Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

[Purple dream] Pledge [PV Nishimura Kyôka]
 :: Le cimetière :: Les archives de la ville :: RP inactifs

Oguri Satoshi

Date d'inscription : 24/07/2018Messages : 156Avatar : Ruki the GazetteActivité RP : 13¥ : 105,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
25.07.18 20:10


PLEDGE

Sa main se posa sur la grande porte métallique. Impossible de voir que ce soit à l'intérieur, c'était bien la raison d'être de ces énormes panneaux gardés par un homme faisant deux fois la taille de Satoshi. Ce dernier leva son visage vers l'autre homme et esquissa un fin sourire. Il ne souhaitait pas montrer ses papiers d'identité, préférant rester discret à ce sujet, surtout dans ce genre d'endroit qu'il allait inévitablement visiter à plusieurs reprises. Les clients de ses clients étaient particulièrement friands de ce genre d'endroit. Le géant, gardien de la porte, le dévisagea l'instant de quelques secondes, son regard de posant ensuite sur les ongles immaculées et vernis de noir du jeune homme. Il soupira et poussa la porte pour aider ce nouveau jeune client à entrer. Satoshi prit une grande inspiration, soulagé que le géant n'ait pas insisté.

Le purple dream. Une musique aux aires techno résonnaient dans les lieux aux teintes sombres et violets. Son regard se posa quelques instants sur la scène où une danseuse légèrement vêtue démontrait ses talents acrobatiques autour d'une pôle. Satoshi pénétrait pour la première fois dans un lieu semblable qu'il préférait éviter. Il se rappelait très bien avoir aperçue des cartes d'affaires de ces lieux signés avec un rouge à lèvre dans les pantalons de son père qui passait sans doute la majorité de son temps à boire et à reluquer les jeunes danseuses. Quelques clients étaient assis aux tables, seuls ou en groupes. Des yakuzas, des hommes d'affaires, de pauvres citoyens endettés... La clientèle masculine était définitivement hétérogène.

Satoshi parcourut la salle. Son client lui avait mentionné qu'il trouverait l'homme endetté et recherché dans ces lieux. Rien ne garantissait que Satoshi allait l'apercevoir ce soir mais son travail l'obligeait à faire ce qu'il aimait appeler de la filature. Il s'installa dans un coin éloigné de la scène, préférant ne pas être reconnu par d'anciennes mauvaises fréquentations. Il fit un tour circulaire des lieux mais l'homme recherché ne semblait pas être dans les parages pour le moment. Il décida donc de profiter du spectacle quelques instants. Il appréciait la vue, les corps voluptueux sous ces tenues révélatrices. Bien que, physiquement, il ne ressentait pas grand chose, il savait profiter lorsqu'une telle opportunité se présentait.

Une serveuse élevée sur des souliers aux talons interminables s'approcha de Satoshi, lui donnant l'impression de n'être qu'un gamin dans un monde d'adulte. Elle le regardait avec son air aguicheur, lui demandant s'il désirait quelque chose à boire. Boire sur les heures du travail était contre son code de conduite personnel. Il lui demanda un simple Redbull et elle l'observa de longues secondes avant de s'éloigner, se demandant probablement s'il avait l'âge requis pour se trouver dans ce cabaret.   
BY MITZI

Nishimura Kyôka

Date d'inscription : 01/04/2018Messages : 106Avatar : Fan BingBingActivité RP : 1 FémininEmploi : Danseuse vedette du Purple Dream¥ : 22,200Crédits : Avatar : LaMarquise / Signa : Soulmates
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
31.07.18 16:48

Pledge
Nishimura Kyôka & Oguri Satoshi Liar - Chinese Man


La fumée épaisse des cigares se mêlait aux effluves d'alcools boisés et âcres.  Dans ce petit salon reculé de la scène, la musique était moins vive, l'ambiance plus tamisée et intimiste. Trois hommes se tenaient assis autour d'une table, jouant une partie de Mahjong. Le quatrième joueur n'était autre que la jeune danseuse, vêtue d'une somptueuse robe bustier colorée d'inspiration chinoise, ses longs cheveux de jais parfaitement lisses retombant de part et d'autres de ses épaules. Entre ses prestations, la vedette des lieux trouvait toujours le temps d'offrir un peu de sa présence en salle et ainsi elle prenait soin de ses bonnes relations. Autour de cette table, se trouvaient trois hommes au statut privilégié et inspirant tout autant respect que crainte face au reste de la population. Un Muranaka haut placé et deux hommes d'affaires américain, venus à Tokyo tout autant pour faire affaire avec les yakuzas que se divertir. Kyôka avait parfois un peu de mal avec les étrangers, trouvant leurs manières souvent grossières. Mais à la fois elle aimait leur compagnie pour la diversité et un certain dépaysement qu'ils lui apportaient, à elle qui n'avait toujours connu que sa ville. Ils lui parlaient de sociétés qui lui paraissait bien lointaines, de mœurs bien différentes, d'un monde en perpétuelle évolution. De nombreux étrangers fréquentaient le Purple, des mafieux, des hommes d'affaires, des politiciens, et à force de les côtoyer la sino-japonaise avait largement perfectionné son anglais ainsi que ses connaissance en commerce internationale.

Bien qu'elle était concentrée sur sa partie, la jeune sylphide gardait un œil sur le reste de la salle et sur la scène. Bien qu'officiellement le cabaret ne lui appartenait pas, c'était à ses yeux tout comme. Et elle se devait ainsi de garder en permanence l'oeil sur tout, afin que rien ne puisse lui échapper et qu'elle garde le contrôle absolu sur les lieux. Raito, le véritable maitre des lieux se trouvait à quelques tables de là, en bonne compagnie, comme toujours. Leurs rapports étaient particulièrement froid ces derniers temps, mais ils parvenaient encore à faire bonne figure aux yeux de la clientèle. Néanmoins, il était préférable que chacun garde ses distances, moins ils se voyaient et mieux la danseuse se portait. Il fallait bien qu'il comprenne qu'il allait trop loin, à disposer d'elle de la sorte pour entretenir ses bonnes relations et business personnels. C'était donnant donnant. Elle trouvait de nombreux intérêts à travailler ici, non seulement sur le plan professionnel et artistique, mais aussi en terme de relations. Travailler ici lui permettait de faire grandir son réseau d'influence. En échange, elle pouvait bien jouer les dames de compagnie auprès de ses partenaires d'affaire les plus importants, mais il y avait des limites à ne pas dépasser. Elle n'était ni une escorte, ni une hôtesse. Tout ne dépendait que de sa bonne volonté et disposer de son temps était un privilège. Raito semblait vouloir instaurer une ambiguïté tout bonnement inacceptable à ses yeux. Il le savait, il ne pouvait se permettre de se mettre à dos sa danseuse vedette, son bras droit en ces lieux, celle qui gérait d'une main de maitre les danseuses tout autant que les hôtesses. Alors tout deux préférait s'éviter afin qu'une dispute trop virulente n'explose, ce n'était dans l'intérêt d'aucun des deux partis.

« Messieurs .. j'ai le regret de vous annoncer .. que j'ai encore gagné !  »


Se délecte t-elle en ces quelques mots d'une voix suave et caressante, un petit sourire victorieux sur ses lèvres pourpres. Ah, ce qu'elle pouvait aimer ce jeu ! Des protestations s'élèvent, bientôt suivis par des rires. L'ambiance semble presque bon enfant malgré le statut et la dangerosité de chacun des protagonistes. Alors qu'une serveuse vient ranger les tuiles, le regard de la nymphe vagabonde à travers la salle. Ce dernier s'arrête alors sur une silhouette qu'elle est certaine de ne jamais avoir vu dans l'établissement.

Elle se serait souvenu de toi, elle en est certaine. Tu détonnes à vrai dire dans le décor, non pas tant par ton apparence travaillée et sophistiquée, il y a de tout à Tokyo. Mais plus par un certain manque d'aisance qui ne lui échappe pas. Cet endroit ne te met pas à l'aise, c'est évident. De plus, tu sembles chercher quelque chose, ou quelqu'un .. Ce qui est sûr, c'est que tu n'es pas là pour admirer le spectacle ou profiter de la compagnie des hosts et hôtesses. Tu es donc .. un élément perturbateur. Il faut alors que Kyôka te garde à l'oeil. Mais tu vas même avoir droit à bien plus que cela, puisqu'elle décide finalement de se lever, prenant poliment congé auprès de ses compagnons de jeu. Quelques regards la suivent, intrigués de voir qui aura l'honneur de sa compagnie. Heureusement vu l'emplacement que tu as choisi, tu gardes un minimum de discrétion. C'est ainsi tout naturellement que la reines des lieux vient s'asseoir à ta table, ne prenant ni la peine de se présenter, encore moins de te demander l'autorisation de s’asseoir. Elle est ici chez elle, elle agit donc comme bon lui semble.

« Vous cherchez quelqu'un, n'est ce pas ..? »  


Commence t-elle alors d'une voix douce et posée, ancrant un regard sans la moindre animosité dans le tiens, naturellement séductrice sans même s'en donner la peine. S'allumant une cigarette, elle en inspire une longue bouffée, son regard devenant peu à peu plus intense, plus inquisiteur. Lorsqu'elle reprend à nouveau la parole, son ton s'est durci, devenant plus menaçant et malgré tout d'une douceur feinte;

« Les clients viennent ici pour passer du bon temps; je ne laisserai aucun élément venir perturber le cours de la soirée. Alors vous feriez mieux de me dire ce que vous êtes venu chercher. »


Ses orbes sombres te sondent avec profondeur, tandis qu'elle vient avec nonchalance aspirer de temps à autre une bouffée de nicotine. Il va te falloir composer avec elle, tu n'as plus d'autres options. Tu n'obtiendrais rien ici sans son accord et elle pouvait très bien décider de te faire quitter les lieux si elle jugeait ta présence néfaste. Alors à toi de jouer.. avec suffisamment de tact.



               
These violent delights have violent ends
The power to cause pain is the only power that matters, the power to kill and destroy, because if you can't kill then you are always subject to those who can, and nothing and one will ever save you.

             

Oguri Satoshi

Date d'inscription : 24/07/2018Messages : 156Avatar : Ruki the GazetteActivité RP : 13¥ : 105,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
06.08.18 16:39

PLEDGE

La place que Satoshi occupait ne lui permettait malheureusement pas d'apprécier le spectacle se déroulant sur la scène à sa juste valeur. Il faut dire que sa mission principale concernait le travail et que toutes distractions seraient mal vu par quiconque se trouvant dans ces lieux susceptibles de le reconnaître. Néanmoins, son regard alternaient fréquemment entre les différentes tables et la porte d'entrée ainsi que les corps se mouvant sur scène. Sachant ce que pouvait procurer le corps d'un homme, il ressentait maintenant une curiosité presque obsessive pour celui des femmes.

C'est donc perdu dans ses fantasmes inassouvie qu'il oublia la raison principale de sa présence et sursauta légèrement en apercevant une fine silhouette se glisser sur l'une des chaises de sa table. Satoshi posa son regard sombre sur celle-ci, observant le visage féminin dans ses moindres détails. Rares étaient les femmes fréquentant ce genre d'endroits si elles n'y travaillaient pas, cependant, son attitude dégageait une telle assurance que le jeune homme l'imaginait parfaitement appartenir à ces lieux. Ou encore, que ces lieux pouvaient lui appartenir. Cela dit, toutes ces raisons semblaient insuffisantes pour que Satoshi soit complètement transparent dès leur premier échange. Il afficha un sourire innocent et haussa simplement les épaules.

« Je ne crois pas que l'on fréquente ce lieu pour 'trouver' qui que ce soit... »

Même si Satoshi n'était pas particulièrement un habitué de ce genre d'endroit, ses connaissances au sujet des femmes étaient assez approfondie pour connaître leur pouvoir de séduction et la façon dont elles savaient l'utiliser pour parvenir à leurs fins. C'est d'ailleurs ce détail qui faisait en sorte que le jeune homme balançait son désir entre les hommes et les femmes, ces dernières l'effrayant davantage avec leurs techniques de manipulation et leur hypocrisie. D'ailleurs, la jeune femme face à lui venait confirmer ce fait, son attitude séductrice étant rapidement remplacée par un ton froid et autoritaire qui aida grandement Satoshi à recentrer toute son attention sur la cause principale de sa présence. Il n'allait certainement pas se laisser distraire par les lèvres pulpeuses de la demoiselle et son indéniable beauté.

Le jeune homme appuya son dos sur la chaise qu'il occupait et croisa les bras sur sa poitrine, plus décontracté qu'à son arrivé.


« Je ne cherche personne, je cherche à passer du bon temps, comme tout le monde. »

Il appuya maintenant ses coudes sur la table, approchant son visage de celui de la jeune femme pour plonger à nouveau son regard sombre dans le sien.

« J'espère donc que vous vous assurerez personnellement de faire en sorte que je passe du bon temps. »  
BY MITZI

Boss Tanaka

Date d'inscription : 12/03/2018Messages : 138Activité RP : 0 MasculinEmploi : Chef de la ville¥ : 100000000000000
avatar
Oyabun ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
10.09.18 18:35
Attention, votre sujet a été jugé inactif car sans réponse depuis le 6 août.

Vous avez jusqu'au 6 novembre 2018 pour vous manifester au près de l'un des deux admins par message privé, afin de remettre votre RP en jeu.

Si rien n'a été fait d'ici le 6 novembre, votre sujet sera considéré comme abandonné et seul Oguri Satoshi bénéficiera des 500 yens par poste en cas de RP abandonné.

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: