Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: La zone des vermines :: Shibuya Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
God is a woman ft Kurosaki Kei
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018

Messages : 60

Avatar : Kyary Pamyu Pamyu
Activité RP : 4

Multi : Oguri Satoshi
12.11.18 15:25
Voir le profil de l'utilisateur


GOD IS A WOMAN

​Haruna n'insista pas. Si Kei voulait payer, c'était sans doute qu'elle avait les moyens alors que, pour sa part, ce n'était pas particulièrement le cas. L'argent de poussait pas dans les arbres, il poussait sur ses victimes et malheureusement, la majorité d'entre elles n'étaient que des vermines qui grouillaient dans les ruelles une fois la nuit tombée. Et puis, l'autre jeune femme marquait un point; c'était par sa faute qu'elles s'étaient retrouvé dans cette situation, bien que Haruna ne comprenait pourquoi, ni comment. ​

Enfin, elles quittèrent l'établissement miteux du vétérinaire-gynécologue-médecin et Haruna poussa un long soupir de soulagement. Les heures passaient et la nuit était maintenant bien avancée, cependant, Kei semblait avoir la dalle, soudainement. Son exclamation rappela d'ailleurs à la jeune fille que son repas, un peu plus tôt, avait sauvagement été interrompue. La faim se faisait donc sentir également de son côté.

« Oui j'aimerai bien manger. »

Il y avait cependant quelque chose qu'elle désirait régler avant tout. Elle s'approcha de Kei et posa ses mains sur la taille fine de cette dernière qui lui rappelait celle des jeunes garçons à une époque où les adolescents se découvraient au sein des quatre murs les séparant du monde extérieur. En fait, depuis leur rencontre, elle n'avait pas eu la chance d'observer Kei bien longtemps. À première vue, elle semblait être à mi chemin entre un garçon et une fille. Cependant, ses traits délicats, sa minceur et sa voix trahissaient son sexe féminin. Haruna prit un air sérieux.

« J'espère que ce repas n'est pas le cadeau dont tu parlais. »


Kei était sans doute la première personne, hors du système médical, à prendre soin d'elle, à sa façon et, pour cette raison, Haruna s'était attachée à elle en quelques heures seulement. Elle prit une grande information et plongea son regard dans le sien, prenant un air sérieux pour l'une des seules fois de toute sa vie.

« Je ne sais pas ce que tu fais dans la vie, par contre, je crois que tu pourrais avoir besoin de moi.... Que je pourrai t'aider, en fait. Ce que je veux dire, c'est que je peux te protéger des mecs comme ceux qui s'en sont pris à toi ce soir. »

Il s'agissait, en quelque sorte, d'un offre de ses services. Toutes deux avaient quelque chose à y gagner, c'est pourquoi Haruna avait décidé de prendre cette décision plutôt impulsive.


  
BY MITZI


Revenir en haut Aller en bas
Kurosaki Kei
Kurosaki Kei
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 05/04/2018

Messages : 98

Avatar : Mally - exist trace
Activité RP : 4

Féminin
Emploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces
Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
04.12.18 23:38
Voir le profil de l'utilisateur
Elle aussi a faim. Parfait ! Il ne nous reste plus qu’à trouver un endroit ouvert à cette heure-ci. Ça doit bien exister ! Enfin peut-être pas dans ce quartier mais en retournant vers la zone neutre on devrait tomber sur un fastfood. C’n’est pas très chic mais ça fera l’affaire pour deux ventres aussi affamés que les nôtres. D’ailleurs avec tout ce qui nous est arrivé, ça sera largement mérité.

J’éclate de rire lorsqu’elle me dit qu’elle espère que le repas n’est pas le cadeau dont je parlais.
« Mais non ne t’en fait pas. Je t’offrirais un vrai cadeau. Nous n’aurons qu’à faire les boutiques lorsqu’elles seront ouvertes et tu choisiras ce qui te plaira. »
Après tout, une promesse est une promesse. Je n’ai qu’une parole et je compte bien la tenir. Et puis franchement ce n’est pas ce qui va me ruiner.

Je lui adresse un regard surpris lorsqu’elle me propose ses services. J’avoue que je ne m’y étais pas attendu mais l’idée me plait. Cette fille est forte et pourrait s’avérer être utile. Bien sûr je n’ai pas besoin de protection, je sais me débrouiller seule mais pourquoi pas ? Elle ne paie pas de mine, personne ne pensera qu’elle est à mes côtés comme garde du corps ou homme de main. On la prendra pour une jolie potiche, un nouveau caprice que je me suis payée. Quoi de mieux pour endormir la méfiance de mes ennemis.
« Pourquoi pas. Il faut qu’on en parle sérieusement. Ce n’est pas quelque chose qui se décide à la légère. »
En réalité j’ai déjà décidé de la recruter mais avant d’officialiser les choses, j’ai besoin de mieux la cerner et de savoir ce qu’elle attend en retour.
« Regarde là-bas ! On dirait que c’est notre jour de chance, ça a l’air encore ouvert. »
Ce n’est pas un fast-food comme je l’espérais mais une petite échoppe de nouille. Au final le cadre se prêtera davantage à l’affaire qui nous occupe, à savoir son recrutement parmi les Rapaces. Nous entrons et je constate qu’il n’y a pas d’autres clients. Parfait, on sera tranquille ! Je commande un bol de ramen et lui dis de choisir ce qu’elle veut. Je demande également du sake et en bois une coupe d’une traite avant de me décider à lui en dire plus sur mes activités :
« Je suis la chef des Rapaces. Je ne sais pas si tu as déjà entendu parler de nous mais on nous qualifie souvent de mercenaire. Pour ma part, je préfère me qualifier de femme d’affaire. On accepte des contrats et on rend service aux plus offrants en suivant malgré tout quelques règles. Si tu veux bosser pour moi, tu devras également les suivre. On ne touche pas aux femmes, ni aux enfants et encore moins aux putes surtout si ce sont des hommes, sauf pour se défendre. De toute façon, si je t’embauche, tu seras principalement avec moi. Est-ce que ça te va ? D’ailleurs quel est ton prix ? »

Revenir en haut Aller en bas
Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018

Messages : 60

Avatar : Kyary Pamyu Pamyu
Activité RP : 4

Multi : Oguri Satoshi
13.12.18 15:42
Voir le profil de l'utilisateur


GOD IS A WOMAN

​Haruna retrouva rapidement son sourire, rassurée par les mots de Kei. Les fausses promesses, elle ne les comptait plus. D'ailleurs, elle faisait preuve d'une naïveté sans fin à cet égard et les déceptions ne faisaient que s'accumuler pour, une fois la nuit tombée, exploser en envies meurtrières. Fidèle à elle-même, elle accordait son entière confiance à cette jeune femme qu'elle ne connaissait que depuis quelques heures seulement.

Nombreux étaient les clans, les petits gangs de rue, voir même de simples individus ambitieux, qui désiraient utiliser Haruna pour faire leur sale boulot. Des offres, elle en recevait à la tonne accompagnée de sommes d'argent inimaginables. Ayant retrouvé sa «liberté» depuis peu, la jeune fille refusait de soumettre aux ordres de qui que ce soit. Qu'elle propose ses services à Kei était donc inhabituel. Cette offre ne signifiait certainement pas qu'elle allait obéir au doigt et à l'oeil, mais quelque chose lui disait que l'autre jeune fille comprenait déjà ce que son aide impliquait. Elle acquiesça donc solennellement, prête à en discuter davantage.

Enfin, Kei repéra un petit établissement toujours ouvert à une heure à la fois nocturne et matinale. Une fois à l'intérieur, Haruna constata avec une certaine satisfaction qu'elles étaient les seules clientes, ce qui leur permettrait de discuter sans aucune gêne. Quoi que pour sa part, elle n'accordait aucune important à l'intimité. Elle commanda un bol de ramen, comme sa compagne qui, d'ailleurs, ne tarda pas à s'enfiler un verre de sake. Haruna ne pu s'empêcher de rire et de lâcher, innocemment.

« Kei, tu es comme un homme! »

Il ne s'agissait aucunement d'une insulte de sa part, mais simplement d'une constatation naïve qui l'amusait particulièrement. Haruna s'efforça d'écouter attentivement le discours de Kei, acquiesçant lentement pour lui signifier qu'elle avait toujours son attention. Ça faisait beaucoup d'informations à encaisser et elle tentait de ne pas laisser un seul détail de côté.

« Oui, on ne touche pas les femmes et les enfants, ni les putes. Donc on ne touche pas aux fils de putes, c'est bien ça? »

Expression qu'elle entendait assez souvent. Elle se doutait que si on ne touchait pas aux putes, on ne touchait pas à leurs enfants, ça allait de soit. Elle sourit à nouveau, l'idée d'être aux côtés de Kei l'enchantait particulièrement. Il ne fallait pas se leurrer : Haruna avait quelques fans, concept qu'elle ne comprenait pas tout à fait, mais des amis, elle n'en possédait aucun, on préférait l'éviter ou la recruter dans ses rangs.

« Ça me va! »

En ce qui concernait le prix, elle n'en avait tout simplement aucune idée.

« Pour le prix... Ta simple compagnie et des repas réguliers me suffisent. Oh, et des fringues, bien sûr... »


  
BY MITZI


Revenir en haut Aller en bas
Kurosaki Kei
Kurosaki Kei
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 05/04/2018

Messages : 98

Avatar : Mally - exist trace
Activité RP : 4

Féminin
Emploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces
Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
15.12.18 0:19
Voir le profil de l'utilisateur
Je ris à sa remarque sur le fait que je sois comme un homme. C’est quelque chose qu’on me dit souvent et que je cultive. Je ne suis pas féminine et je ne cherche pas à l’être. Ce n’est pas mon truc. Je suis comme je suis et ça me va très bien. J’ai également du succès comme ça alors je ne vais pas m’en plaindre. Quant à elle, c’est un sacré numéro et plus je passe du temps avec elle, plus je la trouve amusante. Surtout lorsque j’essaie de suivre sa logique. Elle semble avoir plus ou moins compris mes règles, pour ce qui est du détail, on verra au fur et à mesure. Je pense que je serais capable de la gérer. De toute façon je ne compte pas l’envoyer en mission seule. Je vais plutôt la garder à mes côtés comme garde du corps. On formerait un drôle de duo et ça pourrait être amusant.

Pour ce qui est de son prix, elle n’est pas très exigeante. Dans le fond je m’y attendais un peu. Elle a l’air d’être quelqu’un de très simple au final et ça me plait beaucoup.
« Ok, je ferais en sorte que tu ne manques de rien. »
Pour les détails, nous verrons ça plus tard. Pour l’heure, il est temps de manger ! Et j’ai une de ces faim ! Quant à ces ramens ils sentent divinement bons.

« Au fait, où habites-tu ? »

Histoire que je sache jusqu’où j’aurais à la raccompagner.
« De mon côté je n’ai pas de planque fixe. Je déménage souvent, pour des questions de sécurité mais également de territoire. Je possède plusieurs appartements et immeuble en ville. Certains sont occupés par des membres de mon gang d’autres sont vides et je les utilise comme adresse temporaire. En ce moment je vis du côté de Nakano. Je suis sur un gros coup là-bas et c’est plus simple de vivre dans le quartier où je bosse. »
Je suis quelqu’un d’assez pragmatique et je ne m’embarrasse pas de chose inutile. Ce qui explique que je n’ai pas de mal à changer de lieu d’habitation en fonction de mes besoins et de mes envies. Au final, ce que j’ai de plus cher à mes yeux, ce sont quelques photos, quelques dessins et mes armes fétiches. En sommes, rien qui ne soit difficile à déplacer d’une planque à l’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Tajima Haruna

Date d'inscription : 02/08/2018

Messages : 60

Avatar : Kyary Pamyu Pamyu
Activité RP : 4

Multi : Oguri Satoshi
17.01.19 20:27
Voir le profil de l'utilisateur


GOD IS A WOMAN

​Haruna grimaça légèrement en entendant les dernières paroles de la jeune femme. Elle n'était pas la première à lui faire une telle promesse et elle en gardait un souvenir particulièrement amer. Cependant, Kei n'avait rien à voir avec le personnel médical qui l'avait pris en charge dès son plus jeune âge. Elle retrouva donc rapidement son sourire.

Enfin, les bols furent placés devant les deux jeunes femmes, sans doute aussi affamée l'une que l'autre. Haruna prit tout de même la peine de répondre à la question qui lui était posée avant d'entamer son repas.

« Pareille pour moi! Pour le moment je vis dans un petit appartement à Shinjuku. Je vais sans doute bouger bientôt. »

Son principe était plutôt simple. Dépendamment des victimes, elle trouvait généralement une pièce d'identité ainsi que leurs clés, ce qui lui permettait de prendre possession de leur résidence pour de brèves périodes. Elle devait d'abord s'assurer que ces hommes vivaient seuls et qu'on mettrait un certain temps à retrouver l'adresse en question. Elle prenait donc bien soin d'égarer toutes pièces d'identités à divers endroits à travers la ville, histoire de brouiller les pistes.

Contrairement à Kei, Haruna n'avait pas les moyens de s'offrir différents immeubles et elle se doutait bien que la jeune femme devait posséder de grosses sommes d'argent. Pourtant, ce n'était pas son argent qui la rendait particulièrement curieuse.

« Comme je t'offre mes services pour ta sécurité, ce serait indiscret de te demander ce que tu fais? J'ai vu plusieurs films de yakuzas mais ce ne sont que des hommes sans façons qui se croient tout permis. D'ailleurs, j'ai cru que tes hommes en étaient, c'est bien pour cette raison que je me suis un peu amusée. »

  
BY MITZI


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sauter vers: