Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Feelings blossoming [Ryuichi & Kohaku ]
 :: La zone neutre :: Chiyoda

Aller à la page : Précédent  1, 2

Imai Ryuichi

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 0Messages : 105Avatar : Tomo MasculinEmploi : Gérant de casino¥ : 152,000
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
08.05.18 11:27
Il plissa un peu les yeux quand il cacha leur visage avec les cartes pour lui faire un baiser. Il savait qu’il n’était pas trop démonstratif en public à part lui tenir la main. Mais bon, là ça passait car ils étaient bien cachés même si ce n’était pas du tout discret. Suite à ses mots il répondit aussi doucement à son baiser.

- Moi je t’aime. Même si tu es un très vilain garçon.


Il répondit à son baiser en y glissant cette fois ci la langue. Mais il ne s’attarda pas quand même. Il finit par se redresser pour se mettre dans sa position initiale. Il se remit alors tranquillement à manger, il n’avait plus que son assiette à manger, et après il allait prendre un bon dessert. Vraiment, il adorait ce restaurant ! Mais il fronça les sourcils quand Hakuei piqua dans son assiette, mais ! D’habitude c’est lui qui faisait ça ! Il rapprocha alors son assiette de lui comme un enfant à qui on aurait piqué une frite.

- Tu ne viendras pas te baigner ?

Il savait qu’il n’aimait pas trop ça mais bon, il demandait quand même. Au moins il allait pouvoir faire ses longueurs tranquille. La piscine était quelque chose qui l’aidait à garder la ligne. Il en avait bien besoin, il ne voulait pas devenir gros et gras. Il était svelte et beau, et ça lui allait très bien comme ça. D’ailleurs c’est sûr que Kasumi allait venir l’embêter, elle adorait l’eau ! Parfois elle venait même nager avec lui, elle adorait la mer, c’est pour ça qu’ils y allaient souvent. Au moins ça pouvait sortir sa petite princesse qui adorait gambadé. Elle était téméraire comme son papa ! Une fois fini il choisit le dessert, un petit cheese cake au matcha ainsi que deux brochettes de dango histoire de bien finir le repas. De quoi bien remplir son petit estomac !

Il ne se gêna pas pour tout dévorer, il ne pouvait pas s’empêcher de prendre son temps pour tout manger. Il avait plus à manger que son amant mais il avait fini avant lui. C’était la gourmandise, il s’était beaucoup trop retenu depuis le début. Une fois fini il poussa ses petites assiettes, quitte à pousser l’assiette du roux.

- Aller dépêche de de finir ton assiette qu’on se casse.


Il soupira un peu et en profita pour se griller une petite clope. Il jeta un œil sur l’addition et grimaça, c’était quand même un peu cher. Ça n’existait donc pas un restaurant gratuit ? Il ouvrit son porte-monnaie qui contenait une tonne de yens et c’est avec difficulté qu’il déposa un pauvre petit billet.

- Bon maintenant on peut y aller.

Il se leva alors, remettant sa jolie veste et prit la direction la voiture pour voir si tout aller bien. Ils allaient continuer a pieds mais il voulait quand même surveiller sa beauté. Maintenant ils allaient marcher pour digérer un peu. Il aurat préféré prendre son bolide mais bon… Kohaku n’était pas de son avis.

Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 9Messages : 86Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami AkiraAvatar : Hakuei MasculinEmploi : Faussaire¥ : 111,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
09.05.18 4:52

J'ai encore le sourire aux lèvres lorsqu'on nous apporte nos desserts. Il faut dire qu'un repas en tête à tête avec mon amoureux me fait toujours cet effet, surtout lorsqu'il répond à mes démonstrations d'amour. Entre le baiser et le "je t'aime", je crois que j'ai été gâté aujourd'hui et j'espère n'avoir pas déjà épuisé son quota de gentillesse. Après tout, je suis bien placé pour savoir que ça ne dure jamais longtemps et que le naturel revient toujours au galop.  

Ryuichi finit ses gourmandises en premier mais ne touche pas à mon assiette puisque j'ai commandé une part de gâteau au chocolat et qu'il n'aime pas ça. De mon côté j'en savoure chaque cuillère sans me soucier qu'il se mette à râler sur ma lenteur. J'ai l'habitude et puis je me doutais que tôt ou tard il ne pourrait pas s'empêcher de le faire. C'est plus fort que lui et dans un sens c'est comme ça que je l'aime. D'ailleurs à la tête qu'il fait en voyant l'addition je me doute qu'il fait un gros effort sur lui pour se retenir de dire quoi que ce soit. De toute façon il a l'habitude de venir ici, alors il devrait savoir à quoi s'attendre et ce n'est certainement pas moi et mon appétit d'oiseau qui pesons sur la note.  

Une fois à l'extérieur, nous faisons un détour par sa précieuse voiture afin de nous assurer qu'elle n'a rien. Nous sommes à Chiyoda et il y a peu de chance que quelqu'un y touche d'autant plus qu'ici tout le monde sait qu'il n'y a qu'un yakuza pour avoir les moyens de se payer une telle voiture alors il faudrait être fou ou suicidaire pour tenter quoi que ce soit. Enfin si ça peut le rassurer, je ne vais rien dire. Non, je ne laisserais rien gâcher cette belle journée !  
« Tu vois, elle n'a rien. Elle t'attend sagement. »
J'essaie de ne pas trop me moquer de lui pour ne pas le fâcher et continue :
« Tu viens ? On va se promener un peu. Qu'est-ce que tu préfères ? Faire un peu les boutiques ou on va vers le parc ? »
Dans tous les cas, on ira quand même au parc pour voir si les cerisiers y sont en fleurs. L'an dernier c'était le cas et j'en garde un excellent souvenir. D'ailleurs sans lui laisser le temps de répondre, je glisse ma main dans la sienne et le tire doucement pour l'inciter à commencer à notre marche digestive surtout qu’il fait beau. Nous en avons de la chance !

Imai Ryuichi

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 0Messages : 105Avatar : Tomo MasculinEmploi : Gérant de casino¥ : 152,000
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
19.05.18 19:37
Il leva les yeux à sa réflexion, voilà qu’il se moquait de lui maintenant. Ça se voyait que ce n’était pas lui qui avait payé une fortune pour avoir un tel véhicule. La seule chose que lui pouvait s’offrir était une voiture sans permis, et encore ! Plutôt une trottinette électrique. Mais bon, il n’allait rien dire sinon Kohaku allait encore avoir matière à râler comme d’habitude.

- Je vérifie, on ne sait jamais.


Il y avait peu de chance que ça arrive, mais on n’est jamais trop prudent. Il finit alors par hausser les épaules, même si son choix était déjà décidé.

- On peut aller au parc.

Il n’avait pas trop envie de passer son temps à stresser jusqu’au moment où il lui aurait annoncé la nouvelle. Plus vite ça allait être passé et mieux il se sentirait. Il trouvait ça surprenant d’angoisser autant, il ne stressait même pas autant lors des rendez-vous avec ses plus gros clients. Il se laissa traîner, maintenant il ne disait plus rien quand il lui tenait la main. Il avait fait des efforts, avant il préférait garder ses mains dans ses poches pour marcher à côté de lui. Mais ce n’est pas pour autant qu’il avait décidé de se montrer beaucoup plus démonstratif. Il n’aimait pas déballer trop ses sentiments devant les autres et Kohaku le savait bien.

La route pour arriver ne fut pas trop longue pour arriver à bon port, vu l’heure il n’y avait pas grand monde. Heureusement car il n’avait aucune envie de faire ça devant un grand public. Et encore, il allait essayer de chercher l’endroit où il y avait le moins de monde possible. C’était un peu tard mais il aurait peut-être pu penser à privatiser l’endroit. Mais maintenant c’était trop tard pour y penser de toute façon. Ils avaient de la chance car les cerisiers étaient encore bien en fleurs. Sinon, ça aurait été moins romantique que prévu, et vu les dire de Kohaku, ça lui plaisait beaucoup.

- Oui c’est pas mal.

Il ne savait pas quoi dire de plus, en même temps il pensait beaucoup à une autre chose et se posait dix milles questions.

- Viens par là.

Cette fois ci, c’est lui qui était en train de le tirer, il avait remarqué l’endroit le plus calme pour faire sa demande, et plutôt bien placé visuellement. Il finit même par lâcher sa main car il sentait que ça devenait plus que moite. Une fois sur place il manqua presque de se dégonfler, il avait imaginé ça plus facile. Il se mit enfin face à lui.

- Kohaku ?

Il prit une grande et silencieuse inspiration avant de mettre le genou au sol devant lui.

- Hakuei, après un an à tes côtés, j’ai enfin décidé de t’ouvrir mon cœur. Chaque moment que nous passons ensembles sont les plus beaux que je n’ai jamais passé. Tu rends ma vie unique et pleine de bonheur. Un bonheur jamais autant intense que maintenant. Je veux que ces moments à deux ne s’arrête pas, jusqu’à la fin de notre vie et bien après. Je t’aime de tout mon cœur, tu es le premier que j’ai aimé, et je sais que tu seras à jamais le seul. Mon cœur n’est que pour toi. C’est pour cela que je te veux éternellement à mes côtés, que tu sois que pour moi. Hakuei, veux-tu m’épouser et devenir le nouveau Imai ?

Une fois fait il ouvrit le petit boitier pour laisser apparaitre une jolie bague, elle avait intérêt à lui plaire car elle coutait un bras.

Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 9Messages : 86Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami AkiraAvatar : Hakuei MasculinEmploi : Faussaire¥ : 111,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
20.05.18 23:59


Nous commençons par le parc. J’avoue que c’est l’option que je préfère. Faire les boutiques, je pourrais toujours le faire plus tard alors que me promener avec mon chéri sous les cerisiers, ça n’a pas prix ! Tout ce que j’espère, c’est qu’il y en ait suffisamment en floraison pour rendre notre balade magique. D’ailleurs je n’ai rien à redire sur notre rendez-vous. Tout est parfait. Enfin si on prend en compte le caractère et le tempérament de ma moitié qui fait beaucoup d’effort. Il a d’ailleurs beaucoup changé depuis le début de notre relation. Dans le bon sens du terme bien sûr. Maintenant nous pouvons marcher main dans la main sans avoir besoin de nous cacher. Quand je pense qu’au début il mettait nos mains dans sa poche ! J’esquisse un sourire à ces souvenirs que je garde précieusement et entre avec lui dans le parc.
« Nous avons de la chance. Ils sont en fleurs. Comme c’est beau ! »

J’adresse un regard surpris à mon chéri lorsqu’il me tire dans un coin un peu à l’écart. Aurait-il trouvé l’endroit idéal pour profiter de la beauté des lieux ? C’est surprenant venant de lui mais je ne vais pas me plaindre. Il commence peut-être à apprécier ce genre de chose. Je le suis docilement au calme, loin des autres promeneurs et lui adresse un regard surpris lorsqu’il m’interpelle. Mais ce n’est rien à côté de l’air que je prends lorsqu’il pose un genou à terre. Mais qu’est-ce qu’il fait ? Qu’est-ce qui lui arrive ? J’ai soudain le cœur qui bat la chamade alors que je sens un étrange sentiment m’envahir. C’est un savant mélange d’excitation et d’inquiétude qui grandit à chacun de ses mots tout comme ce large sourire qui fend peu à peu mon visage. Une fois son discoure achevé, il sort une petite boite qu’il ne tarde pas à ouvrir pour laisser apparaitre une magnifique bague. Cette fois c’en est trop. Des larmes de joie coulent le long de mes joues alors que je me mets à genoux devant lui. J’encadre sa main et la boite avec mes mains tremblantes d’émotion et rapproche mon visage du sien. Je presse mon front contre le sien et ferme les yeux pour tenter de calmer le flot de sentiment qui m’envahi. J’ai encore du mal à réaliser ce qui se passe et pourtant c’est bien vrai. Ryuichi vient de me demander de l’épouser…
« Oui… »
Ma voix tremble de bonheur lorsque je lui murmure ces quelques mots.
« Oui bien sûr que je veux t’épouser. Mon dieu je t’aime tellement Ryuichi ! Et tout ce que je veux c’est passer le reste de mon existence avec toi alors oui, je veux bien t’épouser. »
Doucement et presque timidement, mes lèvres viennent chercher les siennes pour partager un long et langoureux baiser. Je crois que c’est le plus beau jour de ma vie et si c’est un rêve, j’espère ne jamais en sortir.

Imai Ryuichi

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 0Messages : 105Avatar : Tomo MasculinEmploi : Gérant de casino¥ : 152,000
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
18.06.18 21:13
Il essayait de se retenir un peu mais ses mains ne pouvaient pas s’empêcher de trembler un peu. C’était quelque chose qu’il redoutait, surtout la réponse de son amant. Voilà qu’il était en train de pleurer, bon ça voulait surement dire que c’était bon signe, surtout qu’il souriait un peu comme un demeuré. Surtout vu la suite, bien qu’il ne lui avait pas encore dis oui il savait dès à présent sa réponse, le voilà rassuré ! Comme qui il s’était fait un sang d’encre pour presque rien. Le mot fatidique pointa alors le bout de son nez et vu totalement rassuré.

- Oui pour toujours.

Il répondit alors à son baiser. Il était peut-être en public mais le contexte était tout à fait différent. Il pouvait au moins faire un effort pour ça. Après tout c’était un jour tout à fait particulier qui allait être unique ! Il sortit alors la bague de l’étui pour lui glisser au doigt. Il avait de la chance car il n’avait pas trop tremblé, il aurait eu un peu honte sinon. C’est en la regardant à son doigt qu’il se disait qu’il avait bon gout, elle lui allait très  bien. Il avait bien choisis il était très fier de lui-même. Il lui offrit alors un nouveau baiser avant de se relever, il n'allait pas rester au sol toute sa vie non plus. C’était un coup à avoir des bestioles sous ses habits. D’ailleurs il ne manqua pas d’essuyer les saletés  sur son pantalon car ce n’était pas présentable. Enfin, il avait dit oui alors tout allait pour le mieux. Il attrapa ensuite son menton entre ses doigts pour approcher son visage près du siens.

- De toute façon tu n’aurais pas eu le choix.

Il était à lui et rien qu’à lui. Et ce n’était surtout pas un autre homme qui allait avoir la main de Kohaku. Il finit par s’éloigner un peu de lui après un dernier baiser, ils n’allaient pas rester coller l’un à l’autre tout le temps. Maintenant qu’il avait dit oui il pouvait relâcher un peu ses efforts. C’était fatiguant à force, il allait bien s’endormir ce soir.

- Bon, on va pouvoir aller s’asseoir, j’ai envie de fumer maintenant.

Ca faisait un petit moment qu’il ne s’était pas grillé une petite clope. Ça devait remonter à presque 2h tout de même ! Par chance il y avait un petit banc libre pas loin et il s’y mit bien pour rouler sa cigarette.

Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 9Messages : 86Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami AkiraAvatar : Hakuei MasculinEmploi : Faussaire¥ : 111,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
18.06.18 23:26

Nous restons un moment là, à nous embrasser et à profiter de ce merveilleux moment. Je l’aime tellement et je crois bien que c’est le plus beaucoup jour de ma vie. Jamais je n’aurais cru qu’il arriverait. Et Ryuichi est tellement charmant… Il était tellement mignon lorsqu’il m’a fait sa demande !

Nous finissons par nous relever. J’essuie mes larmes de joie et l’accompagne jusqu’au banc libre le plus proche pour qu’il puisse fumer une cigarette. Je lorgne sur son paquet lorsqu’il le sort et finis par lui en piquer une en disant :
« Juste une seule pour fêter ça. »
Je lui adresse mon plus beau sourire et nous allumons ensemble nos cigarettes. Je n’avais pas fumé depuis longtemps et j’avoue que présentement ma dose de nicotine me fait un bien fou. Elle calme mes nerfs et surtout m’aide à me remettre de l’émotion. D’ailleurs je n’arrête pas de regarder ma bague. Le moment où il l’a glissé à mon doigt était si touchant. Rien que d’y penser j’en ai les larmes aux yeux. Surtout ce qu’il a ajouté. Je suis à lui que je le veuille ou non et dieu merci, je le veux. Je veux être avec lui pour toujours et rien ne nous sépara jamais.
« Comment ça se passe maintenant ? Il faut qu’on fixe une date ? »
Il a l’air surpris par ma question. Il faut dire que je ne sui pas très clair et que ma voix tremble encore un peu d’émotion.
« Tu sais pour le mariage. J’imagine que ça se prépare à l’avance. Tu y as déjà réfléchis ? »
C’était mon rêve lorsque j’étais plus jeune mais je l’avais mis de côté en réalisant à quel point ma vie était un désastre. Et puis à l’époque je pensais être hétéro. Maintenant je sais que je suis bisexuel mais surtout que je suis éperdument amoureux d’un homme.
« D’ailleurs est-ce que j’ai le droit de le dire ? Ou bien tu préfères le garder pour nous pour le moment ? »
En même temps je ne vais pas le crier sur tous les toits. Je pense simplement en parler à Tsubasa et Kaori, s’il est d’accord. Ah oui et peut-être à mon frère. Kazuki est le seul dont je sois resté proche même si notre relation est un peu compliquée. D’ailleurs il me faudra réfléchir à qui je choisirais comme témoin. J’aimerais beaucoup Kaori mais il y a toujours quelque chose qui me bloque quand il s’agit de Ryuichi… C’est un peu pareille avec Kazuki. Au final, ça sera sans doute Tsubasa. Ce sera plus simple surtout qu’il est en couple avec un bon ami de Ryuichi.

Imai Ryuichi

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 0Messages : 105Avatar : Tomo MasculinEmploi : Gérant de casino¥ : 152,000
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
04.07.18 18:52
Bien sûr il fronça les sourcils quand son futur mari lui piqua ses cigarettes. Pourtant il savait pertinemment qu’il n’y avait pas le droit car c’était très mauvais pour la santé. En plus il n’en n’avait plus, il allait devoir retourner acheter de quoi rouler. Parfois il les prenait déjà prêtes mais ça revenait plus cher. Il préférait faire des économies là-dessus. Déjà que ça avait tendance à lui couter un bras, voir un rein. Tout en tirant longuement dessus il haussa un peu les épaules.

- Euh oui…

Et bien, voilà qu’il semblait pressé. Ça voulait dire qu’il avait réussi son coup, au moins ça le rassurait. Même s’il n’était pas encore mentalement prêt à signer les papiers. Chaque chose en son temps !
- Oui, heureusement c’est plutôt rapide à organiser.

Un petit rendez-vous à la mairie pour signer, et hop fini. Il grimaça rapidement à sa seconde question. Le dire ? Ah oui il avait oublié ce détail. Se marier voulait dire officialiser un couple aux yeux de tous. C’est bien pour lui qui le faisait sinon il se serait bien gardé de le faire. En plus connaissant son amant c’est toute la ville qui allait être au courant. Alors comme dit le diction, vivons heureux vivons cachés.

- Hm. Je ne sais pas. Mais je ne serais pas mécontent que tu le garde pour toi.

En gros il lui disait un non un peu détourné. Mais bon, il pouvait l’interprété comme il le souhaitait. Il ne pouvait pas dire qu’il lui avait dit non. Le connaissant, il allait dire que de toute façon il lui refusait toujours tout.

- Pour ce qui est du mariage, on pourra aller à la mairie quand tu le veux. Je connais du monde, on aura qu’à signer les papiers et a sera fait. En cinq minutes nous allons être mari et… Femme.

Ah, vu la tête de Kohaku semblait perplexe, lui il avait la tête de celui qui avait envie d’un mariage avec des invités. Comme bien souvent, ils n’avaient pas la même vision des choses. Après réflexion, il voyait bien Kohaku vouloir quelque chose de plutôt grand, chose dont il n’avait pas très envie de son côté. Voilà qui allait être une fois de plus difficile à gérer.

- Je ne comptais pas organiser une cérémonie. Je pensais juste à nous deux et surement les témoins. Enfin, sans si leur présence n’est pas obligatoire. Avec un pot de vin ça devrait fonctionner.

Il haussa les épaules comme pour appuyer ses propos. Mais son futur mari lui, ne semblait pas du tout suivre son avis ! Sans oublier le voyage de noce que Kohaku réclamerait surement aussi…

Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 9Messages : 86Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami AkiraAvatar : Hakuei MasculinEmploi : Faussaire¥ : 111,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
05.07.18 2:15
Je dois dire que ça je ne m’y étais pas attendu ou alors si… j’aurais dû m’y attendre. Je ne sais pas trop ce que j’ai été imaginer. Pourtant depuis le temps je devrais le connaitre et me connaitre. À mesure que le temps passe et que ses réponses se succèdent, je sens mon sourire se crisper et mon visage se décomposer de déception. C’est plus fort que moi. J’ai beau me répéter que ce n’est pas grave, que je n’ai pas à me plaindre et que dans le fond c’est très bien comme ça, j’avoue avoir beaucoup de mal à cacher ma déception. C’est pourtant le plus beau jour de ma vie. Ryuichi vient de me demander en mariage. Nous allons officialiser notre relation et pourtant j’ai malgré tout un arrière-goût de déception dans la bouche.

Je regarde un instant la cigarette que je fume. Elle me dégoute. Sans la finir, je l’éteins et la range dans son paquet pour qu’il ne râle pas sur le gaspillage car elle est à peine entamée. Je n’ai pas vraiment besoin de ça, là tout de suite.
« J’ai plus envie de fumer. J’y arrive plus. Il faut croire que ça y est, j’en suis sevré. »
Ma voix tremble un peu de contrariété et j’essaie de ne pas être trop sec dans mes propos. Ce n’est pas le moment de casser davantage l’ambiance. En plus je sais que si je déclenche une dispute maintenant ça sera forcément de ma faute et je passerais pour un ingrat incapable d’apprécier ce qu’on lui offre. Après tout, je suis passé de prostitué à amant et je vais sans aucun doute bientôt passer d’amant à mari officieux. C’n’est pas si mal. Je n’aurais dans le fond pas pu imaginer meilleur avenir pour moi. Après tout il ne faut pas oublier qu’il y a quelques mois encore, j’étais à deux doigts de l’over dose. Alors je ne vais pas tout gâcher pour un caprice.
« Ne t’inquiète pas, je ne le dirais à personne. »
Je range mes mains dans les poches de ma veste comme pour cacher la bague puis ajoute :
« Pour le mariage, fais comme tu veux. »
Puisque je n’ai visiblement pas mon mot à dire ou qu’en tout cas il ne comptait pas me demander mon avis. D’ailleurs j’imagine qu’il y aura un contrat de mariage. Après tout c’est normal qu’il veuille protéger ses biens mais comme je n’ai pas envie de tendre le bâton pour me faire battre, je ne préfère pas lui poser la question. Je me contente d’ajouter en me levant :
« Je suis fatiguée de ce parc. Allons ailleurs ou rentrons. »


Imai Ryuichi

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 0Messages : 105Avatar : Tomo MasculinEmploi : Gérant de casino¥ : 152,000
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
27.07.18 17:16
Il fut un peu surpris qu’il repose sa cigarette comme ça. Bon tant pis, au moins ça lui en faisait plus pour lui. Même si ce n’était pas une demi-cigarette qui allait l’aider sur toute une journée. Après tant mieux, ça voulait dire qu’il ralentissait. Et que son régime drastique l’avait bien aidée. Mais heureusement qu’il avait été là sinon il en était sûr qu’il n’aurait jamais arrêté. Même si de son côté il n’avait aucune envie de ralentir, en vrai il ne fumait pas tant que ça… Et puis il ne sentait même pas que ça lui faisait au un mauvais impact ou quoi que ce soit. Bon, il toussait un peu de temps en temps mais ce n’était pas grand-chose non plus. Il fut surpris une fois de plus en voyant sa réaction, il se demandait bien quelle mouche l’avait piqué. Il était content il y a quelques secondes et voilà que tout venait de changer. Alors qu’il n’avait rien dit de mal en plus !

- Déjà ?

Bon, ça devait être les émotions. A croire que sa demande en mariage l’avait tout chamboulé. Mais le temps que ses réflexions montent à son cerveau voilà qu’il était déjà en train de partir en marchant. Ah voilà qui était de plus en plus bizarre, alors qu’il ne faisait que de le coller depuis tout à l’heure. Ah, il avait surement mal prit quelque chose mais il ne savait vraiment pas quoi. En plus pour une fois il avait pris soin de ne pas être trop méchant dans ses mots. En plus il ne savait pas trop quoi faire pour se rattraper. Mais en réfléchissant… Il ne faisait peut être pas la tête. Bon bah voilà. Il soupira un peu et fini par le rattraper car il avait déjà commencé à marcher. Il ne savait pas trop quoi faire à part prendre sa main qu’il avait caché dans sa poche. C’est vrai que d’habitude c’était toujours Kohaku qui faisait ce pas en avant. Pour une fois ça changeait et il espérait que ça allait lui plaire. Au pire tant pis, il l’abandonnerait comme un chien qu’on laisse sous un arbre avant un départ en vacances.

Bon maintenant il ne savait pas quoi dire. Se connaissant il était capable de dire des bétises. Il espérait que son futur mari voyait tous les efforts. Avec ça, il espérait bien une petite récompense. D’ailleurs, si Yukumura l’avait vu, il aurait été sûr qu’il aurait été très content de voir qu’il mettait en action tous ses conseils ! Il valait mieux tard que jamais.

- Tu es sûr que tu ne veux pas aller autre part ? Je ne sais pas aller t’acheter de la peinture ou quelque chose comme ça ?

Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018Activité RP : 9Messages : 86Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami AkiraAvatar : Hakuei MasculinEmploi : Faussaire¥ : 111,000
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
02.08.18 5:32
Je commence à avancer et Ryuichi ne tarde pas à me rattraper, glissant par la même occasion sa main dans la mienne, ce qui je dois l’avouer m’arrache un sourire. Je reserre mes doigts sur les siens et réfléchis à sa proposition. Il m’a un peu miné le moral et passer d’un extrême à l’autre est particulièrement épuisant. Si bien que je ne sais plus trop où j’en suis.
« Je ne sais pas trop. »
Nous continuons de traverser le parc, profitant ainsi des cerisiers encore en fleur.
« Tu sais en y repensant si Grand-père apprend qu’on s’est marié sans le lui dire il risque de m’en vouloir. De nous en vouloir. »
J’insiste bien sur le nous pour que Ryuichi se sente concerné par la chose. Après tout il l’a déjà rencontré à plusieurs reprises et je l’ai déjà présenté par deux fois comme mon officielle. Une fois au début de notre relation puis après notre réconciliation. Grand-père sait que je l’aime et qu’il est celui qui a su m’aider à aimer à nouveau même s’il faut le reconnaitre Ryuichi manque cruellement de tact et d’empathie. Mais il est comme ça et j’imagine que c’est aussi comme ça que je l’aime.
« Tu sais qu’il me considère comme son véritable petit-fils. Il m’a vu grandir et s’est beaucoup occupé de moi quand ça n’allait pas. »
C’est d’ailleurs lui qui m’a offert ma première paire de lunette. Je m’en rappelle comme si c’était hier. Ma mère en avait fait toute une histoire et avait cru que je les avais volé ou que je m’étais prostitué pour les avoir. Quand j’y pense je me dis qu’elle pouvait penser et dire des choses horribles sur moi. Surtout quand on sait l’âge que j’avais à l’époque.
« Si on ne doit pas ébruiter notre mariage et que tu préfères que ça ne soit qu’une simple formalité administrative, laisse-moi au moins le lui dire. Rien qu’à lui. On pourra lui en parler la prochaine fois qu’on ira manger chez lui. »
J’ai la voix qui tremble un peu et pour me donner du courage je garde fermement ma main dans la sienne. Après tout, je n’ai pas à me plaindre. Ma vie change et devient chaque jour un peu plus belle alors je ne dois pas devenir trop exigent. Après tout, elle va bien au-delà du pacte que j’ai pu passer avec le diable il y a quelques mois, à l’époque où tout allait mal et que Ryuichi et moi étions séparés...
« Pour le moment il n’y a rien que je veuille faire en particulier. Et toi ? Tu veux qu’on continue de se promener un peu ? Qu’on fasse quelques boutiques ? Peut-être celles où on s’est rencontré. »



Contenu sponsorisé


Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: