Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

When I'm without you [Tsubasa & Kei]
 :: La zone des vermines :: Shinjuku

Takegami Tsubasa

Date d'inscription : 03/04/2018Activité RP : 1Messages : 26Multi : Imai Ryuichi Avatar : Tsuzuku MasculinEmploi : Tatoueur¥ : 46,000Crédits : Pinterest , Tumblr
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
05.07.18 22:34
27 janvier 2059


Il ne savait même plus depuis combien de temps il était dans ce bar. 30 minutes ? 1h ? Ou plus ? Il ne pouvait même plus compter le nombre de verres car le barman lui retirait au fur et à mesure. Il savait juste qu’il en avait pris quelques-uns, voir un bon nombre. Ça se voyait à son porte-monnaie car il lui restait plus qu’un petit billet. Mais il avait encore de quoi se payer des verres. Toute façon il n’avait même plus l’esprit à compter quoi que ce soit. Il se contentait de donner l’argent et de demander un verre. S’il lui disait qu’il n’avait pas assez, il lui donnait simplement plus.

Il était venu ici pour se vider un peu l’esprit. Naru lui manquait et il n’avait personne pour lui tenir compagnie. Il n’avait même pas réussi à racoler quelqu’un dans la rue. Pourtant même pas besoin de payer… Il se demandait bien quand il pouvait rentrer, ça faisait déjà quelques jours. Il avait l’habitude de ne pas le voir mais ça n’effaçait pas le manque. C’était même de pire en pire ! L’alcool et ce qu’il avait pu fumer avant ne l’aidait pas non plus. La vie était vraiment trop nul. Il faisait tourner le liquide dans son verre avant de le boire cul sec et de le pousser vers le serveur.

- Encore.

Il lui donna son dernier billet et eu un verre en retour. Même si ça ne lui faisait pas tout oublier c’était déjà mieux que rien. De toute façon il n’avait pas d’autres occupations… Enfin si, il aurait pu vider toutes les bouteilles de la maison, mais il avait préféré faire un tour pour trouver du plaisir avec quelqu’un. Mais personne ne voulait de lui. Peut être car il était déjà un peu bourré alors qu’il errait dans les rues. Il ne le serait donc jamais, la seule réponse qu’il avait eu était des grimaces ou des insultes. Pourtant des fois il en trouvait facilement des crasseux pour s’offrir un coup dans une ruelle. Son attention se fixa sur son téléphone, tient, un message de Naru. Il croyait quoi lui encore ? Qu’il allait lui envoyer des petits cœurs et de lui dire qu’il était pressé de le voir revenir ? Même pas en rêve. Il se contentait de lui envoyer des insultes, enfin… Des essaies d’insultes car il ne savait plus trop écrire dans cette état. L’intention y était alors c’était le principal. Sans s’en rendre compte, son verre était déjà vide. Quelle tristesse, pourquoi ça se buvait aussi vite ? Il se posait toujours la question. De toute façon c’était la même chose pour les bouteilles. Jamais trop remplies ! Il soupira un coup et redonna son verre. Il avait soif ce soir, sa gorge était encore sèche.

- Je veux encore steuplé.

Mais cette fois ci, ça ne se passait pas comme prévu. Pas assez d’argent ? Avec tout ce qu’il avait bu on ne pouvait pas lui offrir un verre ? Il ouvrit son porte-monnaie pour faire tomber les petites pièces, ça devait bien être assez. Toujours pas ? Il ne pouvait pas s’empêcher de grogner et lui balança son porte monnaie limite à la figure. Il n’avait même pas pris sa carte en plus .

- Donne moi à boire jt’ai dis !

La personne en face de lui restait calme tout en lui disant que maintenant il fallait arrêter car il avait bu beaucoup trop de verres. Au moins une dizaine ? Pardon ? Il se leva alors d’un coup en mettant un coup de poing sur le bar, faisant tomber quelques verres s’y trouvant.

- J’ai soif !


Il sentait la colère monter un peu et ne put s’empêcher de donner un violent coup de pied dans un tabouret. Il voulait ce dernier verre !

Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Activité RP : 5Messages : 55Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa RyosukeAvatar : Mally - exist trace FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 202,500
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
08.07.18 7:19
Ce soir j’ai rendez-vous dans un bar de Shinjuku pour une partie de poker avec quelques connaissances que je compte bien plumer. Je suis en vaine en ce moment et ça serait dommage de ne pas en profiter. Nous sommes six et je suis comme souvent la seule femme. Je ne m’en plains pas vraiment. J’ai l’habitude. J’évolue dans un monde d’homme, je l’ai choisi et je ne cherche pas particulièrement à le changer.

Les parties s’enchainent, les cigarettes et les verres aussi. Enfin surtout pour les perdants qui cherchent à calmer leurs nerfs par tous les moyens. Ce qu’ils ne savent pas c’est que ça les enfonce plus qu’autre chose. De mon côté je ne suis qu’à deux verre de Sky et une sucette et demi, à l’orange de préférence. C’est mon péché mignon surtout depuis que j’ai arrêté de fumer.

Les heures défilent et le monde continue de tourner autour de nous. Le bar se remplit et se vide aux grès des va et vient de la populace des bas-quartiers. Ici il n’y a pas d’honnêtes gens. Yakuza ou vermine, nous sommes tous corrompus et sommes ici pour plus ou moins la même chose.

Un sourire éclaire soudain mon visage. Il précède l’instant où je vais abattre mes cartes et celui où ils vont tous perdre. Des éclats de voix me parviennent. J’arque un sourcil. Ils ne viennent pas de notre table mais du comptoir où un client visiblement éméché et fauché fait une scène. Il ne pouvait pas attendre celui-là ? Il gâche la beauté de ma victoire. Tant pis, ça ne change rien au résultat. Ce soir je les ai tous plumé et je vais m’en aller les poches pleines. Eux par contre ne sont pas très joyeux, il y en a même un qui finit par se lever de rage. Je ramasse mes gains tout en le suivant du coin de l’œil Apparemment il a décidé de passer ses nerfs sur le type qui fait des siennes au comptoir. Ah ! Ça sent les emmerdes ça ! Et la bagarre ne tarde pas à démarrer. Mais putain, les mecs je vous jure ! Faut calmer un peu vos excès de testostérones. Surtout que ça commence un peu à partir en bagarre générale là !

Tranquillement je ramasse mon fric et le range dans un sac que je glisse sous la table. Je retire ensuite ma veste, craque mes doigts et décide de m’en mêler histoire de me dégourdir les jambes et de bien finir cette excellente nuit.

Après quelques coups donnés au hasard, j’arrive enfin vers l’origine de tout ce bordel. Le type en question ressemble plus à un animal sauvage qu’à un homme éméché et je ne suis pas certaine d’avoir déjà croisé une telle créature un jour. Tant d’agressivité et de hargne… j’aime ça ! Et je relève le défit ! D’ailleurs ma première approche est claire et direct : un coup de pied dans le ventre qui lui coupe non seulement le souffle mais qui lui fait perdre l’équilibre et l’envoie valser contre une table. Il est clair qu’il n’en restera pas là et qu’il lui en faudra plus pour le sonner mais au moins le ton est donné.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: