Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

God is a woman ft Kurosaki Kei
 :: La zone des vermines :: Shibuya

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 50Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 4¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
14.08.18 3:23


GOD IS A WOMAN

Haruna posa une main sur son ventre. Son estomac se remettait à faire un drôle de bruit, signe qu'elle avait faim. Comme elle faisait généralement ses excursions la nuit, pour plus de discrétion, les choix quant à la nourriture qu'elle pouvait se procurer était plutôt limités. De plus, elle était légèrement énervée. Ce soir-là, elle avait opté pour une tenue qu'elle appréciait particulièrement; une jolie robe blanche. Habituellement, ses vêtements étaient plus colorés mais elle était tombé sous le charme de cette robe rappelant un ange, ce qui contrastait  complètement avec son activité favorite.

C'est donc en coupant la langue de sa dernière victime qu'Haruna ruina ce nouveau maintenant tâché de rouge. Embêtée, elle avait rapidement mit fin aux supplices de sa victime en lui enfonçant un couteau à sashii haut de gamme qu'un yakuza lui avait offert en espérant sans doute la convaincre de travailler pour lui. Elle ne prit même pas la peine de récupérer l'instrument et s'éloigna du corps.

À présent, elle était de mauvaise humeur et elle avait faim. Elle choisit un petit restaurant ouvert vingt-quatre heures qui servait des ramens. L'endroit était petit et, en y entrant, le peu de clients présents s'empressèrent de régler leur facture et de quitter les lieux. Réactions auxquelles Haruna était habituée. Un homme, sans doute le propriétaire, qui occupait également le poste de cuisinier, serveur et caissier, l'accueilli avec nervosité, préférant ne pas embêté la jeune fille qui n'était décidément pas d'humeur cette nuit-là.

L'homme s'empressa de la servir, espérant sans doute qu'elle mange et quitte les lieux au plus vite. Malheureusement pour lui, la faim d'Haruna semblait disparaître avec sa bonne humeur et elle mettait du temps à avaler son repas, jouant davantage avec les nouilles. Soudainement, le bruit de la porte et de la clochette se fit entendre, signe qu'un client pénétrait le restaurant. L'homme sembla surpris, la majorité des clients semblant éviter son restaurant alors que la jeune fille était toujours présente. Sans lever le regard, Haruna poussa un long soupir, jetant un énième regard à sa robe complètement ruinée.

  
BY MITZI


Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
14.08.18 6:04
Je suis furieuse et le mot est faible pour exprimer la colère qui m’anime. J’n’aime pas qu’on touche à ce qui m’appartient. Bon ok, ces abrutis étaient complètement nuls. Non mais sans déconner ? Y’a pas idée de mourir aussi bêtement ! Et je ne parle même pas du p’tit con qui a pris ses jambes à son cou pour venir pleurer dans mes jupes ! Non franchement… S’ils sont morts c’est qu’ils ne méritaient pas de faire parti de mon gang, le truc c’est que je ne peux pas laisser passer ça. Toucher à mes hommes, c’est toucher à mon gang. On est une famille même si y’en a que je renierais bien. Bref, en bonne chef de famille, je me dois de protéger mes incapables d’homme de main. Parfois je me dis quand même que c’est l’hôpital qui se fout de la charité… mais passons ! Quelqu’un s’en est pris aux Rapaces et pour le bien de notre image, je ne peux juste pas laisser passer ça.

Quand j’arrive sur place, la diablesse n’est plus là. Enfin c’est comme ça que l’autre crétin l’a appelé. Diablesse ou pas, elle va passer un sale quart d’heure et si jamais elle vaut le coup, je l’embaucherais peut-être… Après tout, une nana qui sait aussi bien se battre ça ne court pas les rues. Mais chaque chose en son temps. Faut d’abord que je lui casse la gueule à cette grognasse !

Je ne mets pas longtemps à la repérer. Y’a de l’agitation dans l’air et quelque chose me dire que ces clients qui détalent ne le font pas pour rien. Je grogne et avance tranquillement vers le restaurant qui s’est vidé d’un coup. Si elle est dedans, va y avoir de la casse, c’est moi qui vous le dis !

J’entre sans ménager mon entrée. Franchement on s’en fout. Je ne suis pas là pour me donne en spectacle mais pour laver le nom des Rapaces. Comme je m’y attendais, le restaurent est vide. Y’a que le patron et cette nana qui mange oklm dans son coin. Je fronce les sourcils en la détaillant. On dirait une barjot avec sa robe tâchée de sang. C’est elle qui a buté mes hommes ?

Malgré le bruit que je fais en entrant et en envoyant chier le restaurateur, cette connasse ne me calcule même pas ! Putain mais pour qui elle se prend ? Furieuse, j’efface rapidement la distance qui nous sépare :
« Dis donc toi ! C’est toi qui viens de buter mes gars ? »

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 50Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 4¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
14.08.18 17:05


GOD IS A WOMAN

Haruna ne planifiait jamais ses escapades nocturnes. Ses victimes n'étaient jamais décidées à l'avance ce qui faisait en sorte qu'elle avait autant d'ennemis que d'alliés. Si elle prenait un homme en victime faisant parti d'un certain clan, elle était le héro d'un gang mais était une source de problème pour un autre. Et en toute honnêteté, elle n'en avait rien à faire. Bien sûr, on avait bien tenté de la confronter dans le passé, mais elle n'écoutait pas ces histoires de clans et si quelqu'un se montrait violent avec elle, il ne faisait pas long feu. Elle adorait la vue du sang, mais la vue de son propre sang l'horrifiait.

Quelqu'un de particulièrement bruyant venait de faire son entrée dans le restaurant désert et, comme la voix féminine semblait s'adresser à elle, Haruna tourna légèrement la tête pour en connaître son propriétaire. La jeune femme aux aires androgynes ne sonnait aucun cloche. Elle ne la connaissait pas, comment pouvait-elle s'adresser à elle de manière si impolie? Elle dévisagea l'inconnue quelques secondes, repoussant son bol à peine entamé. Son appétit avait complètement disparu mais sa mauvaise humeur ne faisait qu'amplifier. Elle croisa les bras sur sa poitrine, signifiant qu'elle n'appréciait pas être interrompue de la sorte.

« Buter? Non. »

C'était une insulte à son art d'utiliser un tel terme. Haruna se leva de sa chaise et tapa du pied, rappelant vaguement une gamine à qui on refusait d'acheter la poupée de ses rêves. Elle pointa de son doigt manucurée la tâche de sang sur sa robe.

« Regardez ce qu'ils ont fait à ma robe! Ce sont des brutes. »

Paroles ironiques venant de sa bouche. Elle prit sa batte rose appuyée contre le comptoir où elle jouait dans son bol quelques instants plus tôt. Après tout, l'envie de l'utiliser pourrait bien lui prendre même si, en temps normal, elle ne s'en prenait pas aux femmes.

« Les gens faibles ne survivent pas. Vos gars sont faibles. »

  
BY MITZI


Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
14.08.18 23:02
Ah ! Enfin ! Elle daigne enfin quitter son bol pour me regarder ! Quoi ? C’est quoi cette façon de me dévisager ? Elle n’est pas contente ? Tant mieux ! Parce que moi aussi je n’suis pas contente ! Elle se lève et je ne sourcille pas. Qu’elle vienne je l’attends. Si elle croit me faire peur, elle se goure. Mais… putain c’est quoi ce comportement de gamine ? Je rêve ! J’arque un sourcil de surprise tout en entrouvrant les lèvres. Elle se fiche de moi ? On dirait que non. Je baisse les yeux sur les taches de sang. Effectivement sa robe est foutue mais… Une minute là ! C’n’est pas le sujet ! Si elle ne les avait pas butés, elle ne se serait pas salie non ?

Je la suis du regard lorsqu’elle prend sa batte de baseball rose. Alors c’est avec ça qu’elle se bat ? Je me disais aussi qu’avec son apparence frêle elle ne pouvait pas avoir abattu un colosse à mains nues. Et dans le lot, il y en avait quand même un qui avait une carrure de sumo. Quant à ce qu’elle dit, ça se tient. A vrai dire je pense un peu comme elle. Les faibles ne survivent pas dans cette ville et j’évite d’en recruter. Après tout, les Rapaces ont une réputation à tenir.
« Alors au final, je devrais plutôt te remercier d’avoir fait le ménage dans mes rangs. »
Je ne suis pas ironique. Je le pense sincèrement même si dans le fond je ne lui avais rien demandé et que je n’aime pas qu’on se mêle de mes affaires. Mes hommes, c’est moi qui les vire quand ça me chante et je n’ai pas besoin qu’une taré le fasse à ma place.
« Par contre j’aimerais savoir pourquoi tu as fait ça. Ils s’en sont pris à toi ? »
Parce qu’on a quand même un code d’honneur chez les Rapaces. On ne touche pas aux femmes, sauf cas particulier. De fait, elle a intérêt à être convaincante dans ses explications si elle ne veut pas que je lui casse malgré tout la gueule. Dans tous les cas, si c’est elle qui les a butés, elle doit être forte. Très forte même, suffisamment pour que ça m’intéresse et que je veuille peut-être la recruter ou faire ponctuellement appel à ses services. Qui sait ? Je vais d’abord lui laisser une chance de m’en dire plus.

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 50Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 4¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
15.08.18 16:23


GOD IS A WOMAN

Les gens avaient la mauvaise habitude de sous-estimer la force physique d'Haruna. Bien sûr, comme tout être humain, elle avait ses limites, mais son apparence était loin d'être représentative de ses capacités. Si elle préférait utiliser sa batte plutôt que ses poings, par exemple, c'était parce que c'était douloureux, tout simplement. Et puis, pourquoi risquer de casser l'un de ses beaux ongles alors qu'un objet pouvait facilement frapper à sa place? Elle était bien moins stupide qu'on pouvait le croire. Elle éclata de rire en entendant les paroles de la jeune fille.

« Bien sûr que non ! Je déteste faire le ménage. »

Elle tira la langue pour bien illustrer son dégoût. Cependant, Haruna reprit son air sérieux, forcée à réfléchir à la question qui lui était adresser. Avait-elle besoin d'une raison pour s'amuser? Et à bien y repenser, s'était-elle réellement amusé ce soir? Les hommes ne s'en étaient pas pris à elle, du moins, pas à sa connaissance. Les remarques désobligeantes, elle y était habitué. On avait bien essayé de lui mettre la main dessus à quelques reprises mais elle n'arrivait pas à se rappeler des événements des dernières heures. Il fallait dire que sa mauvaise humeur occupait toutes ses pensées et ses victimes étaient si nombreuses qu'elle avait du mal à tout retenir. Son impatience se faisait donc clairement ressentir dans sa réponse.

« J'en sais rien ! »


Haruna donna deux coups sur le sol avec sa batte, prenant ensuite appuie sur cette dernière en fronçant légèrement les sourcils, signe qu'elle réfléchissait toujours.

« Enfin si... Je me souviens. »

Elle retrouva son faible sourire suite au souvenir.

« J'allais m'amuser avec cet homme, il était grand... Mais deux abrutis ont été plus rapides. Ils s'engueulaient je sais pas pourquoi... Ça m'a agacé alors j'ai pris ma batte et... »

Tout en prononçant ces paroles, Haruna se redressa et souleva sa batte qu'elle vint fracasser à deux reprises sur la chaise sur laquelle elle était assise un peu plutôt, au plus grand désarroi du propriétaire des lieux.

« BAM BAM ! Sur chacune de leur tête. J'ai bien tenté de m'amuser plus longtemps mais ils ont tout gâchés... »

Elle reposa sa batte sur le sol, son regard se posant sur sa propre robe tâchée avec regret.
  
BY MITZI


Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
16.08.18 3:19
J’ai du mal à la suivre et à comprendre ce qu’elle me raconte. Son histoire est décousue, limite incohérente. J’aurais pu la croire en état de choc mais elle n’a rien d’une victime. C’est plutôt une taré. Une vraie… du genre qui doit avoir une petite araignée au plafond qui la pousse à faire n’importe quoi. Les gens comme ça sont en général particulièrement dangereux mais surtout terriblement imprévisible. Bon et maintenant ? Je fais quoi ? Je ne sais pas vraiment si elle a mérité que je lui mette une raclé. Ça aurait été un mec, je ne me serais pas posé la question mais une fille… je n’aime pas frapper les femmes, surtout si je ne suis pas certaine qu’elle l’ait mérité. D’ailleurs c’n’est pas une femme que j’ai en face de moi, c’est une gamine et c’est sans doute encore pire. Cruel dilemme !
« Explique-toi mieux. Je pige que dalle à ce que tu dis. »
Je sors alors une sucette à l’orange. Je retire le plastique et la porte à mes lèvres.
« Au fait, t’en veux une ? »
J’ai toujours les poches pleines de confiserie. C’est mon pêché mignon. Heureusement que je suis du genre active sinon bonjour les kilos !

Tout est calme autour du restaurent. La nana devant moi les a tous fait fuir. C’est limite si le patron n’a pas décampé. Je crois qu’il a trop peur de passer à côté de nous. Il sent bien que ça peut déraper à tout moment. Elle est instable et moi je suis en pétard. C’est un cocktail explosif ! Et pourtant, si ça part en vrille, ça ne sera pas entièrement de notre faute…

On entend des pneus grincer à l’extérieur puis des bruits de portière. Il n’y a pas qu’une seule voiture. D’ailleurs c’est une dizaine de mec qui déboulent dans le restaurant en prenant soin de nous encercler.
« Vous êtes qui vous ? »
Ce ne sont pas des hommes à moi et là comme ça, difficile à dire à quel gang ou organisation ils appartiennent. Si ça se trouve, ils ne sont même pas là pour moi. Peut-être qu’eux aussi ont un compte à régler avec cette barjot ? À moins qu’ils n’aient entendu que la chef des Rapaces se balade toute seule après que ses hommes de main se soient fait tuer ? Qui sait ? Elle peut-être :
« Tu les connais ? Ce sont des potes à toi ? »

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 50Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 4¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
16.08.18 19:08


GOD IS A WOMAN

Haruna haussa vaguement les épaules. Elle n'était pas la première à lui dire que ses paroles ne faisaient aucun sens et, de toute façon, elle n'avait rien à justifier. C'était l'autre jeune fille qui lui avait posé une question alors si elle n'était pas en mesure d'y donner du sens, Haruna n'y pouvait rien. Elle suivit les mouvements de son interlocutrice du regard, tendant la main pour obtenir une de ses sucreries. Autrefois, tout ce qui contenait une quantité de sucre hors norme lui était interdit. Elle suivait un régime spécifique de façon à contrôler son taux hormonales. Conneries de spécialistes. Aujourd'hui, elle n'allait certainement pas refuser de profiter d'une sucette.

Cependant, avoir même de pouvoir profiter du goût sucré, les deux jeunes femmes furent interrompue par l'arrivée plutôt brusques d'une dizaine d'hommes. Haruna les observa, un à un, se demandant pourquoi ils ne prenaient pas place aux tables libres. N'étaient-ils pas venus pour manger? Elle reposa finalement son regard sur son interlocutrice en secouant la tête.

« Non, mes potes ont de meilleurs goûts vestimentaires. »

Et puis ce n'était pas des potes. C'était des connaissance, des gens qui savait apprécier son style et qui étaient fans de ce qu'elle faisait. Bien sûr, certaines personnes admiraient Haruna tout en la craignant. Elle se déplaça derrière l'autre jeune fille et la poussa légèrement dans le dos pour réduire la distance entre elle et ces inconnus.

« C'est à vous qu'ils veulent parler... Je crois. »

Peut-être en voulaient-ils personnellement à Haruna qui n'avait jamais fait face à un tel nombre d'individus auparavant. Elle était de nature timide devant les groupes et préférait de loin les face à face plus intimes, ce qui expliquait pourquoi elle préférait que l'autre jeune fille s'occupe de la conversation. Haruna garda tout de même sa batte dans sa main droite, prête à l'utiliser à n'importe quel instant.
  
BY MITZI


Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
16.08.18 23:09
Bon je m’en doutais un peu. Elle n’a pas l’air du genre à s’accoquiner avec des types comme ça. Et je pense que c’est réciproque. Cinglée comme elle est, ça doit être une solitaire ou alors elle doit trainer avec des gens comme elle. Eux par contre, ils ont une tête à avoir un différent avec moi. C’est con quand même, leur tronche ne me dit absolument rien. En même temps ça doit être des sous-fifres.

Je sens une pression dans mon dos. C’est cette nana qui me pousse vers ces types. Alors quoi ? Elle est devenue timide d’un coup ? Elle fait plus la fière ? Je croque dans ma sucette et croise les bras sur ma poitrine. J’ai toujours protégé les filles alors je n’hésiterais pas à le faire. De toute façon je n’ai pas vraiment le choix si je veux pouvoir ensuite régler mes comptes avec elle.

Un type se détache des autres.
« Le chef veut vous parler. »
Ah ! C’est donc effectivement moi qu’on vient chercher. Tant d’hommes rien que pour ma petite personne ! C’est trop d’honneur ! Je suis flattée.
« Bon et c’est qui votre chef ? Il me veut quoi ? »
Il me donne un nom qui ne me dit absolument rien. Et bien sûr monsieur ne veut pas se déplacer pour me parler. Je jette un rapidement coup d’œil aux hommes qui nous ont encerclés. Ils sont tous armés jusqu’aux dents. J’aime la baston mais là, c’est un coup à se faire trouer la peau. Du coup pas le choix, je vais devoir les accompagner et voir de quoi il en retourne exactement. Est-ce qu’il veut me proposer un travail ou bien est-ce qu’il a un compte à régler avec moi ? Qui sait ! On verra bien.
« Par contre elle vient avec moi. »
Sans lui laisser le temps de réagir, je lui attrape la main et l’emmène avec moi lorsque je les suis jusqu’à leurs voitures. Après tout, on n’a pas fini elle et moi ! Alors il est hors de question qu’elle me file entre les doigts. En plus c’n’est pas une frêle jeune fille sans défense, elle saura se débrouiller si jamais les choses tournent mal. En attendant, on nous fait monter à l’arrière d’une voiture, vers une direction qui m’est complètement inconnu.
« Bon, j’espère que t’avais rien prévu pour le reste de ta nuit parce que je n’ai pas la moindre idée de où est-ce qu’on va. »

Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018Messages : 50Avatar : Kyary Pamyu PamyuActivité RP : 4¥ : 102,000Multi : Oguri Satoshi
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
17.08.18 19:20


GOD IS A WOMAN

Haruna n'avait définitivement pas besoin de protection. Sa force lui permettait de se débrouiller seule et elle ne craignait jamais, contrairement aux autres jeunes filles de son âge, de parcourir les ruelles les plus ombres et les plus douteuses de la ville. Cependant, la dernière fois qu'elle s'était retrouvée entourée d'un tel nombre d'hommes, c'était pour servie de bête de cirque à un groupe de futures spécialistes en psychiatrie et elle n'avait tout simplement pas apprécié cette exposition.

Heureusement, un homme s'adresse directement à l'autre jeune fille, signifiant que cette situation n'avait rien à voir avec Haruna. Elle pourrait donc reprendre le cours normal de sa nuit déjà bien entamée. Du moins, c'est ce qu'elle croyait, jusqu'à ce que Kei s'empare dans sa main en annonçant qu'elle l'accompagnerai.

« Pardon !? »

Pourquoi sa présence était-elle requise ? Elles ne se connaissaient même pas, ne pouvait-elle pas régler ses problèmes? En l'espace de quelques secondes, elles se retrouvèrent à l'arrière d'une voiture qui les mener on ne sait trop où. Haruna libéra finalement sa main d'un coup sec, tapant du pied sur le sol de la voiture.

« Mais je refuse d'aller où quoi que ce soit ! Je n'ai rien à voir dans cette histoire et puis, on ne monte dans la voiture d'un inconnu ! »

Elle foudroya l'autre jeune fille du regard alors qu'un des hommes assis à l'avant lui ordonna de se taire. Comme si Haruna en avait quoi que ce soit à faire de ses ordres. D'ailleurs, pour bien souligner ce détail, elle donna un nouveau coup de pied mais, cette fois, sur le siège de l'homme qui ne semblait guère apprécié le manque de manière de la jeune fille.

« J'exige qu'on me sorte de cette voiture! »
  
BY MITZI


Kurosaki Kei

Date d'inscription : 05/04/2018Messages : 81Avatar : Mally - exist traceActivité RP : 2 FémininEmploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces¥ : 203,500Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
18.08.18 11:12
Je ne m’en étais pas rendu compte mais j’avais gardé sa main dans la mienne. À présent que nous sommes installées en voiture, elle la dégage et commence à protester. J’esquisse un sourire en l’écoutant et me dit qu’elle ressemble et se comporte comme une vraie gamine. Mais ma jolie, si tu ne voulais pas te retrouver embarquée dans cette histoire, il ne fallait pas croiser ma route. Et si tu ne voulais pas la croiser, il ne fallait pas t’en prendre à mes gars même par le plus grand des hasards. La prochaine fois, elle réfléchira à deux fois avant de sauter sur le premier type qu’elle croisera.

Elle râle, gesticule mais j’en ai rien à foutre. Je ne réponds même pas et l’ignore complètement ce qui n’est pas le cas du gars installé sur le siège passager avant. À lui non plus je ne réponds pas. Je ne réagis pas non plus lorsqu’il commence à s’énerver contre elle. Je me dis simplement que tout ça va juste très mal finir et mon instinct me trompe rarement en la matière. D’ailleurs hurler sur cette fille ne sert strictement à rien au contraire ça la fâche davantage et voilà qu’elle donne un coup de pied dans le siège avant. Forcément l’autre est furax. Ok… Monter avec elle dans cette voiture n’était pas forcément la meilleure idée que j’ai eue aujourd’hui.

Instinctivement je boucle ma ceinture de sécurité et m’assure que ma portière est bien déverrouillée. On ne sait jamais jusqu’où ils pourraient aller ces deux là. D’ailleurs je me garde bien d’intervenir. Je n’ai pas envie d’envenimer la situation.

Je ne connais pas cette fille depuis longtemps mais j’ai bien compris qu’elle n’était pas seulement folle, elle est surtout imprévisible. Peut-être parce que je le suis moi aussi à ma manière ? Quant à l’autre type, c’est tout simplement un crétin fini qui ne supporte pas qu’une fille en robe lui réponde de manière si insolente ou en tout cas lui réponde tout court. C’est typiquement le genre de mec que je déteste. Trop de fierté, trop d’agressivité, trop de testostérone… Tout ça va mal finir…

Le gars en question se retourne et cherche à lui en mettre une. Mais quel idiot ! Au lieu de la toucher, il gêne le chauffeur qui perd rapidement le contrôle de la voiture. Je suis déjà attachée, la fille à côté de moi ne l’est pas. Je réagis très vite. J’attrape sa ceinture qui se coince et pousse un juron avant de réussir à la lui mettre à temps avant la collision…

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: