Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Lollipop [ft Tajima Haruna]
 :: La zone des vermines :: Nakano :: Nakano Broadway

Ookami Ryu

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 18Avatar : MerochinActivité RP : 0¥ : 46,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
08.08.18 1:50
Lollipop
•••
TENUE Y'avait pas à dire, ces foutues machines le faisaient exprès, il en était sûr! Même après plusieurs milliers de yens et nombreuses tentatives, Ryu n'avait pas réussi à obtenir ne serait-ce qu'une seule peluche. Il faudrait qu'Aina lui dévoile son secret un jour. Il ne savait pas comment il faisait, mais il arrivait toujours à obtenir ce qu'il voulait de ces satanées grappins.

Agacé, le jeune homme délaissa la source de son énervement pour reporter son attention sur le yakuza qu'il prenait en filature, écouteurs sur les oreilles comme à son habitude, et son pgm 338 rangé dans le sac qu'il avait sur le dos, au cas où une occasion en or se présenterait. Ce connard de quadragénaire, c'était un membre assez imposant d'un clan qui orchestrait dans la vente de drogue. Ryu tapait rarement là-dedans, puisque le junkie qu'il était avait besoin de sa dose, et qu'au plus il tuerait des vendeurs dans ce milieu, au plus le prix augmenterait, et au plus il aurait du mal à s'en procurer. Il se voyait mal entrer en cure forcée par sa faute, mais ce type là, il avait décidé que sa vie n'avait plus aucune utilité le jour où il avait été spectateur de ses mauvais coups. Forcer des jeunes à se piquer pour qu'ils deviennent accro, c'était dégueulasse. Qu'il vende à ceux qui avaient décidé de se niquer la santé, passait, mais il n'avait aucun droit sur le destin des autres. Ces yakuza, tous des types qui se pensaient bien trop supérieur aux autres dans Tokyo. Vivement qu'il débarrasse la ville de ces parasites.

L'homme quitta la salle d'arcade et Ryu le suivit naturellement , d'assez loin tout de même histoire d'avoir une vue d'ensemble. Ces derniers jours de filature, il avait pu observer tout un tas d'information à son égard, et Nakano Broadway était définitivement un must dans sa journée avant qu'il n'aille jouer au casino, accompagné de ses gardes du corps. Oui. Des gardes du corps. Trois pour être exacte et armés jusqu'aux dents. Autant dire qu'il ne tapait pas dans n'importe quoi.

Une jeune femme, semblable à une poupée d'innocence attira l'attention du yakuza et Ryu fronça des sourcils alors qu'il l'attirait au fond d'un autre game center. Oh merde! Soudain inquiet du sort qu'il pouvait lui réserver, le jeune homme se mit à courir, passa entre plusieurs stands de jeu et arriva presque à bout de souffle pour être témoin du démon qui sommeillait dans la demoiselle.

- Et bien et bien, c'est que je n'avais aucun soucis à me faire, tu sais te défendre seule.

Ryu la connaissait de part Aina. Elle était plutôt du genre tape à l’œil et chacun de ses meurtres terrorisait Tokyo, mais puisqu'elle avait un assez grand nombre de Yakuza, bien que mineurs, dans le répertoire de ses victimes, il ne voyait aucune raison à l'arrêter, ou même la dénoncer.  

- Ça va? Il n'a pas eu le temps de te piquer avec sa seringue?

Après s'être accroupi pour prendre le pouls de sa cible, le dj retira ses écouteurs et sourit à la jeune femme.

- Tu finis le travail poupée? Y'a trois autres gars qui vont pas tarder à nous tomber dessus. Crois-moi, ça craint.
© 2981 12289 0

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 49Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 3¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
08.08.18 3:59


LOLLIPOP

Haruna aimait bien se distraire dans les arcades qui offraient différentes sortes de jeux auxquels elle pouvait s'adonner pendant plusieurs heures. Un peu comme on distrait les enfants avec les tablettes et les jeux vidéos, ceux-ci avaient le même effet sur la jeune fille qui en oubliait ses envies sadiques qui, en temps normal habitaient son esprit en permanence. S'apprêtant à débuter un jeu de danse, la jeune fille se retourna en entendant une voix masculine d'adresser à elle. L'homme, qui avait sans doute le même âge que son père dans ses souvenirs, l'invita à le suivre. Comme s'il avait deviné ses pensées, il lui proposa de jouer à «crane game» pour lui gagner une peluche. Elle n'avait plus cinq ans, mais elle adorait toujours ce genre d'attention et ne savait refuser une telle occasion. N'importe quelle personne sensée savait ne pas suivre un tel individu mais pour Haruna, c'était différent.

Elle suivit donc l'homme qui l'entraîna tout au fond de l'établissement. Personne ne semblait s'aventurer tout au fond et aucun jeu ne s'y trouvait. Haruna croisa les bras sur sa poitrine, ennuyée et prête à le laisser savoir à l'homme. Ce dernier tenait quelque chose de louche dans ses mains. La jeune fille reconnaissait très bien cet objet. Les infirmières et les médecins l'utilisait régulièrement sur elle et elle détestait la sensation. Hors de question de laisser quelqu'un lui infliger ce pincement une nouvelle fois.

Ce jour-là, à son grand malheur, Haruna avait laissé son arme fétiche chez elle. C'était sans doute pour cette raison que l'homme ne l'avait pas reconnue, ou alors, il ignorait complètement la réputation de la jeune femme. Après tout, son mode vestimentaire était adopté par de nombreuses autres jeunes filles. Agacée, elle retira l'une de ses chaussures plate forme et frappa la tête de l'homme qui tomba sur le sol suite à l'impact. Elle prit le temps de remettre sa chaussure, l'étranger semblant avoir perdu connaissance. Elle avait donc le temps de s'amuser. La vue du sang s'échappant du crâne dégarni de l'homme suffisait à l'exciter. C'était bien mieux que le «crane game»!

Occupée à trouver le meilleur moyen de s'amuser, elle n'avait pas aperçu la présence d'un autre individu qui lui adressa soudainement la parole. Haruna se retourna pour voir de qui il s'agissait. Un inconnu. Un garçon qui, visiblement, n'était pas très âgé. Ce dernier s'adressait à elle avec une aisance remarquable et semblait connaître l'homme qu'elle venait d'assommer. Pour elle, yakuzas, simple citoyen, prostitués... Elle n'y voyait aucune différence.

«Seringue? Non, plus personne ne pique Haruna. »

Elle sautilla légèrement sur place en entendant les dernières paroles du jeune homme.

« Trois autres? Quelle bonne nouvelle ! »

Elle fouilla dans son sac et en sortie une balle de couleur jaune. Le genre de balle qu'on utiliser pour s'amuser avec un chien de grande taille ou se lancer entre gamins. Elle hésita un moment puis la tendit au jeune homme.

« Il est à vous je crois. »

Elle désigna l'homme d'un signe de tête, comme s'il s'agissait d'un livre oublié dans un lieu public.

« Pour terminer rapidement vous pouvez lui enfoncer cette balle dans la gorge. »

Une technique qui s'avérait efficace lorsqu'elle n'avait malheureusement pas le temps de s'amuser plus longtemps. La victime mourait généralement assez rapidement par étouffement et prenait une couleur bleu ce qu'elle trouvait particulièrement jolie.
  
BY MITZI


Ookami Ryu

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 18Avatar : MerochinActivité RP : 0¥ : 46,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
09.08.18 19:15
Lollipop
•••
TENUEAu lieu de prendre peur, la demoiselle en sauta de joie à l'entente de ses paroles et Ryu sourit, amusé. Aina ne lui avait donc pas menti en lui décrivant le personnage, et c'était tant mieux. Si elle était du genre à foncer dans des problèmes beaucoup plus gros qu'elle, elle finirait par se faire tuer sans que personne ne le remarque. Elle était donc une parfaite candidate pour que le jeune homme y mêle ses fils. S'ils accrochaient, il n'aurait alors qu'à remuer le doigt pour la faire bouger à sa convenance, et au bout d'un moment, elle mourrait sans même qu'il n'ait besoin de se salir les mains. Elle se mettrait dans la merde, toute seule.

Ryu avisa la balle qu'elle lui tendait. Ses manières étaient sadiques mais grossières aussi, très loin des siennes. Jamais quelqu'un ne ferait le rapprochement entre eux. Après avoir sorti un mouchoir de sa poche, le dj attrapa l'objet qui n'entra en contact qu'avec le tissu et l'enfonça sans plus de cérémonies dans la bouche du yakuza. Il n'éprouvait aucun plaisir à tuer, tout comme il n'éprouvait aucun remord. Il s'agissait juste d’ôter la vie à une pourriture parmi tant d'autres. Ce fut donc avec sans froid qu'il se releva, sans jeter un unique coup d’œil au corps gisant au sol.

- Je ne pense pas que tes talons fassent le poids face à un pompe, tu vas juste te faire tuer si tu les attends ici.

Ryu jeta un regard observateur aux alentours du game center. Pas de caméras et personne à l'horizon. Bien. Ils n'étaient pas là pour le moment, mais ça ne saurait tarder. Fouillant dans ses poches, il en sortit un briquet ainsi qu'une clope qu'il s'alluma après avoir brûlé le mouchoir qu'il jeta au sol, près du corps. Hors de question qu'une personne puisse remonter jusqu'à lui. S'il était encore en vie aujourd'hui après tous les gros bonnets qu'il avait fauchés, ce n'était pas pour rien.

- Haruna, c'est ça? Moi c'est Keisuke, mais tu peux m'appeler Kei' si tu veux. Viens. Vaut mieux se fondre dans la masse pour le moment.

Alors que le fond de la salle d'arcade était quasiment vide, l'entrée, elle, demeurait à présent pleine à craquer. Le jeune homme entra quelques pièces dans un jeu de tir au hasard et tendit l'une des fausses armes à cette fille tout droit sortie d'un shojo à tendances criardes.

- Qui te dit qu'il était à moi, ce mec?


© 2981 12289 0

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 49Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 3¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
09.08.18 20:48


LOLLIPOP

Haruna observa attentivement le jeune homme prendre la balle qu'elle lui tendait à l'aide d'un mouchoir. Elle n'était pas sale pourtant, elle ne l'avait encore jamais utilisée. Peut-être qu'il était particulièrement sensible aux saletés. Il y avait des gens comme ça à l'institut où elle avait vécue plus d'une douzaine d'années. Ces personnes se lavaient les mains plus d'une centaine de fois par jour ce qui amusait Haruna car certains frottaient si fort que leurs mains en saignaient. Selon elle, ils étaient tout simplement bêtes mais elle était tout aussi tarée à sa façon alors elle ne jugeait plus.

Le jeune homme exécuta tout de même le plan de la jeune fille, à sa plus grande satisfaction. Elle frétillait à l'idée de lui montrer dans les moindres détails comment elle s'y prenait en temps normal, mais il semblait déjà un expert. Ou alors il l'avait dans le sang. Haruna regardait la couleur de l'homme changer tranquillement alors que le jeune homme tentait de la prévenir de ce qui risquait de suivre. Elle secoua légèrement la tête et approcha son sac qu'elle ouvrit et fourra sous le nez de son interlocuteur pour lui révéler son contenu.

« J'ai tout pleins d'autres trucs... »

En effet, comme à son habitude, son sac était remplis de toutes sortes d'objets, dont certains avaient une toute autre utilité que de provoquer douleur et torture. Cependant, la force d'Haruna, c'était d'arriver à faire du mal avec tout ce qui se trouvait à sa portée. Elle haussa cependant les épaules en refermant son sac, le jeune homme ne semblant pas convaincu. Du coup, elle laissa ce dernier terminer ce qu'il faisait avec son mouchoir, bien que ces techniques pour ne laisser aucune trace la laissait complètement indifférente. Ses empruntes digitales avaient probablement déjà fait toutes les stations du Japon et personne ne semblait l'embêter avec ça.

Haruna suivit le jeune homme un peu à contre coeur, mais tout de même curieuse de voir la suite des choses. Ils entrèrent dans l'une des nombreuses salles de jeux et elle prit l'arme que Kei lui tendait avec ses deux mains, retrouvant rapidement son sourire. Elle pointa l'extrémité de celle-ci vers le jeune homme, feignant de tirer vers lui en émettant un son caricaturale du genre « Pow ! ». C'était bien amusant, mais elle avait beaucoup plus de plaisir à s'imaginer enfoncer le bout de l'arme dans différents orifices d'un corps tremblant. Une prochaine fois peut-être.

Elle reporta son attention sur le jeune homme, répondant à sa dernière question avec une évidence telle qu'elle ignorait pourquoi il prenait même la peine de la poser.

« Tu es venu parce que tu le connaissais non? Donc il est à toi. »

Un peu comme les animaux sauvages chassant leurs proies, le premier qui trouve était le premier servie.

« Alors, on s'amuse comment maintenant? »
  
BY MITZI


Ookami Ryu

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 18Avatar : MerochinActivité RP : 0¥ : 46,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
12.08.18 0:34
Lollipop
•••
TENUE
Ryu soupira avant de venir donner une pichenette sur le front de la jeune femme.

- Je suis venu parce que je me suis inquiété pour toi. Idiote. Même si t'es forte et que t'as peur de rien, crois moi une balle dans le coeur c'est game over.

Et ce même malgré les avancées de la médecine. Une musique qu'il reconnaissait bien parvint à ses oreilles, signe que le jeu se lançait, les attendant avec impatience de zigouiller du zombie. Un doux sentiment de nostalgie le traversa alors qu'il se souvenait de toutes ces fois où il y avait joué durant son adolescence lorsqu'il sechait les cours avec ses potes.

- C'est moins marrant que de tuer de manière sadique des gars dans une ruelle, mais tu verras, ça va peut être te plaire. Tu vas avoir des zombies qui vont pop devant toi sur l'écran et tu vas devoir les tuer. En visant avec ton arme bien sûr.

Ryu appuya sur démarrer et la première vague arriva. Sans mal, habitué depuis longtemps maintenant à viser via des armes à feu, il en vint à bout en très peu de temps. Il reporta son attention sur la jeune fille qui apparemment, était bien plus douée avec sa chaussure qu'avec un viseur.  Il rigola doucement.

- Dis moi, tu as déjà tenu une vraie arme ou bien tu as toujours tué de manière assez loufoque ?

Aucun jugement ne sonnait dans ses paroles, juste un élan de curiosité qui l'avait submergé sans s'annoncer au préalable.

- Je te vois bien avec un jeu du genre tape écureuil ou je sais plus le nom. Avec un marteau et des têtes d'animaux qui dépassent sur lesquelles tu dois taper pour les enfoncer.

Alors qu'il lui expliquait comment viser sur ce jeu, il vit du coin de l'oeil les trois gardes du corps passer près d'eux,  sans même faire attention à leur présence. Il lança un regard plein de défi dans celui de Haruna.

- Dis. Tu veux te les faire, ces types?

Garde du corps certes mais Yakuza tout de même. Il avait cru reconnaître un Yagami dans le lot mais il s'en foutait royalement. Une fois mort, même le sang ne les différenciait plus.
© 2981 12289 0

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 49Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 3¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
14.08.18 18:01


LOLLIPOP

Haruna posa sa main sur son front, là où le contact du jeune homme l'avait pris au dépourvu, comme tout contact humain d'ailleurs. Elle n'avait pas apprécié le geste mais tout se déroulait rapidement et elle l'oublia instantanément. Peu de gens avaient avouer s'inquiéter pour elle, du moins, pas de façon honnête. Ses parents et les médecins lui répétaient souvent ces paroles « Haruna, nous sommes inquiets pour toi. » mais elle savait qu'il s'agissait d'un mélange de peur et de désarroi. Et puis, une balle dans le coeur ou dans la tête ne l'avait jamais effrayé. Mourir en faisant ce qu'elle aimait, ça valait bien le coup. De toute façon, malgré la haine qu'elle suscitait, personne n'avait osé s'en prendre à elle de façon si lâche, espérant peut-être, un jour, avoir besoin de ses services.

Tenant toujours l'arme en plastique dans les mains, Haruna se retourna vers l'écran d'où lui venait un son familier, fréquentant les arcades fréquemment depuis sa sortie de l'institut. Elle avait rarement eu l'occasion de jouer à ce genre de jeux qui lui était interdit autrefois, mais l'idée de tuer des zombies ne lui déplaisait pas. Ce n'était pas aussi satisfaisant que la réalité mais agréable tout de même.  Elle jeta un rapide coup d'oeil au jeune homme, imitant la façon dont il tenait l'arme. Effectivement, ce n'était pas dans ses habitudes de tenir une arme à feu. C'était beaucoup trop facile de tuer quelqu'un à coup de balles. C'était instantané. Peu d'opportunité d'entendre des gémissements ou des cris de douleurs.  Ce qu'elle aimait, c'était de trouver différents endroits sur le corps qui suscitaient différentes réactions chez certaines victimes. Une texture différente, une couleur différente...  

« J'aime pas les armes à feu. »

Pour elle, ses techniques n'étaient pas loufoques et elle tira la langue au jeune homme pour bien lui montrer son désaccord. Haruna éclata d'un rire exagéré en entendant les prochaines paroles de Ryu, satisfaite qu'il ait reconnu ses performances lorsque venait le temps d'assommer les gens pour mieux s'amuser par la suite.

« Oui ! Oui ! Ça je suis douée. »

Le regard défiant du jeune homme alluma une étincelle d'excitation chez Haruna qui croyait avoir enfin trouver un partenaire de jeu. Habituellement, elle était seule pour pratiquer son hobby, mais un peu de compagnie ne pouvait lui faire du tord. Et puis si ça se trouve, il connaissait peut-être des techniques qui lui étaient inconnues !

« Tu veux bien ? Comment tu fais ? Montre moi. »


Sa curiosité prenait le dessus. Elle voulait voir comment Ryu jouait, s'il était aussi doué qu'elle.

« Pas d'armes à feu, c'est de la triche ! »


  
BY MITZI


Ookami Ryu

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 18Avatar : MerochinActivité RP : 0¥ : 46,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
20.08.18 15:49
Lollipop
•••
TENUERyu grimaça. Ce n'était pas vraiment ce à quoi il avait pensé en lui demandant si ELLE voulait se les faire. Des techniques d'assassinat, il en connaissait, par centaines, et même sans arme à feu. Mais il lui fallait généralement préparer le terrain quelques jours avant qu'il mette ses plans à exécution. La discrétion de ses meurtres reflétait les années d'entraînements qu'il avait eu pour devenir un véritable professionnel dans le milieu.

- Tu penses vraiment que je peux en venir à bout tout seul? Moi? Sans arme contre trois flingues dirigés vers moi?

Il ne savait pas comment, mais la demoiselle semblait avoir comme un sixième sens, puisqu'elle avait rapidement deviné que le mec qu'elle avait assommé était sa proie. Peut-être parce qu'il l'avait suivie, mais beaucoup de monde s'occuper de ce qui ne les regardait pas sans pour autant souhaiter la mort d'autrui. Bon. Elle savait plus ou moins qu'il avait l'habitude de tuer, mais elle ne connaissait pas ses capacités, que ce soit physiques ou techniques. Aussi ne devrait-elle pas être étonnée qu'il lui demande de l'aide. Il lui fallait la trace de passage de Haruna pour ne pas éveiller les soupçons vers Code. Il tenait à faire d'elle une alliée sans la lier à son groupe. Une gamine qui tuerait sous ses couleurs en maculant les scènes de crimes de la sienne.

- On fait ça tous les deux alors, t'es d'accord?

D'un geste, il repositionna son sac sur son épaule et s'éloigna sans attendre la réponse de la jeune femme. Ses pensées n'étaient focalisées que sur les divers schémas qui atterrissaient pour disparaître aussitôt. C'était inhabituel pour lui de devoir monter un plan sur le pied levé, mais Ryu n'allait pas cacher que ça lui plaisait, cette sensation d'excitation qui le traversait. Juste à faire attention de ne pas merder.

© 2981 12289 0

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 49Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 3¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
22.08.18 15:16


LOLLIPOP



​Haruna fit mine de réfléchir un moment. Évidemment, si ce n'était pas idée de Ryu, elle ne se serait probablement pas mise dans une telle situation. Elle aimait le risque mais elle était tout de même prudente pour ne pas se mettre dans des situations vulnérables, bien que la mort n'était pas quelque chose qui l'effrayait particulièrement. De savoir que le jeune homme avait envie de s'amuser un peu au dépend des trois hommes avait suffit à exciter Haruna et lui faire perdre toute envie de prudence.

« Nous sommes entourés d'armes. »

Du moins, selon sa perspective. Pour Haruna, n'importe quel objet pouvait servir d'arme. D'ailleurs, elle fouilla dans son sac brièvement pour en ressortir une hache, pas un gros format, mais efficace, un coup-de-poing américain et des nunchucks qu'elle avait récemment appris à maîtriser.

« J'ai ça. »

Évidemment, elle ignorait les techniques habituelles de Ryu qui étaient sans doute plus raffinées, mais bien moins amusantes aux yeux d'Haruna. Elle acquiesça solennellement aux dernières paroles du jeune homme. Elle ne comptait certainement pas le laisser s'amuser seul. Elle suivit ce dernier, ne gardant dans ses mains que la hache de poche et une corde, jetant ensuite son sac sur ses épaules. Elle resta derrière Ryu mais elle se doutait bien que ce dernier aurait sans doute même du mal à s'occuper d'un seul des hommes, alors elle était prête à se mêler de la partie à tout moment. Elle était fébrile et ça se sentait. Elle pouvait d'ailleurs voir les hommes au loin qui se rapprochaient à une vitesse loin d'être assez rapide pour elle.

« Je reste tout près si tu n'y arrives pas, je m'en occupe. »

Après tout, ce ne serait pas la première fois qu'elle prend le rôle de l'homme de la situation.


  
BY MITZI


Ookami Ryu

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 18Avatar : MerochinActivité RP : 0¥ : 46,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
27.08.18 1:40
Lollipop
•••
TENUE
Pas une seule fois, son regard ne quitta les trois silhouettes arrivant vivement vers eux, même lorsqu'il enfila deux nouveaux gants blancs, et à mesure qu'elles se rapprochaient, son sourire quittait ses lèvres pour ne laisser qu'assurance dans ses yeux. Arrivé devant lui, l'un des hommes l'attrapa par le col de son t-shirt et, menaçant, lui ordonna de lui dire ce qu'il savait, ce qu'il avait vu, n'importe quoi, à défaut qu'il perdrait la vie si sa réponse ne leur convenait pas. Intérieurement, Ryu tremblait. De hargne, mais aussi de violence tant elle grandissait à vitesse grand V le long de son corps, se noyant particulièrement dans les phalanges serrées de ses poings. Son échine ne pouvait qu'en frémir d'impatience.

Haruna fut également prise pour cible lorsqu'ils aperçurent la hache de la demoiselle mais il la laissa se dépatouiller avec son adversaire. Si sa réputation avait du vraie, elle en sortirait indemne, sinon, tant pis pour elle, et aussi tant mieux pour lui, il ne perdrait pas plus son temps.  Il n'y avait personne autour d'eux, et les caméras avaient cessé de fonctionner il y a bien longtemps, fournissant une offre d'emploi supplémentaire pour quiconque aurait l'idée de vouloir protéger les biens d'un tel lieux d'amusement. Mais pour l'instant, personne n'avait encore répondu présent, et le jeune homme savait qu'ils ne seraient dérangés.

D'un geste vif, Ryu arracha la poignée de commande du UFO catcher à sa droite pour l'enfoncer dans l’œil de son vis à vis dont il évita les giclées de sang. La prise au niveau de son col lâcha, et avant que l'homme ne se mette à hurler, le dj lui enfonça ses clefs de voiture dans la gorge. D'un coup de pied sec, il l'envoya à terre et recula à la dernière minute lorsqu'il vit un couteau avancer promptement dans sa direction, lui éraflant la joue à son passage. Il sourit et, habilement, il lui attrapa le poignet et se plaça derrière lui, la lame froide contre la gorge sèche. L'hésitation ne traversa pas une seconde ses doigts alors que le sang se déversait abondement au sol. L'homme porta ses mains contre la plaie et une pathétique suffocation résonna à ses oreilles. Il tomba au sol, d'abord sur les genoux, puis son corps suivit entièrement. Une marre rouge noirâtre ne tarda pas à repeindre le sol.

Son cœur battait la chamade et les doux souvenirs du lycée lui revinrent en tête. Il n'y avait eu que les poings pour imposer le respect de tout l'établissement, et à l'aide de sa bande, il en était parvenu au sommet. Son adolescence avait été tumultueuse et amusante. Chaque jour, une pluie de coups se déversait pour savoir qui prendrait le contrôle de telle classe, tel niveau ou tel groupe. Et même si à la longue, plus personne n'osait se dresser contre lui, la violence fusait entre le lycée de Nakano et son lycée rival. Ryu avait toujours eu besoin de se défouler, et quoi de mieux qu'un terrain de boxe grandeur nature pour le satisfaire.

Le couteau toujours en main, le jeune homme retourna près du garde du corps dont les gémissements s'accordaient mal avec l'état d’étouffement dans lequel il était. Sans pitié, il vint s'asseoir sur la tête de se dernier après avoir planté l'arme blanche entre ses deux mains. Il posa son visage dans le creux de sa main, attentif à la fin du combat de Haruna. Il fallait quand même qu'il lui en laisse un non? Sinon elle allait s'ennuyer cette petite.

- Tu pourras finir celui là aussi si tu veux, fit-il en montrant son siège improvisé du doigt, j'ai une clef à récupérer, si tu veux bien m'aider.

Et des traces à laisser aussi, au passage.


© 2981 12289 0

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 49Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 3¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
28.08.18 18:05


LOLLIPOP



Haruna observa le jeune homme avec un sourire amusé. Il devenait très sérieux lorsque venait le temps de passer à l'action. Il prenait même le temps de revêtir une paire de gant pour ne laisser aucune trace, détail auquel Haruna accordait peu d'importance. Le taux de criminalité était si élevé que la grande majorité des crimes passaient sous le nez des autorités. Par contre, en faisant partie d'un clan quelconque, il s'avérait parfois nécessaire de prendre des précautions quant aux traces laissées de façon à assurer sa survie.

Comme Ryu semblait en contrôle, Haruna décida de détourner son attention de ce dernier pour s'occuper de l'homme qui l'avait prise pour cible. Il semblait la sous-estimer, affichant un sourire amusé en la détaillant de la tête aux pieds. Haruna lui retourna son sourire, balançant sa hachette comme s'il s'agissait d'un simple jouet. Lorsque l'homme dit un geste pour s'emparer de ses bras, elle lui donna un violent coup de pied entre les jambes, là où l'erreur n'existait pas. L'homme tomba à genoux, à ses pieds, et elle lui donna un nouveau coup de pied au visage, l'obligeant à s'allonger de tout son long. Il avait décidément mal cerné sa victime. Ennuyée, Haruna était maintenant prête à passer à la partie amusante.

Elle s'installa au dessus de l'homme, toujours en douleur, sans se préoccuper de son poids sur ce dernier. Ce dernier avait du mal à reprendre le contrôle et Haruna en profita pour lui asséner des coups de hachettes aux poignets. Elle du s'y prendre à plusieurs reprises pour que les plaies l'empêchent d'utiliser complètement ses mains. Ce dernier ne cessait de hurler ce qui, au départ l'amusait, mais commençait maintenant sérieux à lui tomber sur les nerfs. Son visage prit une expression de dégoût alors qu'elle tira sur la langue de l'homme pour la couper, ce dernier s'étouffant enfin avec son sang. S'il n'était pas mort, il allait certainement mourir au bout de quelques minutes, étouffé ou au bout de son sang.

Enfin, Haruna se retourna vers Ryu et les deux autres hommes, constatant avec satisfaction que ce dernier se débrouillait plutôt bien. D'ailleurs, le jeune homme semblait presque intact alors que, quant à elle, Haruna était complètement couverte de sang, ce qui ne semblait absolument pas lui poser le moindre problème.

Ryu l'attendait patiemment près du troisième homme sur lequel il s'était installé sans aucune gêne. Elle s'approcha pour constater l'état de ce dernier qui, sans en mener large, était toujours vivant. Haruna constata, suite aux paroles du jeune homme, que sa victime détenait effectivement ses clés. Elle souleva sa hachette et l’affaissa sur la gorge de l'homme à plusieurs reprises, jusqu'à ce que les clés soient finalement visibles.

« Voilà, tu peux les récupérer. »

Elle reposa son regard sur Ryu avec un sourire satisfait, constatant que sa technique peu délicate avait fait en sorte que le jeune homme fut également aspergé de sang. Elle posa sa main devant sa bouche pour cacher le rire qui allait s'échapper de ses lèvres.

« Pardon, pardon ! Je crois que tu auras besoin d'une bonne douche aussi. »


  
BY MITZI


Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: