Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Another point of view ft. Kizuki Aina
 :: La zone des vermines :: Chuo :: Le Birdcage

Aller à la page : Précédent  1, 2

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 90Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à Kita¥ : 620,000Multi : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
19.07.18 18:59

Another point of view


Les types essayent de jouer au plus malin, mais nous sommes nombreux à la sécurité ici. C'est pas pour rien que Nii-san a acheté plein d'armes et de munitions! Nous sommes bien armés, et ils ne peuvent rien pour nous. Malheureusement, nous ne pouvons rien non plus contre eux, surtout s'ils déposent leurs armes comme prévu à l'entrée. C'est important de montrer aux clients que s'ils respectent les règles, on leur laisse la liberté. Enfin...on les surveille quand même de plus ou moins loin, mais ils ne sont pas constamment fliqués! Après tout, ils sont là pour passer un bon moment, non?

Je reviens en sautillant jusqu'au bar, un large sourire au coin des lèvres. Je sais que j'ai bien fait mon travail, Nii-san serait fier de moi! Je penche la tête sur le côté à la question du barman. Est-ce que ça va aller? Hmm...je ne sais pas trop. Je suppose que oui pour le moment, jusqu'à ce qu'ils recommencent ce pourquoi ils sont entrés. Je suis peut-être idiot, mais pas au point de croire que s'ils sont là aussi nombreux, c'est pour jouer avec plein de madames.

"Ils ont déposé les armes et ils font pas de bêtises, alors pour le moment ça va! On peut pas non plus les expulser comme ça, parce que ça ferait de la mauvaise pub...c'est des clients maintenant, ne? Mais par contre comme ils sont nombreux, on les surveille un petit peu. On les laissera pas monter tous ensemble avec une seule personne par exemple, on fait pas ça ici. Ils seront séparés et surveillés je pense."

Si Nii-san était là, il les aurait sûrement virés de là. Mais Nii-san n'est pas là, et on peut pas en tant qu'employés refuser l'entrée à des gens qu'on trouve pas cools...sinon la moitié des clients ne seraient pas venus! Certains sont un peu bizarres, alors bon...mais je pense que Nii-san sait ce qu'il fait et qui il veut bien accepter.

"Oui, je sais me servir d'une arme quand même! Sinon j'en porterais pas une, ne? Ca sert à rien d'intimider des gens si de toute façon derrière je peux pas m'en servir!"

C'est vrai quoi, avant de savoir tirer, je portais pas de pistolet. Maintenant oui, parce que je m'entraîne au moins une fois par semaine! D'ailleurs, je suis fier quand j'y vais, parce que c'est un moyen de faire le vrai yakuza. En plus, je suis plutôt doué! Moins qu'au corps à corps, mais c'est beaucoup plus récent aussi. Je hoche vigoureusement la tête en souriant comme un débile.

"Hmm! On ira tirer ensemble si vous voulez monsieur! Mais après le service par contre, parce que si Nii-san voit que vous êtes pas au travail il va vous gronder...et moi avec d'ailleurs. Et je veux pas être grondé par Nii-san, ce serait la première fois je crois!"

C'est vrai que je suis un gentil garçon, alors en général Nii-san n'ose pas tellement m'engueuler. Il y a bien eu une fois...l'an dernier, quand j'ai voulu arrêter l'école et qu'on s'est disputés tous les deux. En plus je me souviens encore, j'avais fait du mal à Dai-kun parce que je disais que je l'aimais pas...alors que c'était pas vrai...mais j'ai trop honte rien que d'y penser. C'est pas bien de repenser au passé, ça rend triste! Et moi, je déteste être triste!

"Ah et aussi...il faut que je fasse très attention aux messieurs là-bas, parce que je veux pas qu'ils fassent des bêtises. Je suis un ii garde du corps des madames alors je veux pas qu'ils leur fassent du mal!"

Ils ne peuvent pas non plus rester ici sans consommer pendant des heures, c'est pas un bar. S'ils voulaient seulement boire, il y a le Filth à côté...ou les autres bars du quartier aussi, avec aussi des jolies madames. Mais là...je pense qu'ils ne vont pas attendre éternellement ou Nii-san va venir leur dire de dégager.

EXORDIUM.

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Messages : 229Avatar : Shiba Ken - AnatashiaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 340,500
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
24.07.18 18:01
Nagato serait impressionné de savoir que si, c'était possible d'intimider quelqu'un avec des mensonges et des supercheries. A force de scénarios finement menés, on pouvait amener une personne à penser comme on le souhaitait, et à partir de là, contrôler son esprit s'avérait être un jeu d'enfant. Aina avait souvent fait ça par le passé afin d'obtenir les informations désirées, et même maintenant, ces réflexes restaient inscrits dans son quotidien.

D'un geste rapide mais maîtrisé, Aina déposa plusieurs verres sur le comptoir qu'il remplit de whisky accompagnés d'un sceau à glace au cas ou ces gens n'avaient l'habitude d'en boire de qualité. Les boissons de leur commande ne l'avait pas surpris d'ailleurs, c'était rare de voir des mecs assumer le fait qu'ils préféraient un bon cocktail des familles bien fruité. C'était le cas de beaucoup plus d'hommes qu'il n'y paraissait mais inspirer le respect avec ce genre de breuvage en mains était compliqué, et le barman devait bien l'avouer, les railleries pouvaient parfois devenir lourdes.

- Oh t'inquiètes. Yoshimaru sera bien plus occupé à m'engueuler que te gronder.


Suffisait de lui dire qu'il n'en avait fait qu'à sa tête et le tour était joué. De toute manière, vu le nombre d'heures supplémentaires que le jeune barman avait fait depuis le début de son contrat sans lui en tenir rigueur, puisqu'il était du genre à adorer travailler et être occupé, il pouvait bien s'autoriser quelques pauses Quoique. Laissez son bar à Mariko était loin d'être une vision alléchante.

Ses boissons servies, Aina pouvait désormais faire un peu de rangement dans son espace de travail auquel une fois propre, il s'accouda.

- Du coup, chez les Matsumoto, tu n'es que le garde du corps des prostitués du BirdCage ou alors tu fais aussi d'autres choses?

Du coin de l’œil, il observa le petit groupe, curieux quand même quant au but de leur venue. Il vit ce qu'il devinait être le leader se lever et venir demander à Nagato de monter. Son attitude n'avait pas l'air d'être très naturelle et Aina leva un sourcil tout en écoutant leur échange.



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 90Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à Kita¥ : 620,000Multi : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
02.08.18 18:20

Another point of view


Ah, le monsieur s'en fiche que Nii-san le gronde...mais il n'a visiblement pas fait face à la colère de Nii-san, sinon il s'en ficherait pas je pense. Il a l'air de tout prendre à la légère, c'est rigolo! Ca me fait penser à un garçon de l'école qui s'en fiche toujours quand les professeurs le grondent ou le punissent, mais il travaille quand même bien et il fait pas de grosses bêtises alors on peut pas le renvoyer. Je sirote mon verre d'eau pétillante, pensif, à imaginer ce que ça serait si je me fichais aussi de l'autorité. Ce serait n'importe quoi! J'ai besoin d'être cadré, d'avoir des règles strictes et de les suivre à la lettre pour ne pas m'éparpiller. C'est comme ça que j'ai réussi à me passer des pilules qui font dormir, même si parfois c'est quand même difficile en fonction de l'heure de la journée. Mais pour palier à ça, je fais beaucoup de sport! En plus j'en fais avec Nii-san donc c'est pratique.

"Ah non, je fais pas que ça! Je..."

Je me fais totalement couper par un des types de toute à l'heure, et j'avoue que ça me fait un peu grincer des dents. J'aime pas ça quand on me coupe la parole...mais je m'y suis habitué, parce que je parle beaucoup trop parfois alors ça aide pas. Le type veut monter avec l'une des putes...mais le truc, c'est qu'il ne veut pas payer tout de suite. Or, ici, on paye avant de consommer. C'est la loi de la maison, parce que sinon on risque d'avoir des problèmes avec des gens qui n'ont pas l'argent nécessaire pour payer. Et on a pas envie de se faire chier à les poursuivre un peu partout dans la ville pour des recouvrements de dettes!

"Je suis désolé monsieur, mais c'est comme ça. Il faut d'abord payer, et ensuite consommer. Ne? Comme les boissons! Si vous avez quelque chose à y redire, il va falloir attendre le retour de Nii...Fujiwara-sama! "

Je sais que Nii-san a eu quelques problèmes avec des clients récemment, et je me demande s'il ne s'agit pas de ceux-là. D'ailleurs, je sais pas ce qu'il fabrique...il est malade, je sais, parce qu'il a dit à ses hommes qu'il serait pas trop présent ce soir et donc qu'il fallait faire comme s'il n'était pas là. La dernière fois, il voulait que Dai-kun reprenne les choses en main...mais Dai-kun avait refusé, parce qu'il se sentait pas prêt à diriger la maison close alors que les autres gens ne l'aimaient pas. Je me demande s'il va accepter de descendre ce soir quand même? L'absence de Nii-san se fait bien ressentir, là...

"Du coup vous voulez consommer ou vous préférez vous en aller? Vous pouvez pas rester ici à juste boire, c'est pas un bar. Si vous voulez juste faire ça, il y a le Filth à côté. Ils ont des ii boissons aussi, même si le barman est différent! Et il y a des jolies madames qui se déshabillent aussi. C'est gratuit."

Il commence à m'embêter lui, avec ses copains. Pourquoi est-ce que ça tombe le jour où Nii-san est absent? Pourquoi est-ce qu'ils viennent m'embêter moi alors qu'il y a plein d'autres gardes autour? Tout le monde est un peu tendu là, et ça risque de faire fuir les clients. Le type commence à élever la voix, mais j'ai appris il y a longtemps que ça servait à rien de s'énerver puisque ça créait du conflit. Je me contente donc de lui sourire.

"Vous savez que si vous vous énervez trop on va être obligés de vous mettre dehors, ne? Et comme on connaît vos visages, vous aurez plus le droit de revenir, ce serait dommage...ne?"

Apparemment, ça le calme puisqu'il accepte de poser de l'argent sur la table. Il choisit de prendre une nouvelle, donc c'est pas trop cher pour le moment...et je l'accompagne à la chambre sans quitter mon sourire un peu factice. Hé, je vais pas être content de le laisser avec une madame, quand même! Je reviens assez vite vers le bar, après leur avoir souhaité une bonne soirée, et termine mon verre d'une seule traite sans broncher. Cette fois, je ne souris plus.

"Je suis idiot, mais j'ai l'impression que quelque chose cloche. Lui est parti, mais pas les autres...et même s'il a essayé de m'arnaquer, il ne voulait pas s'en aller et a quand même payé alors que Nii-san n'est pas là. D'ailleurs c'est bizarre qu'ils aient vraiment attention qu'il ne soit pas là avant de venir...à moins que ce soit une coïncidence, ne?"

EXORDIUM.

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Messages : 229Avatar : Shiba Ken - AnatashiaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 340,500
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
07.08.18 22:58
Ce yakuza avait l'air louche ou Aina ne s'y connaissait pas. Ce genre là, il en croisait souvent lorsqu'il sortait les soirs où il ne travaillait pas, et en général ils avaient une idée pas très innocente derrière la tête. Ça voulait foutre la merde au BirdCage? Il serait intéressé de voir jusqu'où ils pourraient aller.

Le jeune homme se prépara un mojito alors qu'il voyait Nagato revenir au bar. C'était rare qu'il se mette à boire en plein service, surtout de sa propre initiative, mais puisque son patron ne se gênait pas de le faire, alors au diable les futures remontrances! De toute manière, lui, il n'avait pas une image à tenir, contrairement au proxénète.

- Pour ta propre sécurité, ne crois jamais aux coïncidences, lança-t-il alors qu'il enfonçait une paille dans sa boisson alcoolisée.

Des coïncidences, ça se créaient de toutes pièces, et il savait de quoi il parlait pour en avoir montées par le passé. Aina passa derrière le bar pour s'y accouder aux côtés du jeune garçon. Au final, sa présence ne l'insupportait plus autant qu'avant. Ou peut-être que son indifférence avait encore une fois pris le dessus. A voir, même s'il optait plutôt pour la deuxième raison.

- La prostituée, elle est nouvelle non? Son visage me dit rien.

Son visage comme son corps d'ailleurs. Et ça ne servait à rien de se mentir, lorsque l'on travaillait pour une maison close, il y avait certains avantages en nature s'il pouvait dire. Tant qu'une personne venait par désir et non pas par obligation, Aina ne faisait pas la fine bouche devant un bon moment à partager contre un corps nu. Et puis, il pouvait faire preuve de beaucoup plus de douceur que certains clients, une fois dans un lit. Plus doux et décidément plus tactile. Ce qui l'étonnait même parfois, lui qui n'était pas fan des contacts humains en tant normal.

- Tu sais d'où elle vient? 'fin, vous faites des genres d'entretiens pour les recruter?


Oh tiens, ça le rendait curieux de savoir comment ces fameux entretiens se déroulaient pour une prostituée. Est-ce qu'elle se devait d'écarter les cuisses directement et passer sous le bureau? Ou sur le bureau, ça dépendait des préférences.

- Peut-être qu'elle travaille pour lui, genre agent double t'sais.

Aina sirota son verre qu'il avait bien serré et coula un regard interrogateur vers le jeune garçon? Bah quoi?

- Me regarde pas comme ça, j'dis ça comme si j'pouvais te dire que le ciel était rose. Juste que ça m'étonnerait pas. Ya un moyen pour vous de voir ce qu'il se passe dans les chambres?



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 90Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à Kita¥ : 620,000Multi : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
14.08.18 9:43

Another point of view


Il faut pas croire aux coïncidences...hmm...ça veut dire que les messieurs ont vraiment attendu l'absence de Nii-san avant de venir. C'est gênant ça, parce que ça veut dire qu'ils préparent un sale coup. Et...je viens de les laisser faire ce qu'ils veulent...mais comment prouver qu'ils font des bêtises? Pour le moment, ils sont sages et ont même laissé leurs armes à l'entrée. C'est quand même fou, non? Je serre un peu les dents en essayant de réfléchir à toute vitesse. Je ne peux pas forcer la porte pour savoir ce qu'il se passe dans la chambre. Je ne peux pas non plus les forcer à partir, ils n'ont pour le moment rien fait de mal et je n'ai pas ce pouvoir; Nii-san l'a, uniquement lui, et il n'est pas là malheureusement. Hnn, que faire...

"Oui, elle est là depuis une semaine je crois. Encore en phase de test, Nii-san préfère attendre le retour des clients pendant un mois avant de vraiment engager quelqu'un...il y en a beaucoup qui sont encore à l'essai et qui travaillent ce soir. En général, elles viennent d'elles-mêmes, Nii-san ne va pas faire du porte à porte pour recruter...la plupart du temps ce sont des dames qui travaillaient à Shinjuku ou Shibuya à l'origine, mais qui viennent ici parce que c'est mieux et que Nii-san a une bonne réputation."

Un peu comme Dai-kun l'avait fait à l'époque, je crois. Mais toutes les dames ici ne terminent pas mariées avec le patron, loin de là! Je crois que c'est pour ça qu'elles sont jalouses, mais c'est idiot. Dai-kun mérite largement d'être le mari de Nii-san, il s'occupe bien de la maison, cuisine mieux maintenant et s'occupe de Tomoe. En plus il m'aide parfois pour les maths quand je comprends pas, et je suis très nul en maths, alors j'aime bien!

"C'est lui qui fait les entretiens, Nii-san, mais ensuite ce sont certains clients fidèles qui les testent au départ...c'est rare qu'on les demande tout de suite, parce que ce sont des nouvelles et la plupart des réguliers préfèrent miser sur des valeurs sûres, ne?"

C'est aussi ça qui est étrange, ce soir. Le type n'a pas tellement hésité avant de choisir la demoiselle, et ne voulait pas payer en avance. Hnn...j'aimerais y aller, mais je n'ose pas de peur de faire un scandale. Nous n'avons malheureusement aucun moyen de savoir ce qu'il se passe, les filles rapportent en général le mauvais comportement de leurs clients après coup pour qu'on les blacklist. Parfois, quand on est vraiment pas sûrs des gens, un homme reste devant la chambre au cas où il entende des cris...ou un silence des plus total. J'aurais peut-être dû rester, du coup.

"Agent...double...?"

Je ne comprends pas trop pourquoi cette dame serait d'un coup un agent double. Agent double pour quoi? Pour infiltrer la maison close? Quel est l'intérêt? Nii-san est très accessible pour tout le monde par la grande porte, et totalement inaccessible une fois la maison close fermée. Le seul moment où il est vraiment seul avec une poignée d'employés, c'est lorsqu'il remet le salaire de chacun dans son bureau. Mais c'est spécial, ça n'arrive qu'une fois par mois!

"Je crois que...je vais les voir. Monsieur, il faut que vous surveilliez les autres pour moi, ne? Il y a les vigiles, mais quand même!"

Je lui souris à pleines dents, mais dans ma tête tout est déjà en place. Je m'éloigne rapidement dans les couloirs, grimpant quatre à quatre les étages pour rejoindre la chambre en question, la main sur mon arme. Il faut que je sache, c'est important. J'écoute à la porte, mais n'entends pas le moindre bruit...tant pis pour le scandale, je me couperai le petit doigt après si jamais! J'entre sans frapper, l'arme dans la main, et la pointe sur le couple...qui n'est même pas déshabillé du tout. En fait, ils semblent s'échanger quelque chose.

"Pas un geste. Toi, tu repose lentement ce truc sur le lit. Vous mettez vos mains derrière la tête et sortez d'ici. Si vous faites un seul geste brusque, je tire. Compris?"

J'essaye d'être un peu plus crédible, cette fois. Je ne dois pas sonner enfantin, je reste un yakuza après tout! Et j'ai eu un bon instinct finalement, même si c'est le barman qui m'a poussé à agir. Nii-san sera content de moi...un peu moins de la nouvelle, qui se fera sûrement virer ce soir.

EXORDIUM.

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Messages : 229Avatar : Shiba Ken - AnatashiaActivité RP : 0 MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 340,500
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
20.08.18 1:41
Un sourire ironique prit place sur le visage d'Aina lorsqu'il écouta Nagato lui expliquer comment les prostituées venaient pour travailler ici. Décidément, Yoshimaru avait la cuillère en or dans la bouche même jusqu'au boulot. Un mois. Il trouva la période d'essai anormalement longue. Mais bon, après, il gérait pas un bordel donc il ne pouvait pas vraiment savoir. Très peu l'idée d'en ouvrir un pour maîtriser le sujet.

Le barman finit d'une traite sa boisson alcoolisée alors qu'il regardait, sans dire mots, son cadet partir en direction des escaliers. Surveiller les autres? Et puis quoi encore? Il allait observer la suite des événements tranquillement derrière le comptoir de son bar oui.

D'un signe de main, il intima Jiro à le rejoindre et lui confia discrètement :

- Fais gaffe aux types là-bas. Nagato est monté mais ils doivent préparer un truc.


S'il arrivait quelque chose et que la situation dégénérait salement, son "Nii-san" ne serait pas fier de lui. Chose complètement débile selon l'étudiant. Mais n'empêche qu'il avait prévenu l'un des vigiles de rester en alerte. Putain. De. Cœur. De. Merde.

Il commençait à mettre un peu d'ordre dans ses verres et bouteilles en prévision du gros du service du soir qui ne tarderait pas à arriver lorsqu'il vit du coin de l’œil l'un des hommes se lever pour partir en direction des escaliers, lui aussi. L'un des hommes du proxénète lui barra la route. Un peu plus et le gamin se serait retrouvé en un contre deux. Contre trois? Si on admettait que la jeune femme avait reçu un entraînement au combat rapproché. Le ton monta rapidement du côté du client.

Un bruit sourd se répendit dans la petite assemblée alors que Aina posait un peu plus brusquement le verre contre le comptoir, du côté des fauteuils où était assis la bande. De son flegme habituel, il leur montra les boissons servies depuis un moment maintenant.

- Si vous en voulez pas, faut me le dire. Y'a aucun soucis j'ai une bonne descente.

Le gars sembla prendre ses paroles pour une provocation. Il s'approcha et passa son bras par dessus le bar pour lui empoigner le col de sa chemise. Énervé d'être ainsi traité, Aina dû se retenir pour ne pas lui claquer la tête contre le comptoir.

Putain. Pourquoi est-ce qu'il était pas arrivé en retard au boulot lui?



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 90Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à Kita¥ : 620,000Multi : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
13.09.18 14:59

Another point of view


En fait, je déteste cette situation. C'est à moi de prendre les décisions, et je dois avouer que...je suis pas du tout prêt à faire ça. Je ne suis qu'un petit garçon au final, même si j'essaye d'être un homme, et j'ai du mal à ne pas être simplement un suiveur. Prendre les décision? C'est bon pour des personnes comme mon Nii-san, c'est tout. Je veux revenir dans la salle principale, histoire de chasser tous ces types, mais je me prends soudainement un coup violent à l'arrière du crâne et tangue en me rattrapant de justesse au mur. Je...je crois que c'est la pute qui a essayé de m'assommer, pourtant je l'avais en joue! J'attrape brusquement son bras, le tord et la plaque contre le mur. Le type tente de fuir, mais je le tiens en joue avec mon flingue. Je suis quand même seul contre deux personnes prêtes à en découdre...j'aimerais bien que Nii-san revienne, là!

"On va sortir calmement, tous les trois, j'ai dit. Avance."

Je ne veux pas tirer, parce que le simple son de la détonation pourrait alerter tout le monde et lancer un chaos total. Je le sais, parce que c'est déjà arrivé plusieurs fois. Mais d'habitude, Nii-san est dans les parages...c'est lui qui s'occupe de ça, moi j'aide seulement les vigiles à foutre les vilains dehors! J'arrive finalement dans le hall, où je vois que la situation s'est soudainement dégradée. Le gentil barman est menacé, et les types risquent de faire du mal aux travailleurs...ah, mais que faire? Je ne peux pas simplement menacer tous ces gens, ça risquerait de mettre tout le monde en danger!

"Jiro, appelle waka-sama s'il te plaît! Cette fois, on ne peut rien faire sans lui. S'il dit quoi que ce soit, c'est moi qui prendrai la responsabilité. D'accord?"

C'est la toute première fois que j'ordonne quoi que ce soit à qui que ce soit, moi, le shatei qui n'a d'ordinaire pas son mot à dire. Si les hommes refusent pour le moment d'appeler Nii-san, c'est parce qu'il leur a sûrement demandé de ne pas le déranger. Je ne sais pas trop ce qu'il fait, mais ça doit être très important pour qu'il nous laisse dans une merde pareille! Mais là, on a pas trop le choix. Je veux pas que qui que ce soit se retrouve blessé par ma faute...juste parce que j'ai pas su tous les maîtriser à temps. Je me tourne vers le barman, qui a l'air de pouvoir se débrouiller seul. Bien. Au moins, la situation pourrait stagner en attendant l'arrivée de...

"Qu'est-ce qui se passe ici, putain?!"

La voix de Nii-san me rassure plus que je n'oserais l'avouer. Avec lui dans les parages, tout va se régler en moins de deux! Je lui explique rapidement la situation, conservant les détails pour plus tard, et me plie en deux pour m'excuser de l'avoir dérangé. Même si je suis maintenant de sa famille, je lui dois un respect particulier, surtout devant les autres hommes. Il ne doit pas faire de traitement de faveur pour moi, je reste un de ses hommes. Les types se font chasser sans vergogne, seuls restent celui que je tiens en joue et la demoiselle dont je retiens encore le poignet. Eux, ils vont devoir bénéficier d'un traitement particulier. On ne se moque pas si facilement de Fujiwara Yoshimaru, et surtout, on ne fait pas entrer de drogue dans l'établissement. Même Die-kun a fait les frais d'une politique pareille...alors ces deux-là? Nii-san les fait escorter jusqu'à son bureau, tandis que moi, j'ai l'obligation de rester dans le hall avec les autres, les sens en alerte. Les types sont toujours dans la rue, il faut s'assurer qu'ils ne rentreront plus. Ca fait fuir les clients, en attendant.

"Je déteste ce genre de soirée. Et je déteste prendre des décisions. Aïe..."

Je grimace en frottant l'arrière de mon crâne, où une jolie bosse trône fièrement. Je vais la garder un moment, celle-là!

"Vous avez pas des glaçons, s'il vous plaît? La dame m'a frappé tout à l'heure, je sentais rien mais là je sens très bien la douleur d'un coup..."

EXORDIUM.

Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: