Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: Casino Lucid dream Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Like two peas in a pod [Ryosuke & Ryuichi]
Imai Ryuichi
Imai Ryuichi
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 136

Avatar : Tomo
Activité RP : 2

Masculin
Emploi : Gérant de casino
09.09.18 19:45
Voir le profil de l'utilisateur
Il venait tout juste de quitter son tout nouvel employé et il le sentait bien et il était de très bonne humeur. Avec le temps il avait du nez pour avoir une bonne idée si ça allait bien se passer ou non. Heureusement car il ne voulait personne d’incompétent ici ! De toute façon c’était un premier mois d’essai alors il avait le temps de juger ses compétences. Mais maintenant il ne devait plus penser à tout ça, il avait pour mission de rejoindre Ryosuke dans la pièce qu’il avait réservé. Autant dire que son second meilleur ami était un bon client. Heureusement car depuis son père et bien avaient ils étaient à la banque générale. En plus il était gentil avec lui alors il lui devait bien ça, pauvre de lui s’il n’avait pas de soutient de ses amis.

Il remonta tout de même dans ses appartements pour se refaire une beauté, il devait faire bonne impression ! Il ne se laissait jamais aller à son travail. Pas comme quand il allait à l’extérieur quand il voulait passer incognito, il ne s’habillait pas pire que son chéri mais il n’était pas sur son 31 non plus. Déjà qu’il parlait beaucoup toute la journée, il ne voulait pas tomber sur quelqu’un qui allait lui tenir la grappe. Il faisait trop d’efforts pour être sympa la journée il n’allait pas non plus en faire le soir, quelle idée.

Une fois tout beau tout propre il rejoignit son ami bien droit et bien pimpant. Ryosuke était déjà en train de l’attendre dans la pièce, les invités n’allaient pas tarder à arriver et il profitait qu’il soit de dos pour lui faire une tape amicale dessus pour le faire sursauter.
33ccccr=#8D1D30]- Alors mon gros tu as laissé ta femme seule à la maison ? [/color]

Il savait très bien que la réponse était oui mais il ne l’avait pas vu depuis un moment et il adorait l’embêter. Ils avaient toujours été comme chien et chat. Heureusement que Yukimura avait toujours été là pour les séparer, bien qu’il avait toujours eu l’air d’apprécier leurs petites bagarres. C’est que lui et Ryo avaient tous deux été élevés comme des fils à papa alors ils voulaient toujours avoir le dernier mot.

- C’est bien, plus ça va et plus la salle que tu me réserve est grande. Tu deviens enfin populaire ?

Il lui fit un petit sourire moqueur, c’était plus fort que lui ! Sur ces mots il sortait une clope de son paquet tout en en proposant gentiment une à son ami. Comme ça il n’allait pas lui dire qu’il était radin ou quoi que ce soit. Il regardait ses employés activer pour que tout soit bien présentable.

- On vient d’inaugurer ou nouvelle salle il y a peu, n’hésite pas a y envoyer les gens, le temps sont un peu durs tu sais.

Bien sûr il extrapolait un peu, et l’homme à ses côtés devait s’en douter car il le connaissait par cœur maintenant. Depuis le temps qu’ils se côtoyaient le patron du casino n’avait pas changé.
Revenir en haut Aller en bas
Tokugawa Ryosuke
Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 80

Avatar : Ryoga [Razor]
Activité RP : 5

Masculin
Emploi : Directeur de la branche recouvrement à la Banque Générale de Tokyo
Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira
10.09.18 11:37
Voir le profil de l'utilisateur
J’ai réservé une salle de réception au Lucid Dream pour y fêter les chiffres de mon département qui sont particulièrement bons et à la hausse pour ce premier trimestre. Diriger la branche recouvrement de la Banque Générale de Tokyo n’est pas de tout repos et les mauvais payeurs sont nombreux. Cependant mon équipe et moi-même avons donné le meilleur de nous en ce début d’année 2060 et les résultats parlent d’eux-mêmes. Il faut dire que j’ai mis les bouchées doubles pour épater mon père et ainsi lui montrer que la présence de Tsubasa dans ma vie n’est en rien une distraction et qu’il m’apporte au contraire un équilibre qui me rend plus performent. Après tout, je n’ai pas besoin d’être H24 au bureau pour bien faire mon travail. Je peux aussi bien le faire depuis mon salon et je crois que j’ai prouvé l’efficacité de mon nouveau mode de vie. Alors je peux bien m’accorder une petite pause sans parler qu’en plus de fêter une petite victoire, cette soirée renforce la cohésion de mon équipe mais contribue également à la bonne entente avec mes clients qui ont aussi été invité.

La soirée ne va pas tarder à commencer et je ne vois pas Ryuichi. J’imagine qu’il a beaucoup à faire même si j’espérais qu’il puisse se libérer pour passer un peu de temps avec moi. Ces derniers temps nous avons eu beaucoup de mal à nous retrouver seuls. Tsubasa et mon travail me prenant tout mon temps et lui… il a son casino et aussi son compagnon.

J’interpelle un serveur et lui demande si le patron compte se joindre à nous. Il me dit qu’il va se renseigner. J’acquiesce et lui prends une coupe de champagne tout en patientant. D’habitude Ryuichi ne rate pas une occasion de faire de nouvelles connaissances qui pourraient venir grossir les rangs de sa clientèle. Il aurait tort de s’en priver. Il est le patron et doit veiller à son image. D’ailleurs quand on parle du loup… le voilà justement alors que toutes mes pensées convergeaient vers lui et comme d’habitude, il est fidèle à lui-même.
« Et toi ? Tu n’es pas venue avec la tienne ? »

J’esquisse un petit sourire sournois avant d’ajouter :
« Mais dans ton cas je devrais peut-être dire mari. »
Après tout son compagnon porte aussi bien les costumes que les mini-shorts en cuir. Il n’était pas escort pour rien…

Sa remarque suivante me fait sourire :
« C’est vrai que les affaires marchent plutôt bien pour moi et comme tu peux le voir, je t’en fais aussi profiter alors ne me dit surtout pas merci. »

Hé voilà ! Nous venons à peine de nous retrouver et nous sommes déjà en train de nous envoyer des pics mais ce n’est pas grave. C’est notre façon de nous aimer. Nous avons toujours été comme chien et chat. Au final ce sont nos chamailleries qui m’ont le plus manqué et je suis content de le retrouver même si ce n’est que le temps d’une soirée. Quoique j’ai prévenu Tsubasa que je risquais de rentrer tard et que je passerais une partie de la nuit avec Ryuichi histoire de rattraper le temps perdu.

Lorsqu’il me propose une clope j’ai du mal à réprimer un sourire mais également mon envie de le taquiner :
« Wahoo ! Ce mec t’a vraiment changé mais merci. Une clope offerte par Imai-san, ça ne se refuse pas. »
J’ai du mal à réprimer un petit rire alors que nous allumons nos cigarettes.
« Ne t’en fais pas, une fois la réception terminée, les invités seront cordialement redirigés vers les salles de jeu. Tu devrais faire un bon chiffre d’affaire ce soir. »
Je pousse un profond soupir avant de jeter un coup d’œil à ma montre. Nous avons encore un peu le temps avant l’arrivée des premiers invités.
« Alors ça se passe comment avec ton chéri ? Tu vas bientôt l’épouser ? »
À la tête qu’il fait, j’ai du mal à me retenir de rire mais également d’en rajouter une couche :
« Il parait même que tu es devenu monogame. Je suis impressionné ! Il doit vraiment valoir le coup et toi, tu dois vraiment en être amoureux. »
Revenir en haut Aller en bas
Imai Ryuichi
Imai Ryuichi
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 136

Avatar : Tomo
Activité RP : 2

Masculin
Emploi : Gérant de casino
28.10.18 8:52
Voir le profil de l'utilisateur
Il leva les yeux à sa réflexion, comme d’habitude on lui rabâchait les oreilles avec Kohaku. On ne pouvait donc pas le laisser vivre sa petite vie tranquille ? A croire que non. Bon, en même temps lui ne pouvait pas s’empêcher de toujours les embêter alors c’était un peu l’arroseur arrosé. Mais ça ne lui plaisait pas. En plus il avait horreur qu’on parle ainsi de son conjoint, il avait qu’à regarder son affreux avant de parler de son petit prince. Il ne pouvait pas s’empêcher de soupirer à la suite, ah mais c’est qu’il était toujours en train de le critiquer ma parole !

- Si c’est comme ça, je ne t’en proposerais pas une la prochaine fois !


Comme à son habitude il ne pouvait pas s’empêcher d’être vexé, c’était plus fort que lui ! Mais depuis le temps qu’ils se fréquentaient, Ryosuke était habitué. Mais il n’était pas mieux lui non plus car il s’énervait toujours pour un rien. C’est en bougonnant qu’il alluma les clopes et il tira d’un coup dessus pour lui souffler toute la fumée au visage juste pour se venger comme un enfant. Il ne pouvait pas d’empêcher de sourire quand il évoqua son chiffre d’affaire, rien que d’imaginer une barre qui montait sur les graphiques le mettait de bonne humeur. Mais il me perdit bien vite quand il lui parlait de mariage, quoi il était au courant ? Pourtant il avait caché sa bague pour ne pas attirer l’attention. Si ça se fait Kohaku en avait parlé avec Tsubasa et il en avait parlé à Ryosuke. Tous ses plans secrets étaient dévoilés.

- Déjà je ne suis pas amoureux, je ne suis pas comme toi, moi.


Bien sûr il avait bien insisté sur la fin de la phase pour qu’il se sente très bien visé. L’autre homme ne cachait pas son couple mais il fallait bien qu’il crache un peu de son venin comme d’habitude.

- Et je peux te retourner la question c’est quand que tu épouse la tienne ? Prend garde à ce que ça ne soit pas la période des chaleurs il risque de rouler du cul devant les invité.


Il finit alors par lèvre les yeux au ciel.

- Oh ne fait pas cette tête c’était juste une petite boutade. Etre en couple et monogame ne t’as pas rendu moins susceptible.

Il lui donna une bonne tape dans le dos et regarda à nouveau sa montre.

- Il nous reste encore un peu de temps, je te propose d’aller prendre un petit verre histoire de se mettre dans le bain. A moins que tu souhaites aller quelques minutes sur des machines à sous.

Il savait que c’était non à chaque fois mais il se disait qu’il allait bien finir par changer d’avis un jour. Tant pis, au moins il aurait essayé une fois de plus. Il soupira donc un peu et alla jusqu’au bar ou il demanda une bière, comme à son habitude c’était une sans alcool, mais il se retenait bien de le dire. Uniquement son barman savait ce qui se cachait derrière ça. Comme ça il ne perdait pas la face devant ses clients, il ne tenait pas à l’alcool et c’était un peu la honte.

- Prend ce que tu veux, je suis d’humeur généreuse tu n’as qu’à me donner la moitié.

Il lui fit un sourire moqueur, voilà en se moquant de son avarice, il en récoltait ses foudres, ce n’est pas comme si il n’avait pas les moyens de se payer un demi verre.
Revenir en haut Aller en bas
Tokugawa Ryosuke
Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 80

Avatar : Ryoga [Razor]
Activité RP : 5

Masculin
Emploi : Directeur de la branche recouvrement à la Banque Générale de Tokyo
Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira
17.11.18 0:39
Voir le profil de l'utilisateur
À la tête que je fais quand il commence à parler de Tsubasa, il comprend qu’il a été trop loin.
« J’assume parfaitement le fait d’être amoureux par contre toi, fais attention à ce que tu dis sur Tsubasa. C’est mon officiel et même si on a pas encore prévu de se marier, il n’est pas exclu que ça arrive un jour. »
Et lorsque cela arrivera, je crois que mon père ne s’en remettra jamais mais je n’en ai rien à faire. Enfin, il est encore trop tôt pour tout ça. Tsubasa commence à peine à se faire à notre vie de couple alors je n’ai pas envie de le brusquer ni de l’effrayer avec une histoire de mariage. D’ailleurs je n’y avais pas vraiment réfléchi avant que Ryuichi ne m’en parle.
« Allons prendre ce fameux verre, ça nous détendra. »
Nous nous dirigeons vers le bar et lorsqu’il me propose de me faire une ristourne, j’arque un sourcil de surprise avant d’esquisser un large sourire.
« N’oublie pas ce que tu viens de dire. »
Je ris doucement puis fait signe au barman de reprendre la bière de son patron :
« Donnez-nous une bouteille de champagne. J’ai quelque chose à fêter avec le patron. »
Je me tourne ensuite vers Ryuichi et lui dit :
« Tu ne peux pas refuser de trinquer avec moi car c’est important. »

J’attends que nous soyons servis puis lève ma flûte dans sa direction :
« C’est un grand moment dans ma carrière. La banque ne s’est jamais aussi bien portée et avec ça, mon père ne peut plus critiquer mes choix de vie. Alors j’ai envie de lever ce verre avec toi mon ami. »
Je pose une main amicale sur l’épaule de Ryuichi. Nous nous connaissons depuis longtemps et même si nos relations n’ont pas toujours été simples, il compte parmi mes amis les plus proches et les plus précieux, en dépit de son sale caractère.

Après avoir fait tinter nos verres, je porte ma flute à mes lèvres et la finis d’un trait. Je fais ensuite signe au barman de me resservir et ajoute :
« Est-ce qu’on peut s’installer quelque part pour continuer à discuter ? »
Je pense que mes invités peuvent se passer de moi le temps qu’on discute confortablement dans une banquette et ce n’est pas ce qui manque par ici. Ni les banquettes, ni les escorts, d’ailleurs il y en a deux qui n’arrêtent pas de regarder dans notre direction.

Revenir en haut Aller en bas
Imai Ryuichi
Imai Ryuichi
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 136

Avatar : Tomo
Activité RP : 2

Masculin
Emploi : Gérant de casino
28.12.18 12:03
Voir le profil de l'utilisateur
Il fit une moue boudeuse quand il lui retira sa bière. Il avait d’ailleurs lancé un mauvais regard à son employé, d’où il écoutait Ryosuke maintenant ? Ce n’était pas lui le patron ici ! Mais bon, il fut vite pardonné quand c’était pour l’échanger contre une bouteille de champagne. Même s’il lui avait fait une ristourne ça faisait revenir quand même plus de sous dans sa poche. Même si au final ça allait lui monter beaucoup plus à la tête. Pour une fois son petit manège n’avait pas fonctionné, il allait faire en sorte d’y aller mollo pour ne pas finir avec un gros coup dans le nez. Il offrit alors à son ami proche un sourire quand il évoqua sa réussite, même s’il ne lui disait pas il était content pour lui. Même s’il avait moins réussi avec sa banque qu’avec le casino. Il leva alors sa flute et trinqua d’un air plutôt enjoué. Il avait de la chance, il était plutôt de bonne humeur aujourd’hui.

- Bravo à toi.  

Contrairement à lui il ne finit pas tout d’un coup, il n’avait pas mangé depuis un petit moment alors ça allait monter au cerveau beaucoup trop rapidement. Même s’il en fallait beaucoup moins que ça pour qu’il soit pompette. Mais il fut quand même surpris de sa descente, il pensait qu’il s’était calmé avec l’âge. Même si l’époque où ils trainaient ensemble était tout de même proche.

- Tu as une sacrée descente d’alcool. C’est ton nouveau chéri qui t’as…

Avant de continuer sa phrase il préféra s’arrêter. Une fois de plus il allait dire quelque chose que Ryosuke n’allait pas apprécier. Après c’était la vérité, il savait bien que son affreux avait un penchant pour les bouteilles. Et bien plus. Il finit son verre et le fit garnir à nouveau pour ne pas passer pour une mauviette.

- Oui il y a des salles de libres.

Avec tout ce qu’il fallait pour continuer à bien s’occuper, une bien cauzy pour peu de personnes. Ils allaient même pouvoir faire une petite partie de cartes ! Il se leva alors et se retrouva directement face à deux jolis minois. Et ils se proposèrent directement pour les aider à apporter la bouteille. Il haussa alors les épaules, pourquoi pas. De toute façon ce n’était pas Ryosuke qui allait le tenter alors il n’avait pas de soucis à se faire. Il posa une de ses mains sur le bas du dos de l’un d’eux pour l’inviter à leur côté.

- Juste de la compagnie pour te servir ça ne te dérange pas j’imagine ?

Revenir en haut Aller en bas
Tokugawa Ryosuke
Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 80

Avatar : Ryoga [Razor]
Activité RP : 5

Masculin
Emploi : Directeur de la branche recouvrement à la Banque Générale de Tokyo
Multi : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira
15.01.19 11:04
Voir le profil de l'utilisateur
J’ai du mal à retenir un petit rire lorsqu’il me demande si ça me dérange qu’on ait de la compagnie. Je lui fais un non de la tête en haussant les épaules. Pourquoi pas ? Si c’est juste pour nous servir quelques verres et rien de plus… De toute façon Yukimura n’est pas là pour nous inciter au vice et au péché. Et puis ça ne marche plus avec moi. J’ai Tsubasa dans ma vie et il me suffit amplement. Je n’ai pas besoin de sexe tarifé. J’ai ce qu’il me faut à la maison et toutes ces créatures lubriques n’ont rien d’attrayant à mes yeux. Il faut croire que c’est ça le véritable amour : ne voir que l’être aimé et plus ce qui nous entour.

Je laisse Ryuichi nous guider à travers les couloirs de son palais. Je sais à quel point il aime son casino et encore plus de pouvoir impressionner la galerie. Il a du public pour ça, représenté par ces deux escorts. D’ailleurs je remarque qu’il n’hésite pas à passer une main dans le dos d’un des garçons qui nous accompagne. Il doit être à son goût. Androgyne comme il les aime. C’est d’ailleurs étonnant qu’il n’ait pas fini avec un type de ce genre. Il faut croire que l’amour est aveugle et nous pousse à faire de drôle de choix. Je ne le juge pas pour autant. Je suis moi-même conscient que mon propre choix a quelque chose de surprenant.

Nous arrivons bientôt à destination. Une salle rien que pour nous où nous pourrons discuter à l’abri des oreilles indiscrètes. Quant aux escorts qui nous accompagnent, elles savent qu’elles devront tenir leur langue car en cas de fuite je saurais où trouver les coupables. Et puis une escort indiscrète, ça fait désordre.

Une fois installé dans une confortable banquette, je propose de trinquer à nouveau, accompagné cette fois-ci par les deux garçons qui nous ont rejoints. Nous avons bien fait d’accepter leur compagnie, c’est agréable de fêter quelque chose à plusieurs.
« Je dois t’avouer que ça me fait toujours un peu bizarre de prendre du bon temps comme ça sans Tsubasa. J’ai tellement l’habitude de l’emmener avec moi mais cette nuit je ne pouvais pas. Et toi ? Ta moitié ne te manque pas quand tu travailles de nuit comme ça ? »
Il faut dire que voir Ryuichi dans une relation amoureuse, c’est quelque chose d’aussi surprenant que mystérieux. Avec son sale caractère j’ai toujours cru qu’il finirait vieux garçon ou qu’il finirait par s’acheter une escort mais c’est peut-être d’une certaine manière ce qu’il a fait. Après tout avant de le rencontrer, son compagnon se prostituait…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: