Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Installation en cours
 :: La zone neutre :: Kita

Tadamune Yuji

Date d'inscription : 09/08/2018Activité RP : 5Messages : 9Avatar : Kuma Qi¥ : 100,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
12.08.18 0:49
Des cartons, des cartons et encore des cartons, il n'y en a pas énormément mais Yuji n'est pas à l'aise avec le rangement, il commence par ici et continu avec un autre sans finir le premier, et cela jusqu'au dernier. Il a fallu bouger les meubles mal positionné à son goût puis finir par un grand ménage mais ils n'ont pas encore ce qu'il faut pour. Le ménage ça attendra et Su s'est déjà proposer pour le faire voulant se montrer le plus serviable possible ici.

Une fois les affaires poser Yuji s'installe sur le bord de la table et réfléchit longuement, faisant le tour des environs du regard. Il n'a pas eu vraiment le choix pour la maison, il n'a pu que faire confiance à son frère qu'il n'a toujours pas rencontrer en personne. La maison est assez grande et le quartier est calme, il est facile de croiser des enfants dans la rue en train de s'amuser dans les petits parcs aux alentours. L'apparence n'a plus rien à voir avec son ancien chez soit, mais le réconfort de savoir tout ces problèmes loin de Su l'apaise un minimum. En parlant de Su, Yuji se tourne vers elle et se plonge dans ses beaux yeux. Il va falloir qu'elle s'habitue à ce nouvel environnement, nouvelle ambiance...

- Comment tu te sens ici ? Tu l'as trouve comment cette maison ?

Yuji se redresse et s'étire de tout son corps se dirigeant vers la cuisine pour se servir un verre d'eau, en proposant un à Su. L'eau est servit dans une tasse vu que les verres sont passer à la trappe sur la route, c'est aussi un autre achat à faire.

- Je vais t'enseigner les bases du langage ici, on commencera doucement avec les plus basiques puis au fur et à mesure tu arriveras à faire quelques phrases.

Un autre achat possible est une tablette électronique, cela pourrait être sympa pour aider Su même si Yuji n'est pas là, même pour la prononciation. Il vient de nouveau dans la même pièce et s'assied à côté de la rouquine sur un petit coussin attendant si celle-ci n'a pas de questions, si elle a besoin de certaines choses ou autre.

Metsi Su

Date d'inscription : 08/08/2018Activité RP : 9Messages : 23Avatar : Sara Bueno - Obliviaten Féminin¥ : 102,000
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
12.08.18 1:33
Les cartons mirent ce qui lui semblait une éternité à se vider. La jeune fille n’en voyait pas le bout et aidait tant bien que mal Yuji à tout ranger. Il était assez exigeant sur la place de chaque chose, aussi, ils durent bouger de nombreuses fois quelques meubles et bibelots afin que tout soit parfait à son goût. De ce dont elle se souvenait, il avait toujours eu des intérieurs parfaitement agencés, elle se souvenait de sa demeure à Heaven : tout était à sa place et bien pensé. Elle avait voulu commencer le ménage mais Yuji lui avait dit d’attendre un peu.

La rouquine resta alors plantée là, le regardant sans savoir ni quoi dire ni quoi faire. Elle attendit sagement qu’il lui dise quoi que ce soit, tournant son alliance autour de son annulaire gauche par réflexe. Depuis qu’elle l’avait à son doigt, elle ne manquait pas de jouer avec pour se donner une certaine constance ou pour se rassurer et s’apaiser. Elle avait peur. Tout était si différent ici et elle risquait de ne pas passer inaperçue. Aussi, elle redoutait son mari. Qu’était-il en train de faire ? Était-il en train de la chercher ? Allait-il la retrouver ? Et si oui, qu’allait-il se passer ? Ses hommes de main n’allaient sans aucune peine pouvoir la récupérer, même si Yuji était là. Et puis, souhaitait-elle vraiment cette séparation ? Elle savait ce qu’il lui avait fait, elle s’en rendait compte un peu plus chaque jour, mais lui en voulait-elle vraiment ? Plusieurs fois il lui avait dit qu’il était en train de perdre de l’argent et qu’il avait besoin d’elle. Après tout, elle le lui devait bien et elle ne savait faire que ça. Il l’avait récupérée et lui avait donné tout ce dont elle avait besoin sans qu’elle n’ait à faire quoi que ce soit alors, il fallait bien qu’elle participe à l’activité de leur… Famille ?

Elle s’en voulait terriblement d’être partie, aussi, ses doigts s’excitèrent autour de l’anneau qui ornait sa main gauche. La voix de Yuji la fit sortir de sa confusion et elle inspira longuement, comme si elle avait oublié de respirer le temps de ses réflexions.

« Comment tu te sens ici ? Tu la trouves comment cette maison ? »


La maison était jolie et le quartier agréable, rien n’était semblable à ce qu’elle avait connu en Angleterre. Mais se sentait-elle bien ? Elle ne le savait pas trop.

- La maison est très jolie.

Sa voix ne trahissait aucun engouement, elle ne rajouta rien d’autre parce qu’elle ne pouvait pas lui dire tout ce qu’il y avait dans son esprit. Elle était perdue, elle avait peur et elle était… Triste ? Elle n’avait pas le droit de lui dire tout cela, il l’avait sortie d’une condition très peu honorable mais Su ne savait pas encore si c’était une bonne chose ou non. En sortir était très compliqué, surtout qu’elle restait énormément attachée à son vécu aux côtés de son mari.

Elle acquiesça très légèrement lorsqu’il lui demanda de l’eau, puis il revint à ses côtés pour discuter calmement.

« Je vais t'enseigner les bases du langage ici, on commencera doucement avec les plus basiques puis au fur et à mesure tu arriveras à faire quelques phrases. »

Le regard de Su s’assombrit. Elle ne savait pas si elle allait être capable d’apprendre une autre langue sans même maîtriser pleinement sa langue maternelle. Elle ne fit qu’acquiescer de nouveau pour montrer à Yuji qu’elle l’écoutait, mais elle sentait une immense boule en travers de sa gorge. Il attendait qu’elle dise quoi que ce soit, une réaction, mais elle sentait tout son corps se contracter et essayer de retenir toutes les larmes et les tremblements qui commençaient à l’envahir.

Elle culpabilisait énormément et elle était terrifiée si bien qu’elle ne pu se contenir plus longtemps. Ses épaules commencèrent à sursauter au rythme des premiers sanglots alors qu’elle posa son front contre l’épaule de Yuji, les cheveux masquant son visage pour pas qu’il ne remarque qu’elle commençait à pleurer. Au final, elle s’effondra et se recroquevilla sur elle-même, complètement tétanisée et convulsionnée par les sanglots de plus en plus forts.

Tadamune Yuji

Date d'inscription : 09/08/2018Activité RP : 5Messages : 9Avatar : Kuma Qi¥ : 100,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
12.08.18 14:32
Yuji contemple le décor et sens que son corps se détend petit à petit, quand il sent la tête de Su se poser sur lui il caresse la longueur de ses cheveux roux. Des mouvements d'épaules font légèrement bouger son propre corps et il se rend vite compte que Su pleure, quand elle se recroqueville sur elle même le coeur de Yuji se serre.

Son visage se fige et seul ses sourcils se froncent, il se sent coupable de l'état de sa petite rouquine. Il se pose encore le question si c'était bien cela qu'elle voulait, sachant que c'était la pire des choses pour elle. Noyer d'illusions elle a tout de même su grapiller le peu de bonheur qu'elle pouvait obtenir là-bas.

Il l'entoure de ses grands bras et la serre contre lui en essayant de lui parler pour calmer ses sanglots.

- C'est tout ma belle, ça va aller... Je suis là...

La main de Yuji caresse le dos de Su, de bas en haut. Lui indiquant le rythme de respiration qu'elle doit faire pour arrêter sa crise de sanglots.
Qu'est ce qu'il peut bien faire pour elle, pour qu'elle se sente mieux ? La drogue lui vint à l'esprit, c'est une mauvaise idée il le sait et il ne compte pas lui en procurer. Yuji se rappel de l'état dans lequel elle était quand il l'a retrouver à Heaven...

La dernière chose à faire c'est cette "solution", qui n'en est pas une au final. Il dépose plusieurs baisers sur le haut du crâne de Su. Il l'aime tellement, jamais il ne voudrait la perdre, pas celle-la, pas encore.

Si il échoue une nouvelle fois, il ne le supporterait pas.

Il ne veut plus la voir ainsi, elle ne mérite plus ça. Malgré sa maladresse et sa naïveté elle reste la plus serviable et gentille des femmes sur Terre, elle se sacrifierai pour ses amis.
Sortir. Ils devraient prendre l'air, mais pour l'instant il essaie de calmer la jeune femme qui sanglote entre ses bras.

Metsi Su

Date d'inscription : 08/08/2018Activité RP : 9Messages : 23Avatar : Sara Bueno - Obliviaten Féminin¥ : 102,000
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
14.08.18 21:28
Sa crise de larmes s’intensifia lorsqu’il commença à la toucher et à la serre contre lui. Les caresses dans son dos ne faisaient qu’accentuer ses sanglots et la faire verser davantage de larmes. Tout en elle se libéra et elle ne pouvait pas s’arrêter. Et la douceur de Yuji… Cette chaleur lui avait tant manqué… Ses doigts se resserrèrent autour de son vêtement tandis que, petit à petit, ses bâillements entrecoupèrent ses pleurs jusqu’à les arrêter complètement. Sa respiration se fit plus profonde et ses yeux s’entrouvrirent entre les bras de l’homme qu’elle avait aimé plus que de raison. Elle inspirait plus qu’elle n’expirait, profitant du parfum de ce dernier. Cette odeur suffisait à l’apaiser, elle était directement liée à un sentiment de protection et de bien-être.

Elle resta ainsi longuement sans bouger, les yeux mi-clos, profitant juste du vide de son esprit et de sa situation. Elle n’avait pas pleuré depuis tellement longtemps… Était-ce parce qu’elle n’en avait pas eu besoin ? Ou qu’elle n’en avait tout simplement pas eu le droit ? Pleurer autant l’avait tellement libérée. Elle se sentait plus légère mais aussi terriblement fatiguée. Sentir les doigts de Yuji la serrant contre lui agissait sur elle comme un calmant. Son mari n’avait jamais eu un effet aussi fort que celui-là…

Avoir cette pensée la fit se relever brusquement. Qu’était-elle en train de faire ? Elle n’avait pas le droit de penser ou d’agir de la sorte. Elle était mariée et elle avait été emmenée loin de son mari, sans qu’elle ne s’oppose à quoi que ce soit. Elle était en train d’être infidèle et c’était exactement ce qu’elles étaient en train de lui dire. Quelle horrible personne était-elle… ? Tromper ainsi quelqu’un, son conjoint qui plus est… L’abandonner…

« T’es vraiment une salope. ».


Son regard s’assombrit aussitôt. Elles avaient raison. Comment pouvait-elle être ainsi ? Elle s’écarta alors brusquement de Yuji sans rien dire et, avant de partir s’enfermer dans sa chambre, s’excusa quasiment sans bruit. Elle fouilla alors dans ses placards à la recherche de quoi se punir, mais elle ne trouvait rien.

La rouquine sortit un à un tous les objets, de plus en plus rapidement et brutalement. Son corps se crispait de plus en plus sous les coups des mots qu’elles lui disaient. La rage s’empara progressivement d’elle et de son esprit si bien qu’elle lança un carton vide à travers la pièce, retourna ses tiroirs tour à tour, les jetant au sol une fois vidés. Qu’en avait-il fait ?!

Elle se mit dans un coin, les genoux près du buste et les mains sur le haut de la tête, les ongles à la limite de s’enfoncer dans son crâne. Elle serra les dents. Tout un tas de pensées lui traversaient l’esprit sans qu’elle ne puisse en réaliser ne serait-ce qu’une seule parce qu’il lui avait tout retiré. Su avait l’impression de devenir complètement folle alors qu’elles étaient en train de l’assassiner de l’intérieur.

Tadamune Yuji

Date d'inscription : 09/08/2018Activité RP : 5Messages : 9Avatar : Kuma Qi¥ : 100,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
15.08.18 20:11
Le calme faisait un grand bien, sentir Su se détendre ne serait-ce qu'un peu soulager l'esprit de Yuji. Cependant la situation prend une tout autre tournure, comme un virage à 90, il la voit se lever et son visage n'est plus le même. Un regard comme il ne l'a jamais vu, depuis très longtemps. Quand il l'a sent se lever et partir sans mot, à cette allure, son cœur se déchire.

Il reste les fesses au sol un peu choquer et triste, il ne comprend pas pourquoi, à cause de quoi. Yuji se doute que tout ces changements la perturbe mais il doit y avoir beaucoup d'autre chose derrière tout ça. Alors il l'imagine entre les mains d'autres hommes, lui faisant du mal, il revoit aussi le visage de ceux qui l'ont amener dans cette maison. Ses poings sont tellement serrer que les veines de ses avant-bras gonflent, son regard est aussi sombre et légèrement embuer par les quelques larmes menaçantes.

Alors à son tour il se lève, s'approche de la chambre de Su et approche son oreille de la fine porte. Pas un bruit et c'est inquiétant, pourtant il ne trouve pas le courage d'entrer. Est-ce qu'elle a vraiment besoin de lui, tout de suite ? Il ne veut pas aggraver les choses mais pourtant il lui faut savoir si elle se porte bien.

Sa main trouve la poignée puis il ouvre cette porte, il la voit assise dans le coin et son cœur se serre toujours plus, pourtant elle ne réagit pas comme éteinte du monde. Finalement il s'avance dans la chambre et s'accroupit devant elle, et comme il le faisait avant, il dépose sa main sur le haut de la tête de celle-ci.

- Su...

Aucun mot lui vient à la bouche, il a tellement mal de la voir ainsi sans pouvoir l'aider.
Il lui prend la main avec toute la douceur du monde et il essaie de la lever doucement aussi, pour la faire s’asseoir sur le lit.

- Tu veux me parler de quelque chose qui te tracasse ...?

Yuji attend juste, il ne veut pas la brusquer et la faire se sentir mal de nouveau, il a d'ailleurs arrêter de la toucher et de juste être à ses côtés, à son écoute. Espérant qu'elle lui dise ce qui ne va pas, ou qu'elle lui parle juste.

Metsi Su

Date d'inscription : 08/08/2018Activité RP : 9Messages : 23Avatar : Sara Bueno - Obliviaten Féminin¥ : 102,000
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
16.08.18 23:47
Yuji… Il était entré sans qu’elle ne réagisse. Comme si, rester immobile allait la rendre invisible et la faire disparaître. Elle se crispa davantage lorsqu’il la toucha. Elle sentait que ce contact lui faisait du bien et elle en avait honte. Elles ne cessaient de le lui reprocher et de lui enfoncer ces mots dans le crâne. Ce geste… Il l’avait fait tellement de fois… Et il avait toujours le même effet…

Il la releva et l’installa sur le lit, gardant ses distances. Il lui manquait déjà. Elle se mordit la lèvre et enfonça ses ongles dans sa peau pour se retenir et se réprimander. Elle ne devrait pas, elle ne devrait pas et pourtant. Le sentir si proche… Mais surtout si… Sienne… Ils n’étaient là que l’un pour l’autre, il n’y avait rien d’autre à part eux ici… Avoir conscience de tout ça réveillait en elle des choses qu’elle aurait préféré garder enfouies, des choses qu’elle n’avait pas le droit de ressentir compte tenu de sa situation.

Mais son cœur battait tellement fort. Elle se rappelait, comment c’était avant… Comment cela avait été. Elle se souvenait de ces frissons au cœur lorsqu’il avait son visage près du sien, lorsqu’il la touchait, lorsqu’il lui tendait la main, qu’elle l’attrapait et qu’il la gardait. Se rappeler de tout cela fit renaître une certaine chaleur en elle dont elle avait honte. Cela lui manquait terriblement et ce, malgré le fait qu’elle soit mariée. Ces sentiments-là… Elle n’arrivait pas à les gommer.

Elle s’approcha alors vers lui, ses mains posées de part et d’autre de lui. Leurs lèvres se touchaient presque, elle pouvait sentir son souffle, son odeur à nouveau. Elle voulait ressentir de nouveau tout cela. Mais elle s’arrêta. Posa son front contre le sien et planta ses yeux rougis dans les siens. Un sourire triste se laissa voir sur son visage.

- Je suis une…

Elle n’arrivait pas à le dire. Elle se sentait bête et pourtant c’était exactement ça. Son cœur battait la chamade. Elle inspira avant de recommencer sa phrase.

- Je suis une salope…

Son corps entier tremblait et lui soufflait de le faire alors elle obéit malgré toutes les remontrances qu’elle entendait dans sa tête. Elle ferma les yeux et posa délicatement ses lèvres sur celles de Yuji. Son cœur frissonna de nouveau. Elle ressentit la chaleur remonter à ses joues et emplir tout son corps. Elle n’avait pas le droit de faire ça, mais elle n’avait jamais été si proche de ça… Elle en avait tellement rêvé…

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: