Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Somebody's got murdered ft. Fujiwara Yoshimaru
 :: La zone des vermines :: Shinjuku :: Archives

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 90Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à Kita¥ : 620,000Multi : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
24.05.18 20:41

Somebody's
got
murdered


Cela faisait un petit moment que je n'étais pas sorti de la maison pour faire autre chose que d'aller à l'école ou la salle de sport. Je fais beaucoup d'exercice, mais ma routine est toute tracée pour éviter les débordements. Aujourd'hui pourtant, pour la première fois depuis que je suis arrivé à Tokyo, j'ai une véritable mission très importante. Ca ne concerne pas Die-kun, ce n'était pas réellement une mission qu'on m'avait assigné la dernière fois, seulement une conviction personnelle que je devais le protéger. A moins que la demande de Nii-san ait été à prendre comme un ordre de mission? Je ne sais pas trop, mais j'ai le sentiment aujourd'hui que c'est la première fois que je vais faire quelque chose de particulièrement sérieux. Avec mon Nii-san en plus...même si je ne suis pas trop rassuré de voir comment il a décidé ça. J'ai peur qu'il ait plus trop l'habitude du terrain et prenne des risques inutiles. Après tout, c'est mon waka...notre waka...s'il meurt, ça va fragiliser le clan en plus de rendre triste Die-kun et Matsumoto-sama.

Mais nous n'avons pas le choix. Cette mission est une expédition de vengeance, pour envoyer un message clair à quiconque essaye de casser son entreprise. Parce que hier soir, Kenta-kun a été grièvement blessé au ventre. Il est à l'hôpital en ce moment, et ne semble pas être en danger mais...il risque quand même de garder une petite cicatrice malgré les efforts des médecins. C'est moi qui l'ai découvert, lorsque j'ai entendu ses appels à l'aide dans une chambre. Je ne sais pas du tout comment le client s'est échappé sans que je puisse le voir, mais...j'ai directement prévenu nii-san en courant. C'est lui qui a tout fait après, parce que moi je ne savais pas trop quoi faire à part appuyer sur sa plaie pour pas que ça saigne de trop. J'ai appris ça en mission à Nagano, mais j'avais jamais eu à le faire avant aujourd'hui...même lorsque Nii-san s'est fait tirer dessus, c'est pas moi qui pressait le tissu contre sa plaie. Moi, je me suis contenté de retourner voir Die-kun et...le protéger à Shibuya dans la maison close de son ancien méchant proxénète.

C'est d'ailleurs pas très loin que nous sommes, ce soir. A Shinjuku, là où est né et a grandi Die-kun. Ce quartier me fait un petit peu peur, il ressemble à un quartier dans un jeu vidéo de zombies auquel je joue parfois...lorsque Die-kun ne peut pas me regarder, parce qu'il aime pas ce jeu. Je frissonne une fois sorti de la voiture, et vérifie bien que mon arme est chargé et que mon éternel couteau est à sa place, dans son fourreau. Je ne m'en sépare jamais en mission, parce que je me battais qu'avec ça avant lorsque je ne savais pas encore tirer. Et je me débrouille plutôt bien, je trouve.

"Nii-san...tu connais l'adresse? Pourquoi on est pas venu avec d'autres kyodai ou même des shatei? Tu veux rester discret, c'est ça?"

Si je suis un gamin encore naïf, pendant les missions, je deviens une toute autre personne. Je suis toujours naïf et curieux, mais...beaucoup plus mature. Je fais des efforts pour paraître plus adulte que je ne suis réellement, et mes capacités physiques compensent ma stupidité. Nii-san ne m'a encore jamais vraiment vu en mission, il ne connaît que les résultats. Ce soir, je vais l'impressionner j'espère. Je vais devoir faire attention à lui aussi; selon la hiérarchie du clan, un shatei doit toujours se sacrifier pour son supérieur. Comme c'est mon waka, c'est encore pire dans cette situation. J'espère ne pas faire de gaffes...

"Ils vont être nombreux tu crois, ou il est tout seul? S'il est venu t'embêter, c'est qu'on le lui a demandé, ne? Comme quand les autres clans viennent nous embêter à Nagano et qu'il faut faire une expédition chez eux..."

Le fonctionnement d'un clan yakuza est à la fois simple et un petit peu complexe. Je sais qu'il faut être toujours attentif pour ne rien rater, et j'apprends vite à bien me comporter. Je suis peut-être stupide, mais lorsqu'on m'explique bien les choses et qu'elles m'intéressent, j'arrive quand même à bien les retenir. C'est pratique, mais ce serait quand même plus pratique si ça arrivait aussi à l'école!

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 284Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cage¥ : 499,000Crédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
31.05.18 19:50

Somebody's got murdered

2060年04月

Vivre à Tokyo, on s'y fait. Mais c'est tout de même difficile par moment. Surtout quand on deviens père de famille. Maintenant, j'ai peur pour Tomoe. C'est une enfant, alors normalement il ne peut rien lui arriver de très grave. J'ai plus peur qu'elle doive grandir sans son père, si il m'arrivait quoi que ce soit. Enfin, sans ses pères plutôt dirons nous. Car je sais que Dai ne me survirait peut-être pas, il finirais probablement par se suicider de chagrin en confiant Tomoe a quelqu'un de confiance. J'ai épousé un dépressif. Si bien qu'entre nous je le sais déjà : c'est la mort qui nous sépareras lui et moi. Il n'y a pas d'autre issue possible. Même une simple séparation entraînerai sa mort à lui.

Ce soir pourtant, je dois me mettre en danger. C'est une question d'honneur. Sans rien dire à Daisuke, 'ai enfilé un gilet par balles sous ma chemise avant de sortir avec Nagato. Je vais devoir lui en donner un à lui aussi. Je m'en voudrais s'il lui arrivait quoi que ce soit, et puis Dai ne me le pardonnerai jamais non plus. Il s'est beaucoup attaché à lui depuis qu'il habite avec nous. ça ne me surprend pas tant que ça : Dai veut sauver tout le monde, et Nagato même s'il est fort a connu la violence. A cause de cet enfoiré de Tokuhara qui n'est pas capable de supporter un enfant hyperactif. Il préfère le droguer et le tabasser, au lieu d'essayer de trouver des moyens plus sains. Comme le sport, par exemple. Depuis qu'il en fait avec moi, Nagato est beaucoup plus calme. Il s'est aussi lié d'amitié à Kagami, qui l'aide beaucoup à l'école et qui semble avoir une bonne influence scolairement parlant sur lui. Et puis il est sportif aussi. Ils vont souvent courir ou jouer au foot ensemble quand ils ont terminé leurs devoirs. Ou apprendre des chorégraphies d'idols de J-pop...

Parfois, je me demande s'ils ne sont pas un peu plus que de simples amis, même si Nagato m'a affirmé que non l'autre fois quand je lui ai posé la question. Ils sont dix sept et dix huit ans, ce serait normal à leur âge d'avoir une petite aventure ensemble vu qu'ils sont tout de même assez proches. Daisuke est persuadé que Nagato n'y pense même pas, qu'il est trop jeune et naïf pour ce genre de choses. Mais je suis persuadé du contraire. Il est moins con qu'il n'y paraît, et même s'il manque un peu de maturité il ne faut pas avoir un QI exceptionnel pour se rendre compte que ça fait du bien de se branler un coup quand on entre dans l'adolescence. On le fait tous, parce que c'est agréable tout simplement. C'est mécanique et naturel pour un garçon de faire ce genre de choses... Dai ne s'en rend pas vraiment compte, puisqu'il a eu une vie un peu chaotique et qu'à cet âge-là... Il devais déjà vendre ses fesses pour survivre.

Pour une question d'honneur, Nagato et moi sommes sortis cette nuit. Je n'ai pas dit grand chose à mon mari car comme d'habitude : moins il en sait, mieux c'est. Il ne sait même pas que je suis sorti, il me crois en bas dans le bar de la maison close en compagnie de Nagato. Il vaut mieux qu'il ignore tout de notre petite escapade de ce soir. Dans la voiture avec Nagato, je reste silencieux et fume ma cigarette. Quand il commence à me poser des questions, je hoche simplement la tête :

« Hm. »

Pas de témoins. Je ne veux pas que ça tourne mal, et je dois laisser mon établissement à des gens de confiance en mon absence. Puis être sur le terrain me manque un petit peu, j'avoue... Disons que c'est une bonne excuse pour le former. Nagato me demande ensuite si ce type est venu m'embêter parce qu'on le lui a demandé et s'il sera seul ou non. Je me tourne vers lui et profite d'être à un feu rouge pour me retourner et attraper le gilet par balles sur la banquette arrière :

« Enfiles-ça. C'est mieux, si jamais il se passes quelque chose. »

J'écrase mon mégot dans le cendrier, puis je redémarre pour passer au vert.

« Normalement il est seul, a moins qu'il y ait une pute avec lui. Dans ce cas-là, on laisse la vie sauve à la putain, d'accord ? Je sais où il habite. C'est un petit immeuble qui tiens encore le coup malgré tout dans une partie résidentielle assez calme pour le coin. C'est un Yakuza de bas étage, un type qui resteras kyodai toute sa misérable vie. Alors je doute qu'il soit protégé par qui que ce soit. »

(c) AMIANTE


I'll shoot you down, don't mess with me

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 90Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à Kita¥ : 620,000Multi : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
02.06.18 10:46

Somebody's
got
murdered


Nii-san met du temps à me répondre, et je crois qu'il est un petit peu stressé. C'est parce que ça fait super longtemps qu'il s'est pas battu contre quelqu'un d'autre sur le terrain, du coup peut-être qu'il a peur d'avoir oublié comment faire...mais je suis là, moi! Je sais comment on fait, je l'ai déjà fait à Nagano. Enfin on a tué personne, enfin essayé, mais je sais faire des expéditions punitives pour me battre contre les autres clans. J'enfile mon gilet pare-balles et fais bien attention à l'ajuster correctement, avant d'écouter les informations données par mon Nii-san. Je ne veux pas faire de bêtises, c'est quand même dangereux ce qu'on va faire!

"Ah, j'ai compris! Le monsieur est tout seul mais pas forcément, et il faut qu'on soit gentil avec la pute parce qu'elle y est pour rien et si ça se trouve il est aussi méchant avec elle. C'est ça? C'est ça Nii-san? Il faut la faire sortir pendant qu'on se venge du monsieur! J'ai bon Nii-san?"

Je suis encore une fois un peu trop enthousiaste, mais c'est ma nature. Je souris à pleines dents en regardant mon Nii-san de mes yeux brillants d'excitation. J'ai l'impression de faire comme mon papa. Nii-san m'a expliqué une fois qu'ils faisaient souvent des missions ensemble, il l'avait même aidé à pas aller en prison une fois quand ils étaient jeunes parce que mon papa était un papa, du coup il voulait pas qu'il soit séparé de moi. C'est aussi pendant une mission avec Nii-san que...mon papa est mort. Enfin c'est encore trouble, et je n'ose pas tellement poser des questions de peur qu'on m'engueule. J'avais essayé d'en parler à Tokuhara, mais...il m'a simplement crié dessus, fichu une baffe dans la figure et envoyé dans ma chambre où j'avais pas le droit de faire de bruit. J'avais pas le droit de parler de papa dans la maison, là-bas. C'est un peu triste, quand on y pense.

"Nii-san...tu crois que j'ai le droit de parler de papa à la maison? Ca va pas te rendre triste ou rendre triste Die-kun?"

Ma question semble le surprendre. Il faut dire que c'est pas vraiment le moment de parler de ça, on est en plein milieu d'une mission! Je me mordille la lèvre inférieure et me plie en deux pour m'excuser.

"Désolé, Nii-san! J'aurais pas dû demander, c'est pas le moment. On doit se concentrer sur la mission, ne?"

Je veux pas rentrer maintenant à la maison pour être puni, je suis quand même prêt à en découdre avec ce vilain monsieur! Heureusement, Nii-san se contente de soupirer. Nous allons quand même finir la mission avant de parler de ça...uuuuh du coup je suis encore plus stressé là! Je soupire à mon tour et fais la moue, avant de suivre mon Nii-san vers l'immeuble un peu déglingué qui nous fait face. Inutile de se cacher, le type ne doit pas nous attendre, ne? Nous devons monter les étages, et trouver son appartement. J'ai hâte de faire plein de ii choses avec mon Nii-san...et de prouver que je suis quand même un ii shatei sur le terrain, capable de protéger mon waka avec toutes mes compétences! C'est toujours aussi stressant, mais j'ai un peu confiance en moi. Ca ira, j'en suis certain.

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 284Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cage¥ : 499,000Crédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
12.06.18 20:08

Somebody's got murdered

2060年04月


"Ah, j'ai compris! Le monsieur est tout seul mais pas forcément, et il faut qu'on soit gentil avec la pute parce qu'elle y est pour rien et si ça se trouve il est aussi méchant avec elle. C'est ça? C'est ça Nii-san? Il faut la faire sortir pendant qu'on se venge du monsieur! J'ai bon Nii-san?
L'enthousiasme de Nagato est parfois épuisant. Mais il est hyperactif, en plus d'être jeune. Il n'y peut pas grand chose. A force de s'entendre dire qu'il est débile par cet enfoiré de Tokuhara, il a fini par y croire. Bon, il n'a pas inventé l'eau tiède, mais quand même... Il n'est pas aussi stupide que ce que certains pensent. Quand il arrive à se concentrer et qu'on lui laisse des instructions claires et détaillées étapes par étapes, il est tout aussi capable de faire quelque chose que n'importe qui d'autre. Par exemple, il a réussi à monter tout seul la commode dans la chambre de Tomoe-chan, pendant que Daisuke s'occupait de monter la table à langer et que je remontais les cartons de livres dans notre nouvel appartement. J'ai été surpris qu'il y arrive, surtout sans l'aide de Daisuke qui est très bricoleur. Mais il a simplement pris son temps pour lire une à une les instructions et a réussi.

Nagato cherche toujours à bien faire les choses. On ne pourra jamais lui reprocher de mettre de la mauvaise volonté à faire quoi que ce soit, il est bien trop gentil et serviable pour ce genre de choses !

« Exactement, Nagato. »


Il a compris le but de la mission : on bute ce connard et on évite les victimes collatérales.
Alors que je me gare à quelques rues de l'appartement, sur un petit parking à 100 yens de l'heure, Nagato me demande s'il a le droit de parler de son père à la maison. Il a peur que ça rende dai-kun malheureux. J'esquisse un petit sourire et lui ébouriffe légèrement les cheveux. Il est presque aussi grand que moi maintenant, mais il reste un gamin à mes yeux.

« On parleras de ça tout à l'heure, d'accord ? On va se concentrer sur notre mission avant. »

Je vérifie que mon arme est chargée, puis enfile des gants en cuir pour avoir plus de confort lorsque je vais devoir tirer. Je demande aussi à Nagato de faire la même chose, de vérifier que son pistolet est lui aussi chargé. Au cas où il doive me couvrir. Une fois nos armes à feu vérifiées, nous nous dirigeons vers le petit immeuble où est censé habiter le fameux Abe-san. J'ai eu des informations en parlant à des putains du quartier, c'est encore le meilleur moyen de se renseigner quand on est à Shinjuku.
Les putes d'ici savent tout ce qu'il se passe, et en montrant une photo j'ai fini par tomber sur un type qui le connaissait. Visiblement, Abe a essayé de l'amocher lui aussi mais il ne s'étais pas laissé faire et avait sorti un couteau à son tour pour lui planter dans la cuisse et se barrer, en volant son porte feuille au passage. A Shinjuku, c'est la loi du plus fort. Mais les plus faibles ne sont pas forcément ceux que l'on croit...

J'ai laissé quelques billets au jeune prostitué pour le remercier de son aide, et j'ai soigneusement noté les informations. Un de mes hommes est venu vérifier et m'a confirmé que Abe venait ici tous les mercredi et vendredi soir vers 22h accompagné d'une pute. Ce type se la joue jack l'éventreur et a laissé l'une de mes putains agoniser. Heureusement que Nagato est monté pour accompagner un client et une autre pute, et a retrouvé Kenta à temps pour qu'on puisse l'amener à l’hôpital. C'était pas beau à voir. Je ne sais pas pourquoi ce malade a risqué de venir jusqu'à Chuo pour commettre ses meurtres, mais... Peut-être qu'il a suivi le fameux Kenta depuis les bas-quartiers.

Il vendait son cul à Harajuku autrefois, dans une petite maison close pas trop dégueulasse ni glauque. il est tombé amoureux d'un Yakuza, le coup classique. Après avoir racheté sa dette lui-même en y passant toutes ses économies, son Yakuza n'a plus voulu de lui. Il ne voulais pas s'afficher en compagnie d'une putain. Trop honteux à l'idée de retourner dans les bas quartiers et d'avouer que sa belle histoire d'amour dont il avait parlé à tout le monde était un échec cuisant, Kenta est venu chercher du travail à Chuo. Je n'ai pas beaucoup de garçons qui travaillent pour moi, alors j'ai accepté de le prendre à l'essai. Et finalement, il est resté travailler au Bird cage. C'est rare qu'une pute se plaigne de travailler chez moi. Je n'embauche de toute manière que des volontaires et je ne force personne à travailler dans mon établissement.

« Prépares toi à tirer. Il va surement vouloir dégager ou riposter quand il va voir que c'est nous. »

(c) AMIANTE


I'll shoot you down, don't mess with me

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 90Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à Kita¥ : 620,000Multi : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
14.06.18 21:35

Somebody's
got
murdered


Je fais exactement la même chose que mon Nii-san, pour être certain que je ne fasse pas de bêtise. Il faut veiller à ce que l'arme soit bien chargée, puis que tout est bien correctement ajusté sur ma ceinture. Si quelque chose ne fonctionne pas bien, ça risque de me coûter la vie et celle de mon Nii-san...je le sais bien. Je suis peut-être un idiot, mais je sais quand même reconnaître lorsque le danger guette. C'est pour ça que j'ai jamais failli à aucune mission d'ailleurs, que ce soit à Nagano ou ici. Enfin ici je n'en ai eu qu'une seule vraiment dangereuse et c'était pas une vraie mission, c'était l'an dernier lorsque nous sommes allés déglinguer la tronche des méchants qui avaient fait du mal à Nii-san juste pour voler Die-kun...mais je me suis quand même bien battu, et j'ai même pas été blessé! C'est quand même ii.

Nii-san s'est bien renseigné avant de venir ici, et il a appris pourquoi le méchant client a fait du mal à Kenta-kun. C'était pas parce qu'il aimait pas Kenta-kun, de toute façon tout le monde l'aime bien parce qu'il est gentil, mais...c'était pour s'amuser. Je crois que c'est ce qui me met un petit peu en colère. On s'amuse pas à tuer les gens comme ça, c'est pas bien! Sauf quand ils sont méchants, là on peut les tuer c'est pas grave. C'est pour ça que Nii-san et moi, on va tuer le méchant!

"T'inquiètes pas Nii-san, je suis prêt!"

Surtout prêt à le protéger lui à vrai dire, comme un parfait petit Shatei. Normalement, ça n'aurait même pas dû être moi sur le terrain aujourd'hui...c'est aux Kyodai de protéger le Wakagashira normalement, mais Nii-san a préféré ne pas faire de vagues pour aller lui-même sur le terrain et se venger tout seul plutôt que faire confiance à d'autres. C'est pour ça que c'est moi son garde du corps, parce que je suis de la famille et qu'il peut me faire confiance. Je me sens fier d'avoir été choisi par mon Nii-san, mais qu'est-ce que je suis stressé! C'est difficile pour moi de me montrer à la hauteur, je n'ai pas trop confiance d'habitude...mais là, je dois absolument garder confiance. Sinon...ça risque de nous coûter la vie à tous les deux!

Nous grimpons les étages à l'ascenseur, et le renvoyons au rez-de-chaussée au cas où le méchant essaye de s'échapper. C'est bizarre comme technique, mais je fais confiance à Nii-san. Le couloir est sombre, silencieux, un peu comme s'il y avait eu une fusillade il n'y a pas longtemps...mais c'est seulement un immeuble de Shinjuku, c'est normal que ce soit trop bizarre. Nous avançons prudemment jusqu'à la porte de l'appartement, que Nii-san enfonce après avoir compté silencieusement jusqu'à trois. C'est bizarre...il n'y a pas de coups de feu. Pas de lumière non plus, pas de bruit...comme si l'endroit était désert. J'ai envie de parler, de demander ce qu'il se passe, mais Nii-san me fait signe de me taire. L'endroit n'est peut-être pas désert...

Il y a une autre porte sur la gauche, une porte entrouverte d'où la lueur de la lune semble provenir. Les volets là-bas ne sont pas fermés, alors. Et il y a des ombres bizarres...peut-être que le méchant s'est caché ici? Il n'y a qu'un moyen de le savoir!

Je...je n'ai pas eu le temps de comprendre ce qu'il se passait. Je me souviens seulement de Nii-san qui ouvre la porte en grand, du visage du vilain monsieur et du canon de son arme pointé sur mon Nii-san...puis une douleur désagréable, comme quand je suis tombé au jardin d'enfant il y a des années et que je me suis cassé la clavicule. Ou la jambe. Ou le bras. Je sais plus, je me suis cassé plein de trucs quand j'étais petit. Je crois que je me suis jeté devant Nii-san pour pas qu'il se reçoive une balle, qui du coup m'a atteint au niveau de l'épaule gauche pour se ficher dans le mur derrière, déviée de sa trajectoire. Mais là c'est bizarre, j'ai presque pas mal...je crois que c'est l'adrénaline, quand ça va retomber je vais avoir super mal je connais. Le vilain monsieur est étendu mort sur le sol, et un joli monsieur tout nu est en train de pleurer sur le lit. Je crois qu'il a failli se faire éventrer lui aussi, parce qu'il saigne un petit peu du ventre et il y a un couteau à côté de lui. Mais Nii-san a pas l'air de s'occuper de lui...

"Nii-san, il faut aider le joli monsieur! Moi ça va, je sens presque pas. C'est cool. En plus la balle est ressortie, ii ne?"

Bon, je peux pas bouger mon bras...mais quand je le garde contre mon ventre ça va, je sens rien! Enfin...presque rien...aaaaaïe, là ça fait mal! Il faut pas que j'y pense, ça va passer...ou pas...en fait ça commence à faire vraiment mal. Je renifle en essayant de faire le grand, de ne pas pleurer, mais...uh. C'est difficile.

"Die-kun va pas être content..."

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 284Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cage¥ : 499,000Crédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
16.06.18 22:57
[quote="Fujiwara Yoshimaru"]

Somebody's got murdered

2060年04月

Je regarde Nagato et capte son attention. Je lui montre mes doits : 1, 2, 3. Et je tire un coup dans la porte de l'appartement pour l'ouvrir. Un coup de pied plus tard, je remarque la porte sous laquelle la lumière passe. Je serre les dents et l'ouvre, l'arme à la main prêt à tirer.

Tout se passe vite. Nagato saute devant moi, tombe par terre et le type tombe aussi avec une balle entre les deux yeux. Je ne fais même pas attention à la pute sur le lit. Il a l'air d'aller relativement bien. Parcontre, ce n'est pas le cas de mon Shatei. Je le prend dans mes bras et regarde son épaule. Ce n'est pas une blessure mortelle, mais il va quand même avoir besoin de soins. Heureusement que ce n'est rien de très grave. Se prendre une balle ce n'est jamais bénin mais il vaut mieux que ce soit dans l'épaule ou dans le bras que dans le ventre ou dans la tête. Je sais de quoi je parle... J'en ai déjà pris. Une dans le ventre l'été dernier et... Une dans la cuisse le jour où le père de Na-chan est mort.

Et je ne veux pas revivre ce que j'ai vécu avec le père. Je tiens son fils dans les bras, et hoche la tête quand il me dit que ça va, qu'il vaut mieux aider le "joli monsieur". Que lui, il a juste un peu mal et que Dai-kun va râler quand on va rentrer à la maison. J'esquisse un sourire et m'efforce de le porter jusque sur le lit où je l'allongé à côté du prostitué. Il se demande surement si on est venu pour le buter lui aussi. Je regarde un instant son corps dénudé. C'est encore un gamin à mon avis il doit avoir quinze ou seize ans. Je le détache du lit et lui tend un boxer que je devine être le sien ainsi qu'un tee shirt pour qu'il retrouve un minimum de pudeur.

« Je m'appelle Fujiwara Yoshimaru. Je suis proxénète à Chuo. Lui, c'est Nagato c'est mon Shatei. On est venu tuer Abe parce qu'il s'en est pris à un garçon qui travaille chez moi. On va pas te faire de mal, on est pas venus pour ça. »

Le gamin acquiesce, et me dit qu'il s'appelle Daisuke. J'esquisse un petit sourire amusé et regarde Nagato :

« T'as entendu ? Il a le même prénom que Dai-kun. » Je me retourne vers le jeune prostitué : « Dai-kun, c'est mon mari. Il s'appelle Daisuke lui aussi. »

Je regarde Na-chan et commence à retirer doucement sa chemise pour voir les dégats. ça a l'air d'aller et... Il fallait bien qu'un jour ou l'autre il se prenne une balle en mission, non ? On est tous passés par là. Je regarde le jeune Daisuke qui s'est rhabillé et lui demande :

« Daisuke-kun, s'il te plaît, est-ce que tu peux regarder s'il y a de l'alcool quelque part ici et une compresse ? Sinon, un torchon propre s'il te plaît. Je dois soigner Nagato, ensuite on iras à l'hopital. Mais je veux m'assurer qu'il va bien. »

Une fois le jeune prostitué parti, je regarde Na-chan et déglutis en caressant ses cheveux :

« Tu ressembles beaucoup à ton père. Et je veux pas te voir mourir dans mes bras toi aussi. Alors tu vas t'en sortir, ok ? C'est rien, une balle dans l'épaule. T'as aucun organe vital ni de grosses veines ici. Faut juste tenir bon un moment, d'accord Na-chan ? »
(c) AMIANTE


I'll shoot you down, don't mess with me

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 90Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à Kita¥ : 620,000Multi : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
18.06.18 13:03

Somebody's
got
murdered


Je crois que Nii-san est très inquiet pour moi. Pourtant, il a dû voir plein de gens se prendre des balles et survivre...et puis ça va, je suis pas encore tombé dans les pommes! Je suis fort, et je veux le prouver en restant calme et tranquille. Enfin c'est compliqué pour moi de rester calme et tranquille, puisque je bouge tout le temps d'habitude...mais il faut une première fois à tout!

Nii-san me porte comme un bébé sur le lit, même si je trouve ça un peu gênant quand même. Il me traite comme un enfant maintenant, c'est pas très agréable...enfin...peut-être que si justement, c'est trop agréable. Je suis un peu dans les vapes, comme si mon corps pour se protéger de la douleur m'avait complètement shooté. C'est bizarre, ça me fait comme avec les pilules quand j'en prenais encore! Je suis fatigué, et j'ai pas envie de bouger...mais je souris quand même en entendant le prénom du joli monsieur.

"Oui, c'est comme Dai-kun, c'est rigolo!"

Nii-san me déshabille peu à peu. J'aurais préféré que ce soit dans un autre contexte, mais ah...on ne peut pas tout avoir dans la vie! Mon Nii-san restera à jamais un fantasme caché, inavoué, pour ne pas faire du mal à ma famille. Je regarde la chemise toute rouge et fais la moue. J'aime pas abîmer mes affaires.

"Je suis désolé, Nii-san, il faut jeter ma chemise...je pense pas que Dai-kun pourrait rattraper ça, et...il a peur du sang donc bon..."

Enfin je sais pas s'il a peur du sang, en tout cas il est vraiment affolé dès qu'il en voit un tout petit peu. Je crois qu'il s'attend toujours à ce qu'il y ait des morts autour de lui, même maintenant alors que ça fait quand même longtemps qu'on habite tous ensemble et qu'il n'y a pas eu de problèmes. Enfin...à part aujourd'hui.

"Mais je vais bien, Nii-san! Tu t'inquiètes beaucoup trop, je sais que je vais pas mourir. Je peux pas mourir maintenant parce que je suis un ii otoko dattebayo!"

Je laisse échapper un petit rire, suivi d'une grimace de douleur puisque ma blessure ne supporte pas que je bouge même un petit peu. Le joli monsieur qui s'appelle comme Dai-kun revient avec une bouteille de vodka et un torchon, et je crois que là j'ai un petit peu peur. Je sais que l'alcool fait mal quand on le met sur une plaie, parce que mon papa me soignait comme ça quand j'étais petit et que je tombais au parc. C'était jamais agréable. Mais là je suis un ii otoko, alors je dois faire des efforts pour ne pas montrer que j'ai mal!

"Hn...AH!"

Ok, c'est plus facile à dire qu'à faire. Je tente de ne pas trop me tortiller, mais ça fait super mal ce que me fait Nii-san! Cette fois, j'en ai un peu honte, mais je pleure vraiment malgré tous mes efforts. Finalement, je suis peut-être pas encore un homme fort et viril comme mon papa. Mais la comparaison me rend quand même fier. Il est ii mon Nii-san...

"Nii-san...je vais avoir une cicatrice de guerre...ne? Ca va compléter...ma collection. Ne? Les garçons...ils aiment bien quand...on a des cicatrices de guerre. Ca fait viril. Ne?"

Cette blessure vient orner mon corps au même titre que celles qui ont laissé des marques profondes dans la chair de mon dos, pour une raison totalement différente pourtant. Les vestiges d'une vie passée sous la tutelle de Tokuhara...même si j'ai un peu honte, finalement c'est pas trop grave d'en avoir.

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 284Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cage¥ : 499,000Crédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
21.06.18 19:01

Somebody's got murdered

2060年04月

Même blessé, Nagato essayes de rester positif. Il est comme son père. J'esquisse un petit sourire et hoche la tête pour le rassurer.

« Oui, il y a des garçons qui trouvent que ça fait viril. »

Je passe une main dans ses cheveux et le laisse allonger là un moment avant de m'approcher du jeune prostitué. Lui aussi il est blessé. Mais je crois que c'est superficiel, il a eu de la chance. Il a juste quelques coupures au niveau du ventre. J'allume une cigarette et dépose une main sur son épaule :

« Tu veux bien que je regardes tes blessures, Daisuke-kun ? »

Un peu choqué, il hoche la tête. Je l'installe à côté de Na-chan et soulève son tee shirt. J'attrape la Vodka et un autre torchon propre pour désinfecter tout en coinçant ma cigarette entre mes dents :

« Désolé, ça va piquer un petit peu. »

Le gamin, moins résistant que Na-chan se met à crier de douleur. Je déteste ça. Qui aime entendre des cris de douleur de toute manière ? A part les psychopathes, dans le genre de Terada, l'ancien mac de mon mari. J'avoue que parfois ça m'excite quand Dai se met crier et à pleurer quand on a des activités peu... Catholiques et un peu rudes. Mais il est consentant... ça fait parti de notre plaisir à tous les deux. Alors ce n'est pas la même chose, hein ? J'essaye de faire vite pour le gamin, puis m'efforce de scotcher des torchons sur ses plaies le temps qu'on aille à l'hôpital. Pour que ça éponge un minimum. A son tour, je lui caresse les cheveux et écrase mon mégot dans le cendrier déjà plein à côté du lit.

« Dis moi, Daisuke-kun... Est-ce que tu travailles pour quelqu'un ou pas ? »

Face a son air confus je comprend qu'il se prostitue tout seul comme un grand sans rien devoir à personne. La prostitution est légale à Tokyo, mais en théorie les putes sont censées avoir un mac pour avoir le droit d'exercer. J'esquisse un petit sourire pour le rassurer :

« T'en fais pas, je dirais rien... Mais faudrait quand même que tu te barres de Shinjuku, tu crois pas ? T'es jeune et tu es plutôt beau garçon. Autant tenter ta chance à Chuo, non ? C'est mieux payé, et je connaît quelqu'un qui pourrais avoir une petite place pour toi si tu veux. »

Le gosse a l'air un peu paniqué et me regarde avec des grands yeux ahuris.

« Vraiment, Fuji-san ? »
« Hm. Il s'appelle Kazuki. Il a été pute à Shinjuku avant, alors il sait ce que c'est. Maintenant, il est proxénète à Ginza. C'est un bon ami de mon mari. Qui s'appelle Daisuke comme toi... Et lui aussi, il travaillais à Shinjuku avant que je le rencontre. Donc... Même si j'ai jamais été prostitué, je sais que c'est pas facile pour ceux qui travaillent dans les quartiers un peu chauds de Tokyo. »

Je me retourne vers Nagato, et prend sa main valide pour la serrer et le garder éveillé. Bon. Maintenant, je vais devoir me traîner deux blessés dans la voiture.

« Ne, Na-chan ? Qu'est-ce que tu en penses ?... Daisuke-kun serait bien chez Kazuki-kun, hein ? »

(c) AMIANTE


I'll shoot you down, don't mess with me

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 90Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à Kita¥ : 620,000Multi : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
01.07.18 13:14

Somebody's
got
murdered


Nii-san doit s'occuper du ii monsieur maintenant, parce que lui aussi est blessé même si ça a pas l'air très grave heureusement. Mais il a pas l'habitude de la douleur...il crie, et ça me fait mal aux oreilles. Je suis triste aussi, je trouve ça pas cool qu'il ait mal quand même! Alors je le rassure comme je peux, en lui murmurant que ça va aller, que bientôt il sentira plus rien. Moi, je commence à être un peu dans les vapes parce que j'ai perdu beaucoup de sang quand même. Ca continue de couler en plus...mais je ne peux pas faire grand-chose, à part attendre d'aller à l'hôpital.

"Hmm! Kazuki-kun...il est gentil."

Je sais pas trop ce que je dis, mais je crois que c'est quand même compréhensible. Il faut que le joli monsieur fasse comme Dai-kun, qu'il s'en aille d'ici pour pas être triste. Sinon il va être triste tout le temps, encore comme Dai-kun! Et c'est triste d'être triste. Ouh là, je crois que je suis vraiment dans les vapes, moi...

"Nii-san, je suis fatigué un peu...je peux dormir ici...?"

Non, j'ai pas le droit. Il faut qu'on aille à l'hôpital, du coup je peux pas juste dormir là. Mais j'ai perdu beaucoup de sang, c'est fatiguant...et j'ai très faim aussi là, pour une raison obscure. Je tente de me redresser, mais j'ai la tête qui tourne. Je m'en veux d'imposer ça à Nii-san...je devrais faire un effort, quand même! Je retente de me mettre debout, mais mes jambes tremblent toutes seules...c'est vraiment pas agréable. Nii-san est obligé de me porter à moitié, et le joli monsieur marche tout seul à côté alors qu'il est blessé. C'est nul, je suis vraiment pas doué!

"Désolé Nii-san, je suis nul je sais..."

Je fais la moue en baissant les yeux, gêné d'être autant un boulet. D'accord je lui ai peut-être sauvé la vie, mais j'aurais pu quand même éviter de me faire toucher! Et même si je suis blessé c'est pas grave, alors pourquoi je peux pas m'occuper de moi tout seul? J'ai pas encore les épaules pour être yakuza...je suis encore qu'un gamin, c'est ça? Je commence à un peu déprimer, là, ça me ressemble pas...c'est sûrement la fatigue et la douleur. Au moins, j'ai arrêté de pleurer comme une chochote! Je me laisse installer dans la voiture, les yeux mi-clos en tentant de lutter contre le sommeil. Sérieusement? Je suis si faible que ça? Moi qui croyais être un ii otoko...au final j'ai pas encore assez d'expérience pour me foutre d'une pauvre petite balle dans l'épaule, qui en plus n'y est même pas resté.

"Nii-san...si on rentre trop tard...Dai-kun va être triste...il va nous chercher, non...? J'espère qu'il va pas trop être en colère...je veux pas qu'il me tape, Nii-san...je l'aime trop, Dai-kun..."

Je commence à ne plus être rationnel du tout. Depuis quand Dai-kun me taperait? C'est pas Dai-kun, c'est Tokuhara qui fait mal...Dai-kun me fait rien...jamais rien...pourtant, j'ai quand même peur de ça. Est-ce que c'est normal? Je suis si fatigué!

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 284Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cage¥ : 499,000Crédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
01.07.18 16:32

Somebody's got murdered

2060年04月

S'endormir, c'est la pire chose qu'il puisse faire. Il faut qu'il reste conscient, jusqu'à ce que nous arrivions à l'hôpital. Là-bas, les médecins prendront soin de lui, pour le requinquer. Il va surtout avoir besoin de repos à mon avis. Je lui adresse un sourire, quand il s'excuse d'être nul.

J'ai beau être son supérieur dans le clan, il n'est pas comme les autres Shatei que j'ai pu former avant lui. Je ne devrais pas faire de favoritisme mais Nagato est le fils de mon ami. Et j'ai promis à ce dernier de prendre soin de son enfant, quand il est mort dans mes bras. Plus Nagato grandis, plus il me rappelle son père. Ce n'est pas que physique, il y a aussi sa nature enthousiaste et prêt son côté altruiste qui le pousse à aider les autres.
Son père serait fier de lui, s'il était encore là pour voir à quel point son fils a grandi.

« Mais non Nagato... Kenji la première fois qu'il a vu du sang il est tombé dans les pommes. On avait dix ou onze ans je sais plus trop... On était en cours de sport, et un de nos copains est tombé et s'est ouvert le genoux. Kenji a pas supporté ! Et regarde, il est devenu Oyabun ensuite... Alors t'en fais pas, t'as le temps de devenir un adulte et un Yakuza exemplaire Nagato. »

Je l'aide à se relever et à marcher jusqu'à la voiture. Heureusement je ne suis pas garé bien loin. Daisuke nous suit aussi, à son rythme... De toute manière, nous n'allons pas bien vite, vu l'était de mon Shatei. Une fois sur le parking, je repousse au maximum le siège avant pour que Nagato ait un maximum de place. Il doit être à l'aise, mais j'ai peur de l'allonger... S'il s'endormait, ce serait bien plus grave.

« Installes toi derrière-moi, Daisuke-kun. Tu auras plus de place comme ça. »

Après avoir positionné Nagato et lui avoir attaché sa ceinture de sécurité, je démarre et met la radio pour le maintenir éveillé. Ce n'est pas bon, de rester dans le silence. Nii-san...si on rentre trop tard...Dai-kun va être triste...il va nous chercher, non...? J'espère qu'il va pas trop être en colère...je veux pas qu'il me tape, Nii-san...je l'aime trop, Dai-kun..

« Non Nagato, Dai-kun ne va pas te taper... Regarde, quand Kovu fait des bêtises il jette sa pantoufle à côté et pas sur lui pour pas lui faire mal. Alors tu vois. Il va pas te taper. Et moi non plus. Personne ne va te taper, Nagato. »

Son beau père est vraiment le dernier des enfoirés. Au début j'avais du mal à croire Daisuke, quand il me disait que Na-chan avait probablement été un enfant battu. Mais mon cher et tendre mari avait bel et bien raison. Comme bien souvent. Je roule rapidement, pour arriver à l'hôpital le plus vite possible. J'essaye de faire un peu parler le jeune à l'arrière, qui est en état de choc lui aussi. Il se demande surement comment est-ce qu'il s'est retrouvé dans une situation pareille. Une pute, un Wakagashira et un Shatei blessé sont dans une voiture pour aller à l'hôpital... ça sonne comme le début d'une blague, mais ce n'en est pas une.

Je me gare devant les Urgences, et sort pour demander un brancard aux infirmiers qui sont là. Une blessure par balle, à l'épaule. C'est assez grave pour passer en priorité. Je reviens rapidement avec eux, et les aide à charger Nagato. Il insiste pour que je l'accompagne, mais je ne peux pas. J'esquisse un sourire et lui caresse les cheveux :

« Je te retrouves très vite, d'accord ? Je vais rester avec Daisuke-kun, il faut qu'on le soigne lui aussi. En attendant ne t'inquiète pas les médecins vont bien s'occuper de toi. »

(c) AMIANTE


I'll shoot you down, don't mess with me

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: