Revenir en haut Aller en bas



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

(NC 18) Blood on the bed sheets ✘ ft. Ryosuke
 :: La zone des vermines :: Chuo :: Ginza

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Hisakawa Kazuki

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 118Avatar : Yoshiatsu (Dadaroma)Activité RP : 1Emploi : Proxénète & acteur X Crédits : VTP // Vent Parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kagami - Asami - Tsunade
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
06.04.18 15:26
Bloo on the bed sheets

2059年10月

Rendez-vous galant, à l'extérieur de mon établissement encore en construction. Les travaux seront bientôt terminés, mais en attendant je ne peux pas me permettre de faire venir mon amant ici. Ce n'est pas digne de lui, je sais que Ryosuke a un certain standard, et ça lui déplairais fortement d'être au milieu des cartons. J'ai donc réservé une chambre d'hôtel, à une dizaine de minutes de ma maison close pour y passer du temps avec lui. Je ne me prostitue plus maintenant. J'ai arrêté, pour me contenter de la pornographie et du proxénétisme pour mes revenus. Pour l'instant, je vis sur mes économies qui sont tout de même assez conséquentes. Je continue de toucher des sous régulièrement pour les films X tournés dans le passé et mon site internet me confère également un petit avantage. Je touche un pourcentage sur les abonnements des gens qui s'y sont inscrits. Je ne touche que deux cent yens par mois et par abonné, mais mit bout à bout, j'ai en général un peu plus de 10.000 yens à la fin du mois avec tout ça. Et ces yens, pour le moment, je les confie à Ryosuke pour couvrir l'emprunt fait pour les travaux de la maison close. Ce soir, nous ne parlerons pas forcément business. En tout cas, pas quand nous serons montés dans la chambre, à table c'est encore autre chose.

J'ai d'ailleurs posté une petite photo ce matin sur mon site, en profitant pour donner quelques nouvelles. J'annonce l'ouverture prochaine de ma maison close, ainsi qu'un nouveau film qui sera tourné courant Décembre. Matsuda a réussi à négocier un gros contrat, avec un producteur Canadien. Il s'est engagé pour trois films, une sorte de trilogie dont je ne connais pas les détails pour l'instant. Je sais juste que ce sera du BDSM, puisque j'ai déjà travaillé avec cette boîte il y a deux ans. Ils avaient été très satisfaits de mon travail et semblent vouloir remettre le couvert. Venir tourner à Tokyo a un certain coût pour eux, mais ils savent désormais que leurs frais seront vite amortis avec les revenus d'un film porno où mon nom est mentionné. J'espère juste qu'il me donneront assez de temps à l'écran pour ne pas que mes fans se sentent trahis.

Pour mon rendez-vous avez Ryosuke, j'ai donné le bain à ma chienne. Je ne veux pas qu'elle le dégoûte, et je ne peux pas non plus la laisser seule ce soir. Elle risque de faire un caprice sinon, et je n'ai pas envie qu'elle bouffe encore les coussins du canapés pour se venger. Le toiletteur où je l'ai emmenée à Chuo avait eu peur la première fois, même si c'était encore un tout petit chiot. Poupinette a six mois maintenant et a déjà la taille d'un molosse adulte. Tout du moins, d'un molosse adulte normal, car elle fera sans doute le double de ce qu'elle fait actuellement quand elle sera finalement adulte. Je sais que ce sera un gros chien. Mais je ne me fais plus trop de soucis maintenant. J'ai réussi à la dresser et elle m'écoute tout de même... Seul désavantage : si je ne lui dis rien elle attaquera d'elle même tout étranger. Je dois d'abord lui signaler de moi-même que tout va bien pour qu'elle ne saute pas à la gorge de quelqu'un qu'elle ne connaît pas.

J'ai moi aussi pris un bain, fait quelques soins pour mes cheveux et pour ma peau histoire d'être doux et de sentir bon pour mon amant. Je sais qu'il appréciera ce petit geste. Je ne fais pas autant d'effort habituellement, mais Ryosuke est différent des autres hommes que j'ai pu connaître. Je me suis attaché à lui, je crois même qu'on pourrait parler... D'amour. Même si ce mot me dégoûte. C'est encore différent de ce que je ressent pour Matsuda, mais c'est tout aussi fort. Seulement, je ne l'avouerai probablement jamais à qui que ce soit et surtout pas à moi-même. J'ai mis du temps à choisir ma tenue également. Je ne veux plus avoir l'air d'une putain, pour ne pas qu'il puisse être embarrassé de se montrer en ma compagnie lors du dîner. J'ai finalement opté pour un jean slim assez près du corps pour mettre mes quelques formes en valeur et une chemise pas trop stricte histoire de ne pas avoir l'air trop formel. Mon maquillage est également assez léger et je prend le soin de me cacher sous des lunettes de soleil pour ne pas attirer l'attention sur moi. J'ai utilisé un faux nom pour réserver la chambre, je ne voudrais pas mettre Ryosuke dans l'embarras. Son père le surveille beaucoup dernièrement et ça risquerait de faire désordre si on savait qu'il fréquentais encore une ancienne putain de Chuo gratuitement. Payer quelqu'un et voir quelqu'un seulement pour le plaisir c'est tout de même différent...

Une fois à la réception, je me présente en tant que Yamaguchi Ryu et préviens la femme de l’accueil que Suzuki Nobu me rejoindra dans la suite tout à l'heure, vers 19h. C'est également un nom d’emprunt que Ryosuke utilise pour plus de discrétion. Nous avons appris à faire très attention, depuis que nous nous fréquentons en dehors de mes heures de travail. Je monte dans la chambre, et m'occupe de sortir ce qu'il faut pour ma chienne. Sa couverture, son jouet favori, une gamelle d'eau. Je lui donnerai sa viande tout à l'heure, pour qu'elle nous fiche la paix quand nous passerons à table.

(c) AMIANTE





モラル
も恥じらいも忘れさせる


ポルノグラフみたいだね汚いものが多すぎて上手にお片づけが出来ない



Tokugawa Ryosuke

Date d'inscription : 01/04/2018Messages : 67Avatar : Ryoga [Razor]Activité RP : 0 MasculinEmploi : Directeur de la branche recouvrement à la Banque Générale de TokyoMulti : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
07.04.18 1:56
Tsubasa n’est pas très disponible en ce moment. Apparemment il profite de chaque instant où son mec est présent. Je ne sais pas très bien ce que ce gars fait comme boulot et dans le fond je m’en fiche. Pour moi il ne mérite pas Tsubasa et je ne comprends pas ce qu’ils fichent encore ensemble alors que je suis mille fois mieux. Je suis riche, je suis yakuza, je suis bien placé dans l’échelle sociale. Je pourrais tout lui offrir mais non, il préfère sa petite vie misérable avec un homme qui s’occupe à peine de lui et ne m’accorde que quelques heures ou une soirée ici et là. Je suis frustré et peut-être bien accro…

Ce soir j’ai décidé de me changer les idées. Je n’étais pas d’humeur à aller voir une pute. Je n’ai pas juste envie de baiser. Je veux partager un moment intime et chaleureux. Ce n’est pourtant pas dans mon tempérament mais j’ai parfois des phases où j’ai besoin de me poser contre quelqu’un et de profiter de son humanité. C’est peut-être l’âge qui veut ça. Il est peut-être temps que je me pose. J’y songe mais je ne veux certainement pas d’un mariage arrangé. Je veux juste un partenaire sur qui compter, un peu comme ce type que j’ai connu il y a longtemps. S’il n’avait pas été si pauvre et si dépourvu d’ambition, nous serions sans doute encore ensemble aujourd’hui… Qui sait ?

L’homme avec qui j’ai rendez-vous ce soir n’est autre qu’Hisakawa Kazuki, l’ex escort star du porno reconverti en proxénète. J’ai toujours du mal à retenir un sourire lorsque je constate le chemin qu’il a parcouru. En effet lorsque nous nous sommes connus plusieurs années auparavant il n’était rien. Juste une escort ambitieuse de Chuo. De mon côté je n’étais pas non plus l’homme que je suis aujourd’hui. Lui et moi avons fait du chemin et nous l’avons fait d’une certaine manière main dans la main. Il m’a autant d’aidé que moi j’ai pu l’aider. Même s’il n’était officiellement qu’une putain, il était mon partenaire de l’ombre, celui grâce à qui j’ai pu avancer mes pions sur l’échiquier que représente la Banque Général de Tokyo. Au final, il est sans doute l’une des personnes en qui j’ai le plus confiance. Je sais que je peux compter sur lui et il sait qu’il peut compter sur moi, malgré nos rares disputes. Et il y en a quelques fois. Après tout nous ne sommes plus dans un rapport de client à putain, mais dans un rapport différent que je n’arrive pas à très bien à qualifier. Nous sommes amants, partenaires, alliés et peut-être dans un sens amis. Après tout, il est le seul à qui je confie mes déboires avec mon père.

Kazuki nous a réservé une chambre pour la nuit en utilisant des pseudonymes auxquelles nous avons souvent recours. Nous avons très tôt commencé à le faire, d’abord pour les nécessités des missions que je lui confiais, ensuite pour le plaisir. Que je me paie une putain passe, mais que j’entretienne une liaison avec… je pense que mon père n’apprécierait pas et je ne veux pas lui offrir un bâton supplémentaire pour me battre. J’ai subi trop d’humiliation ces dernières années pour m’y risquer. Kazuki le sait et j’apprécie sa discrétion. J’apprécie aussi de pouvoir trouver du réconfort entre ses cuisses mais également dans ses bras.

Une fois à la réception, je me présente sous le nom Suzuki Nobu. Yamaguchi Ryu m’attend déjà dans sa suite, j’esquisse un sourire et le rejoint avec ma bouteille de champagne à la main. Ce soir nous ne fêtons rien de spécial. J’avais juste envie d’en boire avec lui avant de diner et c’était plus approprié qu’un bouquet de fleur. Ça c’est plutôt le genre de Yukimura qui aime mélanger les genres et entretenir l’ambigüité dans ses relations. J’aime aussi l’ambiguïté mais je ne pousse jamais le jeu aussi loin que lui.

Je toque à la porte. Kazuki a été prévenu par la réception et m’ouvre immédiatement. J’esquisse un sourire et glisse une main derrière sa nuque avant de lui donner un langoureux baiser. Ce soir je suis en manque d’affection.
« Tu es magnifique. »

Hisakawa Kazuki

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 118Avatar : Yoshiatsu (Dadaroma)Activité RP : 1Emploi : Proxénète & acteur X Crédits : VTP // Vent Parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kagami - Asami - Tsunade
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
07.04.18 12:08
Bloo on the bed sheets

2059年10月

Quand le téléphone de la chambre sonne, mon cœur bat la chamade. Je décroche impatient et ne peux réprimer un sourire quand la réceptionniste m'annonce qu'il est arrivé. Je trottine jusqu'à la porte d'entrée de la suite, et viens me jeter dans ses bras pour le retrouver. Je ne devrais pas l'apprécier autant... Mais je ne peux pas m'en empêcher. Je le fait rentrer en souriant, le rouge aux joues comme un adolescent encore gêné de découvrir ses propres sentiments. Une fois dans le salon, je laisse ma chienne aller le voir. Elle le connaît déjà, alors je sais qu'elle ne l'attaqueras pas. Par mesure de sécurité, je l'appelle tout de même et hoche la tête simplement pour lui rappeler que Ryosuke n'est pas une menace pour moi. Pendant qu'elle s'occupe de le renifler et de lui réclamer une caresse, je part préparer un sceau pour le champagne qu'il nous a ramené et sors donc deux coupes. La vue sur Tokyo depuis cet hôtel est imprenable. On voit même la tour de la banque dirigée par les Tokugawa un peu plus loin si l'on est attentif.  

Je sers en premier mon invité, puis m'allume une cigarette avant de trinquer avec lui. Ryosuke est attentif aux bonnes manières, je le sais désormais. Même s'il n'est plus mon client et que je l'appelle maintenant par son prénom, je fais tout de même attention à ne pas me montrer impoli avec lui. Je sais que s'il viens me voir, c'est pour être certain de passer du bon temps. La dernière chose dont j'ai envie, c'est de le rendre grognon.

« J'espère que la vue te plaît ?... »

Cet hôtel est bien. Je connaît toutes les bonnes adresses de la ville, c'est l'avantage quand on est escort. On passe plus de temps dans des chambres d'hôtel qu'ailleurs, alors à force on sait où il faut aller pour avoir un service discret et de qualité. Les hôteliers ont tout intérêt à nous respecter, nous les escortes et nos clients. Parce que c'est nous qui allons leur faire leur réputation qu'elle soit bonne ou mauvaise. Je trempe mes lèvres dans ma coupe de champagne et viens prendre la main de Ryosuke dans la mienne en me mordant la lèvre. Il m'a manqué. Je n'ai qu'une envie, c'est d'aller me blottir contre lui. Mais ça devra attendre. Avant, il va falloir diner et peut être parler affaires. Je lui doit de l'argent, j'ai fais un petit emprunt à la banque pour les travaux de ma future maison close. Je le rembourse toujours à l'heure, sans broncher. Il a toujours eu son argent jusqu'à présent et j'ai bien l'intention que ça continue ainsi. Parce que je sais pertinemment comment les gens qui ne remboursent pas les Tokugawa finissent. Au fond du port les pieds lestés, ou dans les fondations en béton d'un chantier.

« Je suis content de te revoir, ça fait un moment qu'on ne s'est pas vus en dehors de ton bureau toi et moi. »

(c) AMIANTE





モラル
も恥じらいも忘れさせる


ポルノグラフみたいだね汚いものが多すぎて上手にお片づけが出来ない



Tokugawa Ryosuke

Date d'inscription : 01/04/2018Messages : 67Avatar : Ryoga [Razor]Activité RP : 0 MasculinEmploi : Directeur de la branche recouvrement à la Banque Générale de TokyoMulti : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
09.04.18 5:16
Après un baiser et une étreinte, Kazuki me fait entrer. Immédiatement sa chienne vient me saluer et je remarque qu’elle a encore grandit. Ce n’est pas un chien ordinaire. C’est un molosse, un de ceux issu de manipulation génétique même si ce chien là n’a apparemment pas vu le jour dans un laboratoire. Je ne connais pas tout les détails mais j’ai cru comprendre que Kazuki avait assisté à sa naissance et que d’une certaine manière il était devenu sa maman. Je trouve ça mignon et l’originalité de son animal de compagnie ne me surprend pas. Kazuki n’a jamais été comme les autres et tout ce que j’espère c’est qu’il ne perdra jamais le contrôle de sa créature.

Je caresse sa chienne puis m’approche de la fenêtre d’où nous avons une vue imprenable sur la ville. Kazuki sait que j’aime les lieux en hauteur. Depuis le temps que nous nous fréquentons, il connait mes goûts et se trompe rarement. Il me rejoint peu après avec nos coupes de champagne. Il s’allume une cigarette, j’en fais autant et nous trinquons à la soirée qui nous attend.
« Elle me plait beaucoup mais je n’en attendais pas moins de ta part. »
Après tout, il connait toutes les bonnes adresses. Avoir été escort a du bon et je suis content de voir à quel point il a pu évoluer, cela me montre que j’avais juste à son sujet. Son ascension a été spectaculaire et aujourd’hui nous ne pouvons que lever nos verres à sa réussite car je sais d’avance que son établissement fera recette. D’ailleurs ce qui est bon pour lui, l’est également pour moi.

Je bois une autre gorgée de champagne. Il est excellent. D’un autre côté c’est moi qui l’ai choisi et j’ai pris ce qu’il y avait de meilleur sur le marché. Ce soir j’ai envie de passer une soirée inoubliable et avec Kazuki, je sais qu’elle ne pourra qu’être agréable et parfaite.
« Moi aussi je suis content de te revoir surtout dans un cadre aussi agréable. »

J’esquisse un sourire puis enchaine :
«  Nous avons un peu de temps avant de diner et de nous amuser alors parle-moi un peu de tes affaires ? Où en sont les travaux ? Tu ouvres bientôt  non ? Tu as déjà trouvé ton personnel ? N’oublie pas de me communiquer la date d’ouverture. J’aimerais organiser chez toi une petite soirée privée avec quelques gros clients. Je leur en ai déjà parlé et ils sont impatients de découvrir ton établissement. Après tout le nom d’Hisakawa Kazuki est bien connu dans le milieu. »


Hisakawa Kazuki

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 118Avatar : Yoshiatsu (Dadaroma)Activité RP : 1Emploi : Proxénète & acteur X Crédits : VTP // Vent Parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kagami - Asami - Tsunade
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
12.04.18 14:09
Bloo on the bed sheets

2059年10月

J'aurais du m'en douter, mais Ryosuke veut bien entendu parler affaires. J'esquisse un sourire et le fait s'asseoir sur le canapé avant de grimper sur ses genoux. Je ne veux pas d'un entretien trop formel avec lui... Pas ici. J'en ai marre d'avoir à parler à mon banquier plutôt qu'à un amant. Tendrement, je prend le temps de caresser sa joue et ses cheveux. Il est ici pour que nous puissions passer une bonne soirée avant tout.

« J'ouvre le samedi 6 Novembre. Les travaux sont presque terminés, il ne reste plus que quelques finitions à faire en peinture et à meubler. Quand à mes employés.... J'ai récupéré quelques escortes avec qui je travaillais. Je veux des putains un minimum éduquées. Je n'en ai qu'un qui ne sait pas trop lire ni écrire... Mais je l'ai gardé parce qu'il a une formation de Geisha, ça peut nous être utile. En plus, c'était mon rival principal chez Matsuda. J'ai beau ne pas l'apprécier à cause de ça, je dois penser comme un homme d'affaires maintenant. Il me rapportera beaucoup d'argent, le virer ce serait me tirer une balle dans le pied. »

Je me dois de garder Kaori près de moi. Je n'ai pas vraiment le choix, s'il va chez la concurrence, je vais me faire baiser. Et pas dans le sens agréable du terme. Il sera probablement mon numéro un. Je sais ce qu'il vaut. Je dépose un baiser chaste sur les lèvres de Ryosuke tout en agrippant sa chemise d'une main.

« Toi et tes hommes... Vous pourrez venir vous amuser le 5, pour profiter d'une pré ouverture VIP. J'organiserai une petite soirée pour vous, je contacterai un de mes anciens amants qui tiens un restaurant gastronomique pour qu'il puisse vous régaler. Ce sera de la nourriture Japonaise, parfois un petit peu revisité mais ça reste très bon ne t'en fais pas. »

Vendredi soir, parfait pour se détendre après une semaine de travail, n'est-ce pas ?... Ils en auront besoin, et mes putains seront quoi faire pour distraire ces hommes qui ont besoin de décompresser. Ryosuke sait que je connait toutes les bonnes adresses de Tokyo. Ces établissements sont souvent à d'anciens clients, plus ou moins réguliers avec qui j'ai passé du temps. Et si je n'ai pas sucé le patron, c'est qu'un autre client m'y a emmené pour y passer du temps. On n'amène pas une escorte que l'on paye 60.000 yens de l'heure dans un établissement bas de gamme après tout... Mes clients étaient loin d'être pauvres. Ils n'étaient pas radins non plus. S'afficher avec moi avait un prix, mais c’était également un bon moyen de prouver que l'on a beaucoup d'argent. Surtout quand j'étais là pour ne rien faire d'autre que la plante verte ou la conversation...
(c) AMIANTE





モラル
も恥じらいも忘れさせる


ポルノグラフみたいだね汚いものが多すぎて上手にお片づけが出来ない



Tokugawa Ryosuke

Date d'inscription : 01/04/2018Messages : 67Avatar : Ryoga [Razor]Activité RP : 0 MasculinEmploi : Directeur de la branche recouvrement à la Banque Générale de TokyoMulti : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
14.04.18 2:15
Nous ne sommes pas ici pour parler affaire et pourtant c’est ce que nous faisons. Je m'installe sur le canapé et le laisse grimper sur mes genoux. Kazuki me parle de l’avancé des travaux et me donne la date d’ouverture de son établissement tout en éveillant chez moi le feu du désir. Ses caresses sont toujours aussi exquises et je sais qu’avec lui, ma nuit sera agréable mais nous avons tout notre temps pour ça. Pour une fois, je ne suis pas pressé. J’ai envie de me changer les idées et de passer un moment agréable avec une personne que j’estime. Si mon père m’entendait parler… Après tout, Kazuki est une ancienne putain reconvertie dans le proxénétisme. Un acteur de film X. Et pourtant à mes yeux il est bien plus que ça. Au-delà de son physique avantageux, il a d’autres qualités qu’il sait habilement exploiter. Il sait aussi faire la part des choses pour le bien de son entreprise et je ne peux que l’en féliciter. Je sais qu’il parle de Kaori et qu’il ne le porte pas dans son cœur mais je ne dis rien à son sujet. Je n’ai pas envie de le fâcher. Je l’encourage plutôt dans sa voie et le remercie de me consacrer la soirée du 5. J’en ferais bon usage. D’ailleurs cette soirée sera autant utile à lui qu’à moi.
« Je te fais confiance pour organiser tout ça. »
Je termine ma coupe de champagne tout en laissant courir mes doigts sur son corps. Ce soir Kazuki n’est pas vêtu comme une escort et j’approuve son choix. C’est un amant que je suis venu retrouver, pas une putain. Je niche mon visage dans le creux de son cou et en respire l’odeur. Son parfum a quelque chose d’enivrant.
«  Est-ce que tu as faim ou bien est-ce que nous avons un peu de temps devant nous ? »
Sans attendre sa réponse, je soude avidement nos lèvres et l’allonge doucement sur le canapé. Nous n’avons peut-être pas le temps de faire grand-chose mais j’ai au moins envie de l’étreindre un peu. Je sais à présent ce que je voulais savoir alors  nous n’avons plus besoin d’aborder des sujets aussi sérieux. Nous pouvons désormais nous amuser un peu et surtout prendre du bon temps avant ou après diné.

Tout en l’embrassant, je remonte ma main droite le long de sa hanche, la crispa légèrement sur sa chemise et lorsque je viens à manquer de souffle, j’éloigne mes lèvres des siennes. Je lui souris et niche mon visage dans le creux de son cou tout en cherchant ses tétons à travers sa chemise. Il me connait bien depuis le temps et il sait que j’ai un penchant pour ce genre de chose.

Hisakawa Kazuki

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 118Avatar : Yoshiatsu (Dadaroma)Activité RP : 1Emploi : Proxénète & acteur X Crédits : VTP // Vent Parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kagami - Asami - Tsunade
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
14.04.18 12:35
Bloo on the bed sheets

2059年10月

Bien entendu, qu'il me fait confiance ! C'est tout de même la moindre des choses, vu notre relation si particulière. Nous nous connaissons aussi depuis quatre ans tout de même. Et depuis quatre ans, nous nous sommes toujours vu de manière plus ou moins régulière. Parfois un peu moins souvent, si Ryosuke était occupé par son travail. Mais jamais bien longtemps. Il avait besoin de moi et moi de lui.

Je me laisse allonger sur le canapé en rigolant, entoure sou cou de mes bras pour répondre au baiser qu'il me donne. Il a toujours su me rendre heureux. Avec Ryosuke, je me sens bien. Un peu comme avec Kai, les problèmes de schizophrénie en moins. Je soupire dans notre baiser en sentant ses mains se balader. Je n'ai même pas besoin de simuler avec lui. Je ne l'ai d'ailleurs jamais fait, même au début quand il n'était qu'un simple client parmi les autres. Je le regarde quand il a terminé, caresse ses cheveux tout en prenant sa main pour la mettre sous ma chemise et le laisser me tripoter. Il aime beaucoup jouer avec mes tétons. Je suppose que c'est le cas avec tous ses amants, que je ne suis pas le seul. C'est un peu étrange comme fétiche, mais ce n'est pas ça qui risque de me déranger. Au moins, c'est agréable. Si j'étais psychologue, je dirais sans doute qu'il aime ça parce qu'il n'a pas été assez proche de sa mère. Ou une connerie du genre.

« Je commence à avoir faim, mais je ne sais pas trop quoi manger. Tu préfères qu'on fasses monter les plats dans la suite ou qu'on descend au restaurant ? »

C'est à lui de voir. Les deux sont possibles, mais je suppose qu'il voudra rester là pour plus d'intimité. Même si descendre, ça me plairait bien. Au moins, je n'aurais pas l'impression d'être une putain dont on a honte... Peut-être qu'un jour, je trouverai quelqu'un qui ne me considéreras pas comme tel. Mais en attendant, je reste Hisakawa Kazuki, la maîtresse que l'on essaye de cacher même si on ne le paye plus pour s'envoyer en l'air.

« J'aimerai bien qu'on aille dîner au restaurant de l'hôtel tous les deux ça me ferait plaisir. Mais je comprend si tu préfères rester discret et manger ici... »

Finalement, c'est à lui que reviens la décision. J'ai beau ne plus être une putain, je continue tout de même de suivre le mouvent. De laisser mes amants décider pour moi... Finalement, j'aurais peut être du continuer à tapiner. Au moins, je me ferais payer !

(c) AMIANTE





モラル
も恥じらいも忘れさせる


ポルノグラフみたいだね汚いものが多すぎて上手にお片づけが出来ない



Tokugawa Ryosuke

Date d'inscription : 01/04/2018Messages : 67Avatar : Ryoga [Razor]Activité RP : 0 MasculinEmploi : Directeur de la branche recouvrement à la Banque Générale de TokyoMulti : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
15.04.18 10:42
Je relève la tête vers lui lorsqu’il me dit qu’il commence à avoir faim. Kazuki n’est pas une escort que je me paie pour la nuit. C’est un partenaire d’affaire et un amant, mais surtout il est spécial à mes yeux. Nous avons une relation différente qui n’a rien à avoir avec celle que j’ai avec mes amis. D’ailleurs quand nous passons du temps ensemble, je veille malgré tout à son bien-être. Je ne suis pas toujours tendre mais j’ai du respect pour lui et je crois qu’il s’en rend compte. J’ai aussi l’impression d’être plus qu’un bon client et un simple amant. Je me plais même à imaginer que je suis aussi spécial pour lui qu’il l’est pour moi, même si bien entendu il ne s’agit pas d’amour. Je ne pense pas que Kazuki soit le genre à s’enticher d’un mec. Quant à moi ce n’est pas non plus mon truc, enfin c’est ce que je pensais avant de rencontrer Tsubasa mais je ne veux pas penser à lui cette nuit. Si je suis ici avec Kazuki c’est pour une raison précise. Je veux me changer les idées et passer du bon temps.

Je capture doucement ses lèvres tout en souriant. Moi aussi je commence à avoir faim.
« Ok, passons à table. »
Je me redresse et l’interroge du regard lorsqu’il me dit qu’il aimerait qu’on aille diner au restaurant. Je pensais qu’on mangerait ici, au calme et en toute intimité comme on le fait à chaque fois mais si ça peut lui faire plaisir... De toute façon ça ne sera pas la première fois qu’on dinera ensemble en public quoique… tout bien réfléchi ça ne nous ai plus arrivé depuis que je ne le paie plus.
« Très bien, allons diner en bas si ça peut te faire plaisir. Tu as réservé une table ? »
Histoire qu’on ne se fasse pas refouler à l’entrée du restaurant. Il ne manquerait plus que ça !

Je lâche un soupir puis me lève avant de lui prendre la main. Si ça peut le mettre de bonne humeur, pourquoi pas ? De toute façon qu’est-ce qui peut bien m’arriver en m’affichant avec lui ? On va encore penser que je me paie l’escort la plus cher de Chuo pour craner. Ou bien mon père va encore m’engueuler en disant que je ferais mieux de faire attention à mes fréquentations au lieu de trainer inutilement notre nom dans la boue. Et après ? Ce n’est pas comme si j’allais l’épouser. Je prends juste du bon temps avec lui. Kazuki et moi, ce n’est pas pour la vie. C’est juste pour un temps même si pour le moment il est indéfini. On s’entend bien et le courant passe bien entre nous et pas que sexuellement alors j’aurais tort de me priver de sa compagnie.

Hisakawa Kazuki

Date d'inscription : 16/03/2018Messages : 118Avatar : Yoshiatsu (Dadaroma)Activité RP : 1Emploi : Proxénète & acteur X Crédits : VTP // Vent Parisien // TumblrMulti : Yoshimaru - Kagami - Asami - Tsunade
avatar
Mushi ✘ Rejects
Voir le profil de l'utilisateur
15.04.18 17:43
Bloo on the bed sheets

2059年10月

Nous allons descendre dîner ensemble. Je souris ravi, puis part chercher la viande de ma chienne. Elle attend sagement assise que j'ai terminé de lui remplir sa gamelle. J'ai commencé à la dresser correctement. ça me fendrait vraiment le cœur de devoir la faire piquer si elle devenait incontrôlable, je l'ai après tout élevée moi-même plus ou moins dès sa naissance, elle n'est restée à la clinique vétérinaire que peu de temps avant que je la ramène à la maison pour m'en occuper moi-même. Je dépose sa gamelle, puis l'autorise à aller manger en la grattouillant derrière les oreilles. Ni une, ni deux. Pas le temps de dire ouf qu'elle est déjà en train de dévorer sa portion de viande.

« Allons y. On nous trouveras facilement une table, ne t'en fais pas. »

Je donne sagement la main à Ryosuke, puis nous descendons tous les deux. Je suis bien content de sortir un petit peu avec lui, en public. ça me rassure sur ma valeur, sur le fait que je ne suis plus une putain. Le serveur nous donne rapidement une table, sans vraiment rechigner. Il sait très bien que je suis, il m'a déjà vu dîner ici plusieurs fois avec des hommes différents. Ce sont en partie les escortes qui font tourner cet hôtel de luxe à Ginza. Pas forcément celles qu'avait Matsuda, mais aussi les autres. Nous venions tous et toutes ici régulièrement avec nos clients, peu importe le mac chez qui nous sommes.

Une fois installé avec Ryosuke, j'esquisse un petit sourire en allumant une cigarette et caresse sa main tout en regardant la carte de manière distraite. Je sais déjà quoi prendre. A force, j'ai essayé presque tous les plats de cet établissement... Je vais prendre les ravioles italiennes au fromage de chèvre et au jambon cru, puis une crème brûlée en dessert.

« Merci, ça me fait vraiment plaisir de descendre dîner avec toi au restaurant. »

Je suis aux anges. Enfin, je crois. Pour le moment, je passe une très bonne soirée. Alors oui, je suis heureux d'être avec Ryosuke au restaurant, simplement. Une soirée normale, où je ne suis pas payé. C'est encore nouveau pour moi. J'ai un peu de mal à me faire à ma nouvelle vie. Maintenant, quand je me réveille le matin je regarde encore parfois par réflexe mon agenda pour prendre connaissance de mes rendez-vous. Mais ils sont essentiellement professionnels dernièrement... Des investisseurs, des fournisseurs, des entreprises pour les travaux. Maintenant, je n'écarte plus les cuisses pour n'importe qui ni contre de l'argent. C'est seulement quand j'en ai envie...

« J'ai hâte qu'on remonte dans la chambre tout à l'heure. J'ai besoin de passer un bon moment avec toi, j'espère que tu es en forme ? »

J'esquisse un petit sourire pervers à ma demande, tout en lui tendant la carte des vins. C'est toujours lui qui choisit. A force, j'ai appris à connaître les grands crus, en observant mes clients commander. Mais je préfère faire confiance à Ryosuke pour choisir le vin.

« Je n'ai rien fait en deux semaines. Alors tu imagines à quel point je peux avoir... Faim. »

ça aussi, j'ai du mal à m'y habituer. Je le faisais tous les jours avant.
(c) AMIANTE





モラル
も恥じらいも忘れさせる


ポルノグラフみたいだね汚いものが多すぎて上手にお片づけが出来ない



Tokugawa Ryosuke

Date d'inscription : 01/04/2018Messages : 67Avatar : Ryoga [Razor]Activité RP : 0 MasculinEmploi : Directeur de la branche recouvrement à la Banque Générale de TokyoMulti : Hisakawa Kohaku - Kurosaki Kei - Yagami Akira
avatar
Kyodai ✘ Muranaka
Voir le profil de l'utilisateur
18.04.18 6:08
J’affiche une petite moue lorsqu’il me dit qu’on trouvera facilement une table. J’espère que c’est vrai parce que je n’ai pas envie d’aller plus loin que le rez-de-chaussée de l’hôtel pour pouvoir manger. Mais surtout j’ai horreur de me faire refouler d’un établissement. Après tout je ne suis pas n’importe qui. Enfin j’imagine que je peux lui faire confiance. Avec Kazuki, tout s’est toujours passé à merveille et je n’ai pas le souvenir qu’il m’ait un jour déçu. D’ailleurs même si mon père n’apprécie pas notre relation, je ne me vois pas arrêter de le fréquenter. J’ai trop besoin de lui surtout avec la peine que Tsubasa me cause à ne pas pouvoir quitter ce sale type.  

Comme il l’avait prévu, nous n’avons aucun mal à avoir une table. J’ai eu tort d’en douter. D’ailleurs on dirait bien que ça lui fait vraiment plaisir de s’afficher avec moi comme ça. C’est flatteur. Après tout je ne le paie pas et il n’a rien à gagner à minaudant avec moi. J’imagine donc qu’il est sincère et au fond de moi j’ai toujours plus ou moins su qu’il ne simulait pas en ma compagnie. Dès le début de notre relation, il y a immédiatement eu un truc qui a marché entre nous sur tous les niveaux au point que je m’étonne de ne pas être tombé amoureux de lui. D’ailleurs je ne croyais pas vraiment en l’amour jusqu’à il y a peu mais je ne dois pas y penser. Je dois réussir à chasser Tsubasa de mon esprit en me concentrant sur Kazuki. Après tout il s’est rendu disponible pour moi et ne manque pas d’attention à mon égard.  
 
« Il n'y a pas de quoi. Si une chose aussi simple peut te rendre heureux, alors tout va bien. »
C'est peut-être vrai ce qu'on dit parfois. Quand on est habitué au luxe, on finit par s’en lasser et les simples petits plaisirs de la vie prennent alors une autre saveur. Pour ma part je n'en suis pas encore là, quoique...
« Ne t'en fais pas, je suis en forme. D'ailleurs je ne suis pas venu ici pour passer ma nuit à dormir. »
J'esquisse un large sourire avant de reporter mon attention sur la carte qu'il me tend. C'est toujours moi qui décide du vin. Je ne suis pas un expert mais j'ai suffisamment de notions d'œnologie pour savoir choisir quelque chose d'adapté à nos plats. D'ailleurs pour ce qui me concerne, ça sera de la viande. J'ai horreur des légumes, Kazuki le sait et je ne suis pas prêt de changer.  
« Tu n'as rien fait depuis deux semaines ? »
Mon sourire s'étire un peu plus à sa confidence. Voilà une révélation pour le moins intéressante.  
« Mais tu es presque vierge alors. »
Je me moque gentiment de lui pour le taquiner et reporte mon attention sur le serveur le temps de passer commande. Une fois à nouveau seuls, je rapproche ma main de la sienne sans pour autant la toucher. Je me contente simplement de la poser à côté de la sienne.
« Tu ne t'es pas non plus touché ? Tu aurais pu te livrer à quelques plaisirs solitaires pour apaiser tes appétits. »
L'idée que rien n'ait traversé son anneau de chair ces quinze derniers jours à quelque chose de très excitant tout comme l’imaginer en train de s’offrir à lui-même du plaisir. D'ailleurs je sens mon sexe réagir légèrement à ces pensées mais il va falloir attendre la fin du repas même si la patience n'est pas vraiment mon fort.  
« D'ailleurs il parait que les proxénètes essaient toujours leurs prostitués avant de les mettre sur le marché. Ça sera ton cas ? »

Contenu sponsorisé


Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: