Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Okiya] Secret Garden - 17 mars 2060 - Kei feat Kiyoshi
 :: La Zone Yakuza :: Taito :: Asakusa :: Okiya

Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
27.05.18 1:32
Deux jours ont passé depuis notre rencontre mais surtout depuis que je l’ai laissé seul avec mon client. Mon contrat avec lui est prêt. Il ne reste qu’à le signer mais avant ça, je veux être certaine de savoir à quel genre d’homme j’ai affaire et c’est Kiyo-kun qui me le dira. D’ailleurs je suis curieuse de découvrir comment leur soirée s’est déroulée après mon départ. Tout ce que je sais, c’est que la geisha est bien rentrée à l’Okiya, escortée par un de mes hommes. Le reste, je ne tarderais pas à l’apprendre.

Obtenir une rencontre directement à l’Okiya n’a pas été très compliqué. Peut-être parce que je suis une femme ? Il y a parfois du bon à ça. On se méfie moins de moi même si on me trouve vulgaire et grossière. De toute façon je n’ai aucune mauvaise intention. Je veux simplement m’entretenir avec Kiyo-kun. J’ai d’ailleurs apporté l’autre moitié de la somme qui était prévue pour le petit travail qu’il a rempli pour moi. Ainsi qu’un supplément pour celle qui tient cet établissement et qui me laisse m’y promener en toute quiétude.

J’ai laissé mes hommes à l’entrée. Inutile d’effrayer les autres geishas. Pour la discrétion, on repassera plus tard. De toute façon je n’ai aucune raison de me cacher pour venir ici surtout si je sollicite régulièrement Kiyo-kun pour me tenir compagnie au salon de thé et c’est bien ce que je compte faire. Sa compagnie est agréable pour ne pas dire apaisante et je suis certaine d’arriver à me concentrer et travailler tout en l’ayant à mes côtés.

Après m’être annoncé à la l’entrée, je suis une maiko jusque dans un petit salon où on me fait patienter en m’expliquant que Kiyo-kun n’est pas tout à fait prêt mais qu’il ne tardera pas à me rejoindre. J’acquiesce et jette un rapide coup d’œil à ma montre. Il est encore tôt. Quinze heure n’a pas encore sonné et Kiyo-kun a peut être travaillé toute la nuit. Cependant je ne pouvais pas me permettre d’arriver plus tard. J’ai fort à faire ce soir et peut-être que lui aussi.

Pour passer le temps, je sors mon téléphone portable et consulte mes mails. Beaucoup seront traité par mon secrétaire et au final, je ne trouve rien de très intéressant. Du moins rien que je ne doive traiter moi-même. Dès que j’entends la porte s’ouvrir, je relève la tête et esquisse un sourire en le voyant passer la porte.
« Kiyo-kun ! Je suis ravie de te revoir. »

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Messages : 93Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGONActivité RP : 2 MasculinEmploi : geisha¥ : 197,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
29.05.18 9:42


SECRET GARDEN

Kei & Kiyoshi
J’ai été un peu prit par mon travail et je suis en retard pour rencontrer à nouveau Kei-sama. Il faut que je lui raconte ce qu’il s’est passé durant mon entrevue avec son client. Il ne pensait pas que j’entretenais avec Kei-sama une relation assez bonne alors il s’est un peu confié à moi, comme s’il parlait seul. L’avantage d’avoir mon métier c’est qu’il faut rester neutre dans nos dires mais on peut penser ce que l’on veut. Et je pense que je Kei-sama est une bonne personne et que je peux la croire.

J’applique sur mon visage la peinture blanche, peint mes yeux et mes lèvres et finit de m’habiller convenablement. Il est quinze heures et j’étais en déjeuné avec mon aînée. Ça a duré plus de temps que prévue comme nous nous sommes promenés. J’ai essayé de rassembler les événements de la rencontre de façon à tout dire à Kei-sama, même si certains m’embarrasse. Il y a certain moment dont je ne me souviens plus vraiment mais ils étaient sans importances.

Je déambule d’un pas plus rapide pour rejoindre Kei-sama qui m’attend. Lorsque j’ouvre enfin la porte et que nos regards se croisent, je souris un peu. Je me courbe par politesse.
« Kiyo-kun ! Je suis ravie de te revoir. »

Je me redresse et lui répond : « Kei-sama, c’est un plaisir de revoir un visage familier et que l’on estime. »

Je vais d’abord lui faire un thé même si je sais qu’elle attend un compte rendu. Je ne la fais pas plus attendre alors que je verse le liquide dans une petite coupe. « Le rendez-vous s’est bien passé. Votre client semble savoir et comprendre votre position mais il n’en reste pas moins qu’il veut lui aussi le pouvoir. C’est un homme après tout. » Je pose la théière plus loin et pousse la coupe vers Kei-sama. « Il a été très gentil et doux avec moi. » Je sais dans son regard qu’elle a comprit que j’avais eu des rapports avec cet homme.

Je m’assois convenablement et lui sort une enveloppe de ma longue manche « Avant toute chose, comme je n’ai pas été blessé et même si je sais que l’argent ne manque pas pour vous, je tenais à vous rendre la somme versée ‘au cas-où’. » Je pousse l’enveloppe vers elle, à côté de sa boisson.

« Et puis on ne va pas se mentir, c’était très agréable en fin de compte. »

Codage par Emi Burton

Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
06.06.18 0:27
Kiyo-kun est parfait, comme dans mon souvenir. Aussi bien au niveau de son maquillage que de ses vêtements. Il illustre parfaitement ce qu'est une geisha au sens noble du terme même s'il se livre lui aussi à la luxure, ce qui n'est pas complètement incompatible avec son art dans le mesure où il semble discret. Rien à voir avec les escorts de Chuo et c'est ce qui fait la différence. C'est aussi et surtout ce qui m'a poussé à le choisir.  

J'esquisse un large sourire à ses paroles de salutation. J'avoue que je suis sensible à la flatterie. J'ignore s'il est sincère ou non mais l'idée qu'il puisse m'estimer me plait beaucoup. Tout comme le fait qu'il commence par me servir du thé. Je suis impatiente de connaitre le déroulement de sa soirée mais il parait que plus on attend, meilleur c'est. Même si ce dicton s'applique en règle générale à une toute autre chose.  

Une fois ma coupe pleine, je la porte à mes lèvres et l'écoute attentivement, esquissant un sourire à ce que j'avais déjà deviné. Mon client est un homme, il ne peut que vouloir le pouvoir. Il est déjà si bien placé. Je m'en doutais mais j'avais besoin de l'entendre. Après tout, l'erreur est humaine et je ne suis pas infaillible en matière de jugement.  
« Je suis rassurée d'apprendre que tout s'est bien passé. Mais surtout je suis soulagée d'apprendre que je ne t'ai pas livré à un sadique ou un pervers du même genre. »
Je crois que je ne me le serais pas pardonné. Il m'arrive d'utiliser les autres mais je répugne à me servir de cette manière des plus faibles qui méritent ma protection. C'est disons contraire à mon code d'honneur mais heureusement en la matière il est sauf puisque Kiyo-kun est intact même s'il a été goûté. J'esquisse d’ailleurs un autre sourire lorsqu'il me confesse qu'il a aimé ce moment passé avec cet homme. Au moins je dormirais mieux ce soir en sachant cela.  

J'observe un instant l'enveloppe qu'il m'a rendu sans pour autant la toucher. Elle est pleine et je sais que le compte est là. Je sors cependant une seconde enveloppe que je pose sur la première. Je les pousse vers lui et ajoute :
« Ne sois pas fâché par mon insistance et vois ça comme une sorte de donation ou une avance sur tes prochains frais. »
L'argent est le nerf de la guerre même pour une geisha dont les kimonos sont couteux.  
« Après tout tu n'as pas encore de protecteur, d'homme qui dépense pour toi et t'entretien. Laisse-moi être celui qui paiera pour tes parures le temps que tu te trouves un véritable protecteur. »
Je crois que je me suis véritablement pris d'affection pour lui. Peut-être parce qu'il me rappelle quelqu'un que j'ai connu il y a longtemps.  
« Je vais souvent avoir recours à tes services et je préfère avoir une geisha à mes côtés plutôt qu'une escort de Chuo. Je trouve ça plus distingué et surtout plus amusant. »
Cela serait un bon moyen de me différencier de tous ces porcs avec qui je traite et qui ne peuvent pas imaginer un diner d'affaire sans prostitués. Et puis je trouve ça drôle, une femme yakuza chef de gang accompagnée d'une frêle et magnifique geisha homme. Il n'y a qu'à Tokyo qu'on peut voir une chose pareille ! L'idée me plait d'ailleurs tellement que je ne compte pas regarder à la dépense pour ce garçon s'il accepte ma proposition. De toute façon je n'ai pas de petite amie pour le moment, donc pas de risque de crise de jalousie pour cet amusant caprice.  

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Messages : 93Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGONActivité RP : 2 MasculinEmploi : geisha¥ : 197,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
07.06.18 8:53


SECRET GARDEN

Kei & Kiyoshi
Je regarde Kei-sama puis les enveloppes. Je me sens gêner de prendre tout cet argent. « Vous êtes une bonne personne Kei-sama. Je n’ai pas de mots assez forts pour vous transmettre ma gratitude. » Je me recule un peu de la table pour le pencher, assez pour que mon front touche le sol et la remercie. Je la remercie longuement, parce que je le pense. Ça me réchauffe le cœur de savoir que quelqu’un compte s’occuper de mot, même si c’est temporaire. Je n’oublierai jamais sa gentillesse. Le temps d’un instant je me demande comment une personne aussi gentille, aussi attentionnée qu’elle à pu survivre dans un milieu aussi hostile, aussi masculins et sanguinaire que celui de Yakuzas.

Je me redresse et me rapproche de nouveau de la table. Je lui sers une autre coupe de thé, au cas où elle en souhaiterait une autre. Je retire les enveloppes de la table et en met une dans chacune de mes longues manches, pour équilibrer « Je ne vous décevrai jamais. Je compte être à la hauteur de tous les montants que vous me transmettrez. Je vous ferai honneur. Même lorsque vous aurez quelqu’un et que moi j’aurais un protecteur, j’espère que nous « travaillerons » toujours ensemble et que vous solliciterez mes soins. J’espère que nous prendrons le thé ensemble » Je ris un peu « J’espère que je pourrais encore vous servir du thé. » Je me corrige.

Je me surprends à mettre bien trop de sentiments dans notre relation et je me sens un peu honteux d’avoir échappé tout ces sentiments. « Oh, pardon. Je parle trop… » Je me tais et laisse Kei-sama juger de mes paroles.
Codage par Emi Burton

Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
20.06.18 9:56
Il s’incline poliment plus que nécessaire afin de me témoigner sa reconnaissance. Même s’il en fait un peu trop j’apprécie le geste. Il n’a rien à voir avec ces escorts prétentieuses et hors de prix qui croient que tout leur est dû. Lui au contraire apprécie mon geste à sa juste valeur. Du moins c’est l’impression qu’il me donne. D’ailleurs j’ai du mal à réprimer un sourire à ses propos. Je le trouve à la fois naïf et touchant. Comment peut-on garder son innocence dans une ville comme celle-ci ? La mienne, ça fait bien longtemps que je l’ai brûlé. Mais l’ai-je seulement déjà été ? J’ai parfois des doutes. Après tout, j’ai toujours vécu toute ma vie dans ce monde de violence, au milieu de tous ces yakuzas. Mon père en était un lui-même. Au final, je n’ai fait que suivre ses traces, réussissant simplement là où il avait échoué. Je sais que ce n’est pas la vie dont il rêvait pour moi mais au moins suis-je indépendant et libre…

« Ne t’en fait pas pour ça. Par contre ne faisons pas de promesse que nous ne pourrons respecter. Nous ignorons encore qui sera ton protecteur ni si lui et moi serons en bon termes. Mais nous pouvons au moins espérer cultiver une longue et paisible amitié durant laquelle j’aurais plaisir à prendre du thé avec toi. »

Je lui fais alors signe de se servir également une tasse de thé. Je n’ai pas envie de boire seule et surtout je n’ai pas envie que nous ne soyons que client et geisha. J’ai vraiment envie de créer un vrai lien avec lui, même s’il n’est pas destiné à durer dans le temps. Après tout, nous vivons à Tokyo et tout y est éphémère.

« Que fais-tu demain ? Ce soir je revois le client avec qui tu as passé la nuit mais je n’ai rien de prévu demain. Alors voyons-nous. »

J’ai toujours été direct et je ne suis absolument pas conventionnelle. C’est dans ma nature. La preuve, je demande à la geisha qui me tient compagnie de boire du thé avec moi. Mais Kiyo-kun s’y habituera. Je suis de toute façon le genre de personne qu’on adore ou qu’on déteste. C’est au choix mais il n’y a pas de juste milieu.
« J’ai pensé qu’on pourrait aller ensemble dans une boutique de kimono. Il m’en faut un. Masculin bien entendu. Je ne porte pas de vêtement de femme. J’aimerais que tu t’en fasses un également. À mes frais bien entendu. Je veux que tu choisisses ce qu’il y a de plus beau. Ce sera nos tenues pour un diner d’affaire auquel je dois me rendre. Il y aura beaucoup de yakuza et la tenue traditionnelle est recommandée. J’ai donc envie de frimer en ayant la plus belle geisha de l’okiya à mon bras. »

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Messages : 93Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGONActivité RP : 2 MasculinEmploi : geisha¥ : 197,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
29.06.18 20:49


SECRET GARDEN

Kei & Kiyoshi

Après la demande de Kei-sama, même si je refuse un instant, je me sers aussi du thé. Ce n’est pas dans mes habitudes je ne pense pas que ce soit normalement quelque chose à faire. Nous ne nous connaissons pas depuis longtemps -deux jours à peine- et je bois déjà du thé avec ma cliente. Même avoir des rapports sexuels dès le premier rendez-vous, même professionnels (parce que je n’ai pas de rendez-vous galant) me paraît moins irrespectueux que de prendre le thé avec un client. Surtout quand c’est moi qui me le sers.

Au fur et à mesure de la conversation, Kei-sama me propose de nous revoir demain et je souris. Ça me fait plaisir à chaque fois qu’elle me dit un compliment et je sens que je deviens plus confiant. Je sais déjà que ma beauté est délicate mais lorsque Kei-sama se vente de m’avoir à ses côtés, ça me flatte. Je lui souris et acquiesce. « Avec plaisir. Cela me ferait vraiment plaisir de pouvoir vous aider lors de se dîner. Sans vouloir me vanter, et en me basant seulement sur ce que vous avez dit, si je vous permets de frimer parce qu’à vos yeux je suis la personne la mieux placé pour embellir votre position, alors je le ferais avec grand plaisir ! » Je suis peut-être un peu trop enthousiaste.

« Je ne veux cependant pas abuser de votre gentillesse mais vous serez effectivement plus à même de me conseiller sur les kimonos à porter lors de ce diner d’affaire. Je ne vous décevrai pas Kei-sama. » J’incline poliment ma tête et le haut de mon corps, comme pour faire une promesse, gage de politesse aussi envers ma cliente.

Je ne sais comment mais, même si c’est contre mes principes, je viens boire une petite gorgée de thé. « Je resterai à vos côté toute la soirée ? Je ne demande pas ça parce que je compte vous quitter au cours de la soirée, loin de là. » Je glousse un peu, une main venant cacher le bas de mon visage alors que mes yeux se plissent, devenant plus petits. « Je demande juste au cas où, vous savez… Au cas où j’aurais à passer la nuit avec quelqu’un. »

Je suis moins inquiet que la première fois que j’ai rencontré Kei-sama et que je me demandais si son client était une brute ou pas. Dans ce genre de dîner, les personnes sont toutes différentes et même si en générale elles deviennent rapidement lourdes à cause de l’alcool, elles n’en restent pas moins agréable. Au moins au début.

Codage par Emi Burton

Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
16.07.18 1:46
Voilà notre affaire est donc entendue. Kiyo-kun m’accompagnera demain pour une séance shopping histoire de refaire nos gardes robes en termes de kimono. Quant à sa question, j’éclate de rire en l’entendant avant de lui répondre :
« Ne t’en fait pas, tu n’auras plus à passer dans le lit de qui que ce soit. Du moins plus à ma demande. »
Pour ce qui est de ses autres clients, je ne pourrais rien y faire. Quant à sa vie sentimentale ou sexuelle, elle ne regarde que lui. Pour ma part j’en ai fini avec les services sexuels. De toute façon ça ne me ressemble pas vraiment d’user de ce genre de pratique pour arriver à mes fins. Enfin, il faut bien des exceptions à tout et si les règles existent, c’est pour être transgressées. Un peu comme ce que je suis en train de faire avec lui en lui demandant de prendre le thé avec moi. Les geishas ne font pas ce genre de chose mais moi j’aime les tableaux insolites.
« Je veux juste pouvoir me vanter d’avoir la plus belle geisha de tout l’Okiya à mon bras. »
Je ris doucement tout en portant ma tasse à mes lèvres.
« J’espère que ça n’éveillera pas les jalousies de tes collègues. »
J’imagine que c’est un monde difficile où ils sont tous plus ou moins en compétition. D’ailleurs je me demande où se situe mon petit protégé sur l’échelle de popularité de l’Okiya. Après tout je dis qu’il est la plus belle geisha parce que je le pense mais j’ignore s’il est réellement le plus côté ou encore le plus apprécié.

Je jette un coup d’œil à ma montre. Il me reste plus beaucoup de temps avant de devoir m’en aller. Juste le temps de convenir des derniers détails avec lui concernant notre rendez-vous de demain. Je pense que le plus simple serait que je passe le chercher, nous ferons ensuite le tour des boutiques de kimono et continuerons de bavarder.
« Bon revoyons-nous demain. D’ici là, prends soin de toi. »
Je me lève et le laisse me raccompagner jusqu’à la porte.
« Je serais là après l’heure du déjeuner. Ne te maquille pas trop, surtout si on doit faire des tonnes d’essayage. »
Il a de toute façon un très beau visage et je suis certain qu’il n’a pas besoin de tous ces artifices pour plaire à un homme.

Boss Tanaka

Date d'inscription : 12/03/2018Messages : 138Activité RP : 0 MasculinEmploi : Chef de la ville¥ : 100000000000000
avatar
Oyabun ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
10.09.18 18:25
Attention, votre sujet a été jugé inactif car sans réponse depuis le 16 juillet.

Vous avez jusqu'au 16 octobre 2018 pour vous manifester au près de l'un des deux admins par message privé, afin de remettre votre RP en jeu.

Si rien n'a été fait d'ici le 16 octobre, votre sujet sera considéré comme abandonné et seule Kurosaki Kei bénéficiera des 500 yens par poste en cas de RP abandonné.

Ito Kiyoshi

Date d'inscription : 13/04/2018Messages : 93Avatar : Kim Hyo Jong (e'dawn)- PENTAGONActivité RP : 2 MasculinEmploi : geisha¥ : 197,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
07.10.18 20:43


SECRET GARDEN

Kei & Kiyoshi
Je ramène Kei-sama jusqu’à l’entrée de l’Okiya. Ça me fait plaisir d’entendre ces compliments et j’y crois égoïstement ; je peux être la plus belle geisha de cet Okiya et j’y crois. Bien que ça me rende un peu plus nerveux. A vrai dire, l’événement auquel Kei-sama veut que je l’accompagne me met beaucoup de pression. Où je me mets beaucoup de pression pour cet évènement.

Je saluts Kei-sama qui s’en va et je me courbe pour elle, avant de rentrer à mon tour. Je soupire en m’en allant dans ma pièce ; je dois être présenter par Kei-sama comme la plus belle geisha, la meilleure de l’Okiya, à des dirigeants influents de Kyoto. C’est impressionnant. Et très intimidant.

Ma journée se termine et je n’ai pas d’autre clients de la soirée, ce qui me réjouit autant que ça m’embête : ça me laisse le loisir de penser aux futurs évènements et je me vois déjà perdre mes moyens, même si ça ne m’arrive pas souvent. Je sais de quoi je suis capable et j’en suis fier. Lorsque je me démaquille, j’observe le reflet de mon visage dans le miroir en face de moi. Mes traits sont fins, et je me rassure en les trouvant gracieux. Je pose mes coudes sur le petit meuble où est posé mon miroir, et je viens mettre ma tête dans mes mains. J’observe mon visage à la lueur de petites lampes qui éclairent ma coiffeuse. Je me trouve séduisant et mon égo remonte instantanément. Après quoi, je finis ma journée en allant me coucher tôt.

Lorsque je me lève le lendemain, je suis un peu en retard puisque j’apprend que Kei-sama est déjà là et que je ne suis prêts en aucun cas ; je prépare ma peau après avoir pris une douche, puisqu’aujourd’hui je dois porter peu de maquillage pour les essayages. Je me maquille quand même un peu les yeux et la bouche et met un kimono moins élégant que les autres mais plus pratique. Après tout ça, je rejoind Kei-sama.

« Excusez mon retard Kei-sama, je ne pensais pas que vous viendriez si tôt. » Je me met sur mes genoux et me courbe au sol pour présenter mes plus sincères excuses.
Codage par Emi Burton

Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
18.10.18 4:19
Quand je quitte l’Okiya, ce n’est pas pour rentrer chez moi pour plutôt pour reprendre le fil de mes activités. Mon planning est assez chargé en ce moment et c’est une bonne chose. Ça veut dire que mes affaires prospèrent et que les contrats se multiplient. Les Rapaces n’ont plus rien à prouver. L’époque où on devait démarcher de potentiel client est terminée. Tout le monde nous connait et nombreux sont ceux qui nous craignent. Après tout, nous avons la réputation d’être une dangereuse bande organisée particulièrement violente. J’esquisse un sourire en y pensant. C’est une facette de ma personne que Kiyo-kun ne connaitra sans doute jamais et c’est une bonne chose. C’est une geisha, il n’a pas à être mêlé à la violence de ce monde. Et puis au moins lorsque je suis avec lui, je peux un tant soit peu baisser ma garder et me reposer.

J’ai rendez-vous avec Kiyo-kun un peu après l’heure du déjeuner. Nous avons une séance shopping de prévue. Ce n’est pas l’une de mes activités préférées mais on va dire que c’est pour une occasion particulière. J’ai envie de lui offrir un Kimono qui rendra grâce à sa beauté et j’ai aussi envie d’en porter un qui soit assorti. Mais surtout il me tarde de voir la tête de tout le monde lorsqu’on nous verra ensemble. Moi en kimono d’homme, lui portant une tenue féminine qui lui ira à ravir. Rien que d’y penser, j’ai du mal à me retenir de rire. Casser les clicher et choquer les gens restent mon petit plaisir.

J’arrive avec un peu d’avance à l’Okiya. J’ai déjeuné léger, sur le pouce comme d’habitude mais on ne se refait pas ! De toute façon après le shopping je l’emmènerais sans doute manger un morceau. Tant qu’à faire ! Et même s’il surveille sa ligne, tant pis je mangerais pour deux.

Lorsque je me présente à l’accueil, on m’informe que Kiyo-kun n’est pas encore prêt. De toute façon je suis en avance alors ça n’a aucune importante. On me conduit dans un petit salon pour me faire patienter et j’en profite pour jeter un coup d’œil à mes mails si bien que je ne vois pas le temps passer.
Kiyo-kun finit par entrer dans la pièce, s’excusant pour son retard en se prosternant presque à mes pieds comme le veut la tradition. J’esquisse un sourire, me lève tout en rangeant mon téléphone portable puis me plante devant lui pour l’aider à se relever.
« Ne t’en fait pas. J’étais en avance et c’est à peine si j’ai vu le temps passer. Allons relève toi. Ne faisons pas de manière entre nous. »
Je lui adresse un sourire rempli de tendresse et lui tends mon bras avant de lui dire :
« Allons-y. Une voiture nous attend dehors. On va voir ce que les boutiques de Ginza ont à nous offrir. Est-ce que tu y as déjà été ? »

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: