Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: La zone des vermines :: Chuo :: Ginza Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Goodnight in Chuo - Kei feat Edward
avatar
Kurosaki Kei
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 05/04/2018

Messages : 93

Avatar : Mally - exist trace
Activité RP : 2

Féminin
Emploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces
Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
10.01.19 1:02
Voir le profil de l'utilisateur
Les affaires ont été bonne cette semaine et mes journées particulièrement longues. Peu de divertissement et des nuits plutôt courtes pour ne pas dire blanches. Alors autant dire que ce petit break me fait le plus grand bien. J’avais deux choix, rester chez moi en pyjama et dormir près de douze heure d’affilées ou sortir prendre un verre et me détendre en sirotant un bon Shiva. Devinez ce que j’ai choisi ? La deuxième option bien entendue. Je suis crevée mais j’ai quand même envie de bouger, de voir du monde mais surtout de profiter de mon temps libre, de ce petit break entre deux contrats sans avoir mes hommes de main accrochés à mes baskets me fait le plus grand bien.

Cette nuit j’ai décidé de boire un verre dans un club de Chuo qui proposait une programmation pour le moins étonnante. J’ai une préférence pour les chanteuses mais j’avoue que le gamin qui se produit sur scène a un certain talent. Il éveille également ma curiosité à cause de son origine. En effet il n’est ni japonais, ni asiatique. Il a l’air américain ou anglais. Enfin je suppose que son origine doit être quelque chose de ce type là puisqu’il chante en anglais mais dans le fond, ça ne veut peut-être rien dire. En tout cas il nous propose de la bonne musique et l’ambiance est parfaite pour se détendre tout en appréciant un bon whisky. Voilà qui présage une soirée calme et tranquille. Enfin j’espère…

Alors que sa prestation semble toucher à sa fin, je fais signe à une serveuse d’approcher et lui tends une liasse de biller en lui disant d’offrir au chanteur une bouteille de son meilleur whisky en cadeau de remerciement pour sa prestation qui était particulièrement bonne. Je ne sais pas qui est ce type ni s’il compte se produire ailleurs mais j’ai bien envie de suivre un peu sa carrière à Tokyo s’il arrive à percer en dépit de la xénophobie innée des yakuzas. Enfin je dis ça mais je ne suis pas concernée alors que je fais partie du clan mais j’ai toujours été un cas particulier.

J’allume une cigarette et suis du regard le garçon qui se fait interpeler par la serveuse à la fin de sa prestation. Lorsqu’il tourne la tête vers moi, je lui fais un signe de la main, l’invitant s’il le souhaite à venir prendre un verre avec moi. Il éveille ma curiosité et j’aimerais bien savoir comment il s’est retrouvé dans cette foutue ville à chanter dans ce club.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Date d'inscription : 06/12/2018

Messages : 10

Avatar : Evan Peters
Activité RP : 1

11.01.19 20:35
Voir le profil de l'utilisateur
Sa journée commence au milieu de l'après-midi, n'ayant pas dormi de la nuit Edward a su trouver un petit moment pour une sieste au début d'après-midi. La tête dans le brouillard il circule dans son nouveau chez lui en quête de café, ses cheveux en désordre, son odeur corporel qui laisse à désirer. Il n'a pas encore prit le temps de se doucher depuis hier matin, c'est pas plus dérangeant que ça vu qu'il n'a pas mit un pied dehors. Il s'assit à la fenêtre tout en buvant ce délicieux nectar qui le requinque un peu plus quand il le boit, il se crame la cigarette du "matin", diront-on plus du réveil et laisse couler le temps pour qu'il se réveille correctement, il sent même la lourdeur de ses cernes sous ses yeux.

Une trentaine de minutes plus tard son téléphone vibre, un message d'un club de Chuo. Le patron l'a invité à se présenter sur la petite scène au soir, c'est un peu dernière minute mais c'est pas plus mal, c'est au moins de l'argent dans les poches pour le petit Ed. Un appel pour confirmer la chose et il file sous la douche. Tout un protocole se trame pour que Edward à la gueule de merde se transforme en Edward à la gueule d'ange, il est désormais plus frais.


Il s'occupe des petites courses à faire lors de la fin de journée, et en rentrant il s'occupe de sa petite choupette, sa guitare electro-acoustique. Avant de quitter la maison il regarde une dernière fois ses cheveux dans le miroir de l'entrée et il prend la route pour le club. Un groupe de musiciens sont sur place et sont en train de se produire sur scène, pas de chanteur mais l'ambiance est reposante, relaxante. Il analyse l'endroit, les personnes qui y sont, certains le dévisage mais il a prit cette habitude depuis qu'il est arriver au pays. Edward ne perd pas plus de temps, il file se prendre un verre avant de se diriger aux petites coulisses ou il peut se détendre un peu.

L'heure de son passage est venu, le directeur du lieu est venu le saluer et parler de son histoire en tant que patron du club et tout ce qui s'en suive. Il s'installe sur la scène sur une chaise haute en bois, il branche son ampli et se fixe sur la chaise quand tout est prêt.
Ses chansons parlent de coeur brisés, de vie compliquer ou de choses banales du quotidien, il n'écrit pas que des chansons déprimantes, ça lui arrive tout simplement de faire des reprises d'autres chanteurs ou de groupes pour rafraîchir son registre à lui. Son style reste dans le blues rock au grunge.

"Who will fix me now? Dive in when I'm down? Save me from myself, don't let me drown ,who will make me fight? Drag me out alive? Save me from myself don't let me drown"


A la fin de sa prestation il quitte la scène en remerciant le salle et file après avoir ranger son matériel en l’occurrence il embarque juste sa guitare dans sa housse à la fin, il se fait couper la route par une serveuse qui l'arrête et lui dit que le présent vient de la personne plus loin derrière elle. Edward croise alors le regard de la personne en question, il accepte la bouteille et s'avance vers l'inconnu n'oubliant pas de remercier la serveuse. Ça faisait si longtemps qu'il n'avait pas reçu de cadeaux de la part de quelqu'un d'autre, autre que lui. Il glisse ses doigts dans sa tignasse blonde pour les remettre le plus loin possible de son visage.

Ed s'assied à ses côtés et le salue.

- Merci beaucoup pour la bouteille, on se la partage ?

Il a déjà demandé deux verres à whisky pour verser le précieux liquide dedans, les cadeaux c'est bien mais partager c'est mieux.

- Edward Foster, enchanté, à qui ai-je l'honneur ?

Ed tend sa main vers son camarade tout en souriant, ses fossettes se creusent à ce moment-ci.




(PS: paroles piquées de Drown de BMTH *mon adolescence*)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Kurosaki Kei
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 05/04/2018

Messages : 93

Avatar : Mally - exist trace
Activité RP : 2

Féminin
Emploi : Femme d'affaire - chef des Rapaces
Multi : Hisakawa Kohaku - Yagami Akira - Tokugawa Ryosuke
13.01.19 9:11
Voir le profil de l'utilisateur
J’esquisse un sourire lorsqu’il me propose de partager avec lui la bouteille que je viens de lui offrir. J’acquiesce d’un signe de la tête et le laisse me servir avant de prendre la main qu’il tend vers moi pour la serrer, expirant par la même occasion la fumée de mes poumons en répondant :
« Kurosaki Kei. Un nouveau fan, je crois. »
C’est une manière quelque peu atypique de se présenter mais je n’ai pas envie de l’effrayer avec mes titres. Je lui adresse un sourire amusé et le détail avec bien plus d’attention maintenant qu’il est à mes côtés. Il a un joli sourire et des fossettes qui doivent en faire craquer plus d’un ou d’une selon les genres. En ce qui me concerne, je n’aime pas les hommes et même si ça avait été le cas, je crois que je n’aurais jamais pu craquer pour un type comme lui mais je ne doute pas du succès qu’il peut avoir. Après tout il est jeune et exotique. Il ferait très bien à l’un de mes diners d’affaire. En effet, même si je n’aime pas les hommes, j’aime être bien accompagnée lorsque je discute affaire et les escorts ne sont pas toujours ce que je préfère. J’aime choquer ou surprendre les gens qui m’entourent. Alors un musicien comme lui, je me dis qu’il ferait son effet dans mon cercle.

« Je ne t’avais jamais vu dans le coin et crois-moi, je traine souvent dans les clubs de Chuo. »
Je suis même tombée sous le charme d’une chanteuse du Purple un jour et c’est entre autre pour ça que j’évite ce club maintenant pour des endroits comme celui-ci.

« Dis-moi, ça fait longtemps que tu es à Tokyo ? »
Après tout je n’ai pas la prétention de connaitre tout le monde mais un bel étranger aussi talentueux que lui, ça ne passe jamais inaperçu et je pense que j’aurais entendu parler de lui par mes conquêtes. Mais qui sait ? Tokyo regorge de surprise et il se peut que j’aie raté celle-ci.

Je porte mon verre à mes lèvres après l’avoir invité à trinquer avec moi. Le whisky est excellent. Je n’offre de toute façon jamais de camelote. Je pousse également vers lui mon paquet de cigarette, histoire de lui en offrir une. Je connais beaucoup de chanteurs qui ne se refusent pas ce genre de petit plaisir en dépit du mal que cela peut faire à leur voix.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers: