour nous découvrir l’un l’autre.
« J'ai beaucoup voyagé avant de m'installer à Tokyo mais je t'avoue n'avoir jamais vu d'endroit plus fascinant que cette ville. Est-ce qu'il t'arrive de quitter Asakusa ? Ou même Taito ? »

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Messages : 90Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGONActivité RP : 1 MasculinEmploi : geisha¥ : 199,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
10.06.18 20:31


Still got the blues

Yukimura & Kiyoshi

Je l’écoute. Il ne me dit pas grand-chose et je présume que peut-être il n’aime pas partager sa vie avec quelqu’un qu’il connait à peine. Une serveuse le coupe et je tourne ma tête vers elle. Elle nous apporte ce que vous avons commandé et il y en a beaucoup. Je mange peu alors j’espère que Sanada-san a faim. Je vois le Sake et le sert. Il m’invite à faire de même pour moi. Si c’est juste une coupe ça devrait aller.

Je l’écoute lorsqu’il me parle et je ne touche pas encore à ma coupe. « Je ne sort pas vraiment en dehors d’une petite zone. Si les clients m’emmènent trop loin, ça peut devenir problématique. Surtout si ce sont des Yakuza, on ne peut pas vraiment leur donner tort. » Je blague un peu et continue sur un autre sujet. « Je vous sers ? » je commence à partager ce repas.

A dire vrai, ça sent vraiment bon. Ça me donne déjà un peu faim. « J’espère que vous avez faim, ce serait dommage de gaspiller. »

Je lui souris. Il a l’air vraiment gentil et je me plais à être avec lui. Nous avons la soirée alors j’espère qu’il appréciera ma compagnie. « Vous avez dis que vous avez beaucoup voyagé ? Vous pouvez me décrire les endroits dans lesquels vous êtes allé ? Je ne connais pas grand-chose à part avec des livres avec des images. Ça me plairait beaucoup d’entendre vos descriptions. Surtout que vous êtes écrivains, alors je soupçonne que vous savez manier les mots avec finesse et délicatesse. » Je lui glisse un petit compliment. Je le pense évidemment. Ce soir, et jusqu’à maintenant, je n’ai pas eu à me forcer et moi aussi ça me plait. Je préfère ce genre de condition de travail.

J’attend qu’il commence à manger pour faire de même. C’est un peu compliquer de manger avec tout ce maquillage que je porte alors je ne mange de que petits morceaux. « J’espère que le repas vous plait, Sanada-san. »
Codage par Emi Burton

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 92Avatar : KamijoActivité RP : 17 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 99,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
16.06.18 10:29
J'esquisse un sourire à sa tentative de plaisanterie sur les Yakuza et me dit que décidément ce garçon me plait beaucoup. Je me trompe rarement sur les gens et bien souvent ma première impression est la bonne. Il n'y a donc aucune raison que ça ne soit pas le cas avec lui.

J'acquiesce lorsqu'il me propose de me servir. Après tout il est aussi là pour ça. Je le regarde faire et admire la grâce de ses mouvements. J'observe avec attention ses doigts dont la finesse me donnerait presque envie de les prendre pour les porter à mes lèvres et les embrasser. Cependant je m'abstiendrais de le faire du moins pour le moment. Après tout je suis sensé être un gentleman et je n'ai pas envie de l'effrayer ou de l'incommoder. Il ne faut pas oublier qu'il est geisha et pas prostitué. Alors je vais éviter toute situation embarrassante dans laquelle je risque de me prendre poliment un vent.

« Ne t'en fait pas, nous emporterons ce qui ne sera pas mangé. Tu pourras également en ramener à l'Okiya si tu le souhaites. »
Sauf s'il reste à mes côtés plus longtemps que prévu…

Lorsqu'il me demande de lui parler de mes voyages, je lâche malgré moi un léger soupir avant d’esquisser un sourire rempli de douceur.
« Je ne sais pas vraiment par quoi commencer. La vie à l'extérieur de Tokyo me parait si différente même en ne parlant que Japon. Je crois que le plus simple serait de te montrer des photos et des peintures que j'ai pu ramener de voyage. Peut-être aurais-je l'occasion de te les montrer.»

Je commence à manger et lui fait signe de faire de même.
« La nourriture ici est excellente. J'espère qu'elle est également à ton goût. »
Je goûte un morceau de poisson puis ajoute :
« J'aime manger dans ce restaurant car il me rappelle un établissement identique à Osaka, dans lequel j'aimais me rendre pour me retrouver seul avec mes pensées mais également pour apprécier leur excellente cuisine. Les petits restaurants ont non seulement un charme que les grandes enseignes n'ont pas mais surtout on y déniche une richesse en termes de saveur... »
Je reprends un morceau de poisson cru qui fond littéralement dans ma bouche et en apprécie la saveur avant de l’avaler. J’en attrape un autre avec mes baguettes et le tends cette fois-ci à Kiyoshi.
« Goûte. Tu verras qu’il est excellent. »
Inconsciemment je me suis un peu rapproché de lui, au point de pouvoir sentir son doux parfum me chatouiller les narines. Il est léger et féminin mais surtout très agréable et peut-être même un peu envoutant.
« Alors ? Comment est-ce ? »

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Messages : 90Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGONActivité RP : 1 MasculinEmploi : geisha¥ : 199,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
17.06.18 16:49


Still got the blues

Yukimura & Kiyoshi

« Goûte. Tu verras qu’il est excellent. »

J’étais occupé à séparer mes aliments chacun en groupe différent (peut être que ça pourrait me faire passer pour un maniaque) : la viande d’un côté ne se mélange pas avec les autres aliments. Ils peuvent se toucher mais pas se mélanger. Question de principe je suppose, ou d’éducation. Alors je suis un peu surpris en tournant ma tête et en voyant plus proche de moi Sanada-san. Au bout de ses baguettes, un morceau de poisson. Il me le tend et m’invite à le manger au bout de ses baguettes. Je fais minutieusement attention à se pas déposer du rouge à lèvre ni sur ses baguettes, ni sur le poisson. Je prends le morceau du bout des dents et m’aide de mes baguettes pour le manger. Ce poisson est très bon !

« C’est délicieux ! C’est vraiment la première fois qu’un poisson me plait autant. »


Je cache ma bouche de ma grande mange en parlant à Sanada-san puisqu’il me reste encore un peu de nourriture dans la bouche, logé dans une joue. Je finis rapidement et avale. Je remarque en me penchant ne nouveau pour attraper de ce poisson, qui se situe vers Sanada-san, que sur ses baguettes, se trouve un peu de mon rouge-à-lèvre. Je pensais avoir fait attention, mais peut-être pas assez. Ça m’embête même si ce n’est qu’un détail et qu’il ne soit pas le genre de personne à me reprendre pour avoir laissé une marque. Du moins, je pense vraiment que c’est une personne gentille et attentive alors je ne veux pas le décevoir.

« Sanada-san… » je m’excuse et retire la baguette de sa main délicatement. Je prends une serviette et essuis délicatement la marque. « Voulez-vous que je demande ne autre paire ? J’ai laissé du rouge-à-lèvre dessus. » J’essuis et une légère marque rouge vient sur le tissu. Mais je sens qu’il va décliner ma proposition alors je lui redonne sa baguette en inclinant légèrement ma tête. « Désoler du dérangement Sanada-san. »

« Voulez-vous du sake ? »

Codage par Emi Burton

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: