Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Une étrangère en dé-roux-te [ft. Kizuki Aina]
 :: La zone neutre :: Kita

Metsi Su

Date d'inscription : 08/08/2018Activité RP : 9Messages : 23Avatar : Sara Bueno - Obliviaten Féminin¥ : 102,000
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
12.08.18 11:02
Des fleurs. Cela égayait tout de suite un intérieur et puis, qu'est ce que cela sentait bon. Ce fut donc en quête de fleurs que notre rouquine était sortie en fin d'après-midi dans le quartier. Elle avait repéré un fleuriste non loin de chez eux et elle y avait vu de nombreuses jolies compositions. Yuji n'était pas encore parti au travail mais elle savait que si elle perdait trop de temps, elle allait rentrer après son départ. C'était sans compter sur son sens de l'orientation hors pair qui l'emmena certes chez un fleuriste, mais pas le bon du tout. Elle trouva porte close, il ne lui restait plus qu'à se concentrer sur son chemin pour retrouver la bonne boutique.

Curieusement, lorsqu'elle focalisait toute son attention sur son parcours pédestre et son environnement, elle ne se perdait pas. Elle arriva donc à bon port, de justesse car le gérant s'apprêtait à fermer. Malgré la barrière de la langue, ils surent se faire comprendre à force de gestes et bredouillements. La jeune fille le remercia alors en japonais, c'était à peu près un des seuls mots qu'elle connaissait et qu'elle prononçait à peu près bien, son accent anglais restant cependant très présent.

Le soleil déclinait et Su se fit une idée de l'heure qu'il était. Yuji devait déjà être parti au travail. Elle espérait juste qu'il ne s'inquiétait pas trop mais elle savait qu'une fois à la maison, elle allait pouvoir le contacter pour le prévenir qu'elle était bien rentrée. La jeune fille songea à ce qu'elle allait faire de sa soirée. Le ménage avait déjà été fait et il n'y avait aucune lessive à faire. Elle aurait bien aimé avancer sur son Japonais mais seule, elle n'allait pas y arriver. Elle allait donc se reposer et éventuellement se poser devant une émission pour enfant, histoire de saisir quelques petites choses.

Elle avait aussi hâte de rentrer car, même si Yuji souhaitait la sevrer entièrement, il le faisait en douceur et il lui autorisait chaque jour une dose raisonnable qu'il laissait à disposition. Le reste, elle ne savait pas où il le mettait.

La jeune femme arriva devant sa porte et chercha dans son sac ses clefs. Elle ne les trouvait pas. Elle s'agenouilla alors, le bouquet soigneusement posé contre le mur et commença sa fouille intensive. Rien. Elles n'étaient pas là. Elle avait dû les oublier en partant. Yuji ne risquait pas de rentrer avant un long moment et elle, qu'allait-elle faire ? Elle ne savait même pas où il travaillait. Son cœur s'emballa alors qu'elle se redressait, ramassant son sac et son bouquet. Elle fixa sa porte, immobile. Elle n'allait tout de même pas rester ainsi toute la soirée jusqu'à son retour ?

Son cerveau cherchait désespérément une solution alors qu'elle semblait prendre racine sur le pas de sa porte. Il n'y avait rien ni personne qui pouvait l'accueillir et la garder en sécurité avant qu'il rentre. Elle ne connaissait personne et elle était toute seule. Si seulement elle n'avait pas été aussi tête-en-l'air ! Elle avait été tellement pressée d'aller chercher ces fleurs.

De l'extérieur, on aurait pu la prendre pour une statue et son visage ne traduisait aucune émotion. Cependant, à l'intérieur, plus rien n'était cohérent. Un véritable cataclysme, le chaos. Les idées s'enchaînaient les unes après les autres, dès qu'il y en avait une nouvelle, elle était instantanément rejetée. Elle ne pouvait pas aller voir ses voisins, elle ne les connaissait pas et impossible d'expliquer quoi que ce soit avec son japonais plus qu'élémentaire. En attendant, rester là n'était pas forcément une meilleure idée mais c'était la seule de retenue pour l'instant...

Kizuki Aina

Date d'inscription : 05/06/2018Activité RP : 25Messages : 180Avatar : Shiba Ken - Anatashia MasculinEmploi : Barman / Etudiant¥ : 285,000
avatar
Muko ✘ Dreamers
Voir le profil de l'utilisateur
19.08.18 21:29
Combien de temps cela faisait-il à présent? Qu'il l'observait, elle, cette femme dont la chevelure flamboyante avait fauché la curiosité débordante qui l'animait, au point qu'il en oublia cours et boulot? D'accord, ne faisons pas la mauvaise langue. Aina n'avait jamais eu l'intention d'aller à l'université aujourd'hui, mais rares étaient les fois où il répondait absent à son poste au bar, le soir. En retard, oui, mais pas absent. Il avait décidé de la suivre, de loin, un petit moment, puis s'était pris d'amusement à observer ce visage impassible qui ne laissait transparaître le raz de marée que la jeune femme se prenait intérieurement. A la voir ainsi, à attendre qu'une solution lui tombe du ciel, il ne put s'empêcher de trouver cette étrangère curieusement passive. Tokyo ne vivait pas en elle. L’intérêt d'observer son évolution dans cette ville ne fit qu'augmenter à mesure que le sablier s'écoulait de ses minutes. Minutes qui se transformèrent en heures.

Le chirurgien en devenir baillait à s'en décrocher la mâchoire alors qu'il sentit une première goutte d'eau s'infiltrer dans le col de son t-shirt, au niveau de sa nuque.

- Gya!


C'est que ça pouvait surprendre ces saletés!

Toujours assis sur son toit -il devait être chimpanzé dans son ancienne vie-, Aina ne quitta son attention de la rouquine qui ne tarda pas à se rendre compte de la pluie diluvienne qui s'annonçait. En la voyant sursauter, il sourit, découvrant qu'elle était quand même capable de réactions humaines. Ses fringues, comme ses cheveux, finirent très bientôt dégoulinants d'eau et il avisa la tenue pas très chaude de la jeune femme.

Kizuki quitta son perchoir et s'appropria l'un des parapluies qui traînait sur un appui fenêtre, l'ouvrit et s'approcha de l'étrangère qu'il protégea grâce à ce dernier, un sourire se voulant rassurant aux lèvres.

- Tu vas attraper froid.

La demoiselle ne sembla comprendre un traître mot de ses paroles et la situation l'amusa d'autant plus. Il n'allait pas parler en anglais. Très bon dans les études couplé à une très bonne sociabilité, il pouvait dire sans se vanter être à l'aise dans cette langue, mais il n'allait pas l'utiliser. Non. Il allait forcer avec le japonais. Associant ses gestes à ses paroles tout de même. Elle n'était pas d'ici, et ne se sentait peut-être pas à sa place.

- Tiens, tu peux le prendre il est pour toi, cria-t-il par dessus la pluie alors qu'il lui tendait l'objet.



Don't quit. You're already in pain. You're already hurt. Get a reward from it.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: