Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The fear of Pain ft. Fujiwara Yoshimaru
 :: La Zone Yakuza :: Taito :: Archives

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 92Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à KitaMulti : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
23.07.18 14:18

The fear of Pain


Ma décision est prise depuis longtemps. Depuis mon petit séjour à l'hôpital, à vrai dire. J'attendais seulement d'être un minimum guéri, histoire d'avoir toutes les chances de mon côté. J'en ai profité pour faire quelques recherches de mon côté; je sais où ils habitent, avec qui, comment ils sont protégés. Ne me demandez pas comment j'ai appris ces informations; quand un yakuza est bafoué, il sait préparer minutieusement sa vengeance. Hum...plutôt j'ai regardé sur facebook et twitter si je trouvais les types, et comme ils sont tous stupides, ils ont décrits où ils habitaient au grand public et combien de types les protégeaient en général. Une simple recherche google maps a suffit pour déterminer l'adresse exacte. Je suis peut-être un idiot fini, mais quand j'ai une idée en tête, je fais tout pour la réaliser. Or cette idée-là a éclipsé toutes les autres; je dois venger Mi-chan, les exterminer jusqu'au dernier pour être certain qu'ils ne recommenceront pas.

Je vais tôt dans ma chambre, mais j'attends que Nii-san soit au travail et que Dai-kun se couche. Je ne veux pas qu'ils sachent ni l'un ni l'autre que je suis parti, ça les inquiéterait...je reviendrai à la maison le plus vite possible, comme ça Nii-san n'aura pas eu le temps de constater mon absence au petit matin, je pourrai lui demander d'aller au sport comme d'habitude. C'est donc avec calme que je prépare ma tenue de combat, comme un vrai guerrier. Un pantalon noir renforcé, un gilet pare-balles, une ceinture où sont rassemblés trois chargeurs, mon couteau et mon pistolet. J'ai aussi attaché mes cheveux comme Dai-kun quand il fait le ménage, et mis un masque noir pour ne pas me faire reconnaître immédiatement si je n'arrive pas à terminer le travail. Mon épaule me fait encore mal, mais c'est une question de temps. Je sais qu'une fois dans le feu de l'action, je vais l'oublier. Il ne me reste plus qu'à mettre mes chaussures discrètement à l'entrée, et je suis prêt à partir...

J'enfile rapidement mais silencieusement mes rangers. Enfin...le plus silencieusement possible avec Kovu qui traîne dans mes pattes comme s'il voulait m'empêcher de partir! Je lui fais une petite caresse, enfile mes mitaines et quitte définitivement l'appartement. Je n'ai pas les clés mais...je sais comment revenir sans problème. C'est donc telle une ombre fondue contre le mur que je descends les escaliers menant au Filth, sans pour autant passer par la boîte de nuit. Je contourne la porte principale pour sortir par la petite porte privée, me retrouvant immédiatement dehors...face à une grosse berline noire aux vitres teintés, contre laquelle est appuyé un homme que je connais bien.

"N...Nii-san? Qu'est-ce que tu fais ici?"

Non...c'est impossible! Il ne pouvait pas prévoir mon mouvement, il ne pouvait pas savoir! Je serre les dents, et baisse seulement mon masque pour dévoiler mon visage tendu. J'ai pas envie de me faire gronder. Ni d'abandonner ma mission. Je veux seulement qu'il fasse semblant de ne pas m'avoir vu.

"Nii-san, je...fais comme si j'étais pas là, d'accord? Je vais juste...je reviens vite, promis. Ne?"

Il a l'air sérieux. Soucieux aussi, et peut-être en colère. Mais de toute façon, ma décision est prise depuis longtemps. Mon Nii-san peut aussi bien m'empêcher de fuir ce soir, je recommencerai demain...ou après-demain...jusqu'à ce que ma mission soit menée à bien.

"Tu peux pas m'empêcher d'y aller, Nii-san. Je dois le faire."

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 289Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 2 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cageCrédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
26.07.18 22:48

The fear of Pain


« Tôt ou tard, Nagato voudras se venger.Ce sera violent, potentiellement dangereux. Mais il va vouloir finir le travail, j'en suis certain. »
« Faites ce qu'il y a à faire, alors. Mais ne le laisse pas tout seul. »

La décision est prise depuis bien longtemps. Même s'il l'ignore, j'ai un coup d'avance sur lui. Nagato a grandi au sein de ce milieu. Même si son père a essayé de le préserver il lui a tout de même appris une chose essentielle : on ne laisse jamais un outrage impuni. Qui suis-je pour l'en empêcher ? J'ai déjà vengé Daisuke. Et mon mari a fait de même, quand on m'a tiré dessus. Nous ne pouvons pas lui interdire ce genre de choses, puisque nous sommes les premiers à les comprendre. La vengeance.

Cette nuit il y a une odeur particulière dans l'air. L'idée d'assister à plusieurs meurtres de sang froid m'excite bien plus que je n'oserai l'avouer. J'en frisonne de plaisir, appuyé contre ma berlin une cigarette aux lèvres. Cette nuit, Nagato va véritablement devenir un homme. Il va savoir ce que cela fait, de tuer pour l'être aimé. Tout comme moi qui quelques années plus tôt me suis acharné sur le dealer qui a vendu la dose d'héroïne ayant été fatale à Akira. Je me souviens encore de la manière dont je l'ai tué. A mains nues. Juste avec mes poings. J'en ai eu les phalanges fracturées, mais je ne regrette rien. Je tire une longue bouffée de nicotine en fermant les yeux pour la savourer. La violence, elle m'excite beaucoup trop pour que ce soit normal. Finalement, je suis probablement un monstre moi aussi.

Quand j'entend la porte, j'ouvre les yeux en recrachant la fumée de ma cigarette et me redresse pour faire un pas en avant. Nagato me demande de ne pas l'empêcher d'aller buter ces sales types. J'esquisse un sourire, défait les premiers boutons de ma chemise pour lui montrer mon gilet par balles.

« Je ne compte pas t'en empêcher. Ni le faire à ta place. Mais j'ai promis à Dai-kun de venir avec toi quand tu serais prêt. »
 

EXORDIUM.


I'll shoot you down, don't mess with me

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 92Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à KitaMulti : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
31.07.18 13:00

The fear of pain


J'écarquille les yeux sans comprendre. Il...il veut m'accompagner là-bas? Mais c'est dangereux, et...je ne veux pas mettre en danger mon Nii-san! C'est peut-être mon tuteur pour le moment, mais il est avant tout mon waka. Je ne peux pas lui permettre de se mettre en danger comme ça, juste pour moi...je ne suis qu'un shatei, je ne vaux rien dans la hiérarchie du clan. Lui, c'est l'homme le plus important après Matsumoto-sama. Je devrais lui dire de s'en aller...mais je n'en ai étrangement pas le courage. Si je meurs ce soir, j'aurai au moins quelqu'un sur place pour terminer le travail et...pour ramener mon corps. C'est horrible de penser comme ça, ça ne me ressemble pas! Mais j'étudie toute éventualité. Je ne suis plus un enfant, je suis un homme maintenant. Un homme qui s'apprête à venger le garçon qu'il aime.

"Alors on y va en voiture. C'est plus simple que le métro."

Il ne dit rien, mais je sais qu'il avait déjà pensé à ça avant. C'est pour ça qu'il a ramené la voiture ici, non? Nous nous approcherons avec, puis terminerons les quelques mètres à pieds avant de commencer le massacre. Je stresse un petit peu, j'avoue...mais c'est du bon stress, c'est quelque chose qui me pousse en général à me surpasser comme durant les compétitions d'arts martiaux.

"Dai-kun est au courant, alors? Et il a pas cherché à m'en empêcher?"

Si ça se trouve, il ne dormait même pas quand je suis parti...je suis stupide, Dai-kun attend en général longtemps avant de se coucher et là il est parti assez vite dans sa chambre. Je croyais qu'il était fatigué, mais il a sûrement fait ça pour me pousser à partir maintenant...peut-être pour que Nii-san n'aie pas à attendre trop longtemps dehors, puisqu'il devait déjà savoir. C'est bizarre qu'il nous ait laissé tous les deux partir comme ça. Mais Mi-chan est son ami je crois...peut-être qu'il approuve mon geste, mais ne veut pas interférer pour me laisser me venger. Il a peut-être enfin compris que j'étais un adulte, maintenant.

"Nii-san...j'ai un petit peu peur de mourir ce soir. Il y a beaucoup de monde à tuer, et...je vais devoir te protéger s'ils te prennent pour cible. Alors s'il te plaît, reste plutôt en retrait...je connais mes capacités, mais pas les tiennes, et ça risque de me déconcentrer si je dois faire attention à deux personnes en même temps. Tu vois?"

Je n'aime pas dire ça parce que c'est presque comme si je dénigrais mon waka, mais c'est la vérité. La dernière fois, si j'avais été seul, je n'aurais pas été blessé comme ça. J'aurais sûrement cherché à éviter à tout prix la balle, là où au contraire je me suis jeté dessus pour sauver sa vie. Bien sûr, c'est à double tranchant; j'aurais pu aussi mourir bêtement une balle entre les deux yeux, puisque j'aurais été la seule menace contre ce type. Mais là...c'est différent. J'ai besoin d'être libre de mes mouvements et de me glisser dans leurs rangs comme un ninja, sans faire de bruit, sans me faire repérer. Je dois en éliminer le maximum avant d'être enfin leur cible...et il faut de la discrétion pour ça. Chose que Nii-san ne semble pas posséder, malheureusement.

"J'ai regardé où ils habitaient, et ça va ils sont tous à côté et pas trop nombreux...sauf la famille de Wataru, ils sont un petit peu gardés. Ils sont riches je crois...en tout cas il faut passer par une petite rue un peu excentrée, c'est pas trop surveillé et c'est par-là que certains membres de la famille s'échappent pour faire n'importe quoi dehors. Mais on peut pas se garer si près, c'est trop évident...alors il faut cacher la voiture plus loin, de ce côté, dans une impasse. Ca va comme ça?"

C'est la toute première fois que je prends les commandes, et je...j'espère faire ça correctement. J'esquisse un petit sourire à l'adresse de mon Nii-san, qui semble un peu surpris que je sache autant de trucs d'un coup.

"Je t'ai dit, Nii-san...je suis un idiot, mais je sais très bien effectuer les missions du clan. Alors ma propre mission...je sais aussi la diriger. Ne?"

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 289Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 2 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cageCrédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
05.08.18 18:30

The fear of Pain

Alors s'il te plaît, reste plutôt en retrait...je connais mes capacités, mais pas les tiennes, et ça risque de me déconcentrer si je dois faire attention à deux personnes en même temps. Tu vois? J'arque un sourcil plutôt surpris. Il veut faire ça seul. Ce n'était pas prévu. Daisuke m'a expressément dit que je devrais le protéger. Je serre la mâchoire mais acquiesce. Je comprend son choix. Tout ce que j'espère c'est qu'il ne va pas mourir. Sinon, je suis mort moi aussi puisque j'aurais échoué dans la mission que m'a confié mon mari.

Nagato m'explique ensuite qu'il a trouvé où habitaient ces gars et leur famille, même qu'il a prévu où est-ce que je pourrais me garer. Je me retourne donc vers lui et tend la main vers le GPS de la voiture.

« Rentre la première adresse. Je t'attendrai à la voiture. »

Nagato besoin de faire ça tout seul. C'est une vengeance, celle d'un homme blessé parce que l'on a fait du mal à l'être aimé. J'ai moi-même déjà eu recours à la violence dans de telles circonstances. Et je sais bien que ce genre de choses, on préfère les faire seul. Sans aide extérieur. Sans que quelqu'un n'intervienne.

Une fois l'adresse rentrée par Nagato, je me contente de suivre ce que mon GPS m'indique. Le gamin est préparé. Il a tout planifié, tout orchestré. ça me prouve bien qu'il ne fait pas ça à la légère, qu'il sait comment ça va se terminer. Qu'il sait qu'il risque d'y passer aussi. J'allume une cigarette, pour conduire tranquillement. Pour une fois... Je ne vais pas trop vite sur la route, respectant les limitations de vitesse. Même si je suis fier de Na-chan... Je dois avouer que ça me fait quelque chose, de le voir devenir un homme.

Il va passer un nouveau cap cette nuit, tuer consciaement pour la première fois. C'est un baptême du feu, que beaucoup de Yakuza ont passé. Très rares sont ceux qui n'ont jamais tué chez nous. Je crois même que je n'en connaît pas un seul. Même la petite vieille, la femme du cuisinier qui nous livre des repas au siège tous les midis à Nagano... A déjà planté quelqu'un avec un couteau de cuisine. Un type d'un clan adverse, qui avait essayé de les braquer. C'était il y a longtemps, avant même que je ne rentre dans le clan. Il y a plus de vingt ans. La vieille n'est pas une Yakuza, mais son mari et elle sont très proches de la famille. Et donc... De la violence de ce milieu.

« Tu dois me jurer de faire attention, Nagato. Daisuke m'a demandé de te protéger. J'accepte de te laisser faire seul, sans intervenir. Mais saches que si tu meurs, je crois que Dai-kun va vraiment me buter quand je rentrerai à la maison. »

 

EXORDIUM.


I'll shoot you down, don't mess with me

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 92Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à KitaMulti : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
10.08.18 19:38

The fear of pain


A ma grande surprise, Nii-san ne tente pas de protester. Il est d'accord pour me laisser faire, et il m'attendra sagement. En espérant que je revienne vivant...non, je ne dois pas penser comme ça. Je dois être positif, ne pas imaginer que je puisse être moins fort qu'eux et me faire avoir. Si je commence à douter, je vais vraiment foirer la mission! Je ne dois pas échouer. Pour Mi-chan, je dois absolument réussir ce coup-là et le venger. Après tout, je l'aime...c'est comme Nii-san avec Dai-kun. Je dois faire attention à ne jamais laisser l'honneur de mon petit copain bafoué. Je dois le protéger, encore et toujours. Le protéger et le venger si jamais les autres lui ont fait du mal.

J'entre l'adresse dans le GPS, et reste silencieux en fixant la route des yeux. Je stresse un peu, quand même. Ne pas avoir peur dans ce genre de situation signifie être stupide. Je suis idiot, mais...je sais quand il faut prendre les choses au sérieux et avoir un peu peur. Je suis pourtant assez courageux pour me lancer dans cette quête folle. J'esquisse même un sourire un peu forcé, en entendant les paroles de mon Nii-san.

"T'en fais pas Nii-san, j'ai pas prévu de mourir tout de suite."

Je veux d'abord fonder une famille avec Mi-chan, peut-être adopter un ou deux enfants comme l'ont fait Nii-san et Dai-kun, et vivre ma vie de ii yakuza. Peut-être même que je deviendrai waka, comme Nii-san! Ce serait bien, ne? Ah, mais c'est un rêve de gamin, ça. Je suis pas assez intelligent pour monter si haut dans la hiérarchie, déjà ce serait cool que je devienne Kyodai. Mais pour ça...il ne faut pas que je meure ce soir.

La voiture s'arrête finalement dans une ruelle mal éclairée, mais je ne sors pas tout de suite. Je respire longuement d'abord, les yeux clos, les mains posées à plat sur mes cuisses. Je dois y aller, je le sais. Mais...j'ai quand même peur de mourir là-bas. Et je ne sais pas tellement comment m'y prendre, maintenant que je suis ici. Est-ce que je dois tuer tout le monde? Est-ce que je peux laisser des gens innocents en vie, sachant qu'ils pourraient me tuer par vengeance? Je l'ignore...mais je dois prendre une décision, maintenant.

"Nii-san...si je ne reviens pas, rentre à la maison s'il te plaît. Ils vont probablement se débarrasser de mon corps de toute façon, il suffira juste de le demander aux nettoyeurs, ne? Si tu veux le récupérer...de toute façon, je sais que mon âme va rejoindre celle de papa. J'ai quand même été heureux de vivre avec toi et Dai-kun. Je le dis, parce que je sais pas si je vais revenir. J'espère quand même, ça peut pas se finir comme ça! Mais...voilà. C'est en prévention, tu vois? J'aurais aimé que papa me dise au revoir avant de mourir, alors...je te dis au revoir à toi au cas où. Ne? Comme ça, j'aurais juste à dire "tadaima" quand je reviendrai!"

J'ai une boule dans la gorge, mais je suis déterminé. Ce que je fais ce soir est très important. Je ne laisse pas le temps à Nii-san de me retenir, je lui fais simplement un bisou sur la joue et sors de la voiture en vitesse avant de m'approcher de la porte spéciale. Je sais qu'il y a une caméra pas très loin...mais elle ne filme pas l'entrée, volontairement, parce que certains se faufilent par là et l'ont bougée pour ne pas se faire prendre. Je me cache dans l'ombre en observant l'entrée de la première maison. Je terminerai par celle de Wataru, c'est la plus compliquée...et au moins, si je n'arrive pas à les éliminer, j'aurais quand même coupé un maximum de ses alliés. En quelques minutes, me voilà à l'intérieur de la première maison. Que la mission commence...

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 289Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 2 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cageCrédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
12.08.18 18:20

The fear of Pain

Nagato est... légèrement glauque et déprimant. Il a conscience du danger ce soir. Il sait très bien qu'il n'en reviendras peut-être pas vivant. Moi aussi, je suis conscient que c'est un risque. J'avais pourtant promis à Daisuke de le protéger... Mais... Nagato refuse que je vienne l'aider.

Je le regarde silencieusement s'éloigner dans la nuit, un pincement au cœur. Merde... Je l'envoie à l'abattoir. Enfin non, je ne l'ai pas forcé : il l'a décidé tout seul. Tout ce que j'espère c'est qu'il va revenir vivant. Et qu'il ne va pas mettre trop longtemps à tuer ceux qui ont fait du mal à Kagami. Eux, et le reste de leur famille. C'est un massacre qui va avoir lieu ce soir. Un peu comme dans l'anime qu'il regarde, Naruto. Un type tue tout son clan, pour une mission top secrète et il ne laisse qu'un seul survivant : son petit frère. De ce que Nagato m'a dit, c'est une histoire assez tragique...

Pour passer le temps, j'allume une cigarette en m'appuyant conte le capot de ma voiture. Une main dans la poche, l'autre sur ma clope : l'attente commence.

Elle me semble interminable, je vérifie régulièrement l'heure tout en surveillant au loin pour voir si quelqu'un viens par ici. Le parking est un peu isolé, alors... On ne devrais pas me retrouver facilement. Je vois une petite vieille passer avec son chien, un couple de jeunes revenir du konbini un peu plus loin sur la route. Mais rien qui ne ressemble de près ou de loin à un Yakuza ou à un homme de main.

Il est finalement un peu plus de deux heures du matin, quand je vois deux types essayer de se faire discrets. Mes yeux se sont habitués à l'obscurité depuis le temps que j'attend Nagato. Ils ne m'ont probablement pas encore vus. Par précaution, je m'éloigne de ma voiture pour me planquer derrière une vending machine juste à côté. Je sors mon arme, retire la sécurité et positionne mes mains comme il faut sur le revolver. Juste au cas où. On ne sais jamais, après tout...

Les deux gars s'approchent, regardent la voiture. Ils touchent le capot, pour essayer de savoir si je viens d'arriver ou non. Le moteur est froid, depuis que j'attend Nagato. Je me crispe légèrement, et les entend appeller quelqu'un pour dire que la voiture suspecte est là depuis un moment. Merde. On est repérés. Heureusement, planqué derrière ma vending machine de Soda, je ne suis pas repéré. Pas encore, du moins...

Je dois rejoindre Nagato. Seulement, je ne connais malheureusement pas l'adresse exacte des types. J'attend que les deux gus s'éloignent pour sortir mon portable et lui envoyer un texto rapidement :

« Deux hommes ont repéré la voiture. Ils savent que tu es là. Dépêches toi. Et envoie moi l'adresse du dernier, je te rejoins immédiatement. On ne sera pas trop de deux pour celui-là. »

 

EXORDIUM.


I'll shoot you down, don't mess with me

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 92Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à KitaMulti : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
14.08.18 10:23

The fear of pain


Je ne fais aucun bruit. J'ai une arme à feu, mais je préfère privilégier mon couteau pour ne réveiller personne et surtout pour ne pas alerter les gardes non loin. S'il y a du grabuge dans l'une des quatre maisons, ils vont venir s'entraider...et là, je serais en désavantage total. Comme dans mon FPS sur console, j'évolue lentement, silencieusement, fouillant chaque recoin de cette première maison pour n'oublier personne. Je regrette l'inexistance d'une mini-map, utile pour savoir où on a déjà cherché et où on a fait une impasse. Les cadavres jonchent déjà le sol du salon, du couloir au rez-de-chaussée, certains même sont encore dans l'escalier. Ils sont nombreux, mais pas très forts. Si je n'ai aucun scrupule à tuer les hommes, je dois avouer que...mon coeur a du mal à supporter la vision des femmes baignant dans leur propre sang. Si je ne suis pas déjà devenu fou, je crois que c'est parce que je me persuade qu'il s'agit d'un jeu vidéo. Un simple jeu, de simples mobs à exterminer pour passer au niveau suivant et sauver la princesse. Je suis dans un donjon, actuellement, et je dois tout nettoyer pour finir le niveau à 100%.
Premier niveau accompli.

La deuxième maison n'est pas aussi complexe à nettoyer, mais je commence déjà à fatiguer. En privilégiant l'arme blanche, je dois faire plus d'efforts...mais au moins, je suis aussi silencieux qu'une ombre. Je dois me battre contre l'un d'eux qui tente de m'agresser, mais mes années d'entraînement physique jouent leur rôle à la perfection. Je ne récolte qu'une blessure superficielle au bras qui saigne un peu, mais la douleur est largement supportable. Ii otoko dattebayo.
Deuxième niveau accompli.

Je nettoie rapidement la troisième maison, mais alors que je m'apprête à en sortir pour me diriger vers la quatrième, mon portable vibre dans ma poche. Je ne sais pas trop si je peux me permettre de le sortir maintenant, à vrai dire...si ce n'était qu'un message de Mi-chan? Il ne m'en a pas envoyé depuis longtemps, et je crois qu'il est parti se coucher tout à l'heure déjà. Alors qui peut bien me textoter à cette heure?

"Nii-san..."

Ca ne peut être que lui. Est-ce qu'il a des ennuis? Est-ce qu'il s'est fait repérer malgré nos précautions? Je veux être seul à régler cette affaire, mais je ne veux pas qu'il soit blessé dans le processus. Je serre les dents en lisant finalement le message; c'est bien pire que ça. Ma mission entière est compromise, je dois faire preuve de davantage de prudence. "Fait chier", comme doit dire Nii-san à l'instant. Je pianote très rapidement l'adresse de la maison, et range définitivement mon portable. Il va vouloir m'aider, mais je pense avoir fini avant qu'il se ramène.

Pensais.

Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Tout ce que je sais, c'est qu'à peine entré dans le domaine de la famille de Wataru, tout dégoulinant de sang, j'ai reçu un coup particulièrement violent à la tête. J'ai mal, maintenant...et je ne vois rien, j'ai les yeux bandés, les mains ligotées dans mon dos et je suis à genoux. On me frappe au visage pour me réveiller, mais je suis déjà réveillé. Et je crois que je suis dans la merde...je ne sens plus mon arme dans ma poche, ils ont dû la prendre...

"Qui t'a envoyé? Qui d'autre travaille avec toi? Réponds!"
"Personne...moi...c'est tout..."
"Menteur."


Ma voix me paraît faible, comme si elle ne sortait pas vraiment de ma bouche. Je sens un goût de sang affluer lorsqu'ils me frappent une nouvelle fois, plus violemment. Il faut que je trouve un moyen de m'échapper...la mission ne peut pas se terminer comme ça, je n'ai pas tué le principal responsable de l'état de Mi-chan. Je dois d'abord tuer Wataru...qu'ils me laissent le tuer, et je les laisserai me prendre également. C'est un bon deal, non? Il me faut seulement un moyen de les distraire...quelque chose...n'importe quoi!

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 289Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 2 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cageCrédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
14.09.18 22:53

The fear of Pain

Quand je sens mon téléphone vibrer, je regarde l'adresse. J'active immédiaement mon GPS et... Me stoppe en plein milieu de mon chemin. Je me mordille la lèvre, hésite, puis me souviens de la promesse faite à Daisuke : je ne dois plus me mettre en danger inutilement. Pas maintenant que j'ai une famille, je n'en ai plus le droit, pour leur bien à eux. Mais... C'est cette fameuse famille, qui est en danger. Je déglutis, mais prends tout de même le combiné pour appeler au Birdcage. Sans donner plus d'explications que nécessaire j'indique tout de même à mes hommes certaines choses : trois vont venir, avec des armes automatiques et suffisament de munitions pour faire un génocide. Avec des cagoules, et une voiture sans plaques. Juste au cas où. Ce soir, il n'y aura pas de témoins.

Je lève les yeux vers le ciel et soupire longuement. C'était pourtant une belle soirée de début d'été. Je frisonne à l'idée du bain de sang à venir. Mais j'ai promis à Daisuke de protéger Nagato. De nous protéger. Je serre la machoire en voyant la voiture débarquer au loin. Une grosse berline noire, semblable à celles de tous les yakuza d'ici. A la différence qu'ils ont enlevé les plaques d'immatriculation comme demandé. Je sors de ma ruelle pour les rejoindre, et prend le gilet pare balle que l'on me tend. Je l'enfile consciencieusement, et dicte l'adresse exacte à l'homme derrière le volant :

« Nagato est là dedans. Pas de témoin. Pas de survivant. Personne. Sortez juste Amakusa de là dedans vivant. »

Le silence est pesant. Et a l'arrière de la voiture, j'allume une cigarette tandis que mes trois hommes sortent de là. Je leurs fais confiance. Je sais que Nagato reviendra en vie, si ce n'est sain et sauf. Quelques instants plus tard, j'entend les premiers tirs en rafale. Par la fenêtre, je recrache la fumée de ma cigarette. J'ai promis à Daisuke. Et la promesse faite à mon mari est plus importante que la promesse faite à Nagato. Se venger seul... Il n'y est malheureusement pas parvenu.

Quand le silence reviens, je jette simplement mon mégot et sors enfin de la berline. Ils ont réussi. Ou alors, je suis mort. Alors autant mourir debout comme un homme, si c'est un échec. Ma respiration se bloque, quand la porte s'ouvre. Tout ce que j'espère c'est voir trois mecs cagoulés et un adolescent sortir de là. Rien d'autre.
 

EXORDIUM.


I'll shoot you down, don't mess with me

Amakusa Nagato

Date d'inscription : 18/03/2018Messages : 92Avatar : Daishi - amateraseActivité RP : 0Emploi : Lycéen à KitaMulti : Fujiwara Daisuke - Matsuda Kai - Moriyama Akane - Sato Tetsuya
avatar
Shatei ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
16.09.18 11:03

The fear of pain


Je ne vais pas m'en sortir vivant. C'est ce qui tourne dans ma tête, alors que je devrais plutôt positiver pour tenter de trouver une faille dans ce système. Mais je ne vois rien...tout ce que je peux faire, c'est subir cette battue qui s'apparente étrangement à ce que j'ai déjà vécu auparavant. Pour une fois dans ma vie, je remercie Tokuhara d'avoir eu la main leste avec moi. Je ne grimace pas, ne gémis pas de douleur, aucune larme ne coule. Je suis résistant maintenant, grâce à lui. Au moins, il a fait quelque chose de bien dans ce chaos qu'a été mon éducation.

Trop occupés à m'interroger, les types n'entendent pas les portes claquer dans la maison. Mais ils peuvent très bien entendre les premiers coups de feu, semblable à ceux d'une mitraillette. J'en ai jamais tenu dans mes mains, je trouve ça beaucoup trop gros et peu précis...mais je n'ai pas vraiment à parler, je ne sais tirer avec un pistolet que depuis un an environ. Avant ça, rien de rien! Tout ça pour dire que si je n'en ai jamais utilisé, je connais son bruit, et...j'ai l'impression que les types qui s'en servent ne viennent pas de leur côté. Je les sens commencer à paniquer; la maison n'est pas si grande que ça, ils ne vont pas tarder à nous trouver...

Lorsque la porte explose à son tour, j'ai tout juste le temps de basculer sur le côté et de me recroqueviller sur place pour éviter les balles. Seules mes jambes sont exposées, au cas où il y ait un souci, ma tête comme mon coeur sont protégés. J'ai mal au bras, mais c'est normal; je ne suis pas totalement guéri de mon escapade avec Nii-san dans les bas quartiers, et ils m'ont un peu trop molesté. J'espère juste que je ne saigne pas, sinon je suis encore bon pour un séjour à l'hôpital! J'aime pas ça!

Le silence revient, et quelqu'un me détache pour me laisser enfin libre de mes mouvements. Je suis au milieu d'un véritable charnier. J'aurais pas pu m'en sortir seul, vu le nombre de cadavres...mais je ne vois pas celui de Wataru parmi eux. Il faut que je m'assure qu'il est bien mort lui aussi. Sinon...ma mission aura été un véritable échec. Je grimace en bougeant mes poignets endoloris, essuie mon visage ensanglanté et lève les yeux vers les mecs cagoulés.

"J'ai pas fini ici. Je dois retrouver un mec en particulier, un gamin d'à peu près mon âge. Vous ne l'avez pas tué, j'espère?"

Non, ils n'ont pas croisé cette ordure. Mon sourire est sincère, presque déplacé dans cette situation. Je vais pouvoir venger Mi-chan...même si j'ai dû recevoir de l'aide à la toute fin, je vais pouvoir m'acquitter de cette promesse. Je récupère mon flingue sur l'un des corps, vérifie les balles dedans, et en prends un autre au cas où cela ne suffise pas; même si je doute que Wataru ait de quoi se défendre. Ce n'est pas un duel que je viens demander, mais une exécution. Il est allé trop loin, j'aurais dû le mettre en garde bien avant...je suis plus dangereux qu'il ne veut bien le croire, et il va en faire les frais ce soir. Ce sera la dernière chose qu'il verra dans sa courte et misérable vie; moi, pointant le canon d'une arme sur lui.

Wataru n'est pas difficile à trouver. Les hommes cagoulés s'occupent de buter tous les autres que nous croisons, ses gardes du corps y compris, le laissant seul et visiblement terrifié. Il ne sait pas ce qui l'attend. Il sait seulement que quelqu'un a décimé ses amis et sa famille, sans connaître l'identité du coupable. Son regard est surpris lorsqu'il se pose sur moi, mais il a tout de même le cran d'esquisser un sourire.

"Toi, le teubé? C'est toi qui as foutu la merde ici? Ca t'a pa suffit de nous casser les couilles à l'école?"
"Tu as fait une connerie, Wataru. Tu as cru que tu étais invincible, que tu resterais impuni. Sauf que ce que tu ignores, c'est que contrairement à toi, je suis déjà dans un clan. Je ne me contente pas de me balader en comptant sur l'influence de mes parents. Je fais des choses, j'effectue des missions. Je suis le code d'honneur. Et c'est ce code d'honneur qui m'a donné la mission de ce soir: exterminer ceux qui ont fait du mal à la personne qui partage ma vie."

Mi-chan était déjà mon petit copain lorsqu'ils lui ont fait du mal. Ce qu'ils ont fait, c'est piétiner son honneur et bafouer le mien. Ils ont été beaucoup trop loin, et c'est pour ça qu'en retour, seule la mort peut leur être offerte.

"Je suis peut-être idiot, Wataru, mais je sais me servir d'un flingue...tu vois?"
"Fais pas le con, Amakusa!"
"Puissent les dieux avoir pitié de ton âme."


Le coup part. Puis un autre, encore un autre. Je m'assure tout en visant juste qu'il ne puisse pas être sauvé, si par miracle une personne s'aventure jusque ici. Il est déjà mort avant de toucher le sol, et moi...je commence à voir flou. Mon bras retombe mollement le long de mon corps, je chancelle dangereusement avant d'être rattrapé de justesse par l'un des mecs cagoulés. Je sais qu'ils sont envoyés par Nii-san. J'aurais bien aimé qu'il vienne lui-même, mais...c'est égoïste. Il n'a pas à se mettre en danger pour moi. Au final, ma mission a été accomplie...mais je me sens si vide, d'un coup...si fatigué...

"On rentre, ne?"
"Oui. Waka-sama nous attend dehors."

Nous rejoignons rapidement Nii-san, un type me soutenant car mes jambes ont du mal à me porter. C'est sûrement le contrecoup de la soirée. J'ai tué tant de gens...j'ai failli crever aussi...je me sens vraiment mal, mais ça va sûrement passer. Je me détache du type pour me tenir droit devant Nii-san, et le salue respectueusement comme mon supérieur; ce qui est toujours le cas, même s'il est un peu devenu mon père de substitution.

"Mission accomplie. Merci d'avoir envoyé du renfort..."

EXORDIUM.

Fujiwara Yoshimaru

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 289Avatar : Hara ToshimasaActivité RP : 2 MasculinEmploi : Wakagashira du clan Matsumoto, Proxénète et patron du Bird cageCrédits : VTP // TumblrMulti : Kazuki - Asami - Kagami - Tsunade
avatar
Wakagashira ✘ Matsumoto
Voir le profil de l'utilisateur
19.09.18 14:32

The fear of Pain

La porte s'ouvre, et je suis soulagé de voir que c'est bel et bien mes hommes qui sortent de là. Plus important encore : Nagato est avec eux, bel et bien vivant. Je suis soulagé de ne pas voir un corps. Je ferme les yeux et acquiesce quand Nagato m'annonce qu'il a réussi sa mission. Je lui tapote affectueusement le bras, avant de remonter dans la voiture. Mes hommes me déposent sur le parking un peu plus loin, pour que je récupère celle avec laquelle je suis venu avec Nagato. Nous nous suivons sur la route vers le Birdcage, et avec l'aide de Nobu, nous remontons Nagato à la maison. Je remercie le Kyodai pour son bon travail, et m'applique à déshabiller Nagato une fois celui-ci installé sur son lit. Daisuke est bien entendu réveillé. Il a attendu notre retour, pour savoir si nous allions rentrer vivants. Je demande d'une voix calme à mon mari de me raporter la trousse de premiers secours, histoire de passer un epu de crème à Na-chan sur ses bleus.

Une fois seul avec mon Shatei j'esquisse un sourire et lui ébouriffe tendrement les cheveux :

« Je suis fier de toi, Nagato. Et ton père serait fier de toi aussi... Tu as fait ce qu'il fallait. »

C'est toujours un choc pour les nouvelles recrues, ce genre de missions. C'est quand on accompli une vengeance personelle que l'on change réellement. Après avoir tabassé le dealer d'Akira, j'ai changé. A jamais. De manière irréversible. Je remercie Dai quand il reviens, et commence donc à soigner mon shatei délicatement. Pour ne pas lui faire mal. J'ai beau être son Wakagashira, je suis avant tout son frère dans le clan. Son grand frère dans la vie aussi, puisqu'il semble m'admirer bien plus que je ne semble le remarquer, selon mon mari. Ni-san ceci, Ni-san celà.

Une fois ses blessures, heureusement supperficielles soignées, je le recouvre et m'assure qu'il est bien installé pour dormir. On gère tous ça d'une manière différente... Moi, j'avais picolé et baiser pendant deux jours sans interruption pour évacuer après avoir tué l'ordure ayant vendu la dose fatale à mon petit ami de l'époque. Nagato lui... il va surement dormir, puisque pour une fois, il est fatigué.

« Reposes toi maintenant. On téléphonera à Kagami demain dans la matinée, pour l'inviter à diner à la maison. Comme ça, vous pourrez en parler tous les deux. »

Je serre la main de Nagato dans la mienne et le regarde dans les yeux, sérieusement. Il est temps de parler d'homme à homme :

« C'est important, qu'il saches ce que tu as fait pour venger son honneur. Tu es un Yakuza, Nagato. Il faut que ton petit ami puisses l'accepter. Et il vaut mieux que tu lui dises tout de suite, dès le départ, pour ne pas qu'il ait de mauvaise surprise... »

 

EXORDIUM.


I'll shoot you down, don't mess with me

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: