Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Un nouveau monde s'offre à moi - ft Kizuki Aina
 :: La zone des vermines :: Chuo :: Le Birdcage

Ogata Kintaro

Date d'inscription : 06/04/2018Activité RP : 2Messages : 35Avatar : Ryutaro¥ : 144,500
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
18.06.18 23:49
Encore une nuit à chercher une pute pour passer un bon moment. Depuis que j'ai connu Daisuke je n'arrête pas de changer de personne. Une pute différente chaque nuit. Je tombe sur des bons coups, mais surtout des horreurs. Et contrairement à ce que l'on croit, l'habit, et donc le porte-monnaie, ne fait pas le moine. J'en ai payé certains qui étaient horriblement mauvais. Parfois ils manquent d'hygiène, mais souvent ils sont juste habitué à être payé pour faire l'étoile de mer, sauf que ce n'est pas ce que je veux.

Las de chercher une prostitué de qualité, ce matin je décide de changer un peu mes habitudes. Au lieu d'aller sur le trottoir je décide de commencer à fréquenter des maisons closes. Daisuke m'en avait vaguement parlé une fois. J'ai oublié ce qu'il m'avait dit mais je me souviens qu'il m'avait dit qu'il y en avait des biens à Chuo. C'est donc dans ce quartier que je déambule cette nuit à la recherche d'une maison close qui saura attirer mon oeil.

Le problème c'est qu'il est déjà bien tôt dans la matinée, je ne sais pas à quelle heure ferme ce genre d'établissement mais j'ai bien l'impression d'être en retard, j'ai encore une fois trop travaillé cette nuit.

C'est en plein milieu de la rue que je tombe en face d'une devanture plus modeste que les autres, plus chic, mais le principal est qu'il semble encore ouvert. Et à cette heure-ci c'est presque un miracle. Je cherche le nom, et trouve enfin l'enseigne. Il y est écrit Birdcage. Drôle de nom... Mais il me plaît. Je décide de rentrer.

L'ambiance est vraiment étrange. Je ne saurai comment la décrire... J'ai l'impression que tout est fait pour nous inciter à consommer. Consommer la chaire qui est le seul produit à vendre dans ce genre de maison si je suis bien renseigné. Je tourne la tête pour regarder un peu les alentours, je pensais que je serai accueilli mais il semblerait qu'il n'y ait personne de disponible pour me recevoir. Je sens que je viens après la fête. Tout le monde doit être déjà occupé à... Faire ce qui se fait ici. Je soupire, il est inutile que je reste ici si je n'ai plus de prostitué pour moi. Je m'apprête à sortir quand j'entends des bruits de verre. Mes yeux se posent sur un comptoir. Derrière il y a un jeune homme qui nettoie des verres. Je décide d'aller le voir.

"Excusez-moi jeune homme... ll semblerait que je sois trop tard pour assister aux festivités?"

Plus je m'approche et plus je le détaille. C'est qu'il est mignon. Mais je ne sais pas si tous les salariés ici proposent des services corporels alors pour éviter de me mettre dans l'embarras et de me faire blacklister tout de suite, je vais déjà discuter un peu avec lui. Je suis en position de faiblesse ici je ne connais pas le mode de fonctionnement de ce genre de lieu.

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Activité RP : 25Messages : 180Avatar : Shiba Ken - Anatashia MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 285,000
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
20.06.18 0:35


Cinq heure du matin. Aina n'avait qu'une envie : rentrer dormir. Pour cela, il lui fallait finir cette satanée vaisselle, retirer cette satanée chemise, et se casser de cette satanée maison close! Rageusement, il sortit son bac du lave vaisselle pour le poser sur l'évier. Qu'est-ce qu'il lui avait prit, hein, de descendre à la cave ce soir là pour en inspecter l'état? Il aurait très bien pu le faire un autre jour, sachant que le lendemain, il avait stage dans l'après-midi, mais non. Il avait remarqué que les verres en bas étaient dans un piètre état dû à la poussière, Fujiwara était descendu, il lui en avait fait part, puis s'était retrouvé à tous les laver. Avant demain.

Kizuki soupira. Depuis qu'il avait commencé son stage à l'hôpital, il n'avait même pas encore eu le temps de souffler et les rares heures de sommeil à son actif avaient été récupérées au détour des pauses que la clinique était bien obligée d'offrir à leurs stagiaires. Heureusement, il commençait à en voir la fin, de cette foutue vaisselle, et rien que cette pensée suffit à l'apaiser.

Alors, lorsqu'il entendit un nouveau client entrer, il souhaita ardemment disparaître. Y'avait pas moyen qu'il fasse plus d'heures sup' que ce que Yoshimaru lui faisait déjà faire. Il payait très bien, certes, mais jamais il n'avait signé pour devoir se taper tous les verres de la cave.

"Excusez-moi jeune homme... ll semblerait que je sois trop tard pour assister aux festivités?"

Et merde.

Apparemment, c'était la dernière lubie à la mode de lui attribuer n'importe quel rôle. Après baby-sitter, le voilà à faire une deuxième fois hôte d'accueil. Il devrait marquer barman sur sa joue tiens, à défaut d'avoir un front la moitié du temps caché par son bandeau. Et bien sûr, il fallait que Nagato et Fujiwara ne soient pas là pour l'accueillir. Il savait le gosse dans les étages pour s'occuper de certaines chambres, et son patron toujours à la cave, et pitié qu'il n'était pas à la recherche de nouvelles choses à laver. Sérieusement, Aina n'était pas du genre coquet, mais avoir les mains rêches, c'était non merci. Il ne comptait plus le nombre de crèmes hydratantes qu'il avait achetées depuis qu'il avait commencé à travailler au BirdCage d'ailleurs.

Après avoir déposé son verre propre sur l'étagère, Kizuki tourna le visage pour scruter son vis-à-vis. Oh. Il lui sembla le reconnaître. Il se souvenait d'un article qu'il avait lu dans le métro relatant les dernières boutiques en vogue en ce moment. A la tête se trouvait un magasin non loin de chez lui, et dans lequel jamais il n'y mettrait les pieds. Y'avait de quoi se couper un bras pour avoir ne serait-ce qu'une tenue. N'empêche, l'homme qui lui faisait face rendait bien mieux dans la réalité que sur papier. Les traits fins de son visage étaient beaucoup plus apparents.

- Effectivement.

Aina l'observa un peu plus et son petit doigt lui dit qu'il ne devait pas être habitué à venir dans ce genre d'endroit. Qui se pointait à cette heure du matin franchement? C'était bien beau de se dire qu'une prostituée serait disponible h24, mais déjà qu'elles ne devaient pas être bien serrée avec tous les passages qu'elles se prenaient, si en plus elles ne pouvaient se reposer, autant appeler des loques, ça ne changerait pas grand-chose.

- Le BirdCage ferme d'ici 1 heure. Et comme tu le vois, y'a plus personne de disponible.

Festivités, c'était bien le mot que cet homme avait employé n'est ce pas? Aina ne voyait pas en quoi coucher avec une prostituée était si réjouissant. Il n'y avait aucun vrai plaisir. Juste de l'argent et de l'obligation. Le désir lui-même en devenait faussé.

Cependant, Kizuki ricana, non sans méchanceté, alors qu'il plaignait intérieurement son face à face. Avoir envie et n'avoir personne sous la main, il avait déjà connu, et il pouvait dire que c'était plutôt rageant.

- Apparemment, y'a pas d'heure pour avoir faim.

Ogata Kintaro

Date d'inscription : 06/04/2018Activité RP : 2Messages : 35Avatar : Ryutaro¥ : 144,500
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
16.07.18 20:32
Je soupire en comprenant que je n'aurai rien à me mettre sous la dent ce soir là. Je m'assois au bar en soupirant encore plus fort pour qu'il entende mon mécontentement. Mais son petit rire et sa petite réflexion m'agace au plus haut point.

"Je vous demande pardon?"

Ce n'est pas comme s'il vendait des okonomiyaki non plus. Je sais très bien ce qu'il a voulu sous entendre et je n'aime ni que l'on fasse allusion à mon rythme de vie, ni à ce que l'on mentionne mon besoin presque quotidien de fréquenter des putains. Je ne dis rien à propos de la propreté douteuse avec lequel il essuie ses verre, ni sur le sol qui colle sous mes chaussures à chaque pas, quoi de plus normal dans un bar j'imagine après une soirée de strip-tease.

Je prends mon porte-monnaie et sors un gros billet.

"Sortez moi de quoi boire pendant une heure. Et pas de la piquette. Au lieu de vous permettre des réflexions déplacées."

Je passe mes mains sur mon visage. Boire va me donner encore plus envie de baiser mais tant pis. Vu l'heure je ne trouverai plus grand chose d'ouvert alors quitte à être là autant en profiter. Je sors une cigarette et l'allume pour en tirer une longue bouffée assez salvatrice compte tenu de mon agacement passif.

"Tant que vous êtes là, racontez moi quelque chose j'ai besoin de me divertir. Vous serez payé en conséquence. Estimez-vous heureux que je ne vous demande pas plus."

Je bois mon premier verre cul sec. L'alcool me traverse le corps et commence à me détendre un peu. Ooooh ouiiii que ça me fait du bien... Je ferme les yeux quelques secondes pour en profiter et geins de bien-être. Je repose mon verre pour en réclamer un autre mais ce que j'ai demandé tarde un peu trop à arriver.

"Et bien alors! J'attends! Raconte moi quelque chose ! J'ai eu une longue journée j'ai vraiment besoin de penser à autre chose."

Je tire une nouvelle latte de ma cigarette et lui souffle la fumée au visage. Il a l'air jeune. J'envie cette jeunesse que je perds à mesure des années qui passent. Il serait peut être temps que je me case avec quelqu'un mais à quoi bon. La seule personne qui avait un peu de grâce à mes yeux est partie pour aller faire sa vie je ne sais pas où.

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Activité RP : 25Messages : 180Avatar : Shiba Ken - Anatashia MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 285,000
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
25.07.18 2:18
Son sourire en coin ne quitta pas une seule fois ses lèvres alors qu'il s'attirait apparemment la mauvaise humeur du styliste. Observer les diverses réactions de ses clients face à lui était l'une de ses distractions favorites au boulot et il fallait dire que cela faisait un moment qu'on ne lui avait pas parlé de manière si directe pour une rencontre. Le jeune barman arqua néanmoins un sourcil lorsqu'il lui indiqua qu'il ferait monter les billets s'il arrivait à le distraire. L'argent ne l'avait jamais attiré, et outre pour payer ses études, il le jetait au casino ou dans un bar où il payait sa tournée, et payerait s'il lui filait vraiment du blé. Aina aimait sa vie à vivre au bord de la misère, à ne rien avoir à se mettre sous la dent la moitié du mois et à devoir se démerder pour survivre dans cette ville abominablement excitante.

L'étudiant maintint son regard plongé dans celui de son interlocuteur lorsque la fumée lui arriva au visage. Il huma cette douce odeur qui souvent lui faisait de l’œil et qui pourtant jamais n'avait pu atteindre la portée de ses lèvres. Malgré les apparences, Kizuki n'avait jamais fumé de sa vie et jamais il ne le ferait. La tentation était beaucoup plus plaisante et acceptable que l'addiction. Une sourire encore plus large dévoila ses dents. Savait-il vraiment ce que son geste pouvait signifier?

- Si tu voulais tant te divertir, y'avait le club de strip-tease juste à côté du BirdCage mais... il a fermé y'a quelques minutes quel dommage.


Railleur, Aina se redressa pour se retourner et se saisir à nouveau de sa bouteille de whisky Kavalan ex Sherry. Le genre d'alcool fruité et épicé comme il les aimait, lui qui avait mis du temps à se trouver quelque chose à boire autre que des cocktails qui entraînaient bon nombre de moquerie à son égard. Ce n'était pas sa boisson fétiche, mais elle devait pas être très loin du podium.

Un regard de défi dans sa pupille, le barman déposa deux nouveaux verres sur le comptoir qu'il remplit de moitié.

- J'suis pas père castor alors on va jouer à un jeu toi et moi si tu es d'accord. Deux mensonges une vérité. Tu connais le principe non? J’énonce trois faits me concernant et tu dois deviner ce qui n'est pas invention. Tu perds, tu bois et à ton tour. Si je perds, je bois. Et ainsi de suite.

Aina s'accouda sur son bar, son doigt redessinant le cercle de son verre. Une petite pause ne lui ferait aucun mal avant de reprendre son activité au combien intéressante à savoir : essuyer cette satanée vaisselle.

- Alors... On va commencer par du simple. J'aime le chocolat. J'ai fait dix années de basket et... Ah! J'ai déjà baisé un client contre mon bar.


Son bras passa sous le comptoir pour venir chercher un cendrier qu'il vint placer juste en dessous de la cigarette de l'homme, alors que de la cendre quittait le bâton incandescent. Lui qui s'avérait devoir se mettre la ceinture pour cette nuit/début de matinée, Aina était bien curieux de voir sa réaction quant au fait qu'il puisse titiller sa frustration.



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: