Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Today I'm dirty and I want to be pretty ✘ ft. Yukimura
 :: La Zone Yakuza :: Taito

Sanada Kagami

Date d'inscription : 16/03/2018Activité RP : 5Messages : 73Multi : Yoshimaru - Kazuki - Asami - TsunadeAvatar : Yuuki (Initial'L)Emploi : Lycéen¥ : 154,600Crédits : VTP // vent parisien // tumblr
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
15.07.18 14:14
Today I'm dirty and I want to be pretty

2060年05月

Je n'ai pas spécialement envie de rentrer à la maison. Pourtant, il le faut. Je n'ai nulle part où aller sinon. Je pourrais demander aux Fujiwara de me prendre comme réfugié politique mais... Je ne tiens pas à m'imposer, je ne veux pas les déranger.

Je n'ai pas encore vu Yukimura depuis cet après midi. J'attend sagement dans le hall de l'hôpital, rhabillé à peu près correctement avec mon sac de classe. J'ai signé moi-même les papiers de sortie, je suis majeur après tout, ici à Tokyo. La tête baissée, je m'incline bien trop formellement devant mon père qui est finalement venu me chercher. Je suppose que j'aurais pu prendre le metro ou un taxi, plutôt que de l'embêter une fois de plus. J'ai parfois l'impression d'être un pois pour lui... Un boulet qu'il se traîne. Et qu'il n'ose pas mettre dehors par simple gentillesse, ainsi que pour préserver son image.

Je regrette tant de choses. Et j'en ai pris conscience aujourd'hui en réfléchissant à ma vie pendant que ce médecin me demandais si je l'avais cherché tout en m’auscultant. Je boite jusqu'à la voiture où je m'installe, attache ma ceinture et reste silencieux lors du trajet. Je ne fais que répondre vaguement aux quelques mots que Yukimura prononce, sans vraiment l'écouter.

Ce n'est qu'une fois à la maison que je part prendre une douche. Je n'en ai jamais eu autant besoin de ma vie. Je craque de nouveau sous l'eau dans ma salle de bain, et frotte mon corps plus que nécessaire, dans l'espoir de ne plus sentir leurs mains sur moi. Il me faut un certain temps pour me calmer, et je ne sors de là qu'une fois la nuit tombée. J'enfile un pyjama, qui me recouvre entièrement. Je n'ai pas envie que Yukimura puisses voir mon corps, désormais dégoûtant. Je crois qu'il doit être déjà assez déçu.

Dans la cuisine, je me fais chauffer de l'eau pour un thé. J'en ai besoin aussi, pour essayer de calmer mes nerfs. Je sens qu'il me regarde depuis le salon et résolument je garde la tête baissée. Avec ma tasse, je me traîné et m'assoit à côté de lui sur le canapé. Je n'ose toujours pas le regarder.

« Je suis désolé de vous avoir embarrassé comme ça, Yukimura. Si vous le souhaitez, je vais partir le plus rapidement possible. Je ne veux pas vous faire encore plus honte... J'abandonnerai le nom Sanada pour ne pas l'entacher. Veuillez m'excuser de mon comportement. »

(c) AMIANTE






Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Activité RP : 6Messages : 55Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa RyosukeAvatar : Kamijo MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 99,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
10.08.18 3:13
La vie est parfois cruelle. Ironique également. J’étais dans les bas-quartiers lorsque j’ai reçu cet appel à propos de mon fils, Kagami…

Je devais rencontrer un homme de passage à Tokyo, qui avait vécu un temps à Osaka. Une occasion unique si on tient compte du fait qu’il s’en va ce soir. Il sait des choses sur ce qui est arrivé à mes parents mais également à ma petite sœur, Kagami. Il sait des choses qui ne sont pas dans le rapport de police et qu’en dehors de moi, seuls les coupables peuvent le savoir. Est-il un complice ? Est-il lui-même coupable ? Ou bien a-t-il eu connaissance des détails d’une autre manière… Je ne le saurais jamais car je suis parti avant son arrivé. Je dois avouer avoir hésité et dire que je n’ai pas un goût amer dans la bouche serait mentir. Il fallait que je choisisse et c’est ce que j’ai fait. J’ai préféré le présent et le futur au passé. J’ai trahi la promesse que j’avais fait à ma sœur, celle de faire de ma vengeance ma priorité.

Mon visage est pâle et figé lorsque j’arrive à l’hôpital. J’écoute à peine le médecin. Un homme sans empathie qui m’inspire des envies de meurtre. Je pense qu’il doit appartenir à la catégorie des crapules, ceux dont il faut généreusement graisser la patte pour espérer être soigné correctement.

Nous ne nous éternisons pas à l’hôpital. Ce n’est ni le lieu, ni le moment de parler de ce qui s’est passé. Et puis j’imagine que Kagami a envie de rentrer à la maison… prendre une douche.

Sur le trajet j’échange avec lui des banalités. En réalité je ne sais pas trop quoi dire. Je ne sais pas non plus quoi en penser. Tout est confus dans mon esprit et puis je repense continuellement à cet homme avec qui j’avais rendez-vous et qui sera loin d’ici dans quelques heures. Pourquoi fallait-il qu’une telle chose arrive, surtout aujourd’hui… Quand je me rends compte de ce que je suis en train de penser, je me mords vivement la lèvre jusqu’au sang. Ce n’est pas quelque chose à penser. Kagami est innocent. Ce n’est pas de sa faute et puis dans une ville comme celle-ci c’était à prévoir. C’est pour ça que j’avais voulu l’envoyer à Osaka. Après tout, je suis bien placé pour savoir que tout l’argent du monde ne peut rien contre un prédateur déterminé. Je suis au final incapable de protéger mon fils, tout comme j’ai été incapable de protéger ma sœur.

Une fois à la maison, Kagami file prendre une douche. Pour éviter d’y penser, à ça mais également à ce que j’ai raté aujourd’hui, je marche jusqu’au bar où je me sers un verre de whisky. J’en bois rarement, surtout à cette heure-ci. Habituellement je le réserve pour les rares visiteurs que je laisse pénétrer ici. Je suis regardant sur les hommes que j’introduis dans notre domicile à cause de ce qui s’est passé lorsqu’il était enfant. Il faut croire que je n’ai jamais été capable de le protéger.

Je m’installe dans le canapé du salon, me retenant d’emmener la bouteille avec moi. Je n’ai pas envie que Kagami prenne peur. J’avale le contenu de mon verre et me contente de m’enfoncer dans mon siège tout en pianotant sur mon téléphone portable, parcourant ma liste de contacts et me rendant compte que je n’ai aucun véritable ami dans cette ville ni même ailleurs… Je m’arrête un instant sur le nom de Yoshi-kun puis je me souviens qu’il ne s’est jamais intéressé à mon passé et que même si nous nous connaissons depuis longtemps, il ne me connaît pas vraiment. C’est de toute façon un homme bien trop occupé avec son mari et son enfant ou encore son travail de yakuza pour avoir du temps à consacrer à ça. Après tout c’est un proxénète... Et puis je me connais je ne pleurais pas longtemps sur son épaule et je risque de lui montrer ma vraie nature et après ? Il me regardera comme un monstre et ça en sera fini de notre amitié…

Lorsque Kagami sort de la salle de bain, je ne peux pas m’empêcher de le suivre du regard. Et maintenant ? Est-ce qu’il faut que j’appelle un psy ? Que je commande un bouquin sur comment gérer ce genre de situation ? Jusqu’à présent je ne m’en étais pas trop mal sorti en tant que père célibataire mais là, je crois que je suis complètement démuni.

Ce qu’il me dit lorsqu’il me rejoint au salon, me surprend et me blesse en même temps. Je me rends soudain compte de l’image que je lui renvoie mais également du fossé qui nous sépare. Ce mur que j’ai dressé entre les autres et moi, je l’ai également dressé entre nous sans m’en rendre compte mais également sans le vouloir.
« Ne dis pas de bêtise. »
Je murmure ces quelques mots d’une voix presque éteinte. Je suis en colère mais pas contre lui. Plutôt contre ceux qui lui ont fait du mal mais également contre moi-même. Je tends la main vers lui et lui fait signe de s’approcher. Je n’ose pas vraiment le toucher en premier de peur de le braquer. J’ai envie de le prendre dans mes bras comme quand il était petit et qu’il faisait un cauchemar mais j’ai peur qu’il ne veuille pas ou qu’il n’en soit pas capable. En fait je ne sais pas du tout comment réagir ni même comment il réagirait.

Sanada Kagami

Date d'inscription : 16/03/2018Activité RP : 5Messages : 73Multi : Yoshimaru - Kazuki - Asami - TsunadeAvatar : Yuuki (Initial'L)Emploi : Lycéen¥ : 154,600Crédits : VTP // vent parisien // tumblr
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
Hier à 15:46
Today I'm dirty and I want to be pretty

2060年05月

Si la honte me noue toujours le ventre, la peur elle s'est en allée subitement. Yukimura me gronde. Enfin, il me gronde gentiment, en me demandant de ne pas dire de bêtises. J'hésite un peu, puis part me réfugier dans ses bras sans demander mon reste. Je ne suis plus un enfant pourtant... J'ai bien grandi depuis le temps. Je suis un jeune homme de dix huit ans et c'est un peu ridicule à mon âge d'aller encore pleurnicher dans les bras de mon père. Pourtant, je n'arrive plus à pleurer. Je crois que j'ai épuisé mon stock de larmes pour aujourd'hui.

« Pardon. »

C'est tout ce que je trouve à dire. Je crois que je vais m'excuser jusqu'à la fin de mes jours... Au moins, il n'est pas en colère contre moi et... il ne me rejette pas non plus. Je me suis finalement monté la tête tout seul comme un grand, en croyant qu'on ne voudrais plus de moi après ça. Après avoir été... Sali, par une bande de mecs. Le médecin de l'hôpital n'a pas arrangé la situation, en me faisant me sentir comme une pauvre merde qui l'avait bien cherché...

« Je ne sais pas si c'est possible... Mais j'aimerai que le médecin que j'ai vu à l'hôpital soit renvoyé si possible. »

Yukimura semble surpris. Je lève les yeux vers lui, tout en restant lové contre son torse, bien à l'abris dans ses bras :

« Il en avait rien à faire. Pas une seule fois il ne m'a demandé si j'allais bien... Il m'a juste demandé si j'avais signalé à des adultes responsables que ces types me harcelaient... C'est limite s'il n'a pas demandé si je ne l'avais pas un peu cherché. Si... Si jamais il doit voir quelqu'un d'autre dans le même cas que moi, ça risque de leur faire du mal aussi. »

L'argent fait énormément de choses. Et je sais que les Sanada en ont énormément, trop pour savoir quoi en faire d'ailleurs... Alors, ça ne devrais pas poser trop de problème pour renvoyer ce gros bâtard.
(c) AMIANTE






Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: