Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Still got the blues - Yukimura feat Kiyoshi
 :: La Zone Yakuza :: Taito :: Asakusa

Aller à la page : Précédent  1, 2

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Activité RP : 7Messages : 46Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa RyosukeAvatar : Kamijo MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 99,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
06.07.18 3:20
J’esquisse un sourire à sa réponse, même si l’expression de son visage traduit très clairement ses pensées mais également les sentiments que ce met peut lui faire ressentir. Je suis écrivain donc je suis continuellement à la recherche de stimuli pour mon imagination et la gastronomie en fait partie. Malheureusement c’est une activité bien solitaire que je mène. Kagami est grand maintenant et il a ses propres activités avec ses amis. Quant aux miens, je crains qu’ils n’aient autant de temps que moi. Ryuichi se consacre à son Casino et Ryosuke a sa très chère banque. Au final être rentier n’est pas très drôle. Mais peut-être que cette geisha pourrait être un bon compagnon durant certaines activités destinées à stimuler mon inspiration et ma créativité. Sa compagnie est différente de celle des escorts. Après tout, les geishas reçoivent une éducation artistique très poussée et j’espère que c’est le cas du jeune homme qui se tient à mes côtés.

Alors que je m’apprête à manger Kiyoshi-kun reprend mes baguettes pour les essuyer. Apparemment il y avait laissé des traces de rouge à lèvres. Je le laisse faire mais lui dit de ne pas s’inquiéter et que je garderais la même paire.
« C’est un détail sans importance. Continuons notre repas comme si de rien n’était. »
J’accepte volontiers le sake qu’il m’offre avant de commencer à lui parler de la pluie et du beau temps. En sommes rien de bien intéressant et pour le moment je ne lui dévoile aucun détail intime de ma vie. J’apprécie simplement sa capacité à me faire la conversation. J’ai envie et surtout besoin d’être accompagné d’un garçon qui a de l’esprit. Si je veux juste un joli minois, il me suffit d’aller à Chuo. Cela étant dit, plus la soirée avance plus je suis ravi de mon choix. Kiyoshi est un garçon appétissant mais un peu jeune ce qui éveille chez moi à la fois de la culpabilité mais également une certaine excitation. De toute façon il est majeur alors si je venais à me laisser tenter, je le ferais sans risque. Et puis il ne sera pas le premier jeune homme de son âge à partager mes draps. Dans cette ville c’est une pratique courante à laquelle j’ai fini par m’adonner. Il me suffit de ne pas penser qu’ils ont presque le même âge que Kagami.
« C’est la première fois que je m’offre les services d’une véritable geisha à Tokyo. Y a-t-il des règles que je dois observer ou bien puis-je espérer te garder près de moi bien au-delà du dinée ? J’avoue qu’ils n’étaient pas très clair à l’Okiya. »
Mais j’imagine qu’ils sont volontairement ambigus dans la mesure où la mission première de leurs geishas n’est pas la prostitution.

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Activité RP : 5Messages : 76Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGON MasculinEmploi : geisha¥ : 152,500
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
08.07.18 22:20


Still got the blues

Yukimura & Kiyoshi

“Des règles ?” Je glousse un peu. «Bien sûr qu’il y en a Sanada-san. Mais malgré celles-ci je peux rester à vos côtés plus longtemps. Les règles sont seulement que vous devez payer en conséquence. Ça me fait toujours bizarre de dire ça, vous savez. » Je le regarde. « Je peux passer la nuit avec vous si vous voulez. Je peux vous tenir plus que compagnie, si vous voyez ce que je veux dire, Sanada-san. » C’est un peu bizarre de parler de ça à table, surtout de dire aux clients que, bien qu’ils aient demander une personne qui ait de l’esprit et de la conversation, pas juste du sexe, je peux aussi leur fournir ce service. En fait, je trouve que c’est un petit plus pour moi. On se dit souvent que les geishas sont éduquées, courtoises et très belles. Mais de nos jours, pour ramener plus de clients à l’Okiya, il faut savoir varier les services et c’est un choix que j’ai fais que d’apporter des services sexuels en plus de la conversation.

Je mange bien et à ma faim et j’apprécie combien il est gentil avec moi. Je pense que de nos jours, les clients viennent en sachant que les geishas peuvent offrir leur corps. Certaines à l’Okiya cependant ne le font pas.

« Vous appréciez votre repas ? Je vous remercie en tout cas parce que j’aime beaucoup ! Vous avez de bons goûts, je pense que je devrais aimer vos œuvres. » J’ai soif mais ne désire pas prendre du sake. Je me contente de la soupe miso et la boit, presque comme si je n’avais pas bu depuis longtemps. Je me corrige mentalement en me traitant de trainée, que je devrais me tenir droite et boire avec délicatesse. Mais j’étais droit et je buvais juste trop vite, ce qui a un peu brûlé ma langue. Je grimace un peu : me voilà bien. S’il demande à voir ma langue, je suis dans de beau draps, ce serait très gênant. Je souris quand même un peu parce que je me dis que ça peut être aussi assez drôle. Je vérifie que Sanada-san ne me voit pas sourire seul comme un abrutit parce que je pense à lui dans des situations gênantes…. Ok, je me tais, ça c’est gênant et je devrais m’arrêter immédiatement de penser. S’il voit mon trouble ça, ça va être très inconfortable à raconter. Je me sens comme une ados et je me ressaisit en mangeant du riz et le bon poisson que Sanada-san à commander.
Codage par Emi Burton

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Activité RP : 7Messages : 46Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa RyosukeAvatar : Kamijo MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 99,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
13.07.18 4:21
J’esquisse un sourire sans rien ajouter de plus. En effet, sa réponse a le mérite d’être claire et direct mais surtout elle lève le doute sur absolument toutes les questions qui pouvaient me traverser l’esprit. L’idée que je puisse déguster ce jeune homme toute une nuit voir peut-être plus, commence à faire son chemin et à mesure que le repas avance, des pensées plus obscènes les unes que les autres traversent mon esprit, au point que je prends garde à ne pas attarder trop longtemps mon regard sur lui de peur qu’il ne devine les vilaines pensées qui m’habitent. Et je ne voudrais ni l’effrayer ni l’offusquer. Au contraire, je ne lui veux que du bien tout en m’en faisant au passage.

Je le surprends à sourire sans raison et me demande quel genre de pensée peuvent bien traverser son esprit si délicat. Quoi que cela puisse être, ce doit être quelque chose d’agréable pour le faire sourire de la sorte. D’ailleurs la discrétion et la pudeur avec laquelle il le fait a quelque chose de mignon à croquer. Si je m’écoutais, j’oserais le goûter ici et tout de suite malheureusement l’établissement ne s’y prête pas et puis, c’est une geisha pas une escort qu’on peut peloter en plein repas, sans parler que j’ai une réputation de gentleman à tenir.
« Que diriez-vous d’une petite promenade digestive pour nous remettre de ce bon repas ? »
Comme il fallait s’y attendre, il y a beaucoup de reste que je demande à pouvoir emporter. Quand je vis reclus, je cuisine peu. Tout mon temps est consacré à mes manuscrits alors j’aurais de quoi tenir avant de mourir de faim.

Je propose mon bras au charmant jeune homme qui m’accompagne et l’aide à se relever complètement. C’est ensemble que nous quittons le petit salon privé où nous avons diné et dans lequel je rêverais de le déguster un jour. Mais chaque chose en son temps. Une première fois avec une geisha doit se mériter. Les baisers volés et les étreintes fiévreuses clandestines dans les salons privés, ce sera pour plus tard si nous décidons d’avoir une relation suivie ou en tout cas de nous voir régulièrement.

Après avoir réglé notre note, j’offre mon bras à mon compagnon d’une nuit et prends le sac plastique contenant nos restes. Nous avons de longues heures devant nous, de quoi profiter de la nuit et d’une balade digestive. Elle ne sera pas longue car s’il veut bien c’est dans ma garçonnière que je compte le conduire. En effet je possède un petit appartement non loin d’ici. À pieds nous n’en avons que pour une dizaine de minutes. De quoi nous aider à digérer notre diner avant de passer au dessert.


Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: