Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 :: La zone neutre :: Chiyoda Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
[Chiyoda] Feelings blossoming [Ryuichi & Kohaku ]
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Boss Tanaka
Boss Tanaka
Oyabun ✘ Muranaka

Date d'inscription : 12/03/2018

Messages : 176

Activité RP : 0

Masculin
Emploi : Chef de la ville
10.09.18 18:40
Voir le profil de l'utilisateur
Attention, votre sujet a été jugé inactif car sans réponse depuis le 2 août.

Vous avez jusqu'au 2 novembre 2018 pour vous manifester au près de l'un des deux admins par message privé, afin de remettre votre RP en jeu.

Si rien n'a été fait d'ici le 2 novembre, votre sujet sera considéré comme abandonné et seul Hisakawa Kohaku bénéficiera des 500 yens par poste en cas de RP abandonné.
Revenir en haut Aller en bas
Imai Ryuichi
Imai Ryuichi
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 136

Avatar : Tomo
Activité RP : 2

Masculin
Emploi : Gérant de casino
13.09.18 15:40
Voir le profil de l'utilisateur
Il ne pouvait pas s’empêcher de grimacer un peu à sa réflexion. Ah oui… Il avait limite oublié ce petit détail, il était la seule famille de Kohaku. Pour l’avoir déjà rencontré plusieurs reprises il savait qu’il était du genre sympathique. Mais ça mettait un peu la pression car c’était en quelque sorte son beau-père. Heureusement qu’il n’y avait que lui sinon il aurait limite du faire une réunion. En plus lui il aimait ça de cacher aux yeux de tous, ça aurait même pu être particulièrement excitant de le cacher ainsi. Mariés en cachette comme deux petits coquins ! Mais il se doutait que ce n’était surement pas l’envie de son petit prince.

- Ne me met pas dans l’histoire, c’est ton grand-père pas le miens.


Il devait surement n’en avoir rien à faire de lui de toute façon. Il était que le chéri d’Hakuei. D’ailleurs il se disait qu’il avait de la chance de n’avoir personne dans sa famille pour présenter son futur mari. Enfin, il avait ses deux meilleurs amis qu’il considérait comme ses frères. Ça allait simple avec Ryosuke, après tout il s’était amouraché d’un affreux et il en semblait raide dingue. Yukimura c’était une autre histoire, il se souvenait très bien de sa réaction quand Ryosuke les avaient mis au courant.

- Bon ok tu pourras lui dire.


De toute façon une bague ça n’allait pas passer inaperçu. En y pensant ça allait être son cas aussi. Il ne savait pas comment il allait se dépatouiller. En tout cas une personne était au courant, c’était sa princesse de Kasumi, fallait bien qu’il se vide le cœur en le disant à quelqu’un. Et au moins, il savait qu’elle savait garder le secret, même si il l’avait surprise à jouer avec la bague.

- Hm oui pourquoi pas quelques boutiques, il me faut un nouveau costume.

Vu que Kasumi avait déchiré son plus cher costume. Il avait voulu lui faire un câlin et elle l’avait attaqué. Mais bon, il ne lui en voulait pas. Il emboita alors le pas vers les boutiques, avec un peu de chance ce n’était pas loin ! Comme s’ils ne pouvaient pas s’empêcher de trainer dans ces environs de leur rencontre. C’était sans doute leur destinée ! D’ailleurs voilà qu’ils arrivaient à la première boutique, pas encore celle de leur rencontre mais celle ou il l’avait affiché en le faisant passer pour son copain un peu crado. Il se mit à fouiller un peu les vétements, rien ne lui plaisait vraiment dans tout ça.

- N’hésite pas à prendre si quelque chose te plait.


Il se doutait bien que non, il s’habillait un peu comme un souillon avec des trucs trop larges et de mémé. Mais bon, il l’aimait bien avec ses qualités comme ses défauts.
Revenir en haut Aller en bas
Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 144

Avatar : Hakuei
Activité RP : 4

Masculin
Emploi : Faussaire [Ancien escort-Boy]
Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Sanada Yukimura
15.09.18 0:37
Voir le profil de l'utilisateur
Lui en parler autour d’un repas ne semble pas emballer Ryuichi. En même temps je peux le comprendre. Grand-père est quelque peu intimidant. En plus il risque de mettre la pression à Ryuichi pour le mariage, pour faire une cérémonie, pour fêter ça autour d’un diner et je doute que ça soit du goût de mon chéri qui a plutôt envie de le faire en secret. En même temps épouser une ancienne putain ce n’est pas très bon pour son image alors je peux difficilement lui donner tort. Il n’y a qu’à voir tout le bruit que ça a fait lorsque ce proxénète de Chuo s’est marié avec l’une de ses putes. Il ne faudrait pas que les gens s’imaginent que c’est une mode, ni que ça fasse du tort aux affaires de Ryuichi.

Les boutiques en question ne sont pas très loin et la première dans laquelle nous entrons est riche en souvenir. Ce n’est pas ici que nous nous sommes rencontrés mais c’est là que je l’ai retrouvé après qu’il m’ait piqué mon portefeuille. Quand je pense que tout a commencé par une banale remarque bien lourde sur mon string qui dépassait. À l’époque je travaillais pour Kawamura et il m’avait envoyé faire les boutiques pour refaire ma garde-robe. C’était lui qui m’avait recommandé celle où j’ai rencontré Ryuichi. Au final c’est un peu grâce à lui si j’en suis là aujourd’hui. Il m’a aiguillé vers une autre vie et je crois le lui avoir bien rendu en faisant de même pour lui.

Ryuichi a besoin d’un nouveau costume. Je l’aide à en choisir un en faisant le tour des rayons. Je souris quand il me dit de prendre quelque chose. Ce n’est absolument pas mon genre et il le sait. Les vêtements ici sont très classiques et très masculins. Je ne pense pas y trouver mon bonheur. En plus j’ai largement ce qu’il faut à la maison. Je ne porte pas aussi souvent que lui ce genre de vêtement alors ce que j’ai me suffit amplement.
« Tu aimerais que je m’habille plus souvent comme ça ? »
Je sors un costume d’un des rayons et le lui montre. Il est sobre, classique et d’un ennui ! Cependant, si je dois m’afficher avec lui de manière plus officielle, j’imagine qu’il faudra que j’adapte ma tenue en conséquence histoire de ne pas lui faire honte. Après tout pour le moment je ne suis que son amant officieux, sa putain du moment pour certains. Alors je peux m’habiller comme je veux, me permettre d’être excentrique et bohême. Mais après ?

Je repose le costume en place et lui demande s’il a trouvé quelque chose et s’il a besoin que je l’aide pour l’essayer. Je pose alors ma main sur son bras et laisse mes doigts courir sur le tissu de sa veste, esquissant un petit sourire qui laisse entrevoir le fond de ma pensée. Sans être complètement vilain, nous pourrions quand même nous faire un câlin et échanger un baiser derrière le rideau de la cabine. Personne ne nous verra alors ça ne devrait pas le déranger surtout si nous restons très chastes.



Revenir en haut Aller en bas
Imai Ryuichi
Imai Ryuichi
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 136

Avatar : Tomo
Activité RP : 2

Masculin
Emploi : Gérant de casino
22.10.18 11:13
Voir le profil de l'utilisateur
Même s’il ne disait rien, cette situation lui faisait remonter beaucoup de souvenirs. Il se souvenait bien qu’il avait failli ne pas y aller car il n’avait aucune envie de dépenser son argent. Et il n’aurait jamais cru pouvoir y rencontrer un futur petit ami, ou pire un futur mari. C’est ce que les gens devaient appeler le destinée. Ça lui faisait tout de même un peu étrange, tout c’était passé si vite qu’en y réfléchissant il n’y croyait toujours pas. Mais il allait arrêter de penser à tout ça, il devait trouver un costume pour être beau. Il ne pouvait pas s’afficher avec un tissu abîmé par son petit chaton. Au pire il lui offrirait pour mettre dans son panier à la salle de bain. Il ne pouvait pas l’offrir à Kohaku car il devait être à sa hauteur. Les autres ne devaient pas le voir en compagnie d’un souillon, ce n’était pas du tout bon pour son image de patron.

Il fouillait un peu mais rien ne lui faisait plaisir, enfin ce n’était pas assez luxe. Et il ne pouvait pas s’empêcher de tirer un peu la tronche. Mais ça ne changeait pas trop de d’habitude, du moins c’est ce que Kohaku lui répétait souvent. Mais ce n’était pas sa faute, juste sa tête habituelle. Il tourna la tête vers lui quand il lui présenta une tenue, en tout cas il l’imaginait plutôt bien avec. D’un côté il souhaiterait le voir tout le temps comme ça mais il savait très bien que ce n’était pas du tout au gout de son petit prince. Il n’y avait qu’à voir son visage dans ces moment-là.

- Peu importe.

Et comme à son habitude il était plutôt avare en paroles. Il continua tout de même à chercher pour ne pas être venu pour rien. Mais il s’arrêta bien vite quand Kohaku commença à faire son petit manège. Ce n’était pas vraiment le bon endroit pour faire ça. Enfin, il n’allait pas faire un stop à son amant mais pas ici. Il lui fit alors un petit baiser avant de s’éloigner un peu.

- Pas ici. Allons plutôt dans l’autre boutique.

Au moins elle avait plus de sens que celle-ci. Elle était plus à même d’accueillir des bisous. En plus c’était vraiment celle-là ou ils s’étaient vu pour la première fois alors ça n’allait être que plus agréables. Il l’attrapa alors par le bras pour le traîner hors du bâtiment. Il espérait quand même que Kohaku voyait les efforts, il lui avait fait un bisou ! Alors qu’au début il ne voulait même pas de contact car il avait besoin d’une distance de sécurité. Il ne mirent pas beaucoup de temps pour arriver à leur première boutique et les souvenirs étaient toujours plus présent. Voilà ou tout avait commencé !

- On pourrait limite acheter la boutique, pour que ce soit vraiment notre boutique.

Bien sûr c’était une boutade, même s’il était vraiment capable de le faire bien que ce ne soit pas vraiment dans ses projets. Il chercha quand même des vêtements, il n’allait pas aller dans les cabines sans rien. En plus il avait trouvé deux trois trucs, et il était sûr que ça allait lui aller comme un gant ! Une fois prêt il alla donc vers le dit lieu.

- J’espère que tu te comporteras mieux que le première fois.

Il lui fit un sourire moqueur avant de lui mettre la main aux fesses.
Revenir en haut Aller en bas
Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 144

Avatar : Hakuei
Activité RP : 4

Masculin
Emploi : Faussaire [Ancien escort-Boy]
Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Sanada Yukimura
03.11.18 12:44
Voir le profil de l'utilisateur
Dire que je ne suis pas coupé dans mon élan serait mentir. C’est presqu’un vent que je me prends mais je ne dis rien. Je prends sur moi comme tout à l’heure dans le parc et me contente d’acquiescer avant de le suivre hors du bâtiment. Il n’y avait de toute façon rien de bien intéressant dans cette boutique. L’autre sera sans doute plus satisfaisante et à défaut, elle nous rappellera au moins de bons souvenirs. Après tout c’est dans celle-ci que nous nous sommes rencontrés et que tout à commencé. Quand j’y repense, un léger sourire s’imprime sur mes lèvres.

« L’acheter ? »
J’arque un sourcil de surprise à sa remarque. Ryuichi a des idées surprenantes parfois mais après tout il possède un casino alors je me dis qu’il en a non seulement les moyens mais qu’il a également le sens des affaires et qu’il saura très bien s’en occuper même pas délégation. Même si je l’imagine mal s’offrir une boutique comme celle-ci.

Je n’ai envie de rien alors je me contente de regarder les vêtements alors que lui choisi ce qui lui semble lui plaire. On dirait qu’il trouve davantage son bonheur ici que dans l’autre boutique. D’ailleurs il ne tarde pas à se diriger vers les cabines d’essayage et n’ayant rien d’autre à faire, je le suis pour le cas où il aurait besoin de mon avis ou que j’aille lui chercher une autre taille. Si je ne m’étais pas pris un vent tout à l’heure, je pense que j’aurais fait preuve de bien plus d’enthousiasme devant les perspectives qui s’offrent à nous mais je préfère ne pas m’emballer à nouveau pour rien. Je pense que j’ai eu assez de déception pour aujourd’hui.

« Mais je me comporte toujours bien. »
J’étais d’ailleurs très sage tout à l’heure. Et s’il fait référence à notre rencontre, je lui rappellerais volontiers que c’est lui qui s’était montré impoli en faisant une remarque désobligeante sur mon string qui dépassait à peine. D’ailleurs qu’il ose dire que voir mes fesses ne lui a pas plu.

Je sursaute lorsqu’il me met la main aux fesses avant de jeter un coup d’œil par-dessus mon épaule. Les vendeuses ne sont pas dans le coin et le contraire m’aurait étonné. Ryuichi n’aurait jamais fait ça devant quelqu’un.
« Tu as besoin d’aide pour essayer tout ça ? Ou tu préfères que j’aille te chercher quelque chose d’autre ? »
Je lui ouvre le rideau d’une des cabines avant de m’écarter. Comme ça, il ne pourra pas dire que je ne suis pas attentionné.


Revenir en haut Aller en bas
Imai Ryuichi
Imai Ryuichi
Kyodai ✘ Muranaka
Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 136

Avatar : Tomo
Activité RP : 2

Masculin
Emploi : Gérant de casino
16.12.18 18:40
Voir le profil de l'utilisateur
si son amant ne trouvait rien, cela n’allait pas l’empêcher de faire des essayages. Après tout ce n’était pas sa faute s’il était difficile et qu’il n’avait pas de gout vestimentairement parlant.

- Pas spécialement, mais tu peux rester ici au cas où on ne sait jamais.


Il haussa un peu les épaules et fut bien content que son chéri lui ouvre la cabine d’essayage. Il adorait être servi comme un roi. C’est d’ailleurs pour ça qu’il était son petit prince. Il ne mit pas longtemps à enfiler une première tenue, chemise, veste et pantalon. Il ouvrit alors pour lui montrer, la veste était cintrée à souhait. Il savait déjà ce qu’il en pensait mais il aimait bien avoir l’avis de son chéri aussi.

- Tu en pense quoi ?

Il tira un peu dessus histoire de la faire descendre un peu puis fronça les sourcils avant de la retirer.

- En fait je n’aime pas.


Ah mais quelle vilaine Kasumi, l’obliger à faire les boutiques luxes pour s’acheter un nouveau costume. C’est sans rentrer à nouveau dans la cabine qu’il essaya une autre veste qui était un peu mieux bien qu’un peu trop grande pour lui, on aurait dit un paillasson.

- Je te laisse aller me chercher la taille.

Comme à son habitude aucune ne formule de politesse. Il savait de toute façon qu’il allait obéir et il avait intérêt de le faire. Avant qu’il ne parte il se pencha à son oreille pour lui glisser quelques mots :

- Allez ma cochonne.

Malheureusement pour eux, une des vendeuses sortie d’une pièce juste à côté et vu sa tête… Elle avait dû entendre sa réflexion plus que limite. Une lueur rouge s’empara de son visage et la seule réaction qu’il eut de plus était de se cacher dans la cabine d’essayage. Mais quel idiot il pouvait être ! Il n’avait même plus envie de sortir de là car c’était vraiment trop la honte ce qui venait de lui arriver. Il se remit alors à ses essayages non sans oublier ce qui s’était passé. Quand son chéri se présenta à nouveau il ouvrit le rideau une fois de plus pour lui montrer son autre tenue. Par contre il lui montra une bonne surprise quand il la releva un peu pour qu’il puisse voir l’état du pantalon.

- Il est trop serré.


En effet, il ne pouvait pas avoir plus moulant. Au moins le roux pouvoir bien voir en détail son paquet bien compressé.
Revenir en haut Aller en bas
Hisakawa Kohaku

Date d'inscription : 01/04/2018

Messages : 144

Avatar : Hakuei
Activité RP : 4

Masculin
Emploi : Faussaire [Ancien escort-Boy]
Multi : Tokugawa Ryosuke - Kurosaki Kei - Yagami Akira - Sanada Yukimura
18.12.18 0:35
Voir le profil de l'utilisateur
Je n’ai pas le temps de dire quoi que ce soit. D’ailleurs lorsqu’il me demande mon avis, il n’attend pas vraiment de réponse. À force j’ai appris qu’il se parlait plus à lui-même qu’à moi dans ce genre de circonstance. D’ailleurs c’était trop beau pour qu’il l’achète. Il l’aimait et puis au final il ne l’aime pas. Je sens qu’on n’est pas prêts de sortir d’ici. Habituellement j’aime faire les boutiques avec lui mais pas aujourd’hui. Je préférais rentrer à la maison. Peut-être à cause du poids de la bague que j’ai à la main mais surtout parce que je suis en train de faire un caprice parce que j’aimerais un vrai mariage et pas lui.

« Mais bien sûr mon chéri. »
Je lui adresse un sourire et prends la veste qu’il me tend pour lui en rapporter une autre, me retenant de justesse de soupirer et heureusement car j’ai le droit à un petit mot dans le creux de l’oreille qui me fait sourire malgré moi. Ça aurait pu être ponctué d’une nouvelle tape aux fesses mais manque de chance, nous sommes surpris par une vendeuse et voilà que Ryuichi vire au rouge. Je me retiens de rire et même de lui faire un bisou. Je le laisse aller se cacher dans la cabine pendant que je vais lui chercher une autre veste davantage à sa taille.

Lorsque je reviens, Ryuichi attire mon attention sur son entrejambe. J’arque un sourcil de surprise avant d’esquisser largement mes lèvres tout en posant une main sur son paquet parfaitement moulé dans son pantalon.
« Mais ça ne va pas ça. Vous ne pouvez pas vous balader ainsi au casino Imai-san. Tout le monde pourrait le voir. »
Je le masse doucement tout en entrant à mon tour dans le cabine, prenant garde à refermer le rideau derrière moi avant de lui susurrer dans le creux de l’oreille :
« En plus sans sous-vêtement, c’est encore plus visible. Avec ça, pas moyen de bander discrètement. »
Je mords doucement son lobe puis ajoute :
« Ce qui me fait penser que nous n’avons pas encore fêté nos fiançailles. Peut-être que ça serait l’occasion ? »
Faire l’amour dans une cabine d’essayage, il n’y a rien de plus excitant, surtout pour oublier une quelconque et futile déception. D’ailleurs ne dit-on pas que l’orgasme est le meilleur antidépresseur qui existe ? Et il n’en serait que meilleur dans la cabine de la boutique où nous nous sommes rencontrés pour la première fois même si je sais qu’il n’aime pas faire ça en public… Mais sait-on jamais ?



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sauter vers: