Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Summertime Sadness - 12 juin 2060 - Yukimura feat Satoshi
 :: La zone des vermines :: Shinjuku

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 110Avatar : KamijoActivité RP : 7 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 102,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
06.09.18 1:05
Aujourd'hui j'ai composé le numéro de Kagami sans trouver le courage de presser la touche d'appel. Je ne saurais pas quoi lui dire et j'ai peur qu'en entendant le son de sa voix, je ne finisse par craquer et rentrer à la maison. Mais je ne peux pas et je ne veux pas. Pas tout de suite. J’ai encore besoin de temps. Je dois régler des choses dans ma vie et je ne pourrais pas le faire s’il reste près de moi.  

J’ai passé l’après-midi dans un café, attendant l’inspiration tout en fixant mon téléphone portable. C’est celui que j’utilise lorsque j’enquête sur les évènements qui se sont produits à Osaka. Ceux qui ont fait de moi un riche héritier… un orphelin marqué à vie… Mes proches ne le connaissent pas. Le seul à qui je l’ai donné c’est Asami. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment. Peut-être parce qu’il sait que je suis Anko et qu’en le découvrant par lui-même il m’a d’une certaine manière, mis à nu.

L’après-midi s’est écoulé lentement. Lorsque j’en ai eu assez, je suis allé faire quelques courses pour le diner puis je suis rentré chez moi. C’est là que j’ai constaté que j’avais perdu mes clés. Quel idiot ! Je n’ai plus toute ma tête ces derniers temps. C’est peut-être pour ça que j’ai profité de cette pluie acide pour disparaitre dans la nature. J’imagine que Kagami doit être mort d’inquiétude mais je ne veux pas y penser.

J’ai appelé un serrurier qui m’a assuré qu’il serait bientôt là malheureusement ça fait deux bonnes heures que je l’attends et je commence à perdre patience. J’étais sur le point de le rappeler quand il est arrivé…

Je suis assis sur le sol, dos contre ma porte d’entrée et mes courses posées à côté de moi. Lorsque nos regards se croisent, j’esquisse un sourire et me lève pour le saluer.
« J’ai perdu mes clés et mon serrurier n’arrive toujours pas. »
Je ne sais pas pourquoi je me sens obligé de me justifier auprès de ce voisin que je ne connais pas. On s’est déjà croisé mais nous n’avons jamais vraiment discuté ensemble. Bonjour, au revoir. C’est tout. En plus, je viens rarement ici alors nous n’avons pas pu nous croiser plus de trois ou quatre fois cette année. Au final tout ce que nous savons de l’autre, c’est son visage, son adresse et le nom inscrit sur la boite aux lettres. Sur la mienne est écrit Anko.
« Je n’ai plus non plus de batterie. Est-ce que je pourrais vous emprunter votre chargeur ou bien votre téléphone ? »
Je lui adresse mon plus beau sourire, espérant qu’il puisse m’aider.

Oguri Satoshi

Date d'inscription : 24/07/2018Messages : 156Avatar : Ruki the GazetteActivité RP : 13¥ : 105,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
06.09.18 16:05


SUMMERTIME SADNESS


​Le soleil commençait à décliner à l'horizon et Satoshi décida de terminer sa journée de façon plutôt prématurée. Il faut dire que, depuis qu'il s'était fait poignardé dans un club, il préférait garder profil bas pour un certain moment. Il n'était pas rare pour lui d'avoir à se battre ou confronter des gens armés dans son travail, mais il était habituellement bien entouré pour faire face à ce genre de situations. ​Maintenant, il préférait simplement laisser un peu de temps pour que ses blessures cicatrisent et que les ecchymoses sur son visage disparaissent. Après tout, être présentable faisait partie de son travail, d'une certaine façon.

Il décida donc de rentrer chez lui directement, bien qu'il se doutait bien que son réfrigérateur allait être complètement vide. Il aviserait à ce moment. Alors que Satoshi atteignait enfin la porte de son appartement, il remarqua une présence qui se releva, dès son arrivée, pour l'intercepter. Son regard passa des sacs de courses à l'homme en question. Il s'agissait de son voisin qui, bien que l'ayant croisé à quelques reprises, semblait particulièrement discret. Satoshi devait avouer être intrigué par cet homme qui semblait posséder une certaine prestance, sans raison particulière.

Ne s'attendant pas à ce que cet homme s'engage dans une conversation avec lui sans raison particulière, il devina que les clés perdues n'étaient pas une simple excuse bidon. Satoshi eu un léger sourire lorsque l'homme lui demanda s'il pouvait emprunter son téléphone ou encore un chargeur. Quelle belle opportunité d'inviter cet inconnu chez lui. Il fouilla dans ses poches pour en sortir ses propres clés.

« Je n'ai pas pour habitude de laisser des inconnus entrer chez moi, mais je peux faire une exception pour aider un voisin en détresse. »

Il lui adressa un clin d'oeil et ouvrit la porte de son appartement, faisant signe à l'homme de passer devant lui. Il pouvait bien lui prêter son téléphone, mais l'opportunité d'accueillir cet homme mystérieux chez lui était beaucoup trop tentante. De plus, sa curiosité à son sujet le poussait à en apprendre davantage. Une fois à l'intérieur, il referma la porte derrière lui et retira ses chaussures, se dirigeant vers le fond de la pièce où se trouvait son lit. Son appartement n'était pas très grand mais tout était plutôt récent et, y passant très peu de temps, la décoration était inexistante ou très épurée. Il récupéra son chargeur et le tendit à l'homme.

« Faites comme chez vous. Au fait, on ne sait jamais présenté. Oguri Satoshi. »


Il tendit sa main pour serrer celle de l'autre homme, comme il avait l'habitude avec ses clients.    
BY MITZI

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 110Avatar : KamijoActivité RP : 7 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 102,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
07.09.18 5:23
Je retiens un soupir de soulagement à sa réponse et lui adresse un sourire tout en le remerciant. Nous sommes à Shinjuku et il a raison de se méfier des inconnus. Cependant mon physique agréable et mon apparence soignée à tendance à mettre les gens en confiance. De toute façon je ne suis pas un homme dangereux et si j’ai les mains tâchées de sang, il s’agit de celui d’autres criminels notamment impliqués dans la mort de mes parents. Je ne m’attaque jamais aux innocents et je ne doute pas que mon charmant voisin en soit un. Quoique… Peut-on réellement se fier aux apparences ? Après tout je suis bien placé pour savoir qu’il faut toujours s’en méfier.

J’entre le premier, découvrant ainsi l’intérieur de mon cadet et je n’ai pas besoin de connaitre son âge pour savoir qu’il est bien plus jeune que moi. Jeune et mignon à croquer même si je ne suis pas ici pour ça. Il n’empêche que mon approche est intéressante… il faudra que je pense à la noter pour un prochain roman. Après tout c’est un bon moyen d’engager la conversation avec un voisin et de pénétrer chez lui.

Je retire mes chaussures et reste un instant dans l’entrée tout en promenant mon regard dans son intérieur à la décoration quasi inexistante, ce qui me laisse penser qu’il n’y vit pas vraiment. Comme tous les jeunes de son âge, il doit sans doute passer le plus clair de son temps à l’extérieur et ne rentrer que pour dormir ou se changer.

Il revient rapidement vers moi avec son chargeur et en profite pour se présenter. Je lui serre la main et me présente à mon tour, faisant cependant l’impasse sur ma véritable identité :
« Enchanté. Je m’appelle Anko. »
Je retiens un petit gloussement avant d’ajouter :
« Enfin c’est mon nom de plume. Mon pseudonyme d’écrivain. En ce moment je le préfère à mon véritable nom. »

Mes courses commencent à peser dans mes bras et un peu gêné je lui demande :
« Est-ce que je peux poser ça quelque part ? Je comptais cuisiner ce soir mais je crois que c’est raté… »
Surtout si le serrurier ne se décide pas à arriver. Mais je pourrais peut-être…
« Vous allez trouver ma proposition étrange et peut-être déplacé mais je pourrais peut-être utiliser votre cuisine et nous préparer à diner ? Si je ne m’occupe pas très vite de ce poisson il sera perdu et ça serait dommage… Ce sera aussi ma façon de vous remercier pour votre gentillesse. »
Et nous pourrons également faire plus ample connaissance. En plus ça fait longtemps que je n’ai pas vraiment discuté avec quelqu’un. Je crois que ça me fera du bien.

Oguri Satoshi

Date d'inscription : 24/07/2018Messages : 156Avatar : Ruki the GazetteActivité RP : 13¥ : 105,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
07.09.18 15:20


SUMMERTIME SADNESS


​Vu les circonstances dans lesquelles Satoshi avait grandit, il n'était pas étonnant venant de ce dernier de laisser entrer un parfait inconnu chez lui. Dès son plus jeune âge, l'appartement miteux dans lequel il vivait avec son père recevait des étrangers de façon régulière et pour des raisons loin d'être rassurantes. L'avantage de se retrouver chez soi était qu'il connaissait les moindres recoins des lieux ainsi que chaque objets à proximité pouvant servir d'arme ou de moyen de défense. La situation présente était cependant complètement différente. Satoshi n'était plus un enfant et il contrôlait qui pouvait pénétrer chez lui. Bien sûr, dans son métier, il arrivait à l'occasion qu'on frappe à sa porte violemment, par désespoir ou par vengeance, mais sans plus. Il s'était équipé d'une porte particulièrement résistante et d'une serrure pratiquement impossible à déjouer.

​Un peu embarrassé de voir le regard de son invité scruter les lieux, il préférait reporter son attention sur le chargeur en question. Cet homme d'apparence élégante était sans doute habitué au luxe et au goût, ce dont l'appartement de Satoshi était complètement dépourvu. Il haussa les sourcils lorsque ce dernier se présenta par son pseudonyme. ​Un écrivain? Il l'aurait plutôt imaginé président d'une entreprise louche mais prospère, ou encore leader d'un gang redouté. Mais non, étonnamment, il trouvait son succès grâce à ses talents artistiques et aptitudes littéraires. Satoshi se sentait encore plus honteux d'en révéler davantage sur lui-même et décida donc de s'en tenir à son nom.

« Je ne suis pas un grand lecteur, par manque de temps, mais j'ai certainement vu ce nom à plusieurs reprises. »

Enfin, son regard se posa sur les sacs de courses de l'homme et il s'empressa de les retirer des mains de son propriétaire pour les déposer sur le comptoir de la cuisine.

« Bien sûr, pardonnez-moi. »

Il reposa brièvement son regard sur Anko, incapable de déterminer son âge. Bien qu'il semblait être un homme à succès et d'expérience, ses traits fins et sa peau claire supposaient une certaine jeunesse.

Satoshi eu du mal à cacher sa surprise en entendant la proposition de l'homme. Il voulait préparer le dîner? Bien qu'il était impossible de refuser une telle proposition, il se demandait si celle-ci cachait quelque chose. Habitué à se montrer méfiant, il décida malgré tout d'accepter. Après tout, personne saint d'esprit ne refuserait qu'un bel homme, et agréable par dessus tout, lui prépare un dîner à domicile.

« Bien sûr, je ne pourrai refuser. Vous pourrez par contre constater que je n'utilise jamais cette cuisine... »


Qui d'ailleurs, était complètement vide, à l'exception de quelques bouteille de whisky et de shōchū vers lesquelles il se dirigea.

« Je peux vous offrir quelque chose à boire? C'est la moindre des choses pour vous remercier de préparer le dîner. »   
BY MITZI

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 110Avatar : KamijoActivité RP : 7 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 102,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
08.09.18 4:57
Il a l’air surpris par ma proposition mais finit par l’accepter. Il faut dire qu’elle n’était pas très conventionnelle mais la situation en elle-même l’est également. J’esquisse un sourire à sa remarque et me contente d’y répondre :
« J’imagine que ce sera l’occasion de l’utiliser. »
Avant de le suivre, je branche mon téléphone portable sur la première prise que je trouve. Il a besoin de charger un peu avant de s’allumer. Ce qui me laisse le temps de prendre un verre avec lui.
« Avec plaisir. Je crois que j’ai besoin d’un verre pour me remettre un peu de mes émotions. »
J’exagère un peu, quoique… je me demande ce que j’aurais fait s’il n’était pas arrivé ou encore s’il avait refusé de m’accueillir chez lui.

Une fois à la cuisine, je le regarde me servir un verre de whisky et le remercie lorsqu’il me tend le mien.
« Je vous propose de trinquer à notre rencontre. Depuis le temps que nous nous croisons, nous n’avons jamais pris le temps de faire connaissance et j’en suis navré. Enfin, il est encore temps de se rattraper. »
Je profite d’être à présent posé pour laisser mes yeux courir sur lui, sans pour autant le déshabiller du regard. Après tout je sais encore me tenir même si je dois dire que ce jeune homme est à croquer.

Je bois une gorgée de whisky et commence à déballer ce qui pourrait me servir pour cuisiner notre diner.
« Je peux vous emprunter votre autocuiseur ? »
J’imagine que même s’il n’utilise pas souvent la cuisine, il possède le minimum notamment de quoi cuir le riz.
« Je ne suis pas un chef mais je me débrouille. Alors j’espère que vous aimerez. »
Je commence par le riz. C’est ce qui sera le plus long à cuir avant de m’attaquer au poisson entre deux gorgés de whisky. Je ne tarde d’ailleurs pas à entendre mon téléphone portable me signaler qu’il s’est allumé. Je m’excuse et après m’être essuyé les mains, je vais voir ce qu’il en est. Un message m’attend. C’est le serrurier qui m’informe qu’il va avoir beaucoup de retard. Sérieusement ? Comme si je n’avais pas remarqué. Je lui réponds pas sms que je suis chez le voisin et qu’il n’aura qu’à frapper à sa porte.

Je rejoins mon hôte à la cuisine et m’arrête tout près de lui avant de lui murmurer tout en posant mon verre vide :
« Je crois que vous allez devoir me supporter toute la soirée. Alors j’espère que mon diner vous plaira. »
Je lui adresse mon plus beau sourire puis lui demande :
« Dîtes-moi Oguri-kun, que faites-vous dans la vie ? »

Oguri Satoshi

Date d'inscription : 24/07/2018Messages : 156Avatar : Ruki the GazetteActivité RP : 13¥ : 105,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
09.09.18 2:47


SUMMERTIME SADNESS


Satoshi pencha légèrement la tête, intrigué par les paroles de l'homme. Se remettre de ses émotions? Était-ce simplement l'incident de serrurier ou sous-entendait-il autre chose? Comme il lui rendait service, il s'autorisa une certaine indiscrétion.

« Dure journée je présume? »

Il laissait l'opportunité à Anko de s'ouvrir ou non, si ouverture il y avait. Après leur avoir servit chacun verre, Satoshi eu un semblant de sourire et trinqua suite à la proposition de l'homme. Cela lui rappelait qu'il y avait un bon moment déjà qu'ils ne s'étaient pas croisés, ayant même cru pendant un moment que son voisin avait tout simplement quitté les lieux à l'improviste. Il prit une gorgée de son verre, grimaçant légèrement. Il buvait peu en général, mais ce soir semblait être une bonne opportunité.

« Vous avez bien raison. D'ailleurs, il y avait un moment que je ne vous avais pas croisé. J'imagine que vous devez vous isoler lorsque vous êtes en processus d'écriture? »

Il se montrait ouvertement curieux, signe que son intérêt envers l'homme était bien présent. Satoshi en profita pour ouvrir l'une des armoires contenant son autocuiseur. Il ne l'avait utilisé qu'une seule fois il y avait déjà bien longtemps, ce qui était plutôt embarrassant.

« Faites comme chez vous. »

Il suivit l'homme du regard alors qu'il se dirigeait vers son téléphone, haussant les sourcils lorsqu'il l'informa de la situation. Il tenta de cacher sa satisfaction qui risquait de trahir son intérêt mal placé et se contenta d'hausser les épaules.

« Un peu de compagnie ne me ferait certainement aucun mal. »

Il réfléchit un instant à sa question, embêter quant aux choix qui s'offraient à lui. Il pouvait être honnête au risque de perdre l'intérêt de l'homme, ou mentir légèrement en affirmant travailler pour les yakuzas. Cependant, quelque chose lui disait que cet écrivain pouvait avoir certains contacts avec ces derniers, et rien ne laissait savoir s'il s'agissait de contacts positifs ou négatifs. Après tout, personne à Tokyo n'était blanc comme neige.

« Je fais quelques petits boulots pour différents clients. Des hommes d'affaires, généralement... »

Il demeura très vague, préférant s'ouvrir plus tard, lorsqu'il connaîtrait ce Anko davantage. Cependant, pour sa part, hors de question de mettre sa curiosité de côté.

« Et vous? Vous vivez seul...? »

Il appuya ses bras sur le comptoir de la cuisine, l'observant préparer le repas. Jamais il n'aurait crut qu'un homme dans une cuisine lui ferait un tel effet.   
BY MITZI

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 110Avatar : KamijoActivité RP : 7 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 102,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
09.09.18 10:39
Quelques petits boulots pour différents hommes d’affaire, hein ? Voilà qui éveille ma curiosité et qui me donne envie d’en savoir plus même si j’ai bien quelques petites idées sur la question. Après tout on est à Tokyo et la probabilité qu’il travaille pour des yakuzas est très élevée. Mais qui ne travaillent pas pour eux dans cette ville ? Même moi j’en ai qui figure parmi ma clientèle. Au final ce qui est important c’est ce qu’il fait pour eux. Moi je leur vends de l’immobilier mais lui ? Que fait-il au juste ? Il est resté évasif. C’est de bonne guerre. Après tout je ne lui ai pas donné mon vrai nom. J’imagine qu’il est encore trop tôt pour qu’on s’adonne aux confidences. On se connait à peine mais peut-être qu’après quelques verres, nos langues vont commencer à se délier.

J’esquisse un sourire lorsqu’il me demande si je vis seul. Je ne lui réponds pas immédiatement. Je termine d’abord de couper le poisson et une fois sur le feu, je m’essuie les mains et reporte mon attention sur lui. Tout est en train de cuire, je vais pouvoir m’occuper de lui et le cuisiner un peu afin d’en savoir plus sur ce jeune homme qui commence à titiller ma curiosité et à qui j’ai l’impression de plaire. Je me trompe peut-être... Dans tout les cas, je le trouve plutôt agréable à regarder et je ne me priverais certainement de flirter avec lui. Cela me fera du bien et me changera surtout les idées.

« Je suis célibataire si vous voulez tout savoir. Et vous ? »
Je lui tends mon verre vide pour qu’il me resserve. Je tiens particulièrement bien l’alcool alors ce n’est pas avec quelques verres que je serais ivre. Quant à lui ? Je le saurais bien assez tôt.
« J’imagine que vous vivez seul ici. Mais vous avez peut-être une petite amie. »
J’observe très attentivement sa réaction afin de deviner ses réponses avant qu’il ne me les donne. Les expressions du visage sont souvent plus révélatrices que les mots. Ces derniers peuvent mentir même s’il n’aurait aucune raison de le faire.
« Ou un petit-ami. »
J’appuie particulièrement sur cette partie de ma phrase, comme pour lui faire comprendre sans pour autant l’effrayer, que j’aime les hommes. J’aime aussi les femmes mais ce n’est pas une information utile et importante pour lui. D’ailleurs je ne suis pas en train de lui faire des avances, enfin pas pour le moment mais dépendant de comment tournera la suite du diner… et bien je suis ouvert à toutes les surprises surtout si elles sont agréables.
« Je préfère poser la question pour ne pas trop m’imposer. On ne sait jamais. Diner en tête à tête pourrait être mal interprété et je m’en voudrais de vous causer des ennuies. Vous êtes déjà si gentil de m’offrir l’hospitalité. »
Je bois une gorgée de mon whisky puis repose mon verre à côté du sien, frôlant par la même occasion sa main avec la mienne.

Oguri Satoshi

Date d'inscription : 24/07/2018Messages : 156Avatar : Ruki the GazetteActivité RP : 13¥ : 105,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
10.09.18 1:18


SUMMERTIME SADNESS


Anko ne semblait pas s'offenser de sa discrétion, sans doute parce qu'il préférait que sa propre vie demeure également un mystère. Satoshi n'allait cependant pas se priver de lui poser quelques questions, bien qu'il risquait de frapper un mur de temps en temps. Il croyait justement avoir frappé le premier, l'homme prenant son temps pour répondre à sa question quant à sa situation sociale. Enfin, il eut la réponse attendue et son sourire suffisait à montrer sa satisfaction. Il était donc célibataire, un élément certes intéressant.

Satoshi lui resservit un nouveau verre, amusé de constaté qu'il était en présence d'un bon buveur. Cela risquait également de rendre les choses plus intéressantes. Quant à lui, le jeune homme préférait prendre son temps pour terminer son verre, connaissant bien ses limites et désirant garder un certain contrôle sur la suite des choses. Il prit une gorgée, hésitant à son tour de répondre à la question qui lui était posé. Il était doué ce Anko pour détourner ls questions de façon à soutirer davantage d'informations. De plus, l'ajout de sa dernière question semblait souligner un détail important.

« Je vis seul, en effet, et je n'ai pas de copine. Pas de copain non plus d'ailleurs. »

Alors aucune chance que qui que ce soit n'interprète ce souper en tête en tête de quelque façon que ce soit. Il frémit légèrement suite au bref contact de son invité, surpris par ce dernier. Si Satoshi n'était pas plus méfiant, il se disait que l'homme face à lui était un expert du flirt subtil. Il reprit une gorgée de son verre, se montrant moins raisonnable que prévu. Cet échanges entre voisins ne lui semblait pas aussi banal qu'il ne l'aurait cru, et ce n'était pas pour lui déplaire. Il retira sa veste, le température semblant bien plus élevée tout d'un coup.

« Il fait un peu chaud, vous ne trouvez pas? Surtout dans la cuisine, je présume... »

Invitation pour que l'homme se dévêtisse légèrement. Anko, aussi élégant pouvait-il être, incitait Satoshi a entrer en mode séduction. Il devait avouer qu'il n'avait jamais eu la chance d'exercer ce côté de lui-même auparavant, mais ce soir lui semblait être l'occasion idéale. Par contre, si l'homme refusait ses avances, leur relation en tant que voisins risquait d'en prendre un sale coup. Sans le quitter des yeux, Satoshi poussa légèrement la bouteille de whisky vers l'homme.

« Si vous continuer de boire à ce rythme, vous risquez d'avoir du mal à retrouver votre chemin, même s'il ne s'agit que de la porte d'à côté. » 
BY MITZI

Sanada Yukimura

Date d'inscription : 05/05/2018Messages : 110Avatar : KamijoActivité RP : 7 MasculinEmploi : Ecrivain¥ : 102,000Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
10.09.18 5:13
Sa réponse ne me surprend pas. À vrai dire je la connaissais déjà et si je l’ai posé, c’était plus pour la forme et m’assurer que j’avais bel et bien les mains libres pour le reste de la soirée. Je suis un peu en manque de vie sociable. En même temps je me suis volontairement isolé alors je ne peux m’en prendre qu’à moi-même. Ceci étant dit, puisque je suis dans l’appartement d’un jeune home célibataire et séduisant, j’aurais tort de me priver d’une bonne soirée. Après tout dans chaque malheur il faut bien savoir y trouver une opportunité.

Je souris à sa remarque sur la chaleur qu’il commence à faire dans la cuisine. J’acquiesce et commence à retirer ma veste.
« L’alcool doit aussi y être pour quelque chose. »

Je bois une autre gorgée de whisky avant de lui dire :
« Ne vous en faites pas, je tiens bien l’alcool et une fois qu’on aura diné, les compteurs se remettront à zéro et nous pourrons alors goûter autre chose. »

Je sors d’un de mes sacs de course, une bouteille de vin blanc qui se mariera parfaitement avec le plat que je nous prépare.
« Si vous voulez bien, je vais la mettre au frais en attendant que le diner soit prêt. »


Une fois la bouteille placée dans son réfrigérateur, je reporte toute mon attention sur le jeune homme chez qui j’ai trouvé refuge :
« C’est un excellent millésime. J’espère qu’il sera à votre goût. Je suis amateur de bon vin. C’est presqu’une passion. »

Ce n’est pas la seule bien entendu mais c’est celle dont je peux parler le plus librement.

« Au fait, il faudra un petit moment avant que le plat ne soit prêt. »

Nous n’avons donc plus besoin de rester dans la cuisine et j’espère qu’il comprend où je veux en venir. En arrivant tout à l’heure j’ai remarqué un petit canapé qui m’a l’air particulièrement confortable et qui bien entendu nous obligerait à garder une certaine proximité tout à fait propice aux confidences ou encore aux rapprochements.
« Je crois qu’à ce stade, on peut le surveiller de loin sans risque. »


Je prends mon verre et le suis au salon tout en lui demandant :
« Est-ce que ça vous dérange si on se montre un peu plus familier ? Je parle de laisser tomber les vous pour des tu qui seraient plus de circonstance. Après tout nous sommes voisins. »

Oguri Satoshi

Date d'inscription : 24/07/2018Messages : 156Avatar : Ruki the GazetteActivité RP : 13¥ : 105,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
10.09.18 16:17


SUMMERTIME SADNESS


Un bon buveur mmh? Satoshi n'en doutait pas. D'ailleurs, à voir la bouteille qu'il venait de mettre au réfrigérateur, non seulement il était un bon buveur, mais également un fin connaisseur. Il acquiesça aux paroles de ce dernier, évitant de prononcer la moindre parole qui pourrait trahir son manque de connaissance sur le sujet. N'ayant évidemment jamais connu le luxe, ses connaissances sur l'alcool, et davantage concernant le vin, étaient très minimes. Il pouvait nommer chaque bière bon marché que l'on trouvait à Tokyo, grâce à son père, mais sans plus. Il perfectionnait présentement ses connaissances sur le Whisky, plus enclin vers cette boisson qu'il partageait régulièrement avec ses clients.

« Je vous accorde toute ma confiance sur ce point. »

Point qui démontrait, encore une fois, toute l'élégance dont ce voisin faisait preuve. Enfin, Satoshi ne cacha pas sa satisfaction lorsque Anko l'informa qu'il pouvait maintenant quitter la cuisine pour un certain moment, ce qui signifiait qu'il aurait maintenant droit à toute son attention. Il se dirigea à son tour vers le canapé repéré par son invité, appréciant pour la toute première fois l'étroitesse de ce dernier. Son appartement n'était pas très grand et, outre son lit, c'était bien le seul autre meuble pouvant occuper une partie non négligeable de son espace. Par politesse, il laissa l'homme prendre place sur le canapé.

« Bien sûr, vous... Tu peux être plus familier. »

L'alcool et la proximité de l'homme commençait déjà lui faire perdre ses inhibitions qui ne tenaient qu'à très peu depuis un certain moment. Satoshi en profita d'ailleurs pour effleurer la cuisse de son invité de sa main alors qu'il prenait place à ses côtés sur le canapé.

« Ce canapé est un peu étroit, j'espère que ça ne vous... Ne te mets pas inconfortable. »

Décidément il avait du bien mal à laisser tomber les formules de politesse.
 
BY MITZI

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: