Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[+18] Just like a game - Akira feat Aina - 23 Mai 2060
 :: La zone des vermines :: Nakano :: Casino Lucid dream

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Yagami Akira

Date d'inscription : 02/04/2018Messages : 118Avatar : Aki -SidActivité RP : 3 MasculinEmploi : Croupier / étudiant¥ : 203,300Multi : Hisakawa Kohaku - Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
17.07.18 5:32
Il me retient par le bras et je lui adresse un regard exaspéré qui se charge peu à peu de surprise. Un trousseau de clé ? Mais bon sang ! Qu’est-ce qu’il a encore inventé celui-là ! Il n’a pas l’air décidé à me le dire et je vais devoir le suivre pour le savoir. Je pensais bien connaître ce genre de bar mais apparemment l’établissement est plein de surprise. Je le savais liés au trafic et aux combats de chiens, mais je n’imaginais pas à quel point. Je ne l’imagine toujours pas et j’ignore encore ce qu’abrite ce bâtiment jusqu’où j’ai suivi mon compagnon d’une nuit. D’ailleurs je me demande encore pourquoi je le laisse m’embarquer dans ce genre de situation. Tout ça finira mal, je le sais et pourtant je ne peux pas m’en aller en le laissant derrière moi. Après tout, moi je sais à quel point c’est risqué mais lui n’a pas l’air de s’en rendre réellement compte.

Nous entrons dans le bâtiment et instinctivement je cherche à tâtons l’interrupteur. À la place je trouve la main de Kizuki. Comment ça je risque de les réveiller ? Un étrange frisson m’envahit en imaginant ce que nous pourrions trouver ici. D’ailleurs en tendant l’oreille je commence à distinguer des ronflements. Je déglutis avec difficulté puis sors mon téléphone portable pour activer la fonction lampe de poche.
« Bon sang… »
Nous ne sommes pas seuls. Il y a plusieurs cages dans lesquels dorment des molosses. Ils sont plus petits que ceux qui m’ont déjà mordu mais n’en n’ont pour autant pas l’air moins féroces.
« Tu as vu ce que tu voulais voir, allons-y maintenant… »
Je parle dans le vide. Kizuki ne m’écoute pas ou plutôt il ne m’entend pas. Il semble bien trop fasciné par ces chiens issus de manipulations génétiques et on remarque au premier coup d’œil qu’ils ne sont pas normaux. Ils sont trop gros sur tous les plans…
« Kizuki… »
Je lui attrape la main pour l’empêcher de s’enfoncer davantage dans ce bâtiment.
« Allons-y avant de se faire surprendre. Je te promets de t’en montrer des biens plus impressionnants à Meguro… »
Je le supplie du regard mais trop tard. Des voix se font entendre depuis l’extérieur du bâtiment. Quelqu’un arrive et la porte ne tarde pas à s’ouvrir. Pris de panique, j’éteins la fonction lampe de poche de mon téléphone portable et me glisse dans l’espace exigüe laissé entre deux cages, entrainant bien entendu Kizuki avec moi. Les chiens dorment toujours d’un sommeil qui semble imperturbable. Espérons que cela continue et qu’aucun d’entre eux ne se réveillera pour trahir notre présence.

Plusieurs hommes entrent dans le bâtiment. L’un d’eux se fait d’ailleurs réprimander pour avoir mal verrouiller la porte derrière lui. Quelqu’un presse sur un interrupteur et la pièce s’illumine partiellement. Je retiens mon souffle et crispe inconsciemment ma main sur le poignet de mon compagnon d’infortune à cause de qui nous nous retrouvons dans de beaux draps !

D’où je suis, je ne parviens pas à voir ce qui se passe mais apparemment ils sont en train de manipuler des cages. Quant aux chiens, ils n’ont pas l’air de se réveiller. Peut-être sont-ils drogués ? C’est une bonne nouvelle. Avec un peu de chance, ils repartiront sans remarquer notre présence. Dans le cas contraire, je ne donne pas cher de notre peau.

« On va devoir attendre qu’ils s’en aillent. »

À peine lui ai-je murmuré ces quelques mots au creux de l’oreille qu’un énorme bruit suivit d’injures et de grognement résonnent dans le bâtiment. J’ai soudain le cœur qui bat la chamade et l’estomac qui se noue douloureusement. J’aurais aimé pouvoir dire que c’est la proximité avec mon camarade qui me rend tout chose. Après tout, nous sommes si près l’un de l’autre que je peux sentir son souffle sur mon visage malheureusement ce n’est pas Kizuki qui me fait cet effet-là. Non, je dirais que c’est plutôt ce que mon esprit me laisse entrevoir de ce qui est en train de se passer… Et mon petit doigt me dit qu’ils ont fait une erreur de manipulation et libéré un chien fou et furieux d’avoir été drogué mais surtout d’être si brutalement réveillé…

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Messages : 229Avatar : Shiba Ken - AnatashiaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 340,500
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
17.07.18 18:37
Près du jeune homme, Aina pouvait deviner son cœur battre aussi rapidement que le sien, mais leurs regards différaient en tout point. Si celui d'Akira était apeuré, le sien reflétait l'exaltation. Cette poussée d'adrénaline n'était que pure délice et se fut sans effacer son sourire qu'il tourna la tête pour essayer de voir le merdier qu'on leur offrait. Très vite, il revint à sa position initiale pour embarquer l'étudiant avec lui un peu plus loin et l'abaisser, le forçant à se coller contre l'une des cages contre laquelle il le coinça entre les barreaux et son propre corps. Il ne faisait que le frôler, et pourtant, il pouvait sentir sa cage thoracique se soulever par intermittence.

- Hey, calme toi ou j'vais penser que j'te fais plus d'effets que tu ne me laisses croire.


Discrètement, Aina passa sa tête au dessus de la cage pour observer les trois hommes se défendre face à la bête. Ils essayèrent de le sédater à plusieurs reprises, mais le molosse se défendait avec ardeur, tous crocs sortis et bave au rendez-vous. La pièce ne tarda pas à se retrouver plongée sous les grognements féroces du canin et les cris d'agonie des propriétaires. Ces derniers avaient très vite déchanté, à force de se croire si supérieur, et se fut avec délice que le barman les contemplait se faire bouffer, l'arrogance dans leur regard laissant place à la terreur. Ils étaient totalement inconnus de l'étudiant, et vu l'habilité dont ils avaient fait preuve avec ce chien, il songea qu'ils devaient être des petits nouveaux dans le milieu. Ils avaient voulu jouer avec le feu et l'avaient payé de leur vie. C'était le destin des Hommes comme lui à Tokyo. Il y avait des barrières, et plus on avançait et franchissait les étapes, plus les risques s'avéraient décisifs. Le moindre faux pas entraînait la mort.

Malgré que les trois hommes aient donné leur dernier souffle, la bête ne cessait de mutiler et dévorer leurs corps. Kizuki avait là une prédiction de sa mort prochaine. A force de courir après le danger, un jour, ce serait lui à leur place, à joncher pitoyablement au sol. Sans être affecté par la vue du sang et des membres arrachés, il s'accroupit à nouveau face au Yagami.

- Tu me dis que tu peux me montrer des plus gros que ça à Meguro?

Si eux n'avaient su le dompter, nul doute qu'il devait exister d'autres personnes beaucoup plus expérimentées ailleurs. Plus expérimentées, et plus puissantes. Pour fournir de tels monstres, il fallait certes des laboratoires, mais surtout des individus puissants aux richesses colossales.

- Ne bouge pas, chuchota-t-il du bout des lèvres alors que le chien enfermé dans la cage contre laquelle était adossé le croupier se réveillait.

Aina fixa la bête, émerveillé par tant de caprices humains regroupés en un seul être. Sans le quitter des yeux, il choisit une clef au hasard et l'enfonça dans la serrure de la cage, sourire malsain aux lèvres.

- Ne t'inquiète pas. Je ne suis pas suicidaire. Je sais ce que je fais.

Il en essaya une, puis une deuxième, une troisième et ainsi de suite, essayant d'être le plus discret possible mais chaque tentative délivrait un peu plus le canin de l'entrave du marchand de sable. Il fallait qu'ils sortent, et vite. D'autres personnes n'allaient pas tarder à venir voir pourquoi les trois autres mettaient autant de temps à ramener le chien.

Un cliquetis lui annonça qu'il avait enfin réussi à déverrouiller la cage de la bête. Doucement, il se releva puis entraîna Akira à faire de même, l'amenant derrière lui par automatisme. Quelques pas vers l'arrière plus tard et Aina balança le trousseau de clef sur le chien au loin, qui délaissa son repas pour courir dans leur direction. Le deuxième chien ne tarda pas à joindre ses grognements aux siens. Avec ça, il n'y avait plus qu'à attendre que les deux s’entre-tuent pour en profiter et s'échapper.



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.

Yagami Akira

Date d'inscription : 02/04/2018Messages : 118Avatar : Aki -SidActivité RP : 3 MasculinEmploi : Croupier / étudiant¥ : 203,300Multi : Hisakawa Kohaku - Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
18.07.18 0:06
Mais comment peut-il faire de l’humour dans un moment pareille ? Est-ce qu’il se rend compte dans quelle situation on se trouve ? Et pourtant, sa réplique a l’effet espéré. J’esquisse un sourire, certes nerveux mais c’est suffisant pour m’aider à garder un peu de sang-froid. Je n’en suis pas moins terrifié. Ces chiens me font peur parce que je sais de quoi ils sont capables. Parce que j’ai déjà été mordu par une de ces créatures. Quoique celle qui m’a laissé une cicatrice était plus grosse et sans doute plus féroce. Je suis terrifié mais pas pétrifié. J’ai juste conscience de ce qui se passe. Quant à Kizuki, ce n’est pas du courage qu’il a, il est juste téméraire et inconscient des risques qu’il nous fait prendre.

Je ne cherche pas à l’arrêter. Je le laisse faire tout en observant chacun de ses gestes et en suivant ses instructions. Il a l’air de savoir ce qu’il fait. Je l’espère pour nous sinon j’ai toujours mon arme au cas où et je n’hésiterais pas à m’en servir sur cette chose même si ça risque d’alerter du monde dehors. De toute façon au point où on en est…

Lorsque Kizuki libère un autre chien, je comprends enfin où il veut en venir. C’est un pari risqué. Surtout en attirant l’attention du molosse en plein repas. Son plan est à double tranchant. Soit ils s’entretueront, soit ils nous sauteront tous les deux dessus… Au cas où, je sors mon arme et en retire la sécurité. S’ils font mine de s’intéresser à nous, je les abattrais sans hésitation. Ce flingue leur est de toute façon destiné. Je ne tire que sur les monstres, jamais sur les humains.

Je reste en retrait, derrière Kizuki qui semble fasciné par ce spectacle. Je pensais que ça l’aurait refroidi mais au contraire, j’ai l’impression que ça lui donnera encore plus envie de rencontrer les vrais monstres… Bon sang mais pourquoi a-t-il fallu que je lui en parle ? D’ailleurs le fait que son plan s’avère fonctionner ne va que le conforter dans l’idée que cette entreprise n’est pas si périlleuse que ça…

Les chiens s’entretuent. Leur combat à mort touche à sa fin. Kizuki doit être fier et content de lui. Je range mon arme et passe devant lui en déclarant :
« Bon rentrons maintenant. »
J’ai besoin d’une bonne nuit de sommeil même si je ne suis pas certain d’y arriver une fois au fond de mon lit. Pas après avoir vu ce carnage. Ce n’est pourtant pas la première fois mais les cadavres déchiquetés me font toujours cet effet et dans un sens heureusement. Cela me donne la certitude que je suis encore humain et pas tout à fait habitué à l’horreur de cette ville.

Le sol couvert de sang, d’entrailles et de chair s’avère particulièrement glissant et c’est s’en parler de l’odeur qui commence à monter et à laquelle je ne m’y ferais jamais. Ça vient autant des corps humains que celui des chiens. D’ailleurs les autres commencent à se réveiller dans leur cage. En même temps avec tout le tapage qu’il y a eu ! Je suis même surpris que personne ne soit encore arrivé. Alors autant filer vite d’ici.

En passant à côté du cadavre d’un des chiens, j’entends comme un grognement suivi d’un mouvement. Putain ce cabot n’est pas complètement mort et essaie d’attraper ma cheville ! Je m’en débarrasse à coup de pied tout en reculant. D’ailleurs je ne tarde pas à me cogner à Kizuki que j’entraine avec moi dans ma chute. Elle est rude mais surtout poisseuse puisqu’on se retrouve allongé l’un contre l’autre dans le sang, les entrailles et la chair fraiche. Quant au chien, il vient de pousser son dernier grognement. C’était sans doute un dernier sursaut d’agressivité avant de mourir. Malheureusement pour lui, il n’a pas pu me grignoter et malheureusement pour nous, nous voilà complètement couvert de sang. Ce n’est plus une bonne nuit de sommeil qu’il me faut maintenant mais un bon bain. Mais avant ça, on va devoir sortir d’ici discrètement et sans doute autrement que par la grande porte.

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Messages : 229Avatar : Shiba Ken - AnatashiaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 340,500
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
18.07.18 20:27
Le spectacle n'avait guère été plus intéressant que celui à l'extérieur, néanmoins Aina avait décidé de n'en rater aucunes miettes, profitant d'être aux premières loges d'un combat entre deux créations de l'Homme. Il se fichait pas mal du résultat. Les deux bêtes étaient mortes et quelque part tant mieux pour eux, il avait tout de même pu observer les envies de l'être humain caractérisées par la férocité du duel. Plus de dents. Plus de bave. Plus d'hargne. Plus de griffes. La violence n'avait d'équivalence que la suprématie dans leurs expériences. Une hégémonie factice. Des hommes incapables de se trouver une utilité durant leur minable existence.

Aina était perdu dans ses pensées, déjà à cogiter gaiement dans sa tête pour deviner quelles familles pouvaient bien tremper là dedans lorsqu'il reçut un Yagami bien téméraire contre lui pour l'attirer au sol dans une chute dont l'élégance leur tira sa révérence. C'est donc comme deux grosses merdes qu'ils tombèrent au milieu des entrailles de ce qu'il restait des trois hommes.

A force de travailler à l’hôpital, l'étudiant pourrait dire qu'il s'était habitué à mettre les mains parmi les viscères humaines, cependant, une fois en plein cœur de la chair fraîchement déchiquetée, il ne put retenir un haut-le-cœur. Il maîtrisait mieux que lorsque Kai avait tué plusieurs de ses potes durant leur soirée à Shinjuku. Ce soir là, vu la dose d'alcool ingurgitée, il n'avait pu faire autrement que renvoyer la totalité de son faible repas au sol.

- Monsieur deviendrait-il entreprenant? railla le barman, sourire en coin, alors qu'il se tournait pour venir se positionner au dessus du croupier sans pour autant le toucher, ses lèvres venant chercher avec amusement son oreille. C'est comme ça qu'on fait, lorsque l'on plaque quelqu'un au sol.

Même couvert de sang, Aina restait Aina, même si le tableau dans lequel ils baignaient était tout sauf glamour. S'éloignant du corps du jeune homme, il se redressa, le laissant faire de même, avant de se diriger vers la porte qu'il entrouvrit pour jeter un coup d’œil à l'extérieur. Porte qu'il referma très rapidement alors qu'il apercevait le gars à qui il avait chouré les clefs venir en trombe dans leur direction.

- Merde!

Rapidement, Aina fit le tour de la pièce en quête d'une échappatoire. Il leur fallait quelque chose pour partir d'ici, et vite, parce qu'il ne se voyait pas devoir tuer un homme juste pour échapper aux emmerdes. Son œil se posa sur une fenêtre dans un encadrement et ses jambes l'y menèrent en courant. Il chercha à l'ouvrir de toutes ses forces mais celle-ci s'avérait apparemment bloquée. Bon. Pas le choix. La vitre céda presque immédiatement sous le coup qu'Aina avait donné avec son coude. Il grimaça sous la douleur naissante mais n'en fit cas, retirant comme il pouvait les bouts de verres toujours présents qui pourraient les empêcher de passer et les blesser.

- Ramène toi. Vite!

La paume entaillée, son sang rejoignit celui des trois hommes qui le maquillait déjà. Une fois chez lui, il lui faudrait vite se désinfecter. C'est d'ailleurs vers la destination de son appartement qu'il se mit à courir, entraînant le Yagami avec lui.

- J'habite pas loin, suis moi!

Heureusement qu'à cette heure-ci, les gens étaient bien trop occupés à décuver chez eux, sinon nul doute qu'ils auraient déjà alerté les flics et autre compagnie non désirable.  



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.

Yagami Akira

Date d'inscription : 02/04/2018Messages : 118Avatar : Aki -SidActivité RP : 3 MasculinEmploi : Croupier / étudiant¥ : 203,300Multi : Hisakawa Kohaku - Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
20.07.18 10:33
Kizuki reste fidèle à lui-même. Au lieu de se fâcher pour ma maladresse, il trouve le moyen de jouer au séducteur alors que ce n’est ni le lieu, ni le moment. Nous devons partir et vite mais pas par la grande porte puisque visiblement quelqu’un approche. Je suis Kizuki jusqu’à une fenêtre qu’il casse avec son coude. Une fois les morceaux de verre retirés, nous filons de ce sordide endroit. Nous en avons fini pour ce soir quoique… vu l’état dans lequel je me trouve, je me vois mal traverser tout Shibuya et une partie Nakano pour rentrer chez moi. Et quand bien même j’y arriverais sans attirer l’attention, je me vois mal expliquer à Tsunade comment je me suis retrouvé dans cet état. Non, tout ce que je peux faire c’est le suivre chez lui…

Comme promis, nous y arrivons rapidement et d’une certaine manière son appartement me rappel celui dans lequel j’ai vécu quelques mois à Shinjuku. Quoique je le trouve mieux équipé et beaucoup plus sympa.
« J’espère que tu as de l’eau chaude. »
La porte vient à peine de se refermer sur nous que je retire déjà ma veste et mon t-shirt. Je suis complètement dégoutant et je ne veux même pas imaginer ce qu’il peut y avoir dans mes cheveux. D’ailleurs il est hors de question que je porte plus longtemps ces fringues plein de sang et de je ne sais quoi…
« Je peux t’emprunter des fringues ? On a l’air de faire la même taille. Je te les ramènerais propres et même repassés. Promis. »
Je retire par la même occasion mon pantalon et me retrouve en caleçon dans ce qui lui sert apparemment de chambre et de salon. D’ailleurs j’ai comme une impression de déjà vu mais je la chasse rapidement de mon esprit. Ça n’a rien à voir avec ce qui s’est passé l’an dernier. À l’époque j’avais fini à l’eau avec ce fameux type que j’ai ensuite ramené chez moi pour qu’il puisse lui aussi se changer et prendre une douche. Autant dire que le contexte était moins glauque que celui actuel. Par contre le type en question m’a par la suite attiré pas mal d’ennuis… et c’est ce que Kizuki me promet d’une certaine manière. Une longue série d’ennuie. Je le sais et je devrais prendre mes jambes à mon cou mais ça attendra que je sois propre mais surtout qu’on soit allé voir les molosses de Meguro. Après tout je ne me suis pas fait peloter pour rien !
« D’ailleurs pendant que j’y pense. »
Je ramasse mon portefeuille et je lui rends une partie de la somme qu’il m’avait donné.
« J’ai laissé le reste au gars à qui j’ai pris les billets. »

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Messages : 229Avatar : Shiba Ken - AnatashiaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 340,500
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
26.07.18 1:44
A peine s'était-il retourné après avoir fermé la porte qu'il pouvait apercevoir Akira se défringuer, habits sales et ensanglantés au sol.

- Bah vas-y fais comme chez toi. T'oublieras pas de nettoyer par terre après hein.

L'étudiant balança ses clefs sur la table basse et partit se servir un verre d'eau bien frais dans sa cuisine. Un évier, deux plaques chauffantes et un petit frigo encastré sous ces dernières. A quoi bon vouloir plus lorsque si peu pouvait convenir aisément pour une personne? Aina porta son verre à ses lèvres et en but le contenu d'une traite puis avisa sa tenue qu'il n'avait pas encore retirée. Il n'était pas assez impatient pour les enlever comme l'avait fait le jeune homme. Ce n'était pas la première fois qu'il était peinturluré de sang, et ça ne sera sans doute pas la dernière.

- Ouais pas de soucis, t'auras qu'à te servir. J'ai même un string en dentelle si tu l'souhaites~

Comment il l'avait eu? Aucune idée. Il l'avait trouvé un jour dans son bac à linge sale. Peut-être un gars qu'il avait ramené chez lui et dont il avait complètement zappé la bouille, vu l'état d'ivresse dans lequel il rentrait chez lui parfois. Ce serait assez probable en fait.

Sourcil arqué mais toujours armé de son sourire moqueur, Aina le dévisagea de haut en bas alors qu'il revenait vers Akira. Ce mec n'avait décidément aucun esprit de survie. Il se dévoilait toujours comme ça avec le premier venu? Humpf. Lui passant à côté pour venir ouvrir la porte de la salle de bain, il ignora la liasse de billets tendue dans sa direction.

- Garde ça, t'en auras besoin pour Meguro. Sinon t'auras qu'à t'en servir pour t'payer un prostitué qui s'fera une joie de démonter ton joli pti cul après tout ça.

Une fois devant son lavabo, l'étudiant ôta veste et t-shirt et ouvrit son armoire à pharmacie pour en sortir un antiseptique qu'il utiliserait après s'être lavé. Malgré son apparence pas très épaisse due à une certaine malnutrition, il n'avait pas honte de son corps. Il était fin mais Aina était du genre à prendre sans rien faire, le type de gars qui vous mettait en rogne alors que les muscles se dessinaient gracieusement sur son corps à peine avait-il fait une séance de musculation. Il grimaça lorsque les plaies sur ses mains entrèrent en contact avec l'eau.

- T'attends quoi pour venir te laver? T'as peur que j'te bouffe ou ça se passe comment? Et m'fais pas croire t'es pudique j'y croirai pas une seule seconde.


Aina préféra se concentrer davantage à soigner ses blessures alors qu'il entendait plus qu'il ne voyait Akira se dévêtir de son dernier morceau de tissu juste derrière son dos. Intérieurement, il soupira. Il avait pas baisé depuis plusieurs jours et il avait un mec nu gay juste à côté de lui. S'il ne se respectait pas, nul doute qu'il l'aurait déjà plaqué contre le rebord de son lavabo. Le jeune homme se passa un coup d'eau froide sur le visage et plaqua ses cheveux vers l'arrière, laissant néanmoins son cache-œil à sa place. Peu importe la personne avec qui il était, il l'avait toujours gardé et sa sœur s'avérait être la seule personne à avoir pu un jour observer son iris dont le blanc contrastait parfaitement avec les profondeurs de la ville qu'il aimait tant.

Le voyant entrer dans la cabine de douche sur sa droite, Aina défit sa ceinture et laissa son pantalon glisser le long de ses jambes. Un petit cri, tout ce qu'il y avait de non virile, se fit entendre et il laissa un rire narquois franchir ses lèvres. Les joies des robinets qui n'en faisaient qu'à leur tête.

- Attends, jvais te montrer.





J'ai trouvé la sdb parfaite! xD
J'ai trouvé la sdb parfaite xD:
 



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.

Yagami Akira

Date d'inscription : 02/04/2018Messages : 118Avatar : Aki -SidActivité RP : 3 MasculinEmploi : Croupier / étudiant¥ : 203,300Multi : Hisakawa Kohaku - Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
02.08.18 5:41
Je ne relève même pas son commentaire sur le string. Non mais franchement, j’ai une tête à porter ce genre de truc ? Mais c’est peut-être son petit fantasme inavoué et il m’en parle au cas où je tomberais dessus par hasard histoire que je ne me fasse pas trop d’idée sur lui. Si c’est ça, c’est raté. Quant à l’argent, je le garde puisqu’il insiste tant. J’imagine qu’on aura des frais à Meguro.
« Désolé mais contrairement à toi, c’n’est pas mon truc de payer pour baiser. »
Même si ça fait des lustres que je ne me suis pas laissé aller avec quelqu’un.

Je le regarde entrer dans la salle de bain et attends mon tour. Il est chez lui, c’est normal qu’il se lave le premier. Et puis maintenant que je me suis débarrassé de mes vêtements poisseux, je ne suis plus aussi pressé.

Je me retiens de soupirer à son commentaire. Décidément, ce type est toujours aussi aimable. D’ailleurs je me demande pourquoi je continue de le suivre dans ces folles aventures. Tout ce qu’il mérite c’est que je le laisse en plan. Enfin on verra ça après une bonne douche parce que j’ai l’impression d’avoir des trucs dans les cheveux et j’ai hâte de m’en débarrasser. Puisque j’y suis invité, j’entre à mon tour dans la salle de bain et me débarrasse de mon sous-vêtement avant d’entrer sous la douche. J’espère qu’il a de l’eau chaude sinon je vais devoir serrer des dents comme chaque fois que j’ai à prendre une douche froide.

Je tourne les robinets. Rien ne se passe jusqu’à ce qu’un jet d’eau froide se déverse sur le sommet de mon crâne me faisant crier de surprise. Mais putain ! Quelle soirée de merde ! Tout en grommelant un juron, je m’écarte pour laisser Kizuki faire. D’ailleurs lui non plus ne semble pas très doué qu’il se retrouve aspergé d’eau froide avant que le débit tiède n’arrive de manière régulière et maitrisée.
« Bon ben t’es bon pour te désapé toi aussi. »
J’ai du mal à me retenir de rire. Au moins il ne fait plus le malin maintenant qu’il est aussi trempé que moi. J’attrape ce qui semble être du shampoing et lui dit :
« Au moins tu vas pouvoir m’aider à virer tous ces trucs de mes cheveux. »
Et je ne veux même pas savoir ce que c’est. Tout ce que je veux, c’est être propre et sentir bon même si pour ça je dois prendre une douche avec un parfait inconnu dans un carré de douche aussi grand qu’un placard à balais. Ça ne sera de toute façon pas la première fois et même si je suis en manque je ne compte pas lui sauter dessus. J’ai fait suffisamment de connerie comme ça pour le reste de la nuit. Alors je vais éviter de faire quelque chose que je ne risque absolument pas d’assumer.

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Messages : 229Avatar : Shiba Ken - AnatashiaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 340,500
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
03.08.18 16:38
Aina grogna alors qu'il entendait à sa droite le jeune homme se retenir pour ne pas se plier en deux et comme à son habitude, sa répartie légendaire pointait à nouveau le bout de sa plume.

- Ferme là.

Une nouvelle fois, l'étudiant passa ses cheveux désormais trempés vers l'arrière avant de poser un regard blasé sur son vis-à-vis.

- Tu m'as bien regardé? J'ai pas été élevé dans le but de retirer un lobe d'oreille dans les cheveux des gens.


Un lobe d'oreille, ou tout du moins quelque chose qui s'y apparentait vu ce qui trônait fièrement sur le haut de son crâne. Comment est ce que ce petit bout de peau avait-il fait pour survivre à leur course effrénée d'ailleurs? Mystère et boule de gomme seule aurait la réponse alors qu'Aina retirait son boxer pour pénétrer dans le petit espace de douche. Qui refuserait pareille invitation? Après s'être placé derrière Akira, il referma la porte coulissante et passa son bras au-dessus d'eux pour positionner la poire de douche à nouveau au niveau de leur tête et le laissa se shampouiner le crâne tout seul comme un grand garçon. Il grimaça un moment lorsqu'il sentit quelques gouttes venir se répercuter contre la plaie encore à vif de son coude mais n'y porta pas plus d'attention. Appuyé contre la paroi, il n'était pas directement sous l'eau mais les douces vapeurs chaudes qu'il pouvait ressentir le contentèrent agréablement, et apparemment, ça avait l'air d'être aussi le cas pour le croupier.

Son regard coula de la nuque aux fesses du jeune homme, profitant de chaque parcelle de peau que son dos pouvait lui offrir au fur et à mesure des mouvements de ce dernier. Ses épaules, ses omoplates, ses hanches. Aucun détail ne lui manqua et ses lèvres dévoilèrent quelques dents alors qu'Aina venait effleurer son corps du bout du doigt. Taquin, son index suivit l'une des gouttes dévalant son dos pour venir s'attarder sur son tatouage, le découvrant sans pudeur, le reste de ses doigts s'y traînant sous de subtiles caresses. Un sourire net se dessina sur son visage lorsqu'il pouvait sentir des frissons se former sur sa peau.

- T'as chaud ou t'as froid? Faut que ton corps se mette d'accord parce que c'est définitivement pas possible d'avoir les deux en même temps. Gourmand va.


Doucement, Aina approcha son torse de son dos, ne faisant que l'effleurer, ses doigts descendant sur le haut de sa fesse pour remonter de manière provocatrice se poser sur sa hanche.

- Mes yeux ne m'ont donc pas trompé, t'as vraiment un joli pti cul.



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.

Yagami Akira

Date d'inscription : 02/04/2018Messages : 118Avatar : Aki -SidActivité RP : 3 MasculinEmploi : Croupier / étudiant¥ : 203,300Multi : Hisakawa Kohaku - Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
04.08.18 4:49
Un bout de lobe ? Rien que ça ? Il plaisante j’espère. Oui il plaisante. De toute façon je ne veux même pas savoir ce que c’est vraiment. Tout ce qui compte, c’est que ça s’en aille rapidement. D’ailleurs il râle et fait sa mauvaise tête mais au final, il vient quand même prendre sa douche avec moi. D’ailleurs qu’est-ce qui m’a pris de l’inviter ? Ou même de l’avoir suivi tout court. Depuis le début il me cherche et moi je ne marche pas je cours. Résultat je ne peux m’en prendre qu’à moi-même pour la situation dans laquelle je me retrouve. D’ailleurs je ne vais pas me mentir, elle n’est pas déplaisante. Et si on laisse de côté le fait que ce type va m’attirer de gros ennuis et que je devrais le fuir plutôt que de le coller, je dirais qu’il n’est pas déplaisant. Bien au contraire, il est complètement mon genre même si d’habitude je les préfère plus vieux.

Je le sens plus que je ne le vois se placer derrière moi et refermer la porte coulissante du carré de douche dans lequel nous nous retrouvons. Je le laisse manipuler le pommeau de douche et me dépêche de me débarrasser de tous ces trucs que j’ai dans les cheveux. Je serais quand même mieux une fois propre…

D’abord surpris, j’esquisse un sourire en sentant son doigt contre ma peau. C’était prévisible et ça serait mentir que de dire que je ne l’ai pas cherché ni attendu. J’imagine qu’après ce qu’on a vécu cette nuit et ce qui va nous attendre à Meguro, ce serait bête de ne pas s’accorder une pause. Après tout, on pourrait très bien ne jamais revenir de notre petite expédition alors s’il doit y avoir une dernière fois, autant qu’elle soit avec mon compagnon d’aventure.

Spoiler:
 

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Messages : 229Avatar : Shiba Ken - AnatashiaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 340,500
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
08.08.18 16:24
Spoiler:
 



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.

Contenu sponsorisé


Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: