Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Maison de plaisirs Hisakawa] Keep calm ✘ ft. Kai
 :: La zone des vermines :: Chuo :: Ginza :: Maison de plaisir Hisakawa

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Yamashita Asami

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 70Avatar : Niikura KaoruActivité RP : 1Emploi : Employé chez légumes +¥ : 138,500Crédits : VTP // Vent parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kazuki - Kagami - Tsunade
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
15.07.18 14:45
Keep calm.

2060年05月

Il fait beau aujourd'hui. Et c'est tant mieux, parce qu'on va être dehors toute la journée. On, c'est Matsuda et moi. J'ai prévenu Akane que j'allais jardiner avec lui et je crois que ça ne lui a pas trop plu. Il faut dire que Matsuda et mon petit ami sont partis sur de mauvaises bases, Akane l'a rencontré en pleine séance... D'exorcisme dirons nous. Alors forcément, ça n'aide pas vraiment à tisser des liens et à faire connaissance sur de bonnes bases. J'aurais peut-être mieux fait d'organiser un dîner avec Matsuda et lui avant. Si seulement j'avais su...  

Toujours est il qu'en début de semaine dernière il m'a envoyé un SMS pour savoir si j'étais disponible un week end. Pour jardiner, pour faire un potager. Il ne s'y connaît pas trop en fruits et légumes, c'est pour ça qu'il m'a appelé au secours. Je ne savais pas qu'il avait un jardin. Je ne savais pas non plus qu'il avait emménagé avec son petit ami, Hisakawa-kun.

« Je serais là samedi à 8h. »

J'ai l'habitude de me lever tôt, et ce week end je ne travaille pas pour une fois. Enfin, je dois faire des papiers pour le travail mais disons que je peux le faire de chez moi maintenant que j'ai internet et une adresse e-mail. C'est encore nouveau pour moi tout ça, et mon patron compréhensif m'a dit de prendre mon temps. Je dois prendre mes marques, et je me rend compte à quel point je suis vieux et en retard sur la technologie. Visiblement dehors, tout le monde a internet et un e-mail ! C'est dingue quand même, tout ce qu'on peut faire avec un ordinateur. Je n'en avais pas la moindre idée.

J'ai utilisé ma nouvelle imprimante pour lui faire des petites fiches détaillées, maintenant que j'ai appris à me servir de word. J'ai pris des graines aussi, que j'ai récupéré dans l'une des fermes qui fournit le magasin. C'est pratique d'avoir des contactes tout de même ! Il y en a pour la saison actuelle, mais aussi pour cet automne et cet hiver, histoire que son potager soit bien rempli.

Je ne peine pas à trouver l'endroit où il habite grâce au GPS de ma voiture que Akane a réussi à régler. Ah la technologie ! C'est beau tout de même. La maison est jolie également, mais... C'est un bordel. Ah. Je tape à la porte et c'est quelqu'un que je ne connaît pas qui viens m'ouvrir. Une jeune femme visiblement fatiguée... Je suppose qu'elle a du travailler cette nuit, vu que c'est une maison close ? Elle me sourit gentiment tout de même :

« Je suis désolée chéri, mais on a fermé il y a une heure... on ouvre à 18h. »
« Bonjour Mademoiselle, je ne suis pas ici en tant que client. Je suis Yamashita Asami, j'ai rendez vous avec Matsuda san. »

Elle semble un peu surprise mais me fait tout de même rentrer. En attendant que Kai vienne me rejoindre, elle me demande d'attendre dans un petit salon encore un peu en bordel. Ils ont du finir tard, s'ils n'ont pas tout rangé !
(c) AMIANTE







This is
Tokyo bitch





Matsuda Kai

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 67Avatar : Kyo - DIR EN GREYActivité RP : 0Emploi : Producteur de films X, Artiste¥ : 199,600Multi : @"Fujiwara Daisuke" @"Moriyama Akane" @"Amakusa Nagato" @"Sato Tetsuya"
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
16.07.18 15:57

Keep calm.


J'ai besoin de stabilité. C'est Kazuki qui me l'a dit, après les crises diverses que j'ai subies lors de son déménagement...puis du mien. Chambouler ma routine de la sorte a fragilisé mon esprit déjà bien amoché, et je crois que je ne pouvais pas faire pire pour pousser les types dans ma tête à se chamailler pour voir la lumière. Dire qu'en général nous nous endormons lorsque l'un d'eux prend le contrôle! C'est épuisant à force, je n'arrive plus à tenir le rythme. Même en mettant toute la volonté du monde, le fait de risquer d'un coup de perdre le contrôle sur moi-même me terrifie.

C'est Kazuki qui m'a donné l'idée, même si j'ai mis plusieurs semaines à l'accepter. J'ai trouvé une petite occupation saine dans le jardin privé de la maison close, m'occuper des plantes et des graviers. Mais ce n'est pas assez, parfois je n'ai plus rien à faire...et c'est généralement dans ces moments-là que le monstre débarque, seulement pour jouer ou pour dévorer de nouvelles victimes. Quand ce n'est pas lui, c'est au tour du gamin qui me donne des maux de crâne à m'en taper la tête contre les murs. Il me fallait toujours plus d'occupations saines, des habitudes précises pour concentrer mon cerveau sur une seule tâche. Les endormir tous au fur et à mesure, les empêcher de prendre la lumière en même temps...

J'ai envoyé un message à Asami pour la première fois depuis l'été dernier. Une simple demande, de venir avec quelques graines ou autres tubercules afin de planter un potager. Si on m'avait dit il y a quelques années que je terminerais comme ça, à la retraite beaucoup trop jeune à m'occuper d'un pauvre jardin, j'aurais ri au nez de cette personne...avant sûrement de lui arracher les boyaux si le combo Akira-le monstre venaient à la lumière en même temps.

Samedi matin, huit heures. Il est tôt, mais je suis debout depuis presque une heure à cause d'un certain petit Sosuke. Kazuki pionce comme un loir puisqu'il a terminé tard, et moi...j'attends avec impatience et appréhension mon ancien ami. Ancien? Oui...je ne peux pas dire que c'est mon meilleur pote quand je ne l'ai pas contacté depuis des mois. Même si j'ai peur, je suis quand même content de le voir. Ca ne se voit pas, évidemment. J'ai toujours la même tronche du type blasé et fatigué...peut-être que c'est pour ça que je suis faible face aux autres personnalités.

Une pute vient me chercher, m'annonçant qu'un type renfrogné m'attend dans le salon. C'est forcément lui. Je la remercie d'un simple signe de tête, et sors à sa suite pour rejoindre Asami dans le salon. Je me sens un peu...gêné. Je suis mal fringué, mais c'est surtout parce que ça fait un bail qu'on ne s'est pas vu face à face. Beaucoup de choses se sont passées depuis, beaucoup de choses ont changé...et je ne vais pas forcément mieux, même si Kazuki a réussi à m'apprivoiser. Je lui fais un simple signe de main.

"Yo..."

Salutation brève et peut-être un poil concise. Asami semble lui aussi un peu gêné, mais ah...je ne peux pas l'aider sur ce point. Je l'invite à me suivre, histoire d'aller directement dans le jardin sans passer par l'appartement. Je ne sais pas comment la créature de Kazuki prendrait l'arrivée d'un inconnu, et j'ai pas envie de réveiller Kazuki...alors nous resterons dehors. C'est pas grave, il fait beau.

"Tu as ce que je t'ai demandé?"

On dirait que je parle de drogue...mais je ne touche pas à ça, moi.

EXORDIUM.

Yamashita Asami

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 70Avatar : Niikura KaoruActivité RP : 1Emploi : Employé chez légumes +¥ : 138,500Crédits : VTP // Vent parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kazuki - Kagami - Tsunade
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
19.07.18 15:25
Keep calm.

2060年05月
Matsuda n'a jamais été très bavard. Je hoche simplement la tête quand il me demande si j'ai ce qu'il faut. Heureusement que je sais de quoi il parle, sinon on pourrait croire que je suis dealer. Non, j'ai juste des graines et des arbustes et autres bulbes à planter. Rien d'illégal en soi. Je dépose les cageot sur une petite table de la terase et m'assoit pour allumer une cigarette.

« Il est tôt. Tu aurais du thé ou un café ? »

Autant prendre le temps de discuter un petit peu, pour savoir où il va planter tout ça exactement. Le temps qu'il aille dans sa cuisine, je me permet d'aller voir le petit jardin. Effectivement, c'est assez neutre et vide... Mais c'est aussi très Japonais. Je remarque qu'il a plusieurs petit bonzaï, visiblement taillés il y a peu. J'esquisse un sourire et détourne le regard pour chercher le potager qu'il est censé avoir préparé. Mais... Il n'a rien fait. Il y a juste des sacs de terre et des planches qui serviront à sur élever le futur potager. Bon, on va avoir du travail... Finalement, ce café ou ce thé me feras le plus grand bien.

Quand j'entend Matsuda revenir je me dirige vers la terrasse et m'installe à ses côtés sur une chaise. Je le remercie poliment pour la boisson.

« Je suppose que tu n'y connaît rien ?... Je t'ai fait des petites fiches. On va avoir des fraises, des tomates, des aubergines, des petits pois et du poireau. Je t'ai aussi pris des pieds d'herbes aromatiques. »

Le but au final, c'est qu'il se démerde tout seul après et que je ne sois pas obligé de revenir. Comme ça... Je suppose que ça lui occuperas l'esprit et que ça devrait empêcher quelques débordements.
Je tire sur ma cigarette et le regarde lire ses petites fiches. Ah, il a l'air d'aller plutôt bien. Son visage n'est pas tiré par la fatigue, il a repris du poids et surtout il est silencieux. Tout ça, ça signifie qu'il va bien. Je ne m'inquiète pas quand il ne dit rien, c'est comme ça que je l'ai toujours connu. Matsuda n'est pas un bavard de toute manière... C'est son état normal et naturel. Au moins, je suis certain que c'est bel et bien Kai que j'ai en face de moi et non pas un autre.

« Et ton copain, Kazuki... Il va bien ? Il doit dormir là non ? La fille m'a dit que ça avait fermé tard. »

Est-ce que son mec est encore prostitué ? J'en sais rien. Je n'espère pas, parce que mine de rien ça ne doit pas être facile à vivre... Je ne sais pas si je pourrais être en couple avec un travailleur du sexe !

(c) AMIANTE







This is
Tokyo bitch





Matsuda Kai

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 67Avatar : Kyo - DIR EN GREYActivité RP : 0Emploi : Producteur de films X, Artiste¥ : 199,600Multi : @"Fujiwara Daisuke" @"Moriyama Akane" @"Amakusa Nagato" @"Sato Tetsuya"
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
22.07.18 14:09

Keep calm.


Je crois que c'est la politesse habituelle que de proposer un truc à boire, mais je n'ai pas l'habitude d'être poli. J'acquiesce lorsqu'il me demande une boisson, que je m'en vais faire dans le silence le plus total. Ce n'est habituellement pas moi qui prépare ce genre de chose; ce qui ne veut pas dire que je ne sais pas me servir de ces machines, seulement que j'aime bien qu'on s'occupe un peu de moi. Là, Kazuki n'est pas réveillé et ne le sera pas avant plusieurs heures; je vais devoir me débrouiller seul jusqu'à la fin de l'après-midi. Et il est huit heures du matin. Ah...

Je mets la machine à café en route, et en profite pour me faire un thé vert au passage. J'ai pas pris de petit déjeuner, n'ayant personne pour me le préparer...mais je n'ai pas très faim, alors ça ne compte pas. Je ramène nos deux tasses dans le jardin, et m'assois à côté de Asami pour regarder ce qu'il me tend. C'est vrai que je n'y connais rien. Mais c'est principalement pour ça que je veux m'y mettre, pour focaliser mon esprit sur quelque chose de prenant et d'inconnu. Je pourrais me mettre au dessin sur ordinateur, mais j'ai peur que ça réveille Akira. Tout ce qui est artistique m'est proscrit pour cette exacte raison...

Je lis attentivement les fiches, en galérant un peu sur certains kanji je l'avoue. Sur les katakana aussi, puisqu'il y en a beaucoup. Ca m'a l'air étranger, tout ça...j'en avais jamais entendu parler pour la plupart. Je ne connais que les fruits et légumes lambda, les aromates je ne sais même pas si j'en ai déjà goûté. Certainement, puisque j'ai été plusieurs centaines de fois dans des restaurants différents. Enfin...de toute façon, ce n'est pas très important. Les produits, je pourrais toujours les donner à Kazuki pour qu'il en fasse ce qu'il veut. Ce qui m'intéresse, moi, c'est de m'occuper de nouvelles choses dans ce jardin en plus du reste. De reprendre le contrôle sur cet esprit qui fait ce qu'il veut, quand il veut...

"Kazuki?"

Je ne comprends pas d'abord pourquoi il me parle de lui, puis capte enfin ses paroles. Ah...c'est vrai que les humains normalement cherchent à interragir les uns avec les autres, à s'intéresser à la vie de l'autre. C'est un peu complexe à comprendre pour moi.

"Il dort, oui. Il a eu beaucoup de travail hier, à gérer tout ça."

Oui, "gérer". J'oublie parfois que Asami n'est pas au courant de tout en permanence, puisque je ne l'ai pas contacté depuis des mois. Il ne savait probablement même pas que j'avais déménagé.

"C'est Kazuki qui gère cet endroit. Il l'a créé. Ce n'est plus une simple escorte, il a pris sa retraite."

Je prononce ces mots comme un robot, comme si je me détachais totalement de cette information. Je suis neutre par rapport à ça. Je me fiche qu'il se prostitue ou non, je ne suis pas con au point de croire qu'il me trompe. Je me fiche de ça, nous ne sommes même pas vraiment ensemble...et c'est tant mieux. Je ne pourrais pas bloquer un autre être humain dans une spirale telle que celle-ci, à l'obliger à rester collé à moi et fidèle.

"Toi? Ton petit jeune?"

Les humains doivent être sociables. Il est donc attendu que je m'intéresse en retour à sa vie, non?

EXORDIUM.

Yamashita Asami

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 70Avatar : Niikura KaoruActivité RP : 1Emploi : Employé chez légumes +¥ : 138,500Crédits : VTP // Vent parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kazuki - Kagami - Tsunade
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
07.08.18 14:36
Keep calm.

2060年05月
Le petit ami de Kai va bien. De ce que je comprend, il a visiblement arrêté la prostitution. C'est une bonne chose je suppose. ça ne doit pas être simple, de fréquenter quelqu'un qui partage son lit avec des inconnus contre de l'argent. Je ne juge pas Kazuki-kun par rapport à son métier. Il a du mérite, moi je ne pourrais pas faire ça. Premièrement parce que je ne suis pas assez beau, il faut bien l'avouer. Et aussi parce que je n'en ai pas envie. J'ai toujours été fidèle dans mes relations. J'ai toujours été un type honnête aussi, je n'ai jamais rien fait de vraiment immoral. Alors me prostituer ?... Certainement pas. Mais je crois qu'il n'a pas eu trop le choix. A mon avis, personne ne devient pute par choix, c'est en général par accident.

Je me force donc à sourire, pour montrer à Matsuda que ça me fait plaisir d'entendre que tout va bien entre eux. Du moins je suppose, puisqu'ils sont toujours ensemble. C'est important pour lui, d'avoir de la stabilité, avec sa... Condition. Même si je n'ai pas beaucoup parlé à Kazuki-kun, je crois que c'est un type bien. Du moins, le type qu'il faut à Matsuda pour être stable. Si il arrive à le supporter et à l'accepter comme il est, c'est déjà énorme.

« Tu as beaucoup de chance de l'avoir. »

Je bois une gorgée de mon café et relève les yeux vers l'autre quand il me demande des nouvelles de "mon petit jeune". Je rigole en soufflant sur ma tasse encore chaude. C'est vrai que Akane est bien plus jeune que moi. Mais est-ce que c'est vraiment grave ? C'est certes la première chose que l'on remarque dans notre couple, mais on s'y est habitué.

« Il va bien lui aussi. Il travaille toujours au bar, il continue sa petite vie. On a emménagé dans une nouvelle maison d'ailleurs, dans le quartier de Bunkyo. »

Après avoir pris une gorgée de café toujours un chouilla trop chaud, je repose le mug sur la table.

« C'est tout petit à côté de la maison que vous habitez à Ginza avec Kazuki-kun. Mais on a pas besoin de faire tourner une maison close ! Alors ça nous suffit. »

Heureusement, parce que je ne sais pas trop où je ferais travailler les putes chez moi. Peut-être dans le jardin, en plein air.

« Tu vas voir, c'est cool de jardiner. Ca va bien t'occuper. »

(c) AMIANTE







This is
Tokyo bitch





Matsuda Kai

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 67Avatar : Kyo - DIR EN GREYActivité RP : 0Emploi : Producteur de films X, Artiste¥ : 199,600Multi : @"Fujiwara Daisuke" @"Moriyama Akane" @"Amakusa Nagato" @"Sato Tetsuya"
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
10.08.18 17:27

Keep calm.


J'ai beaucoup de chance d'avoir Kazuki, d'après Asami. Je crois que c'est parce que c'est une personne plus ou moins stable, qui me permet de contrôler les squatteurs de mon esprit. C'est ce qu'il me faut, non? Dans le cas contraire...de nombreux innocents seraient en danger de mort, comme ça a été le cas l'an dernier, malheureusement.

"L'espace n'est pas un problème, tant qu'il est calme et organisé. N'est-ce pas?"

Je ne suis pas du genre maniaque, mais j'aime avoir quand même mes affaires toujours à la même place même si je ne les range pas. Que ce soit en boule ou non, tant que c'est au bon endroit, ça me va. Kazuki range tout bien évidemment, lui préfère que ce soit propre et plié pour que je n'aie pas l'air de m'habiller avec un chiffon...et je crois qu'il n'est pas le seul, quelqu'un dans ma tête apprécie lui aussi le rangement. C'est pratique...je crois?

"Oui. Je n'ai jamais vraiment essayé."

Je ne vois pas tellement quoi raconter à Asami. Nous n'avons rien de semblables, en vérité nous ne devrions même pas être amis...ce n'était qu'un surveillant parmi tant d'autres au collège, là où j'ai commencé à développer une carapace faite de plusieurs personnalités différentes. Nous avons bien dépassé ce stade il y a quelques années, lorsque j'ai accepté de m'offrir à lui pour une nuit entière...j'avoue, je ne le regrette pas le moins du monde. Ca a été un de mes meilleurs coups, même si notre histoire ne s'est pas très bien finie par ma faute et que nous ne nous sommes pas revus avant un moment. Je n'ai pas envie de le laisser partir, mais je ne sais pas comment le retenir. C'est lui aussi qui m'a permis de me stabiliser, à une période de ma vie où j'étais complètement paumé. Lui qui s'est inquiété de ne pas me voir pendant plusieurs semaines lorsque le géniteur m'a cassé la jambe par mégarde, que j'ai dû aller à l'hôpital à la dernière minute parce qu'il pensait que je simulais et que ce n'était rien. Aujourd'hui, je boîte encore de temps en temps à cause de cette foutue blessure. Mais je parviens à le cacher, heureusement. Je n'ai pas besoin de ça en plus pour me décrédibiliser auprès des autres.

"Tu viens m'aider? J'aimerais commencer à les planter maintenant. Je sais déjà où placer certains trucs."

Je ne veux pas le laisser partir. Qui sait combien de temps s'écoulera encore avant notre prochaine rencontre? Asami, c'est le seul ami que j'ai dans cette vie. Kazuki ne compte pas, il est amoureux de moi...et je crois que je partage ses sentiments, même si je refuse de l'admettre un jour. Cette situation est assez compliqué comme ça, inutile de rajouter des sentiments par-dessus!

"Asami...j'ai quelque chose d'important à te demander."

Pourquoi est-ce que je lui dis ça? Pourquoi alors que je voulais penser à autre chose, je viens l'emmerder avec des questions idiotes? Il n'a aucune obligation de répondre, de toute façon...

"Comment...hum...comment t'as su que tu aimais ton mec? Enfin, je veux dire...vous avez rien à voir l'un avec l'autre, et il pourrait limite être ton fils. Alors...comment?"

EXORDIUM.

Yamashita Asami

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 70Avatar : Niikura KaoruActivité RP : 1Emploi : Employé chez légumes +¥ : 138,500Crédits : VTP // Vent parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kazuki - Kagami - Tsunade
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
15.08.18 23:56
Keep calm.

2060年05月

Matsuda me demande un coup de main. Bien entendu, que je vais l'aider. Je ramène tout ce qu'il faut avec lui, et m'agenouille pour commencer à monter le bac où vont pousser les légumes. C'est mieux que de les planter dans la terre directement, parce que comme ça, on peut mettre un sol de bonne qualité pour avoir des légumes vigoureux.

Je me saisis des planches en bois ainsi que d'un marteau et commence donc à les assembler avec lui. Soudainement, il me demande comment j'ai su que j'étais amoureux de Akane. Il a raison, nous n'avons pas grand chose en commun... Il est jeune, je suis vieux. Il est extraverti, je suis introverti. Rien que ça, c'est déjà beaucoup. Mais je n'ai pas de vraie réponse à sa question. Les sentiments, c'est différent pour tout le monde. On ne vit pas les choses de la même manière.

« Je me sens bien avec lui. Apaisé, même si dès fois il me fait faire des cheveux blancs en s'attirant des ennuis. C'est comme si je l'avais toujours connu. Je me sens accepté et à ma place. C'est quelqu'un de très gentil et de droit. »

Je ne sais pas s'ils se disent je t'aime avec son petit ami Kazuki. Je suppose que non... Matsuda est quelqu'un de particulier, je ne sais même pas si il a déjà vraiment aimé ou s'il sait ce que c'est. En tout cas... S'il est encore avec le brun c'est qu'il dois tout de même tenir à lui.

« Aimer, c'est quand c'est agréable et que ça te semble naturel d'être avec quelqu'un, pour résumer. »

Parce que c'est finalement bien plus que ça. C'est être présent pour l'autre quand il en a besoin, prendre soin de son partenaire qui vous le rend. Se soutenir, toujours, quoi qu'il arrive. Et se donner de l'affection aussi. Matsuda n'est pas très tactile ni démonstratif me semble-il, mais il doit sans doute prouver son amour autrement à Kazuki, sans pour autant lui dire je t'aime.

« T'es pas forcément obligé de dire je t'aime à l'autre pour rendre ça réel. Souvent, c'est tes actions qui parlent plus que des mots en amour. Comme le fait de... je sais pas, cuisiner un bon petit plat, ou traîner au lit le matin avec lui parce qu'il fait chaud et que c'est confortable d'être dans ses bras. »

Tout un tas de petites choses, en soi. L'amour est un sentiment tout de même assez complexe, même si c'est surement le plus beau que l'on puisse éprouver.
(c) AMIANTE







This is
Tokyo bitch





Matsuda Kai

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 67Avatar : Kyo - DIR EN GREYActivité RP : 0Emploi : Producteur de films X, Artiste¥ : 199,600Multi : @"Fujiwara Daisuke" @"Moriyama Akane" @"Amakusa Nagato" @"Sato Tetsuya"
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
22.08.18 12:55

Keep calm.


Je l'écoute avec attention, les yeux rivés sur lui. Je sais que souvent je parais un peu gênant quand je fais ça, certains disent même que j'ai une tronche de psychopathe...ça doit être un vestige des autres, les parasites qui sont dans ma tête. Mais c'est comme ça que je montre mon intérêt pour quelque chose, quelqu'un, une conversation. Si je ne réagis pas, c'est que je m'en fous. Là...c'est moi qui ai posé la question, et la réponse m'intéresse. Je veux savoir...c'est important. Je veux qu'on m'explique comment les humains fonctionnent, comment je dois me comporter avec eux, comment faire pour avoir l'air normal. Je suis différent, et ce n'est pas seulement à cause des parasites. Je suis différent parce que je n'ai aucune émotion naturelle, je m'en rends compte aujourd'hui. Je suis seulement fatigué en permanence, comme si tous les contrôler me demandait trop d'énergie.

"Des petites attentions, hein..."

En vérité, je ne sais pas si je ressens de l'amour pour Kazuki. Je ne sais pas ce que c'est. Je ne le déteste pas, ça je reconnais la sensation...et je crois que je suis content qu'il s'occupe de moi. Je suis aussi content qu'il ait pu apprivoiser le monstre, que je peux laisser un peu plus libre. Sosuke l'aime bien aussi...et la nouvelle également, elle par contre je crois qu'elle en est folle amoureuse. Il n'y a que Akira qui me demande encore des efforts considérables pour l'empêcher de sortir, puisqu'il reste un parasite. Je suis moins fatigué, et...c'est peut-être pour ça que je veux savoir comment me comporter en humain normal. Mais y arriverai-je seulement un jour? Pourrai-je ressentir ce que ça fait? Est-ce qu'au moins je mérite ce qui semble être un bonheur parfait?

J'ai des pensées de plus en plus sombres ces derniers temps. Je ne sais pas d'où elles viennent, mais j'ai peur de savoir ce que ça signifie. Lorsque j'ai perdu le contrôle il y a un an, lorsque j'ai failli tuer Kazuki et même Asami, un autre est apparu. Ca faisait un moment qu'il n'avait plus ouvert les yeux, je m'assurais personnellement qu'il reste endormi à jamais pour notre sécurité à tous...mais la faiblesse de ce corps et celle de mon esprit à cause des déboires du monstre et d'Akira ont relâché la pression que je faisais sur lui. Et nous avons failli passer le point de non retour...être à jamais exterminé de la surface de la planète. Je ne peux que comprendre sa démarche, mais ne peux l'approuver. Je refuse de laisser tomber, même si je dois mettre toutes mes forces dans cette lutte quotidienne au point de ne pouvoir vivre décemment.

"Asami...je suis fatigué."

Il n'y a qu'à lui que je peux en parler. Je ne veux pas mettre Kazuki dans la confidence, il ne pourrait pas comprendre...personne ne le peut, mais je ne veux pas inquiéter le type qui vit avec moi au quotidien. C'est égoïste de penser comme ça, mais Asami même s'il s'inquiète ne pèsera pas sur ma conscience...et lui connaît déjà ce type. Je baisse les yeux sur les planches, et recommence à les clouer comme je peux pour m'occuper un peu. Je ne l'ai pas appelé pour entendre mes problèmes après tout, à l'origine...même si au fond, peut-être que j'avais besoin d'un ami, s'il accepte cette appellation malgré notre écart d'âge.

"Je dois toujours, toujours être en alerte. Toujours les contrôler. Je ne vis pas vraiment quand on y pense, je n'ai pas le droit de me laisser aller aux émotions. J'évite de trop parler, de peur que m'ouvrir aux autres donne une occasion aux parasites de prendre le contrôle. Mais...quelque chose s'est brisé il y a des mois. Un an même, puisqu'on est en mai. Lorsque j'ai...disparu. Quelque chose s'est réveillé...il n'est pas dangereux pour les autres, il l'est seulement pour moi. Pour nous. Tu l'as connu lorsqu'il était encore enfant, au tout début...il ne parle pas, il ne sait plus parler. Tout ce qui lui importe maintenant, c'est de mettre fin à son calvaire. Notre calvaire. Il s'appelle Hiroki. Matsuda Hiroki."

J'esquisse un petit sourire sans joie. Même quand je crois que les problèmes sont terminés, lointains, il y en a toujours de nouveaux qui apparaissent ou des anciens qui voient le jour. Je n'ai jamais autant parlé, mais ça fait du bien...

"Je suis un imposteur apparu il y a longtemps. C'est lui, l'original. Mais je ne peux pas lui laisser ce corps. C'est le mien maintenant, je m'y suis attaché même si c'est pas tous les jours facile. Je l'ai envoyé dormir après une tentative de suicide presque réussie, et il ne s'est plus réveillé...jusqu'à l'an dernier. Depuis, il attend patiemment que je perde de la puissance. Je suis le seul à le connaître je crois. C'est une force auto-destructrice qui ne pourrait même pas servir à un connard comme Akira. Mais il est dangereux pour moi...pour nous tous. Et je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas si j'ai vraiment le droit de le supprimer. Je sais même pas pourquoi je te raconte tout ça...peut-être parce que justement, tu l'as connu avant moi. Ses pensées affluent de temps en temps, elles sont si sombres...comme s'il venait d'un autre monde, de l'enfer."

EXORDIUM.

Yamashita Asami

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 70Avatar : Niikura KaoruActivité RP : 1Emploi : Employé chez légumes +¥ : 138,500Crédits : VTP // Vent parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kazuki - Kagami - Tsunade
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
23.08.18 17:33
Keep calm.

2060年05月

Je ne suis pas celui que tu crois. C'est ce que Kai essayes de me dire, de m'avouer. C'est rare qu'il se confie ainsi. C'est même la première fois. Alors, je prend garde à ne pas l'interrompre, pour le laisser s'exprimer. Matsuda Hiroki. C'est celui que j'ai connu à l'école, le premier que j'ai rencontré. Kai ne le sait peut-être pas du coup, mais il s'avère que je suis déjà au courant. En soi, je dirais que Kai est plutôt proche du véritable original. Il est juste un peu plus fort mentalement que ce dernier, et c'est pour ça qu'il a pris le contrôle. Au point que désormais... Tout le monde pense qu'il est la véritable personnalité. J'esquisse un sourire à ses dires, et me contente de répondre :

« Je sais, que ce n'est pas toi l'original. J'avais déjà compris. »

C'est Kai qui est venu me demander de l'aide, puisque Hiroki est en vérité muet. Je passe une main dans mes cheveux blonds et me mordille la lèvre. C'est vrai que ça doit être compliqué pour lui, de faire tout le temps attention. Pour ne pas lâcher un monstre ou un psychopathe, ou un suicidaire. Finalement, il y a tout un tas de choses à éviter. Si c'est le gamin encore, ce n'est pas trop grave... mais les autres ?

« Hiroki est suicidaire. Mais Akira... il est dangereux. Pas seulement pour vous, mais pour tout le monde. Malheureusement, on ne peut pas l'éliminer. Tu, ne peux pas. C'est toi et seulement toi qui peux y arriver, moi je n'ai aucun contrôle là dessus. Toi non plus, mais tu arrives déjà à les maîtriser. Je pense que c'est pour ça, que c'est toi le principal. Les autres n'y arrivent pas, même si Akira a essayé, il n'a pas réussi. C'est peut-être le super pouvoir de Kai ? Un pouvoir que les autres n'ont pas. »

Je préfère éviter le sujet Akira. Ce type me met vraiment trop mal à l'aise. En même temps, personne ne l'aime cette sale ordure. Je soupire longuement et cloue moi aussi les planches. Les nouvelles personnalités et leurs apparitions, il ne le contrôle pas. Personne ne le peut... Si bien que je me demande si un jour ça se calmera ou si ça s'arrêteras.

« Au fait, il y a des nouveaux ? »

J'espère en tout cas que les nouveaux ne sont pas dangereux. Ce serait une bonne chose, d'éviter d'avoir un sadique en plus dans la nature, dans l'esprit malade de Matsuda.

(c) AMIANTE







This is
Tokyo bitch





Matsuda Kai

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 67Avatar : Kyo - DIR EN GREYActivité RP : 0Emploi : Producteur de films X, Artiste¥ : 199,600Multi : @"Fujiwara Daisuke" @"Moriyama Akane" @"Amakusa Nagato" @"Sato Tetsuya"
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
13.09.18 17:19

Keep calm.


Ce que me dit Asami calme immédiatement mes doutes. Il sait...il était déjà au courant, et il me donne la force de continuer à me battre pour calmer tout ceux qui sont présents. Il a raison. Si Hiroki est dangereux pour moi, Akira l'est pour le monde entier. Tous ceux que j'aime, que j'ai appris à aimer malgré tout, sont en danger autour de moi si je n'ai pas la force de le réprimer. Il attend simplement son heure, comme il a attendu des années avant de réussir à presque me détruire. Je ne dors plus que d'un oeil maintenant, et je reste toujours en alerte même si je sais que parfois certains d'entre eux sortent pour voir la lumière du jour. Je sais qu'il sort, lui aussi...mais je n'arrive pas à l'en empêcher. Je n'ose pas en parler à Asami, qui serait capable de m'abandonner pour protéger les gens qu'il aime. Akira dehors, cela signifie que tout Tokyo risque d'être victime de ses frasques.

"Des nouveaux?"

Je laisse échapper un petit rire sans joie. C'est vrai que je ne l'ai pas vu depuis longtemps, alors...il ne sait pas ce qu'il s'est passé l'été dernier, peu de temps après le fiasco de mai. Je soupire longuement, et enfonce mon doigt dans la terre pour avoir quelque chose à tripoter pendant que je parle.

"Ouais...quelqu'un est apparu il y a plusieurs mois. Mais c'est un peu gênant...c'est une fille..."

C'est la toute première fois que j'héberge quelqu'un d'un autre sexe dans mon esprit, et je dois avouer que la première fois que je me suis rendu compte de l'existence de Akiko, je me suis senti particulièrement mal. Un peu comme...souillé. Il faut dire que la première chose qu'elle a essayé de faire, c'est se taper le premier mec venu - Kazuki en l'occurrence, heureusement - sans se soucier de si j'étais d'accord ou non pour qu'elle utilise ce corps de cette façon. Kazuki a été réglo, il n'a pas cédé à ses avances, préférant me demander la permission d'abord. Mais...le mal était quand même fait à mon sens.

"Elle est arrivée cet été, elle s'appelle Akiko d'après Kazuki. C'est une histoire un peu compliquée, mais elle est là à cause d'Akira...d'où la ressemblance de nom, je suppose."

Je me mets à tout lui expliquer. Comment j'ai essayé de calmer les personnalités en prenant des médicaments contre la schizophrénie, comment Akira s'en est retrouvé plus fort et m'a envoyé dormir pour prendre le contrôle, ses agissements, ce qu'il faisait subir à Kazuki. Je lui explique comment mon...petit ami?...a été obligé de substituer les médicaments, faisant avaler des pilules contraceptives à Akira pour lui faire croire qu'il continuait de se soigner. Comment, petit à petit, j'ai réussi à retrouver conscience et à chasser Akira pour de bon, étant malheureusement le dernier à émerger après le gamin et le monstre - si on exclue Hiroki, toujours présent dans l'ombre, à attendre que plus personne ne soit aux commandes.

"C'est à cause des pilules d'oestrogènes qu'elle est apparue très peu de temps après, d'après Kazuki. Elle se maquille, s'habille toujours de vêtements traditionnels semblables à ceux des oirans, et surtout...c'est une putain de nympho. Et ça, franchement, c'est très gênant. J'ai du bol, elle a l'air d'être amoureuse de Kazuki...au moins je sais qu'il est peu probable qu'un vieux type dégueulasse me passe dessus parce qu'elle n'a pas pu contrôler ses ardeurs."

Kazuki pense que toute la frustration sexuelle que j'ai accumulée pendant des années a trouvé un exutoire en elle. Elle est constamment affamée, jamais rassasiée, quand bien même notre corps ne peut plus tenir. Moi qui ne suis pas trop porté sur le sexe, je trouve ça presque humiliant! D'ailleurs, je n'ose pas regarder Asami dans les yeux. Qu'est-ce qu'il pense de moi, qui ai réussi à développer une telle personnalité?

"C'est très gênant, vraiment. Quand je me réveille après elle, j'ai envie de m'enfermer dans la chambre et ne plus bouger pour les siècles à venir. Heureusement, elle ne sort pas souvent en public! T'imagines pour mon image?"

EXORDIUM.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: